Chun Yen Chang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Chang Chun-Yen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
Formation
Université du Texas à Austin
National Taiwan Normal University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Éducation scientifiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
National Taiwan Normal University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Chang Chun-Yen né le 29 septembre 1967, est un spécialiste taïwanais de l'enseignement scientifique. Actuellement professeur à l'École Normale Nationale de Taïwan (NTNU)[1], il est également directeur du Centre d' Enseignement Scientifique (NTNU)[2], professeur associé à l'Institut de Hautes Études d'Enseignement Scientifique[3] et du Département des sciences de la Terre (NTNU)[4].

De août 2013 à février 2014, il est intervenu à Université Paris VIII dans le cadre d’un séjour de recherche de 6 mois, financé par le Conseil National des Sciences (NSC) et dans le contexte d'un programme de court séjour de recherche à l'étranger. Les programmes de recherche“court séjour” visent à explorer l'utilisabilité et la faisabilité des technologies éducatives innovantes mises en œuvre dans les classes de science.

Durant ces deux dernières années, le professeur CHANG a également été professeur-invité à l'Institut Pédagogique de Hong Kong et à Université Paris VIII.

Formation académique[modifier | modifier le code]

  1. Juin 1994-août 1996: Doctorat en Enseignement Scientifique de l'Université du Texas, à Austin, États-Unis
  2. Activités professionnellesAoût 1992-mai 1994: Maîtrise en Éducation, avec spécialisation sur l'Enseignement Scientifique de l'Université du Texas, à Austin, États-Unis
  3. Septembre 1985-Juin 1990: Licence ès Sciences de la Terre de l'Université Normale Nationale de Taïwan, à Taïpeh, Taïwan

Domaines de compétences[modifier | modifier le code]

L'expertise du Prof. CHANG comprend l'enseignement scientifique, l'apprentissage numérique, l'apprentissage interdisciplinaire des sciences et la communication scientifique. Il a six grands terrains de recherche: les modèles pédagogiques et les acquis d'apprentissage; l'aptitude à résoudre des problèmes et le système de classement automatique; l'environnement d'apprentissage de la science, les normes des programmes d'études et le but de l'enseignement scientifique; le mécanisme derrière l'apprentissage des sciences; et enfin, la formation des enseignants et l'enseignement de la technologie intégrée.

Distinctions professionnelles[modifier | modifier le code]

  1. 2013: Distinction académique du Ministère de l'Éducation (sciences sociales) et Prix du Conseil National des Sciences pour la contribution exceptionnelle dans le transfert des technologies[5]
  2. 2003, 2009, 2012: Prix d'excellence du Conseil National des Sciences en recherche
  3. 2008: "Science 50" - Victoires scientifiques du Conseil National des Sciences, du 50ème du Conseil National des Sciences: selection sur les 50 réalisations scientifiques les plus remarquables. Les travaux du Professeur CHANG sur "La capacité à résoudre des problèmes scientifiques et à élaborer un système d'évaluation automatique pour ceux qui étudient la science et qui y concourent" ont été primés.
  4. Who's Who in Science and Engineering 2016-2017, Marquis Who's Who in the World 2007-2010, Who's Who in Science and Engineering 2008-2009, Who's Who in America 2009, Special 30th Pearl Anniversary Edition of Who's Who in the World (2013)

Activités[modifier | modifier le code]

Le Prof. CHANG, avec le Professeur Ting-Kuang YEH, et d'autres chercheurs, ont publié un article de recherche sur la COMT dans Brain & Cognition[6]. Étude pionnière à Taïwan, cette recherche est également la première dans le monde à analyser et explorer la relation entre les gènes des élèves et leurs résultats d'apprentissage.Peu après la publication de cette étude, un autre rapport a été publié en ligne dans le New Scientist [7]et suivi d'un reportage détaillé dans le New York Times (Magazine de février 2013)[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Chun-Yen Chang », sur National Taiwan Normal University (consulté le )
  2. « NTNU Sciecnce Education Center », sur www.sec.ntnu.edu.tw (consulté le )
  3. « Graduate Institute of Science Education, NTNU »
  4. « Chang, Chun-YenPersonal data of - Department of Earth Sciences, National Taiwan Normal University », sur www.es.ntnu.edu.tw (consulté le )
  5. (zh) « 教育部第17屆國家講座主持人暨第57屆學術獎得獎人名單公布 », sur tw.news.yahoo.com (consulté le )
  6. (en) Ting-KuangYeh et Chun-Yen Chang, « Association of catechol-O-methyltransferase (COMT) polymorphism and academic achievement in a Chinese cohort », Brain and Cognition,‎ , p. 300-305 (ISSN 0278-2626, lire en ligne)
  7. (en-US) Ewen Callaway, « Gene for memory and IQ gives students low grades », sur New Scientist (consulté le )
  8. (en-US) Po Bronson et Ashley Merryman, « Why Can Some Kids Handle Pressure While Others Fall Apart? (Published 2013) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]