Chrysaor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edward Burne-Jones, Naissance de Pégase et Chrysaor, v. 1876-1885, gouache, Southampton City Art Gallery

Dans la mythologie grecque, Chrysaor (en grec ancien Χρυσάωρ / Khrusáôr, « épée d'or ») est le fils de Poséidon et de Méduse et le frère de Pégase.

Mythe antique[modifier | modifier le code]

Dans la littérature grecque et romaine[modifier | modifier le code]

Pour séduire Méduse, Poséidon se transforma en oiseau (ou en cheval selon les versions) et la guida jusque dans un temple dédié à Athéna. Là, ils s'unirent et Méduse tomba enceinte. Elle fut ensuite métamorphosée, ainsi que ses sœurs, en Gorgone par la déesse en colère, pour avoir osé souiller le temple. Quand Persée trancha la tête de Méduse, les deux enfants de Poséidon furent libérés et jaillirent avec le sang qui gicla de son cou.

Le nom de Chrysaor suggère qu'il porte une épée d'or (χρυσός / khrysós, « or » et ἄορ / aor, « épée »[1]. Dans la Théogonie, Hésiode affirme que Chrysaor est marié à Callirrhoé, une Océanide, qui lui donne pour enfant le géant Géryon. D'anciennes traductions du vers 295 de la Théogonie comprenaient que la mère d'Échidna était Calirhoé, ce qui ferait de Chrysaor son père probable, mais les chercheurs ont ensuite opté pour des traductions différentes en construisant la phrase différemment, car elle peut aussi renvoyer à Céto, monstre marin qui fait un candidat plus probable en tant que mère d'Échidna.

Représentations figurées antiques[modifier | modifier le code]

Les représentations les plus anciennes de Chrysaor figurent sur un brassard de bouclier d'Olympie (référence B1687) et sur le fronton du temple d'Artémis à Corcyre. Ces deux œuvres montrent des compositions où la Gorgone Méduse est montrée au moment de sa décapitation par Persée et jouxtée par ses enfants Pégase et Chrysaor[2].

Une pyxis grecque archaïque à figures noires sur fond blanc, datant d'entre 525 et 475 avant J.-C. et conservée au Musée du Louvre à Paris (numéro : Louvre Ca2588), représente Persée poursuivi par les Gorgones après avoir décapité Méduse. De part et d'autre du corps décapité de Méduse sont représentés un poulain ailé où les chercheurs ont reconnu Pégase, ainsi qu'un jeune homme nu qui a été identifié à Chrysaor : tous deux sont montrés peu après être sortis du cou de Méduse.

Un kylix attiques à figures rouges signé par Euphronios, datant d'environ 510 - 500 avant J.-C., conservé à Munich dans l'Antikensammlungen sous le n°2620, montre sur sa face A (extérieure) le combat entre Héraclès et Géryon. Géryon est équipé d'un bouclier sur lequel est représenté un sanglier ailé. Géryon est un fils de Chrysaor dans certaines variantes du mythe, ce qui a conduit le site Internet The Theoi Project à supposer que le sanglier pouvait représenter Chrysaor lui-même[3]. D'autres description du vases ne font cependant pas ce lien [4],[5]Si les deux représentations, géant et sanglier ailé, sont bien associées à Chrysaor, il semblerait alors que le personnage puisse prendre à loisir l'une ou l'autre forme[6].

Analyse du mythe antique[modifier | modifier le code]

Selon Paul Diel, Chrysaor pose la question du symbole de spiritualisation, composante essentielle à l'imagination créatrice[7].

Représentations dans les arts après l'Antiquité[modifier | modifier le code]

Le peintre britannique préraphaélite Edward Burne-Jones représente Chrysaor sur son esquisse Naissance de Pégase et Chrysaor peint entre 1876 et 1885 et qui fait partie d'une série consacrée au mythe de Persée. Chrysaor et Pégase sont représentés alors qu'ils viennent d'émerger du cou de la Gorgone Méduse. Chrysaor a l'aspect d'un jeune homme nu de taille réduite qui naît déjà adulte.

Dans le cycle de romans de fantasy Héros de l'Olympe publiés par l'écrivain américain Rick Riordan entre 2010 et 2014, Chrysaor apparaît dans le troisième tome, La Marque d'Athéna (paru en 2012). Chrysaor est brièvement mis en scène en tant qu'adversaire du personnage principal, Percy Jackson : vêtu d'une armure d'or, il attaque le navire Argo II en expliquant qu'il est devenu maléfique après que les aèdes et conteurs l'ont complètement ignoré. Il est vaincu par les héros.

Dans le manga Saint Seiya de Masami Kurumada publié au Japon entre 1986 et 1990, l'un des sept généraux de Poséidon se nomme Krishna de Chrysaor. Il a pour particularité de manier une lance d'or réputée indestructible et pouvant transpercer toute matière.

Dans le jeu vidéo Illusion of Time, sorti entre 1993 et 1995 et destiné à la console Super Nintendo, Chrysaor est le nom de la première incarnation que peut prendre le personnage principal du jeu, Paul, dans la version française du jeu (le nom du personnage dans la version originale japonaise est Freedan)[8]. Il prend l'apparence d'un guerrier en armure armé d'une épée d'or.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Textes antiques[modifier | modifier le code]

Études savantes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire Etymologique de la Mythologie Grecque page 48
  2. Timothy Gantz, Mythes de la Grèce archaïque (2004), p. 49-50.
  3. Page du vase sur le site The Theoi Project administré par Aaron J. Atsma (Auckland, Nouvelle-Zélande, site lancé en 2001). Page consultée le 4 avril 2016
  4. description kylix attiques à figures rouges signé par Euphronios par l'université de Thufts
  5. description kylix attiques à figures rouges signé par Euphronios par l'université d'Oxford
  6. "Encyclopédie de la mythologie" d'Arthur Cotterell
  7. Paul Diel, Le symbolisme dans la mythologie grecque. Étude psychanalytique, Paris, Payot, 1952, p. 109.
  8. Traductions et Trahisons, article de Sanjuro sur le site 1 Up Games le 25 octobre 2011. Page consultée le 1er mars 2017.