Chronologie du terrorisme palestinien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Graphique représentant l'évolution du nombre de morts à la suite d'attaques terroristes, depuis 1920 sous le mandat britannique et jusqu'en 2012 en Israël.

La chronologie du terrorisme palestinien présente une liste chronologique d'actes de terrorisme palestinien perpétrés dans le cadre du conflit israélo-palestinien depuis 1949 jusqu'à nos jours.

Le terrorisme palestinien démarre au cours de la Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire mais ne devient notoire dans les médias occidentaux qu'à la fin des années 1960, à l'occasion d'actes de piraterie et de prise d'otages »[1]. À partir de 1968, il se traduit par le détournements d'avions civils, des prises d'otages, des attaques contre différentes infrastructures et des attentats. Durant la Seconde intifada, il prend la forme d'attentats, dont des attentats-suicides, contre des cibles civiles et militaires.

Liste d'attentats terroristes[modifier | modifier le code]

Liste comprenant les attentats palestinens ayant fait des victimes civiles, depuis la création d'Israël.

Principaux attentats palestiniens depuis les accords d'Oslo[modifier | modifier le code]

Chiffres d'après le ministère des Affaires étrangères d'Israël[2] et selon Jewish Virtual Library[3] :

Date Lieu Victimes événements
carrefour de Tapuah 1 mort, 2 blessés Un étudiant de 19 ans tué à une station de bus par une fusillade au volant[4]
Tal Menashe 1 mort Une femme franco-israéliennne[5] de 53 ans tuée brutalement lors d'un jogging dans une forêt[6]
Petah Tikva 1 mort un rabbin de 39 ans est poignardé à mort lorsqu'il se rend à un arrêt de bus
Ashkelon 1 mort Une femme âgée est ensevelie sous les décombres à la suite d'une attaque à la roquette contre son domicile
Dolev 1 mort, 2 blessés Une famille en promenade à une source est victime d'un engin explosif improvisé, une fille de 17 ans est tuée
Migdal Oz 1 mort Un étudiant de Yeshiva de 18 ans est tué
Multiples 4 morts Deux missiles qui s'abattent sur Ashkelon, un sur Ashdod et la quatrième victime est tuée par un missile antichar sur sa voiture.
Ariel 2 morts, 1 blessé Un civil et un soldat périssent au carrefour d'Ariel
Forêt Ein Yael de Jérusalem 1 mort Meurtre d'une fille de 19 ans, Ori Ansbacher, pour des motifs nationalistes: viol, mutilation et coup de couteaux
Ofra 1 mort, 7 blessés L'une des victimes enceinte de l'attentat est contrainte d'accoucher prématurément, le nouveau né meurt en soin intensif[7].
Parc industriel de Barkan 2 morts, 1 blessé Une femme de 28 ans et un homme de 35 ans sont abattus par un collègue de travail palestinien[8], après avoir été ligotés[9].
Arad 1 mort Ron Kokia 19 ans, soldat alors en dehors de ses fonctions, est poignardé en attendant son bus. Il meurt de ses blessures.
Halamish 3 tués, 1 blessé Lors d'une célébration Shalom Zachar un terroriste attaque une famille
Jérusalem 4 morts, 17 blessés Un camion fonce sur une foule d'étudiantes en formation militaire
Jérusalem 2 morts, 12 blessés Tir dans la rue sur des civils
Route 60 1 mort, 3 blessés Tir contre une voiture, le père est tué
Kiryat Arba 1 mort, 1 blessé Attaque au couteau d'une fille de 13 ans, Hallel Yaffa Ariel, dans sa chambre. Elle décède à l'hôpital de ses blesssures[10],[11].
Tel Aviv 4 morts, 16 blessés Deux terroristes ouvre le feu sur un restaurant de Sarona[12]
Tel Aviv 1 mort, 10 blessés Un touriste américain tué et des blessés dans le port de Jaffa
Sha’ar Binyamin 1 mort, 1 blessé Deux adolescents de 14 ans attaquent un supermarché avec des couteaux
Beit Horon 1 mort, 1 blessé deux jeunes femmes sont poignardées
Tel aviv 3 morts, 8 blessés Attaque contre un pub et un conducteur de taxi abattu
Multiples 7 morts, des blessés Un adolescent de 17 ans et son père sont tués sur la route 60, deux autres personnes dans une salle de prière de Tel Aviv, et 3 près de Jérusalem (dont un Américain de 18 ans)
Beersheva 2 morts, 10 blessés Un terroriste tue un soldat de 19 ans et tir avec son arme sur les civils du terminus d'autobus
Jérusalem 3 morts, 17 blessés Deux bus attaqués, des civiles sont poignardés dans et hors des bus
Jérusalem 2 morts, 2 blessés Une famille est attaquée, le père est tué ainsi qu'un passant venu à leurs secours, sa femme et ses deux enfants ont survécu.
Route de Samarie 2 morts, 4 blessés Un rabbin et sa femme sont tués par balle, leurs enfants à l'arrière du véhicule sont secourus
Jérusalem 1 mort, 3 blessés Jet de pierre contre une voiture
Jérusalem 1 mort, 1 blessé Une attaque à la voiture-bélier tue un homme de 25 ans
Route 60 1 mort, 3 blessés Jet de pierre contre une voiture, une fillette de 4 ans meurt de ses blessures
Jérusalem 6 morts, 12 blessés Attaque dans une synagogue au couteau et à l'arme à feu
Alon Shvut et Tel Aviv 2 morts, 4 blessés Une femme de 26 ans et un soldat en congé de 20 ans sont tués à coup de couteaux.
Jérusalem 3 morts, 13 blessés Une attaque à la voiture-bélier tue un adolescent de 17 ans sur son vélo, un policier druze et un vieillard palestinien
Jérusalem 2 morts, 6 blessés Voiture qui fonce sur des passants et tue un bébé de 3 mois éjecté de sa poussette et une femme d'Ecuador de 22 ans.
Petah Tikva 1 mort Un ouvrier de 26 ans est tué par un ouvrier palestinien sur un chantier de construction. Ce dernier lui coupe sa corde
Nirim 2 morts, 5 blessés Tir de mortiers du Hamas
Nahal Oz et Gan Yavne 2 morts, 1 blessé Un enfant de 4 ans et un homme de 21 ans sont tués par les shrapnels de deux mortiers du Hamas[13].
Jérusalem 1 mort, 5 blessés Le conducteur d'une pelle hydraulique écrase un jeune rabbin puis fonce dans un bus
Gush Etzion 3 morts 3 adolescents (16,16 et 19 ans) kidnappés par le Hamas puis tués
Migdal HaEmek 1 mort Un conducteur de taxi tue sa passagère au couteau, une fille de 20 ans
Route 60 1 mort, 4 blessés Jet de pierre contre une voiture transportant une famille, une fille de 2 ans succombe à ses blessures[14]
Kiryat Malachi 3 morts (dont une femme enceinte), 4 blessés Attaque à la roquette contre un appartement.
Frontière égyptienne 1 mort, 1 blessé trois terroristes déguisés parmi des migrants africains, attaquent un garde-frontière désarmé venu apporter de l'eau
Route 60 2 morts Un père et son fils d'un an sont tués par des jets de pierres contre leur véhicule
Eilat 8 morts, + 30 blessés Attaques coordonnées contres des voitures civiles[15]
Tel Aviv 1 mort, 16 blessés Un camion fonce dans plusieurs voitures, un bus et fini dans une école
Saad 1 mort, 1 blessé un adolescent de 16 ans est tué dans un bus scolaire par un missile antichar [16]
Jérusalem 2 morts, 50 blessés Attentat à la bombe à l'embarquement d'un bus, une Britannique est tuée et une adolescente de 14 ans au moment des faits succombe de ses blessures après un coma[17].
Itamar 5 morts Une famille tuée, les 3 enfants mutilés[18],[19]. Quatre des victimes étaient de nationalité française[20], la mère et les trois enfants.
Forêt de Jérusalem 1 mort, 1 blessé Deux promeneuses américaines sont poignardées[21].
Kiryat Arba 4 morts Coups de feu tirés d'une voiture sur la route 60. Le Hamas prend la responsabilté[22]
Monastère Beit Jimal 1 mort Netta Blatt-Sorek est tuée par des terroristes, son corps est retrouvé deux jours plus tard
Bat Ayin 1 enfant de 13 ans tué, 3 blessés Attaque à la hache et au couteau contre des enfants [23]
Jérusalem 1 mort, 19 blessés[24] Une BMW fonce dans la foule
Jérusalem 4 morts, 45 blessés[25] Attaque avec un chargeur sur pneus
Ashkelon 90 blessés Un missile du Front Jabril et le Comité de résistance populaire explose dans un centre commercial, qui s'effondre sur les civiles.
Jérusalem 8 morts, 10 blessés[26] Des étudiants sont tués dans la bibliothèque
Dimona 1 mort, 9 blessés Ceinture explosive dans un centre commercial
Eilat 3 morts Dans une boulangerie
Goush Etzion 1 mort Kidnapping d'un étudiant de 18 ans. Son corps est retrouvé[27].
Tel Aviv 11 morts, 60 blessés Attentat-suicide du Jihad islamique dans le restaurant du
Kedoumim 4 morts Attentat-suicide, déguisé en Juif orthodoxe
Tel Aviv 32 blessés Attentat-suicide dans un restaurant de Shawarma, par les opératifs du Jihad islamique
Netanya 5 morts, 50 blessés Attentat-suicide dans le centre commercial par le Jihad islamique
Hadera 7 morts, 54 blessés Attentat-suicide dans le marché par le Jihad islamique
Gush Etzion et Eli 3 morts, 4 blessés Deux attentats du Fatah, trois jeunes sont tués (15, 21, 23) et un adolescent est gravement blessé dans un second attentat[27]
Jérusalem 1 mort Kidnapping, son corps est retrouvé le 26. Commit par le Hamas[27]
Beer Sheva 52 blessés Attentat-suicide du Hamas dans la station d'autobus
Jérusalem 1 mort, 2 blessés Des étudiants de retour de leurs prières au Mur des Lamentations
Netanya 5 morts, 70+ blessés Le Jihad islamique commet un attentat-suicide dans un centre commercial
Tel Aviv 5 morts, 50 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la bombe devant une boite de nuit
Terminal de Karni. 6 morts, 5 blessés Attaque à la bombe contre des civils suivie par des tirs[14].
Tel Aviv 3 morts, +30 blessés Kamikaze du FPLP dans le marché du Carmel
Taba 32 morts, 120+ blessés Attentat à la bombe dans deux hôtels de vacances, 400 kg d'explosif contre l'hôtel Hilton, puis double explosion dans un camping
nord de Jérusalem 2 morts, > 17 blessés Femme kamikaze du Fatah
Beer Sheva 16 tués, 100 blessés Le Hamas commet deux attentats-suicides dans des bus
point de passage de Qalandiyah 2 palestiniens tués, 18 blessés Bombe à l'entrée de Jérusalem
Tel Aviv 1 mort, 33 blessés Bombe à l'arrêt de bus
Ashdod 10 morts, 16 blessés Le Hamas et le Fatah commettent un double attentat à la bombe dans le port
point de passage d'Erez 2 morts 2 policiers palestiniens sont tués
Jérusalem 8 morts, + 60 blessés Le Fatah commet un attentat à la bombe
Jérusalem 10 morts, 50 blessés Le Fatah commet un attentat à la bombe dans un bus
point de passage d'Erez 4 morts, 10 blessés Femme kamikaze, 3 soldats sont tués par le Hamas et le Fatah
près de Petah Tikva 4 morts, 20 blessés Attentat-suicide à l'arrêt de bus
Beit Hanoun 3 morts 3 américains sont tués à la suite d'une explosion contre un convoi de diplomates américains
Haïfa 21 morts, 60 blessés Une femme kamikaze du Jihad islamique dans un restaurant de Juifs et d'Arabes
Tel-Aviv 9 tués, 32 blessés Le Hamas organise un attentat-suicide à l'entrée de l'hôpital Assaf Harofeh
Jérusalem 7 morts, 50 blessés Le Hamas organise un attentat-suicide dans le café Hillel
Jérusalem 23 morts, 135 blessés Le Hamas commet un attentat à la bombe dans un bus
Ariel et Tel Aviv 2 morts, 12 blessés Deux attentats-suicides. L’un contre un supermarché à Tel-Aviv, et l’autre à proximité de Ariel en Cisjordanie
Kfar Yavetz 1 mort, 3 blessés Mazal Afari est tuée à son domicile, ses petits-enfants sont blessés
Sde Trumot 1 mort Jihad islamique
Jérusalem 17 morts, 100 blessés Kamikaze dans un bus, le Hamas revendique l'attentat
Netzarim 9 blessés Une bombe est détonnée le long de la route
Afoula 3 morts, 70 blessés Kamikaze devant le centre commercial
Jérusalem 8 morts, 20 blessés Kamikaze du Hamas explose dans un bus, le second kamikaze abattu
Hébron 2 morts Gadi et Dina Levy de Kyriat Arba sont tués par le Hamas
Tel Aviv 3 morts, 60 blessés Kamikaze à la plage
Kfar Saba 1 mort, 13 blessés kamikaze devant la gare
Netanya > 40 blessés Kamikaze dans la rue commerçante
Haïfa 17 morts, 53 blessés Kamikaze dans le bus en direction de l'université de Haïfa, Hamas
Haiïfa 23 morts, 120 blessés Fatah, deux kamikazes dans un quartier d'immigrants juifs
Jérusalem 11 morts, 50 blessés Kamikaze dans un bus rempli de passagers
Kfar Sava 2 morts, 70 blessés Un kamikaze dans le centre commercial
Ariel 2 morts, 20 blessés Les victimes tentent d'empêcher un kamikaze à la pompe d'essence
Wadi Ara 14 morts, 50 blessés Voiture piégée contre un bus
Tel Aviv 1 mort, 30 blessés Attentat-suicide dans un bus devant l'université de Bar-Ilan
Tel Aviv 6 morts, 70 blessés Attentat à la bombe dans un bus devant la grande synagogue
Meron 9 morts, 50 blessés Attentat-suicide contre un bus
Jérusalem 9 morts, 85 blessés Le Hamas pose une bombe dans la cafétéria étudiante de l'Université hébraïque
Jérusalem 5 blessés explosion dans un restaurant de falafel
Tel Aviv 5 morts, 40 blessés Le Jihad islamique organise un double attentat-suicide à la station d'autobus
près de Bnei Brak 9 morts, 20 blessés Explosifs contre un autobus, terroriste déguisé en soldat
Itamar 5 morts, 2 enfants blessés Une mère et ses trois enfants sont tués[28]
Jérusalem 7 morts, 50 blessés Attentat à la bombe à un arrêt de bus
Jérusalem 19 morts, 74 blessés Hamas, attentat-suicide dans un bus avec des étudiants se rendent à l'école
Herzliya fille de 14 ans, 15 blessés bombe dans un restaurant de shawarma
Mégiddo 17 morts, 38 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la voiture piégée
Itamar 3 enfants tués, des blessés Gilad Stieglitz, 14 ans, est tué sur le terrain de basketball, puis 2 autres étudiants sont tués dans la Yeshiva[28]
Petah Tikva 2 morts, 37 blessés Fatah, attentat-suicide dans un centre commercial
Tel Aviv 5 blessés Le terroriste abattu et sa bombe explose prématurément
Rishon LeZion 2 morts, 40 blessés Attentat-suicide dans un marché
Netanya 3 morts, 59 blessés Le Hamas et le FPLP, attentat-suicide dans le marché
Rishon Lezion 16 morts, 55 blessés Hamas, attentat à la bombe lors d'un événement sportif
Jérusalem 6 morts, 104 blessés Le Fatah organise un attentat-suicide dans le marché de Mahané Yehuda
près du Kibboutz Yagur 10 tués, 22 blessés Le Hamas organise un attentat-suicide dans un bus
Haïfa 14 morts, 40 blessés Le Hamas commet un attentat-suicide dans un restaurant
Efrat 4 secouristes paramédicaux blessés Attentat-suicide aux urgences
Tel Aviv 1 mort, 30 blessés Attentat-suicide du Fatah dans un café d'Allenby
Jérusalem 2 morts, 28 blessés Attentat à la bombe du Fatah dans le supermarché de Kiryat Yovel
Netanya 30 tués, 140 blessés Le Hamas commet un attentat à la bombe pendant le repas de la festivité de Pessah
Jérusalem 3 morts, 86 blessés Le Fatah commet un attentat à la bombe dans le centre-ville
Afula 7 morts, 30 blessés Le Fatah commet un attentat à la bombe dans un bus
Intersection de Karni-Netzarim 3 morts, 2 blessés Le Fatah commet un attentat à l'explosif
Kibboutz Matzouva 6 morts, 7 blessés Le Fatah commet une embuscade contre des voitures
checkpoint de Kiryat Sefer 1 mort, 1 blessés Fusillade
Ashdod des blessés Fusillade pendant une bar Mitzvah
Netzarim 1 mort Fatah, fusillade
Jérusalem 11 morts, 54 blessés Hamas commet un attentat à la bombe dans un café
Netanya 2 morts, 50 blessés Fatah, 2 terroristes ouvre le feu à la plage
Atzmona 5 morts, 23 blessés Fusillades et grenades
Ariel 15 blessés attentat-suicide à l'hôtel, FPLP
Sdérot Un bébé handicapé Tir de roquettes
Afula 1 mort, dizaine de blessés attentat-suicide dans un bus
Tel Aviv 3 morts, > 35 blessés Fusillade au restaurant
Bethléem 1 mort, 1 blessé Embuscade de voitures
Jérusalem 11 morts, > 50 blessés Fatah, attentat à la bombe contre des femmes et des jeunes enfants
Cisjordanie 3 blessés Femme kamikaze du Fatah
Jérusalem 1 mort, 8 blessés fusillade à l'arrêt de bus par le Fatah
Goush Etzion 1 mort, une femme enceinte blessée Fusillade du Fatah
Efrat des blessés Un attentat-suicide dans un supermarché
Nord de Jérusalem un mort Le Fatah tir depuis une voiture
Ein Arik 6 morts, 1 blessés Une fusillade du Fatah
Goush Katif 3 morts, 4 blessés Fusillade et explosion par le Fatah
proche de Jérusalem 1 mort, 1 blessé Voiture piégée par le Fatah
Karnei Shomron 2, 27 blessés Un kamikaze du FPLP dans un centre commercial
Gaza 3 morts, 4 blessés pose d'une mine
Beer Sheva 2 morts, 4 blessés Le Hamas tir depuis une voiture
Jérusalem 1 mort, des blessés 4 adolescents sont attaqués avec des couteaux
Moshav Hamra 2 morts, 5 blessés Le Hamas s'infiltre dans un village
Jérusalem 1 mort, > 150 blessés Femme kamikaze du Fatah, plus de 10 kilos d'explosif
Tel Aviv 24 blessés Le Jihad islamique commet un attentat-suicide dans le centre commercial
Jérusalem 2 morts, 40 blessés Fatah, tir sur la foule
Hadera 6 morts, 35 blessés Fatah, fusillade lors d'une bar mitzva
Beit Jala 1 mort Fatah, un Américain est kidnappé et assassiné
Kerem Shalom 4 morts, 2 blessés Hamas, fusillade et explosif
Emmanuel 10 morts, 30 blessés Fatah et Hamas, attaque d'un bus
Haïfa 31 blessés Attentat-suicide[29].
Haïfa 15 morts, 46 blessés Hamas, attentat-suicide dans un bus[30].
Jérusalem 11 morts, plus de 188 blessés Un kamikaze se fait exploser dans une foule d'adolescents,

20 minutes plus tard un deuxième à l'arrivée des secours paramédicaux

Hadera 3 morts, 9 blessés Kamikaze dans un autobus, le Fatah et le Jihad islamique revendiquent l'attentat
Afula 2 morts, dizaine de blessés Le Jihad islamique et le Fatah, tir dans la foule
Goush Katif 1 mort, 3 blessés Hamas, grenades et tirs
checkpoint erez 2 morts Kamikaze du Hamas
24 november 2001 Kfar Darom 1 mort Hamas, tir de mortier sur un terrain de football
Jérusalem 2 morts, > 50 blessés Jihad islamique tir sur un autobus, une fille de 16 ans et un garçon de 14 sont tués
Hadera 4 morts, 40 blessés Un terroriste membre de la police palestinienne, équipé d'arme de guerre et de balles dum-dum[27]
Kibboutz Metzer 1 mort Tanzim, tir depuis une voiture
Jérusalem 1 mort Assassinat du ministre du tourisme, Rehavam Zeevi, par le FPLP
Beit Shean 1 mort Attentat-suicide
Afula 3 morts, 16 blessés Tir dans la foule
Jérusalem des blessés voiture piégée à Talpioth
Nahariya 3 morts, 90 blessés kamikaze du Hamas dans la gare centrale[31].
Cisjordanie 1-2 morts, 17 blessés Voiture piégée à Beit Lid[32].
Jérusalem 20 blessés Un kamikaze déguisé en Juif orthodoxe
Jérusalem 3 blessés voitures piégées
route de Jérusalem 3 morts, 2 blessés tir sur une voiture, les deux enfants survivent[27]
Kiryat-Motzkin 21 blessés Le Jihad islamique commet un attentat-suicide dans un café
Kibboutz Merav 1 mort, 3 blessés Aliza Malka, 17 ans tuée à l'entrée du village[27]
Jérusalem 15 morts, > 130 blessés Le Jihad islamique et le Hamas, attentat dans une pizzeria
Amman 1 mort Commerçant israélien retrouvé mort[27]
Alfei Menashe 1 mort, 3 blessés La voiture familiale est la cible de tirs, la mère enceinte de 5 mois décède avec le nouveau né le père en sort paralysé[33]
Route de Jérusalem 1 mort, 1 blessé Jeune de 17 ans tué par balle[27]
De Jérusalem 1 mort Yuri Gushchin de 18 ans, kidnappé, son coprs est retrouvé a Ramallah avec des traces d'une mort violentre, dont des coups de couteau et des blessures par balles[27]
Benyamina 2 morts, 11 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à l'arrêt de bus
Dugit 2 blessés Hamas, attentat-suicide
Tel-Aviv 21 morts, 120 blessés Le Hamas commet un attentat-suicide dans la discothèque du Dolphinarium au milieu d'un groupe d'adolescents se rendant à une fête, 20 d'entre eux sont tués, dont deux sœurs âgées de 15 et 18 ans, 90 autres blessés, l'annonce de l'attentat a provoqué des scènes de liesse dans les rues de Gaza, les gens « dansant et tirant des coups de feu en l'air »[34].
Netanya 8 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la voiture piégée devant une école[35].
Jérusalem 30 blessés Le FPLP et le Jihad islamique commettent un attentat avec deux voitures piégées
Hadera 65 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la voiture piégée[36].
Netanya 5 morts, > 100 blessés Le Hamas commet un attentat à la voiture piégée contre un centre commercial[37].
Samarie 1 mort, 2 blessés Tir contre une voiture
Près de Gaza 2 morts Deux travailleurs roumains tués par une bombe
Tekoa 2 morts Deux enfants de 14 ans sont battus à mort et lapidés, retrouvés démembrés dans une cave
Ferme Binyamin 1 mort Attaque contre un avant-poste
Près de Ramallah 1 mort Tir contre un véhicule
Kfar Saba et Galilée 4 morts, 8 blessés Hamas, attentat-suicide à l'arrêt de bus de l'école, attaque contre une voiture et meurtre au couteau d'une femme
Or Yehuda 8 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la voiture piégée dans un marché
Kfar Saba 1 mort, 60 blessés Hamas, attentat-suicide à l'arrêt de bus[38].
Retrouvé près de Ramallah 1 mort meurtre nationaliste, le corps retrouvé avec des mutilations
Haïfa 1 mort meurtre nationaliste au couteau contre une femme
Près de Kfar Saba 2 morts Deux enfants 15 et 13 ans sont tués dans un attentat-suicide à la station-service Mifgash Hashalom ("arrêt de la paix"), par un terroriste du Hamas qui se fait exploser à proximité d'un groupe d’écoliers attendant leur bus scolaire[39],[40].
Jérusalem 7 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la voiture piégée
Jérusalem 28 blessés Hamas, attentat-suicide
Hébron Bébé de 10 mois (Shalhevet), 1 blessé tireur d'élite palestinien contre une poussette, près d'un bac à sable, son père est grièvement blessé[41].
Près de Jérusalem 1 mort, blessés Le conducteur touché par balle perd le contrôle de sa voiture, ce qui provoque une collision
Netanya 3 morts, > 65 blessés Hamas, attentat à la bombe[42].
Galilée 1 mort, 9 blessés Bombe détonnée dans un taxi collectif
Moshav Hagor 1 mort meurtre nationaliste
Azor 8 morts, 25 blessés Hamas, un conducteur de bus fonce dans une foule
Près de Jérusalem 1 mort Tué sur la route
Près de Jérusalem 58 blessés Voiture piégée dans une rue du quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim à Jérusalem, 54 personnes sont blessées[43],[44].
Près de Tirat Hacarmel 1 mort Homme poignardé à mort en attendant l'autobus
Route en Cisjordanie 2 morts Deux embuscades
Nord de Jérusalem 1 mort meurtre nationaliste
Nord de Jérusalem 1 mort meurtre nationaliste
Tulkarem 2 morts Hamas, kidnapping à un restaurant et puis homicide de deux restaurateurs israéliens, Etgar Zeitouni et Motti Dayan alors qu'ils déjeunaient avec leur associé, un Arabe israélien, dans la ville palestinienne de Tulkarem[45],[46].
Près de Jérusalem 1 mort Ofir Rahum de 16 ans, à un rendez-vous avec une jeune femme avec laquelle il avait eu une relation sur Internet. Elle l'a ensuite conduit à un endroit convenu et ensuite trois hommes armés l'ont tué[47],[48].
Kfar Yam 1 mort meurtre nationaliste
Césarée 1 mort meurtre nationaliste
Netanya 54 blessés Un terroriste du Hamas fait exploser une voiture piégée dans le centre de Netanya pour le nouvel an[49],[50].
Route près de Ramallah 2 morts, 5 blessés Le fils de Meir Kahane et sa femme sont tués par un tireur d'élite, leurs 5 enfants de moins de 10 ans sont blessés
Vallée du Jourdain > 3 blessés Hamas, attentat à la bombe
Route près de Jérusalem 1 mort Embuscade d'hommes armés contre une voiture
Kiryat Arba 2 morts Embuscade d'hommes armés contre une camionnette
Hadera 2 morts, 55 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la bombe
Goush Katif 1 mort Tir d'élite contre un jeune de 18 ans
Kfar Darom 2 morts, 9 blessés Attentat à la bombe contre un bus scolaire
Ofra et Kissoufim 4 morts Tirs contre une voiture et contre un camion
Poste-frontière de Rafah 1 mort Une femme tuée en route pour son travail dans la bande de Gaza
Jérusalem 2 morts, 10 blessés Le Jihad islamique commet un attentat à la bombe au marché Mahané Yehuda
Mont Ebal 1 mort, des blessés Groupe de touristes israéliens, un rabbin tué[27]
Ramallah 2 morts Deux conducteurs de l'armée israélienne détenus puis lynchés et mutilés[51]
Netanya 27 blessés Le Hamas est responsable d'un attentat à l'explosif
Carrefour Nahshon 6 blessés Un terroriste du Hamas fonce dans la foule
Jérusalem 2 morts, 20 blessés 2 kamikazes du Jihad islamique commettent un attentat
Goush Katif 1 mort, 8 blessés Hamas, attentat-suicide contre un bus scolaire
Beer Sheva 59 blessés Hamas, lancé de grenades dans la station d'autobus
Hébron 18 blessés Hamas, lancé de grenades
Tel-Aviv 14 blessés Le Hamas pose une bombe
Jérusalem 4 morts, 181 blessés Le Hamas, dans un marché
Jérusalem 15 morts, 178 blessés Hamas, kamikaze dans un marché
Tel-Aviv 3 morts, 48 blessés Le Hamas pose une bombe dans un restaurant
Tel-Aviv 3 morts, 40 blessés Un terroriste du Hamas, se fait exploser dans un café à Tel Aviv, 3 femmes sont tuées[52].
route en Israël 2 morts, 4 blessés Embuscade contre une famille, un enfant de 12 ans tué et son frère et quatre autres passagers blessés, 3 filles de 4 à 10 ans et le père [53].
Tel-Aviv 20 morts, 75 blessés Le Jihad islamique est responsable d'un attentat-suicide dans un centre commercial[54].
Jérusalem 19 morts, 6 blessés Hamas, attentat-suicide dans un bus
Ashkelon 2 morts Hamas, attentat-suicide
Jérusalem 26 morts, 80 blessés Hamas, attentat-suicide dans un bus
Ramat Gan 6 morts, 31 blessés Hamas, attentat-suicide dans un bus[55]
Neveh Dekalim 3 blessés Le Jihad islamique pose des explosifs
Kfar Darom 8 morts, 50 blessés 2 kamikazes du Hamas et du jihad islamique[56].
Carrefour de Beit Lid 21 morts, 69 blessés Un terroriste du Jihad islamique palestinien déguisé en soldat israélien se fait exploser à la station d'autobus de Beit Lid Junction (en) près de Netanya dans le centre d’Israël, trois minutes plus tard un complice se fait exploser à son tour, 19 personnes sont tuées, plus de 60 autres blessées[57].
Jérusalem 13 blessés Hamas, attentat-suicide
Afoula 1 mort Un terroriste du Hamas tue avec une hache, une soldate non combattante, Liat Gabai, qui était en permission et rentrait chez elle[58]
Netzarim 3 morts, 6 blessés Kamikaze à vélo appartenant au jihad islamique[59].
Tel Aviv 22 morts, 56 blessés Kamikaze du Hamas[60]
Jérusalem 2 morts, 14 blessés 2 terroristes du Hamas ouvrent le feu sur la foule
Hadera 5 morts Hamas, Attentat à la bombe du bus 5[60].
Afula 8 morts Hamas, voiture piégée à côté d'un bus[61].
Beit El 29 blessés Un terroriste du Hamas fait exploser une voiture piégée[62].

Principaux attentats depuis 1967[modifier | modifier le code]

Principaux attentats depuis la guerre des Six jours [63],[64],[65]
Date Lieu Pays Victimes événements
Désert du Néguev Israël 2 morts, 28 blessés Un bus scolaire est attaqué avec une Mine terrestre
Tel Aviv Israël 1 mort, 51 Attentat à la bombe
Hébron Israël 47 blessés Une grenade est jetée sur les visiteurs juifs du tombeau des Patriarches
Jérusalem Israël 12 morts, 54 blessés Voiture piégée dans le marché de Mahane Yehuda
Tel Aviv Israël 1 mort, 71 blessés 3 bombes dans le centre-ville
Jérusalem Israël 12 morts, 52 blessés Voiture piégée dans le marché de Mahane Yehuda
Athènes Grèce 1 mort, 2 blessés Attaque contre un avion au décollage
aéroport de Zurich Suisse 4 morts Attaque contre un avion au décollage
Jérusalem Israël 29 blessés Une bombe blesse des étudiants de l'université hébraïque
Jérusalem Israël 2 morts, 20 blessés Explosion dans le supermarché
Haïfa Israël 4 morts, 20 blessés bombes dans 5 appartements
Zurich Suisse 1 mort, 11 blessés tentative de détournement d'avion
en vol Suisse 47 morts Bombe dans le vol 330 de Swissair depuis Zurich
Avivim Israël 12 morts, 24 blessés Attaque du car scolaire d'Avivim, 9 enfants tués
Dawson's Field, Zarka Jordanie 1 blessé 5 détournements d'avions
Tel Aviv Israël 2 morts, 34 blessés 2 bombes dans la station d'autobus
Jérusalem Israël 1 mort, 5 blessés Grenade dans un marché, un Arabe mort
Bande de Gaza Territoires occupés 2 morts, 2 blessés Meurtres des enfants Aroyo, leurs parents blessés
Petah Tikva Israël 4 morts, 30 blessés Tir de missile Katyusha
Jérusalem Israël 1 mort, 6 blessés un enfant tué et 5 américains blessés par une grenade
Aéroport de Lod Israël 1 mort détournement du vol 571 de la Sabena , un vol de la Sabena reliant Vienne à Tel-Aviv est détourné par quatre terroristes de l'organisation Septembre noir, les terroristes séparent les Juifs des autres passagers et demandent la libération de 315 terroristes emprisonnés en Israël. L'appareil atterrit sur le tarmac de l’aéroport Ben Gourion où le lendemain, durant les négociations, un commando de la Sayeret Matkal investit l’appareil[66],[67].
Aéroport de Lod Israël 27 morts, 78 blessés Mitraillage par le FPLP
Tel Aviv Israël 9 blessés Grenade
Golan Territoire occupé 2 morts, des blessés tir de roquettes sur un autobus
Munich Allemagne 12 morts Massacre de Munich, 11 athlètes olympiques
Athènes Grèce 3 morts, 55 blessés Américains tués, vol en direction de New York
Autriche aucun Prise d'otages de réfugiés juifs[68]
Jérusalem Israël 18 blessés Grenade
Aéroport de Rome Italie 34 morts, 22 blessés 30 morts du vol 101 de Pan Am, 2 du vol 303 de Lufthansa, détournement d'avion et fusillade
Tel Aviv Israël 3 morts OLP, raid en bateau puis prise d'otages
Kiryat Shmona Israël 18 morts, 15 blessés 8 enfants tués
Maal'ot Israël 27 morts, 78 blessés Prise d'otages dans une école, 21 enfants tués
Nahariya Israël 4 morts, 8 blessés Infiltration du Fatah
mer Ionienne Grèce 88 morts Explosion du vol 841 à destination de New York due au FPLP
Beit Shean Israël 4 morts, +20 blessés Front démocratique pour la libération de la Palestine
Ramat Magshimim Israël 3 morts, 2 blessés Infiltration de l'OLP contre des étudiants
Riyaniya Israël 1 mort, 1 blessé Un terroriste du Fatah tue un Arabe israélien par erreur
Tel Aviv Israël 2 morts, 66 blessés Attentat au cinéma
Tel Aviv Israël 4 morts et des blessés Prise d'otages de l'hôtel Savoy
Kfar Youval Israël 3 morts Le front de libération arabe prend en otage une famille
Jérusalem Israël 14 morts, 80 blessés Bombe dans un réfrigérateur
Jérusalem Israël 13 morts, 72 blessés bombe
Ramat Magshimim Israël 3 morts, 2 blessés Un terroriste du FDLP tue des étudiants
Jérusalem Israël 1 mort, 28 blessés Une bombe du FDLP jetée d'un scooter
Aéroport de Tel Aviv Israël 2 morts, 9 blessés Bombe du FPLP
Entebbe Ouganda 4 morts, 15 blessés Prise d'otage du vol 139 d'Air France
Istanboul Turquie 4 morts, 20 blessés FPLP
Damas Syrie 4 morts et des blessés Prise d'otages d'un hôtel
Amman Jordanie 4 morts et des blessés Prise d'otages d'un hôtel
Beer sheva Israël 28 blessés Bombe
Petah Tikva Israël 1 mort, 22 blessés Bombe en dessous d'un stand de légumes
Nétanya Israël 2 morts et des blessés OLP
Jérusalem Israël 2 morts, 46 blessés OLP
Jérusalem Israël 1 mort morts, 1 blessé Bombe à l'université hébraïque
Glilot Israël 39 morts, plus de 71 blessés Massacre de la route côtière
Galilée Israël 2 morts et des blessés Grenade dans un bus de touristes ouest-allemands
Aéroport de Paris-Orly France 2 morts, 2 blessés FPLP
Jérusalem Israël 6 morts OLP, bombe dans un bus
Jérusalem Israël 2 morts, 47 blessés OLP, dans le marché de Mahné Yehuda
Tel Aviv Israël 1 mort, plus de 40 blessés OLP, dans le marché du Carmel
Cisjordanie 4 morts, 37 blessés Explosion dans un bus. Le Fatah et le FDLP la revendiquent
Kiryat Shmona Israël 1 mort, 10 blessés Tir de roquette de l'OLP
Maalot Israël 1 mort, 5 blessés Tentative de prise d'un Hôtel [69]
Jérusalem Israël 21 blessés Attentat à la bombe[69]
Netanya Israël 2 morts, 34 blessés OLP
Jérusalem Israël 12 blessés double attentat contre des bus au Plaza hôtel[69]
Jérusalem Israël 1 mort, 13 blessés Bombe au square Sion[69]
Lod Israël 19 blessés Bombe dans le marché[69]
Tel Aviv Israël 1 mort, 14 blessés Bombe dans le centre-ville[69]
Tel Aviv Israël 1 mort, 22 blessés OLP
Nahariya Israël 4 morts, 8 blessés Infiltration du Fatah
Tibériade Israël 2 étudiants, 32 blessés OLP
Petah Tikva Israël 3 morts, 13 blessés Explosion, les autres bombes sont désactivées
Kfar Manda Israël 4 morts, 11 blessés Bombes[69]
Jérusalem Israël 1 mort, 58 blessés Une bombe dans une rue piétonne[69]
Misgav Am Israël 3 morts, 15 blessés Prise d'otage dans une crèche avec des jeunes enfants. Un bébé et la puéricultrice sont tués avant l'assaut de l’armée israélienne durant lequel les cinq terroristes sont tués[70].
Hébron Israël 6 morts, 16 blessés 6 Juifs sont tués par des terroristes de l'OLP alors qu'ils sortaient d'un service religieux au Caveau des Patriarches à Hébron[71].
Jaffa Israël 1 mort, 8 blessés Voiture piégé[69]
Jérusalem Israël 1 mort, 12 Attaque à la pompe d'essence[69]
Anvers Belgique 1 enfant tué, 20 blessés Attaque contre un groupe d'enfants juifs[72].
Paris France 4 morts, 46 blessés Attentat à la bombe contre une synagogue[73].
Givatayim Israël 3 morts, 7 blessés Colis piégé à la poste. L'attentat est revendiqué par l'OLP[74].
Gaza Territoire occupé 1 mort, 2 blessés Grenade jetée contre un taxi
Israël aucune infiltration de terroristes en montgolfière
nord d'Israël Israël 3 morts, 25 blessés attaques de roquettes
Vienne Autriche 2 morts, + 30 blessés Attaque contre la synagogue Stadttempel, lors d'une Bar mitzva[75].
Jérusalem Israël 1 mort, 28 blessés Grenades jetée sur des touristes italiens
Anvers Belgique 3 morts, 106 blessés Attentat contre une synagogue[76],[73].
Paris France 6 morts, 22 blessés Attentat de la rue des Rosiers[77].
Bruxelles Belgique 4 morts Attaque contre la synagogue, rue de la Régence[78]
Rome Italie 1 mort, 37 blessés Attaque contre la grande synagogue[79]. Les terroristes ouvrent le feu, tuent un enfant de deux ans et blessent 37 personnes[80].
Tyr Liban 89-103 morts, 55 blessés Attaque suicide contre le quartier général de l'armée israélienne
Tel Aviv Israël 12 blessés Grenade jetée dans un bus
Hébron Israël 1 mort et des blessés Attaque au couteau contre des Américains
Tyr Israël 60 morts, 40 blessés Seconde attaque contre le quartier général de l'armée israélienne[81]
Jérusalem Israël 6 morts, 43 blessés Attentat à la bombe dans un bus
Jérusalem Israël 21 blessés 2 grenades jetées dans un magasin
Ashdod Israël 3 morts, 9 blessés Attaque contre un bus[69]
Jérusalem Israël 48 blessés Fusillade dans un centre commercial[69]
Sud d'Israël Israël 1 mort, 8 blessés Prise d'otages du bus 300
Jérusalem Israël 1 mort et des blessés Fusillades[69]
Hébron Cisjordanie 1 mort Un étudiant de 19 ans d'une école talmudique meurt après avoir été poignardé par un terroriste palestinien dans le marché[82].
Copenhague Danemark 1 mort et 27 blessés Attentat à la bombe contre une synagogue, une garderie et une maison de repos juive. Les attentats sont revendiqués de Beyrouth par le Jihad islamique[83].
Beit Shemesh Israël 2 morts, des blessés Attaque par deux terroristes
Mer Méditerranée aucune Prise d'otages d'une famille belgo-française
Jérusalem Israël 1 mort et des blessés Bombe dans un marché[69]
Larnaca Chypre 3 morts Attaque contre un yacht de touristes israéliens[84]
Ras Burqa, Sinaï Israël 8 morts, 4 blessés Attaque contre une famille israélienne, motif controversé
Jérusalem Israël 3 morts et des blessés Fusillades[69]
7- côte égyptienne 1 mort Détournement du navire de croisière Achille Lauro par Abu Abbas, OLP[85]
Malte 60 morts, 27 blessés Détournement du vol 648 en direction du Caire puis massacre[86],[87]
Rome et Vienne Italie et Autriche 23 morts, 139 blessés Attaque dans les aéroports[88].
En vol Vol de Rome 4 morts, 9 blessés Ue bombe explose durant un vol TWA Vers Athènes, 4 passagers américains, dont un bébé sont aspirés hors de l'appareil au travers du trou causé à la carlingue par l'explosion[89].
aéroport de Madrid Espagne 13 blessés Bombe déposée par un terroriste palestinien du Fatah explose durant l'embarquement des passagers d'un vol El Al[90],[91].
Karachi Pakistan 21 morts, 120 blessés Détournement du vol 73 de la Pan Am par quatre terroristes palestiniens du groupe Fatah-Conseil révolutionnaire qui prennent en otage les 379 passagers et tuent aléatoirement 20 passagers[92],[93].
Istanbul Turquie 22 morts Attaque contre la synagogue Neveh Shalom
Nord d'Israël Israël 6 soldats tués, 8 blessés Infiltration de deux terroristes
Désert du Néguev Israël 3 morts, 8 blessés « Attaques du bus des mères », prise d'otages de travailleuses de la centrale nucléaire de Dimona
Nicosie Chypre 2 morts Un terroriste palestinien du groupe Fatah-Conseil révolutionnaire commet un attentat-suicide près de l'ambassade israélienne tuant deux cypriotes, une femme brulée vive dans son véhicule et un passant[94].
Athènes Grèce 11 morts, 98 blessés Attaque contre le bateau touristique «City of Poros»
Haïfa Israël 25 blessées Une grenade lancée dans un centre commercial par un terroriste palestinien[95]
Tel Aviv Israël 2 morts, 1 blessé Attaque au poignard lors de la festivité de Pourim[96]
Proche de Kiryat-Yéarim Israël 16 morts, 27 blessés Un terroriste prend contrôle du volant et plonge le bus dans un ravin
Proche du Caire Égypte 9 morts, 17 blessés Attaque contre un bus de touristes israéliens[97]
New York États-Unis 1 mort, 2 blessés Assassinat de Meir Kahane
Ein Netafim Israël 4 morts, 27 blessés Gardes frontière égyptiens au nom du Jihad islamique palestinien[98]
Bat Yam Israël 1 mort Meurtre de Helena Rapp, 15 ans, sur la route de l'école par le Jihad islamique palestinien. Sa mort entraine des émeutes.
Mehola Vallée du Jourdain 1 mort, 9 blessés Premier attentat-suicide à la voiture piégée[99]

Liste non exhaustive d'attentats depuis la création d'Israël jusqu'en 1967[modifier | modifier le code]

Chiffres selon le Ministère des affaires étrangères d'Israël[100].

Date Lieu Victimes Événements
Jérusalem 1 mort Jamil Muhammad Mujarrab, viole et tue une fille israélienne[101]
Jérusalem 1 mort Sept terroristes attaquent une fille de 19 ans dans sa maison : viol, mutilation et meurtre
Sud de Jérusalem 1 mort, trois blessés Quatre jeunes se font tirer dessus
Fermes à Lod et à Hadera 1 mort, des blessés Attaques à la grenade et à l'arme à feu contre deux maisons
Kfar Hess 2 morts Couple assassiné chez eux
Yehoud 3 morts Une grenade est lancée dans une maison, tuant une mère et ses deux enfants[102]
Maale Akrabim 12 morts, 2 blessés Embuscade d'un autobus et meurtre des passagers
Désert de Judée 2 morts Meurtre de deux promeneurs
Fermes de Patish 1 mort, 8 blessés Les terroristes ouvrent le feu et lancent des grenades lors d'un mariage
Beit Hanan 4 morts, 10 blessés Attaques contre des agriculteurs
Ashkelon, proche du Kibboutz Givat Haim, Nitsanim et Ketziot 4 morts et des blessés Meurtre d'un résident et attaques sur les routes
Shafrir 3 morts, des blessés Des terroristes ouvrent le feu sur des enfants dans la synagogue
Nahal Oz 1 mort Meurtre de Roi Rotenberg
Autoroute 90, près de Be'er Menucha 4 morts, 3 blessés Embuscade des fedayins contre le bus Egged 391[103]
Ein Ofarim 3 morts Gardes druzes tués
Kibboutz Ramat Rachel 4 morts, 6 blessés tirs sur des archéologues
Aminadav 1 mort Meurtre d'une fillette
Sdom 5 morts, 1 blessé Des ouvriers sont tués, dont un ingénieur américain
Neve Hadassah 2 morts 2 agriculteurs tués
Sur les routes 6 blessés Attaque contre un train et des voitures
Nir Yitshak 2 morts Tués par la pose de mines
Kibboutz de Beit Govrin 1 mort Un berger tué
Kibboutz Mesilot 1 mort Garde tué
Région de la Arava 1 mort un travailleur dans son camion
29 may 1957 Kissoufim 1 mort, deux blessés Tracteur qui saute sur une mine
Kibboutz de Beit Govrin 2 morts Deux gardes d'une installation d'eau
Kibboutz Gadot 1 mort Un habitant tué dans les champs
Yanon 1 mort Un habitant en direction d'un autre village
Tel Lakish 2 morts Embuscade et lynchage.
Eilat 2 morts Deux pêcheurs tués
Jérusalem 4 morts Officiers de police tués
Jérusalem 1 mort Assassinat d'un représentant britannique
Kibboutz Gonen 1 mort, 31 blessés Berger tué et tir d'artillerie
Kibboutz Lehavot Habasan 1 mort Berger tué
Zavdiel 3 morts Mine terroriste
Kibboutz Ramat Rahel 1 mort Garde tué
Massada 2 morts Promeneurs
Kibboutz Heftziba 1 mort Berger tué
Sud d'Ashkelon 1 mort Meurtre
Almagor 2 morts Mine terroriste
Almagor 3 morts Mine terroriste

Attentats contre les diplomates israéliens[modifier | modifier le code]

Liste basée sur le ministère des Affaires étrangères d'Israël[104]

Liste des principaux attentats contre les missions diplomatiques israéliennes
Année Villes Pays événements
1969 La Haye et Bonn Pays-Bas, Allemagne Attaques à la bombe et à la grenade contre les ambassades, ainsi qu'à l'aéroport de Bruxelles
1970 Asuncion Paraguay Deux Palestiniens ouvrent le feu dans le consulat israélien tuant un employé
1971 Istanbul Turquie Le consul israélien, Efraim Elrom est assassiné
1972 Bruxelles, Londres et Bangkok Belgique, Royaume-Uni et Thaïlande Un employé de l'ambassade agressé, assassinat d'un représentant et prise d'otages
1973 Washington États-Unis Assassinat d'un attaché à l'ambassade
1979 Lisbonne Portugal Tentative d'assassinat de l'ambassadeur Ephraim Eldar, un garde tué et trois blessés
1981 Vienne et Athènes Autriche et Grèce Attaque à l'explosif contre l'ambassade et contre la mission diplomatique
1982 Paris, Londres, La Valette, Quito, Sydney France, Royaume-Uni, Malte, Équateur, Australie Assassinat d'un attaché à l'ambassade, l'ambassadeur Shlomo Argov mort de ses blessures, tentative d'enlèvement, attentat à la bombe contre l'ambassade et le consulat
1984 Le Caire, Colombo et Nicosie Égypte, Sri Lanka, Chypre Attentat à l'arme à feu, à l'explosif et à la voiture piégée
1985 Le Caire Égypte Employé de l'ambassade tué
1986 Le Caire Égypte Attentat contre une voiture de l'ambassade, un mort et trois blessés
1988 Manille et Nicosie Philippines et Chypre Explosifs et voiture piégée (des policiers sont tués)
1992 Ankara et Buenos Aires Turquie et Argentine Assassinat d'un diplomate et attentat à la bombe contre l'ambassade (28 morts et 300 blessés)
1994 Bangkok et Londres Thaïlande et Royaume-Uni Tentative d'attentat au camion et attentat à la bombe
1997 Amman Jordanie Gardes de l'ambassade blessés
1998 Bruxelles Belgique Grenade neutralisée
1999 Berlin Allemagne Attaque du consulat par une centaine d'émeutiers armés et tentative de prise d'otage et de saisie d'armes à feu.
2004 Tachkent Ouzbékistan Attentat à la bombe contre l'ambassade
2008 Nouakchott Mauritanie Attaque par des Jihadistes
2011 Le Caire Égypte Des émeutiers envahissent l'ambassade
2012 New Delhi, Tbilissi et Bangkok Inde, Géorgie et Thaïlande Bombes sous les voitures des ambassades
2017 Amman Jordanie Garde de l'ambassade poignardé [105]
2021 New Delhi Inde Bombe de basse intensité à l'extérieur de l'ambassade[106],[107]

Liste d'attentats de terrorisme international[modifier | modifier le code]

Cette liste reprend des attentats de terrorisme international commis par des individus palestiniens, ou lié à cette cause :

Date événements

Cinq terroristes palestiniens détournent le vol Lufthansa 594 reliant New Delhi à Athènes, à l'aide de grenades, de dynamite et de pistolets. Ils ont exigé la libération des assassins de Wasif Tell et des meurtriers de septembre noir de cinq travailleurs jordaniens à Cologne le 6 février 1972. Le groupe s'est appelé l'Organisation pour les victimes de l'occupation sioniste, l'Organisation pour la résistance aux sionistes. Dans une lettre, les terroristes ont menacé de faire exploser l'avion avec ses passagers si 5 millions de dollars n'étaient pas versés rapidement. Les Allemands de l'Ouest payent la rançon le 25 février[53].

Deux pirates de l'air de l'Organisation de lutte contre l'impérialisme mondial détournent le vol Lufthansa 181, de l'île de Majorque à Francfort exigeant la libération de 11 terroristes dans les prisons ouest-allemandes et deux terroristes palestiniens détenus dans les prisons turques. Lorsqu'ils sont arrêtés ils crient « la Palestine vivra »[53].

Deux pirates de l'air d'un vol British Airways de Bombay à Londres, exigent la libération des terroristes de septembre noir. Ils avaient revendiqué leur adhésion à l'Armée de Libération de Palestine, mais plus tard, l'Organisation de la Jeunesse Nationaliste Arabe pour la Libération de la Palestine a revendiqué l'attentat. L'un des deux terroristes palestiniens, Adnan Ahmad Nuri, a ensuite refait surface le 26 octobre 1974, rejoints par deux criminels néerlandais et un autre terroriste arabe, pour prendre en otage 22 personnes à la chapelle de la prison de Scheveningen, aux Pays-Bas[53].

Saleh Abdalla Sariya et des membres de l'Organisation de libération islamique attaquent l'Académie technique militaire du Caire tuant 11 personnes et en blessant 27. Sariya était un assassin politique depuis 1960, et était parrainé par Haj Amin Hasaini. Il avait également été membre du Parti communiste jordanien, des Frères musulmans, du Parti de la libération islamique et de nombreuses organisations palestiniennes[53].

L'ambassadeur américain à Beyrouth, Francis E. Meloy, Jr (en), le Premier secrétaire Robert Waring et le chauffeur libanais sont assassinés par Muhammad Miqdad Tawfiq Faruq lié au Front populaire de libération de la Palestine[108].

Quatre membres du goupe terroriste Aigles rouges de la révolution palestinienne prennent d'assaut l'ambassade d'Egypte à Ankara. Le 23 décembre 1980, ils sont condamnés à mort par le tribunal pénal d'Ankara[53].

  • Le terroriste Palestinien Sa’id Nasir, qui commet un attentat contre des écoliers juifs à Anvers en 1982, avec un enfant mort et de nombreux blessés, est libéré en janvier 1991, Sa libération avait été demandée lors du détournement de navire de Silko qui a débuté le 8 novembre 1987 en Méditerranée[53].

Deux frères palestiniens lourdement armés ont détourné un B737 de la compagnie aérienne Kuwait Airlines reliant Beyrouth au Koweït, en exigeant entre 750 000 et 2,7 millions de dollars[53].

Des terroristes du Front populaire pour la libération de la Palestine ciblent le président américain Ronald Reagan et des hauts fonctionnaires du gouvernement américain[53].

Le palestinien Ahmad 'Attiyah Ahmad' Abdallah est condamné par l'État du Koweït à 15 ans pour contrebande de 100 kilogrammes d'explosifs pour « un acte de sabotage dans le pays »[53].

Mohammed Rashid est condamné dans le cadre de l'explosion du Pan Am 830 d'Honolulu à Tokyo qui a tué un adolescent japonais et blessé 15 autres passagers[109].

Six membres d’al-Saiqa sont arrêtés à Chypre pour la fusillade d’Abdullah Ahmed Sulieman Saadi, un ex-membre palestinien de la Saiqa qui avait fait défection pour l’Organisation de libération de la Palestine[53].

Deux Palestiniens sont arrêtés par la police espagnole pour avoir comploté pour faire sauter l'ambassade syrienne à Madrid. Membres de la Force 17, qui faisait partie du Fatah. La police a retrouvé 12 kilogrammes d'explosifs[53].

Jamil Ahmadi, un Palestinien de l’organisation des Martyrs de Tal Za’Tar, organise l'attentat contre le bureau de la Libyan Arab Airlines à Genève, l'attentat à la bombe le même jour contre la voiture d'Ahmad Saqr, chargé d'affaires syrien auprès des Nations Unies et le placement d’une bombe dans la voiture d’Abd al’Wahab Barakat, diplomate syrien et neveu du président syrien[53].

Quatre terroristes du groupe martyrs de Palestine, tirent avec des kalachnikovs et lancent des grenades dans le terminal de l’aéroport de Rome Fiumicino[53].

Deux Palestiniens, avec l'aide de la femme allemande de l'un, mènent un attentat contre la discothèque La Belle de Berlin, qui a fait 4 morts et 229 blessés. Les services secrets Libyen sont également mis en cause.[53]

Les cellules révolutionnaires libyennes et l'organisation des soldats de Dieu, le groupe Martyr Zul fi kar Ali Bhutto, détournent le vol 73 de la Pan Am à l'aéroport de Karachi, pour libérer les prisonniers palestiniens et faire écraser l'avion sur une ville en Israël[53].

Ishmail Hassan Sowan, un Jordanien servant d'assistant de recherche de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) est arrêté le 17 août 1987 par la police anglaise, lors du raid en relation avec le meurtre d'Ali Naji Awad al-Adhami, caricaturiste politique palestinien, le 22 juillet. Ils ont saisi 30 kilogrammes d'explosifs de haute qualité, des grenades, des munitions et des détonateurs et des horloges pour fabriquer des bombes[53].

Cinq terroristes Palestiniens prennent d'assaut l'hôtel Acropole à Khartoum, tuant huit personnes dont un couple britannique et leurs deux enfants[53].

L'Allemagne de l'Ouest arrête 15 terroristes du Front populaire pour la libération de la Palestine-Commandement terroriste général. En juillet 1990, la Suède libère de prison et expulse 11 Palestiniens, dont des suspects d'attentats[53].

3 membres présumés du Front populaire de libération de la Palestine, commandement général (FPLP-GC), sont arrêtés en Allemagne de l'Ouest le 27 octobre 1988, condamnés pour meurtre conjoint et autres crimes ainsi que des accusations d'avoir organisé des attaques contre des trains militaires américains en août 1987 et le 26 avril 1988[53].

Muhammad Abu Talib, lié à l'attentat du 21 décembre 1988 à Lockerbie contre le vol Pan Am 103 dans lequel 270 personnes sont mortes, était l'un des 15 membres du FPLP-CG arrêté le 18 mai 1989 en Suède. Le 21 décembre 1989, il a été reconnu coupable de meurtre et de destruction grave et condamné pour avoir lancé deux bombes à Copenhague en juillet 1985 contre la synagogue et contre le bureau de Northwest Orient Airlines dans lequel une personne a été tuée et plusieurs autres blessées[53].

Le citoyen américain Chris George, directeur du Save the Children Fund à Gaza est enlevé par deux Palestiniens. Ils demandent la libération de Mutawkil Taha, en-tête de l'Association des écrivains arabes[53].

Le Cheikh Salman al-Sabah, prince koweïtien et neveu du roi, et sa fille de 12 ans sont enlevés à Manille par deux Palestiniens[53].

Adli Yusuf, membre de la mission diplomatique de l’Organisation de libération palestinienne à Nicosie, est arrêté le le 1er février 1990, à la suite d’une poursuite policière après que lui et un autre individu aient été impliqués dans une fusillade nocturne impliquant des mitrailleuses dans la région d’Ayios Dhometios, à Nicosie, alors vendeur d'héroïne et du haschich[53].

Un Palestinien attaque avec un couteau et un pistolet, deux bus transportant 35 touristes français qui étaient sur le point de visiter l'amphithéâtre romain d'Amman, blessant le chauffeur de bus jordanien et 9 touristes[53].

Mohammed Boudia, un chef terroriste palestinien du FPLP, recrute des jeunes femmes pour sa cause, dont Evelyne Barges qui pose des bombes à retardement sur les installations pétrolières à Rotterdam[53].

Jamal Warrayat: un Palestinien de Jordanie et un citoyen américain naturalisé qui, le 16 avril 1991, a été condamné pour avoir menacé le président américain George H. W. Bush d'attentat[53].

Mahir ‘Arafat, un étudiant palestinien est arrêté le 2 mai en relation avec l'explosion d'un colis piégé le 19 avril 1991, qui a tué sept personnes dans les bureaux de l'Air Courier Service, à Patras en Grèce[53].

Mohammad Ahmad Ajaj, un réfugié palestinien est arrêté aux États-Unis à l'aéroport international John F. Kennedy, transportant des manuels de fabrication de bombes, dont les empreintes de doigts de Ramzi Ahmed Yusuf. Il était membre du Fatah et avait ensuite rejoint le Jihad islamique palestinien, s'entraînant dans un camp jihadiste au Pakistan[53].

Le groupe Shabab al-Nafir al-Islami tente d'attaquer les ambassades américaines, britanniques et françaises en Jordanie, mais est arrêté par la police jordanienne. Le groupe bénéficiait du soutien financier du Front populaire de libération de la Palestine, Commandement général[53].

Le palestinien Mohammad Saleh et d'autres islamistes sont arrêtés par le FBI et accusé de projeter de bombarder le bâtiment du siège de l'ONU à Manhattan; 26 Federal Plaza, qui comprend le siège du FBI local et d'autres agences; le quartier des diamants de la 47e rue, qui est principalement géré par des juifs orthodoxes; et les tunnels Lincoln et Holland reliant Manhattan au New Jersey; et la planification d'assassiner le sénateur Alfonse M. D’Amato (R-NY), le député Dov Hiking, un législateur juif orthodoxe de Brooklyn, le secrétaire général de l’ONU Boutros Boutros-Ghali et le président égyptien Hosni Moubarak[53].

  • Le Palestinien Yusuf Mahmud Sha’ban confesse le 29 janvier, pour le meurtre à Beyrouth du premier secrétaire jordanien Naeb Umran Maaitah[53].

Un terroriste palestino-libanais tue à Brooklyn, un étudiant de Yeshiva et en blesse trois[110].

Nazir Abdullah, un Palestinien qui prétendant détenir une bombe détourne un avion bulgare depuis le Liban avec à son bord 150 passagers. Il demande l'asile politique en Norvège[53].

Un Palestinien ouvre le feu sur l'Empire State Building à New York, tuant un touriste danois et blessant six personnes avant de se suicider. Dans sa lettre, il affirme vouloir se venger des ennemis du peuple palestinien[111].

Un Palestinien est arrêté par la police de New York et des agents fédéraux qui ont saisi cinq bombes puissantes prévues pour faire sauter les installations de transport, y compris le système de métro de New York[53].

Aux États-Unis, de nombreuses personnes sont arrêtées en liens avec le financement de groupes terroristes palestinien. En mars 1997, la police de l'état de Virgine démantèle un réseau de soutien au terrorisme des groupes Hamas et d'Al Quaeda, dirigé par les frères Joseph Abed et Abed Jamil Abdeljalil, tous deux Palestiniens d'El Bireh[53].

Un Palestinien est arrêté au Paraguay après avoir menacé de bombarder les ambassades américaine et israélienne à Asuncion[53].

Le palestinien Ahmad Raja Abu Kharuba, tire quatre grenades propulsées par roquettes à Beyrouth visant des Russes. Un policier libanais est mort dans un autre incendie et sept personnes ont été blessées. Il portait une note dans sa poche disant qu'il voulait être un « martyr pour la Tchétchénie »[53].

Un Palestinien Ayman bin Mohammed Amin Saeed Abu Zanad, déclanche une bombe à Khobar, en Arabie saoudite, tuant un deux Philippins. Le 14 novembre, le ministère saoudien de l'Intérieur déclare qu'il est le premier terroriste palestinien dans le pays[53].

Le dirigeant palestinien fugitif du Fatah Al-islam, Shakir al-Abssi, est condamné à mort avec Abu Musab al-Zarqawi, chef décédé d'Al-Qaïda en Irak, pour l'assassinat de Laurence Foley le 28 octobre, un administrateur principal de l'Agence américaine pour le développement en Jordanie[53].

Le Palestinien Adham Amin Hassoun, était le fondateur de la section de Floride de la Benevolence International Foundation, qui a financé Al-Qaïda. Il est accusé de tentative de détourner un appareil radioactif, possession d'armes illégales, soutien financier au djihadisme mondial et recrutement à Al-Qaïda et à d'autres groupes terroristes combattant en Afghanistan, en Tchétchénie, au Kosovo et en Somalie, et pour avoir aidé à Padilla (arrêté le 8 mai 2002, dans l'affaire de la «bombe sale»)[53]

11 membres du groupe palestinien al-Tawhid sont arrêtés en Allemagne alors que le groupe planifiait des attaques terroristes sur son territoire. Le groupe était à ce stade impliqué dans la falsification de passeports et de documents de voyage, la collecte d'argent et la contrebande[53].

Quatre djihadistes palestiniens posent une bombe sous un convoi diplomatique américain dans la bande de Gaza, qui tue trois Américains[53].

Le terroriste Rabei Osman el-Sayed Ahmed est arrêté en 2004 avec le Palestinien Yahia Payumi. Selon le journal italien Corriere della Sera, ils prévoyaient une attaque contre une base de l’OTAN en Belgique. Un autre Palestinien et un Jordanien sont arrêtés comme étant des acolytes de l'attentat de madrid[53].

Ahmed Mustafa Ali, un Palestinien servant de policier jordanien en Serbie et au Monténégro, tire sur un convoi des Nations Unies composé d'officiers de police internationaux, tuant trois Américains et en blessant onze autres dont un Autrichien[53].

Un terroriste Jordanien d'origine palestinienne, ouvre le feu sur des touristes près de l'amphithéâtre romain d'Amman, tuant un touriste britannique et blessant cinq autres touristes et un sergent de la police touristique jordanienne, qui a été touché par deux balles mais qui a néanmoins maîtrisé le tireur[53].

Mohammed Jamil Abdelqader Asha: 26 ans, un médecin palestinien est arrêté dans le cadre de l'attentat à la bombe le 29 juin 2007, d'une discothèque à Londres et le 30 juin 2007, l'attentat de l'aéroport international de Glasgow[53].

En 2009, un Américain palestinien commet un nouvel attentat aux États-Unis, la fusillade de Fort Hood, qui fait 13 morts et est considéré comme le pire attentat depuis le 11 septembre 2001 par les Américains.

Attaques terroristes par des jets de pierres[modifier | modifier le code]

Les jets de pierres causent de nombreux blessés et ont causé la mort de plus de 14 civils israéliens (chiffre de 2015)[112].

Comme attaque notoire :

  • Le 29 janvier 1983, Esther Ohana (20 ans) est la première victime qui décède de suite d'une attaque de jets de pierres qui la touche au niveau de la tête, lorsqu'elle se trouvait dans sa voiture[113].
  • Le 24 février 1993, Chava Wechsberg (11 ans), une citoyenne américaine est tuée dans une attaque de lancés de pierres contre la voiture dans laquelle elle se trouvait[114].
  • Le 5 juin 2001, Yehuda Shoham (5 mois), est tué par des lancés de pierres contre la voiture dans laquelle il se trouvait, lui fracassent le crâne[115].
  • Le 23 septembre 2011, Asher Palmer (25 ans) et son fils Yonatan Palmer (1 an) sont tués dans leur voiture qui s'écrase à la suite d'une attaque par des Palestiniens lançant des pierres.
  • Le 14 mars 2013, la famille Biton est attaquée par des jets de pierres alors qu'elle se trouve dans une voiture, qui s'écrase. Adèle Biton décède, sa mère et ses trois sœurs sont blessées[116].
  • Le 13 septembre 2015, Alexander Levlovich, 64 ans, directeur d'un foyer pour personnes handicapées, est tué par des jets de pierres[117].

Cas d'étude[modifier | modifier le code]

Périodes particulières[modifier | modifier le code]

De 1949 jusqu'à 1970[modifier | modifier le code]

Bus et victimes du massacre de Ma'ale Akrabim

Durant la période de 1949 à 1956, environ 500 Israéliens, dont la moitié de civils ont été tués durant des attaques de Fedayins[118].

L'attaque la plus meurtrière fut le meurtre de onze civils lors d'une embuscade dans le désert du Negev contre un autobus reliant Tel-Aviv à Eilat le 17 mai 1954[119],[120].

Plus de trente israéliens sont tués dans diverses attaques en Israël[121]. En 1964, l'OLP est fondée au Caire et appelle au droit à l’autodétermination des Palestiniens, afin d'atteindre cet objectif, l’Armée de libération palestinienne est constituée avec l'aide des pays arabes[122]. La Charte nationale palestinienne, ou « Charte de l'OLP » demande « la fin de l'existence de l’état d’Israël » et « l’établissement d'un état démocratique en Palestine ». Le Fatah, dirigé par Yasser Arafat, l'un des groupes armés de cette organisation, prend l'ascendant sur les autres et organise des opérations de guérilla contre des soldats et des attaques armées contre des civils qu'elle présente comme des actions de « résistance contre Israël »[123].

Dans la foulée de la Guerre des Six Jours, les confrontations armées entre la guérilla palestinienne et les forces jordaniennes devinrent un problème majeur pour le Royaume hachémite de Jordanie. Au début des années 1970, sept organisations palestiniennes étaient actives en Jordanie, la plus importante d'entre elles étant le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP) dirigé par Georges Habache. Basés dans des camps de réfugiés, les Fedayins y instaurèrent un État dans l'État financé et armé par les pays arabes et les pays de l'Est bafouant ouvertement la loi du pays. Initialement, les Fedayins portèrent leurs efforts dans des actions de guérilla et des actes de terreur contre Israël, mais dès 1968, ils concentrèrent leurs efforts dans des tentatives de renversement de la monarchie jordanienne[124].

Plusieurs confrontations entre les Palestiniens et l’armée jordanienne eurent lieu entre 1968 et 1970. Le roi Hussein de Jordanie fut la cible de plusieurs tentatives de renversement et d'assassinats[124].[réf. nécessaire]

  • 1968 : détournement vers Alger à Rome d'un vol d'El Al par le FPLP d'Habbache, une faction de l'OLP[125]. Cet attentat est considéré comme le premier incident terroriste international moderne[126].

Les années 1970[modifier | modifier le code]

  • , des terroristes du FPLP détournent des vols des compagnies SwissAir, TWA, ils sont contraints d’atterrir à la base aérienne d'Azraq connue aussi du nom Dawson Field proche de Zarka en Jordanie, un troisième vol de la Pan Am est détourné, il fait escale à l’aéroport de Beyrouth, neuf autres terroristes embarquent l'avion avec des explosifs puis s'envolent pour le Caire, peu après son atterrissage et l’évacuation des passagers, les charges explosives sont mises à feu détruisant l'appareil. À l’aéroport d'Amsterdam, deux autres terroristes, Patrick Arguello et Leïla Khaled embarquent sur un vol de la compagnie israélienne El Al et le détourne à son décollage. Khaled est maitrisée par des passagers et arrêtée tandis qu'Arguello est blessé mortellement par un agent de la sécurité après qu'il ait lancé une grenade qui n'explose pas, et fait feu blessant un membre de l’équipage. Deux autres terroristes avaient été arrêtés avant d'avoir pu embarquer. Le 9 septembre, un cinquième appareil est détourné afin d'obtenir la libération de Khaled, il atterrit lui aussi à Zarka. 125 otages, femmes et enfants, furent transférés à Amman exceptés les Américains, les Israéliens, les Suisses et les Allemands de l'ouest. Les terroristes demandèrent aux otages de quelle religion ils étaient, les Juifs furent séparés des autres passagers, un des terroristes déclara à une jeune juive de 16 ans qu'elle était considérée comme « prisonnière politique ». Les pirates revendiquèrent la libération de terroristes dont Khaled et détruisirent les trois avions et transférèrent les otages pour « interrogatoire » dans les camps palestiniens. Dans les jours qui suivirent des combats éclatèrent entre le FPLP et l’armée jordanienne qui libéra les 125 otages d'Amman. Le 11 septembre le roi Hussein ordonna à son armée d’investir les camps et d'en extirper les terroristes. Certains des otages ne furent libérés qu'au bout de deux semaines en échange de Leila Khaled et six autres membres du FPLP[127],[128],[129],[130],[131],[132],[133].
  • , des blindés de l'armée jordanienne attaque les quartiers généraux des organisations palestiniennes et intervient le lendemain dans les camps palestiniens et les bombarde. Au bout de dix jours de pilonnages, les camps sont rasés, le bilan des combats est de 5 000 à 10 000 morts du côté palestinien selon eux et 3 000 selon les jordaniens, Yasser Arafat a avancé le chiffre de 25 000 tués[134],[135].

Les opérations militaires menées par la Jordanie contre les organisations palestiniennes sont nommées « Septembre noir ». Ce nom a été adopté par l'organisation terroriste qui s'est rendue célèbre en effectuant la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich.

En novembre 1971, l'organisation Septembre noir issue du Fatah, est responsable de l'assassinat au Caire du Premier ministre jordanien Wasfi Tall, en décembre d'une tentative d'assassinat de l'ambassadeur jordanien à Londres est déjouée et de la mort de onze membres de l'équipe olympique israélienne et d'un policier ouest-allemand lors de la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich en 1972. Cinq des huit terroristes ont été tués, les trois autres capturés[136],[137]. L'organisation est toujours placée sur la liste officielle des organisations terroristes de l'Union européenne[138]. À la suite des événements de septembre 1970 en Jordanie, de nombreux Palestiniens quittèrent le royaume pour s'installer au Liban avec à leur tête Arafat et l'OLP qui obtient l'extraterritorialité des camps palestiniens et le droit de mener des attaques contre le territoire israélien par le gouvernement libanais ce qui leur permet de s'organiser militairement au Liban et d'y créer un État dans l'État. Leur présence exacerba les tensions communautaires. En 1975 éclata la guerre civile libanaise à laquelle prirent part les organisations palestiniennes armées par plusieurs états arabes. Des combats éclatèrent entre les groupes palestiniens qui conduisirent à des massacres réciproques tels que ceux de Karantina par les Chrétiens et de Damour par les Palestiniens qui firent des milliers de victimes de part et d'autre[139],[140],[141].

Durant cette periode, l'OLP et d'autres organisations palestiniennes lancèrent une vague de terrorisme contre Israël à l’intérieur de ses frontières ainsi que dans d'autres pays, ciblant tant des intérêts israéliens que des Juifs :

  • 17 mai 1971, le consul général d’Israël à Istanboul, Ephraim Elrom, est assassiné par des Palestiniens et des radicaux turcs[142].
  • , des membres FPLP et de l’Armée rouge japonaise ouvrent le feu sur des passagers, dont un groupe de pèlerins, dans le terminal de l’aéroport de Lod à Tel-Aviv tuant 26 personnes et blessant 78 autres. L'un des terroristes, le Japonais Kozo Okamoto est capturé, les deux autres tués[143].
  • , un diplomate israélien, Dr Ami Sachori, est tué par un colis piégé envoyé par Septembre noir à l'ambassade d’Israël à Londres, sept autres furent interceptés ainsi qu'à l'ambassade israélienne à Paris[144].
  • , deux terroristes de Septembre noir ouvrent le feu et lancent des grenades dans une salle de transit de l’aéroport d’Athènes dans laquelle se trouvent plus de 1 500 passagers tuant trois personnes et en blessant 55 autres[145].
  • , cinq terroristes palestiniens attaquent le comptoir de la compagnie américaine Pan Am à l’aéroport de Rome, tuent 32 personnes et en blessent une cinquantaine, prennent en otage 12 policiers italiens, tuent l'un d'eux et détournent un avion vers le Koweït[146].
  • , des terroristes de Septembre noir attaquent l'ambassade de l'Arabie saoudite à Khartoum durant une réception, deux diplomates américains et un Belge sont tués[147].
  • , trois terroristes du FPLP s'introduisent dans la ville de Kiryat Shmona au nord d’Israël, tuent 18 personnes dont des femmes et des enfants et en blessent 16 autres[148].
  • , trois terroristes du FPLP venant du Liban s'introduisent dans un appartement dans la ville de Ma'alot dans le nord d’Israël où ils tuent un couple et leur enfant de quatre ans, puis attaquent une école dans laquelle ils prennent en otages 105 élèves et 10 enseignants. Durant l’opération de sauvetage menée par l’armée israélienne les terroristes tuent 22 enfants et trois adultes avant d’être neutralisés[149].
  • , un couple et leur enfant sont tués à Nahariya par des terroristes du groupe Fatah de l'OLP alors qu'ils tentaient de fuir un immeuble que les terroristes en provenance du Liban avaient pris d'assaut après avoir débarqué dans la ville côtière à bord d'un canot pneumatique. Un soldat israélien meurt lors de l'assaut contre les trois assaillants qui furent tués[150].
  • , une bombe déposée dans un avion de la compagnie TWA reliant Tel Aviv à New York par des terroristes du groupe palestinien Abou Nidal durant une escale à Athènes explose tuant les 79 passagers et les neuf membres de l’équipage[151].
  • , trois terroristes du FPLP venant de Jordanie attaquent un immeuble où résident 75 personnes dans la ville de Beït Shéan en Israël, quatre personnes sont tués, une vingtaine d'autres dont des enfants sont blessés en sautant par les fenêtres afin de fuir les terroristes qui sont tués[152].
  • , des terroristes du groupe Fatah de l'OLP venant de Syrie tuent trois écoliers dans le village de Ramat magshimim dans le Golan[153].
  • , des terroristes du groupe Fatah de l'OLP sont capturés après avoir tué un Arabe israélien pensant qu'il s'agissait d'un Juif dans le village de Rehaniya dans le nord d’Israël[153].
  • , un terroriste du FPLP jette une bombe dans un cinéma de Tel Aviv tuant deux personnes[153].
  • , des terroristes palestiniens, avec Carlos à leur tête, tirent de la terrasse de l’aéroport d'Orly avec un lance-roquettes sur un avion de la compagnie israélienne El Al, mais le ratent. Un avion yougoslave est touché, faisant 3 blessés[154].
  • , huit terroristes du groupe Fatah de l'OLP venant du Liban, débarquent sur une plage de Tel Aviv, après avoir fait feu dans la rue ils pénètrent dans un hôtel du bord de mer, l’hôtel Savoy, prennent des otages, font exploser une bombe qui détruit une partie de l’hôtel. Huit des otages sont tués, trois soldats israéliens sont tués dont deux durant l'assaut contre les terroristes. Sept d'entre eux seront tués et autre capturé[155].
  • , quatre terroristes de l'OLP venant du Liban, pénètrent dans une maison du village de Kfar Yuval près de Tibériade, prennent la famille en otage. 2 adultes sont tués avant l'assaut de l’armée israélienne qui se soldera par la mort des terroristes[156].
  • , un vol Air France d'Athènes à Paris est détourné par quatre terroristes du FPLP et deux Allemands vers Entebbe où les rejoignent trois autres terroristes, les passagers sont débarqués et les 103 Juifs parmi eux sont pris en otages dans le hall de transit du terminal. Les terroristes menacent de les tuer si leur demande de libération de prisonniers palestiniens en Israël n'est pas acceptée. Le gouvernement israélien feint de négocier tout en lançant une opération de sauvetage. Trois passagers furent tués durant l'assaut ainsi que le commandant du commando israélien, une otage britannique juive de 75 ans qui avait été transférée à l’hôpital de Kampala est tuée par la police secrète ougandaise en représailles de la mort d'une cinquantaine de soldats ougandais qui avaient pris part au combat contre le commando israélien[157],[158].
  • , un autobus circulant sur la route côtière reliant Haïfa à Tel Aviv est pris d'assaut par treize terroristes du groupe Fatah de l'OLP s'étant infiltrés depuis le Liban sur une plage de la côte israélienne. Ils tuent une photographe américaine qui s'y trouvait ainsi que les passagers d'un taxi dont ils s'emparent, puis tuent un enfant se trouvant à bord d'un véhicule roulant sur cette route. Au total 38 civils sont tués dont 13 enfants et 71 personnes sont blessées. Deux terroristes dont une femme sont capturés les neuf autres sont tués[159],[160].
  • , trois terroristes du FPLP lancent des grenades dans le terminal de l’aéroport d'Orly sur des passagers d'un vol El AL, deux passagers sont tués, les terroristes sont tués lors d'une fusillade avec la police française[153].
  • , un minibus transportant un équipage d'El Al est attaqué dans le centre de Londres par trois terroristes du FPLP, une hôtesse est tuée, l'un des deux terroristes est tué l'autre capturé[161].
  • , jour du premier anniversaire de la visite d'Anouar el-Sadate en Israël quatre personnes sont tuées lors d'une attaque d'un autobus en Cisjordanie revendiquée par le Fatah et le FDPLP[153].
  • , quatre terroristes du Front de libération de la Palestine venant du Liban à bord de canots pneumatiques dirigés par Samir Kuntar débarquent dans la nuit près de la ville de Nahariya non loin de la frontière libanaise, tuent un policier israélien puis tentent de s'introduire dans un appartement, l'un deux est tué par le locataire, ils pénètrent ensuite dans un autre, prennent un père et sa fille de quatre ans en otage, la mère réussit à se cacher avec son bébé de deux ans qui meurt étouffé alors qu'elle essayait de couvrir ses pleurs. Kuntar et les deux autres terroristes amènent leurs otages sur la plage avec pour objectif de les amener avec eux au Liban, un échange de tirs a lieu avec des soldats israéliens, le canot est criblé de balles, Kuntar abat le père à bout portant devant sa fille, puis il fracasse le crane de l'enfant avec une roche. L'un des terroristes est tué, Kuntar et l'autre capturés[162],[163].

La periode de la seconde Intifada[modifier | modifier le code]

Le 22 novembre 2000, une bombe explose près d'un bus à Hadera dans le centre d’Israël, 2 personnes sont tuées et 35 autres personnes sont blessées. L'attentat n'est pas revendiqué mais plus tôt dans la journée la branche militaire du Hamas avait menacé « de porter la mort dans chaque maison israélienne »[19],[164].

Cette attaque marque le début d'une vague d'attentats meurtriers en Israël[50].

Selon le Israel Democracy Institute (en), s'appuyant sur un rapport du Service de sécurité intérieure israélien (Shabak), sur le terrorisme palestinien depuis le début de la deuxième Intifada, du 29 septembre 2000 au 31 décembre 2009, 1 178 personnes ont été tuées et 8 022 autres ont été blessées à la suite d'attentats palestiniens. 790 civils, 328 membres des forces de sécurité, 60 étaient des étrangers. La grande majorité des victimes, 79 %, ont été tuées lors d'attentats des types suivants[165] :

Durant cette période, il y a eu 146 attentats-suicides, la plupart ont eu lieu entre 2001 et 2003. Entre 2004 et 2009 le nombre de ce type d'attentats est en diminution, de 12 en 2004 à aucun en 2009. Selon le Shabak la diminution constante des attentats-suicides est le résultat de la lutte anti-terroriste et de la construction de la barrière de séparation. 159 ont été déjouées en 2004, 50 entre 2005 et 2007, 63 en 2008. Dans le même temps le nombre de victimes décroit de 189 tués en 2002 à 143 en 2003, 55 en 2004, 3 en 2007, une en 2008, aucune en 2009[165].

Depuis 2005[modifier | modifier le code]

Le 7 avril 2011, le Hamas tire un missile antichar à guidage laser sur un bus scolaire israélien circulant dans le Sha'ar HaNegev, tuant Daniel Viflik, un adolescent de 16 ans, et blessant le chauffeur de bus[166],[167].

Le 29 août 2011, à Tel Aviv, un Palestinien conduisant un taxi volé fonce sur des policiers israéliens. Il sort alors de sa voiture et poignarde des passants devant une discothèque qui accueillait ce soir-là plus de 2 000 personnes. Au total, 8 personne sont blessées[168].

Le 23 septembre 2011, deux Palestiniens ont jeté des pierres sur la voiture dans laquelle se trouvaient Asher Palmer, âgée de 24 ans, et son fils de 1 ans, Yonatan, provoquant la perte du contrôle du véhicule, près de Kiryat Arba, en Cisjordanie[169]. La voiture s'est par la suite retourné, tuant Asher et Yonathan. Les autorités ont d'abord pensé à un accident, la police israélienne a plus tard conclu que les décès étaient le résultat d'une attaque terroriste[170]. Deux Palestiniens ont été arrêtés et ont admis avoir perpétré l'attaque. Un troisième Palestinien qui a été témoin de l'attaque et a volé les biens provenant du corps d'Asher a été reconnu coupable de vol[171].

En mai 2014, une jeune femme de 20 ans, Shelly Dadon est retrouvé morte dans une zone industrielle au nord d'Israël. L’enquête prouvera que c'est le chauffeur de taxi palestinien qui l’emmena a son entretien d'embauche qui l'a assassiné[172]. Quelques semaines plus tard, un colonel de Tsahal, Sraya Ofer, est assassiné et sa femme blessée. Le couple a été agressé dans sa propriété dans la vallée du Jourdain. L'homme a été tué par deux hommes armés de hache et de barres de fer. 5 Palestiniens ont été arrêtés[173]. Le lendemain, un Palestinien qui s'était infiltré dans l'implantation de Psagot a tiré sur une fillette israélienne de 9 ans. Deux hommes palestiniens ont été arrêtés pour leur implication dans l'attaque[173].

Le 12 juin, trois adolescents israéliens sont enlevés puis tués près du Gush Etzion en Cisjordanie entre Bethléem et Hébron par trois membres du Hamas de Hébron tandis qu'ils faisaient de l'auto-stop pour se rendre chez eux.

Le 10 novembre, deux attentats à coups de couteau ont lieu en Cisjordanie à Tel Aviv et dans le Goush Etzion. Un jeune homme et une jeune femme sont tués[174]

Le 21 janvier 2015: treize personnes ont été blessées dont quatre grièvement, lors d'une attaque au couteau perpétrée par un Palestinien de Tulkarem dans le centre de Tel-Aviv. L'homme, âgé de 23 ans, s'en est d'abord pris au conducteur ainsi qu'aux passagers d'un bus 40 avant de le quitter pour frapper des passants au hasard. Il a été blessé par un tir d'un agent pénitentiaire qui se trouvait sur les lieux et a été hospitalisé en attendant de pouvoir être présenté à un juge. L'attaque n'a pas été revendiquée mais un dirigeant du Hamas a salué « une opération héroïque »[175].

  • 1er octobre : meurtre près d'Itamar d'un jeune couple israélien - Eitam et Naama Henkin - en présence de ses quatre enfants[176].

Cette agression marque le début d'une vague de violence qui dure jusqu'en 2016.

Le 8 octobre, douze Israéliens ont été blessés au cours de quatre agressions au couteau ainsi que par des jets de pierre[177].

Le cas particulier de Jérusalem[modifier | modifier le code]

  • , un terroriste du groupe Fatah de l'OLP fait exploser un réfrigérateur piégé contenant 15 kg d'explosif dans une rue de Jérusalem, tuant 14 passants et blessant 64 autres, il réussit à prendre la fuite un complice est arrêté[178].
  • , cinq personnes dont un américain sont tuées et plusieurs autres blessées à Jérusalem par une bombe placée dans un bus par un terroriste palestinien[179].
  • , quatre personnes sont tuées, une cinquantaine blessées par l'explosion d'une bombe dans un bus à Jérusalem. L'attentat est d'abord attribué par une agence de presse libanaise favorable à Yasser Arafat à L'OLP. Son porte-parole à Damas a accusé une « faction dissidente » de cette organisation d'en être responsable[180].
  • , un pèlerin britannique, Paul Appleby, est tué à Jérusalem par un terroriste palestinien du groupe Fatah-Conseil révolutionnaire[181].
  • , une américaine est tuée et 70 personnes blessées par des grenades lancées par des terroristes palestiniens de l'OLP dans le parking du Mur des Lamentations à Jérusalem[182].
  • , un terroriste palestinien de l'OLP lance une grenade près de la porte de Damas dans la vieille ville de Jérusalem, blessant 17 personnes dont 12 policiers[183].
  • , un terroriste du Jihad islamique palestinien s'empare du volant d'un autobus reliant Tel-Aviv à Jérusalem et le précipite dans un ravin d'une hauteur d'environ 100 mètres, 16 personnes sont tuées, dont deux Canadiens et un Américain, 17 autres sont blessées, le terroriste a survécu et est emprisonné après avoir été soigné dans un hôpital israélien[184].
  • 30 décembre 1994, un terroriste du Hamas se fait exploser près d'un bus à Jérusalem, 13 personnes sont blessées[185].
  • 21 aout 1995, un terroriste du Hamas, se fait exploser dans un autobus à Jérusalem, 4 personnes sont tuées et 100 autres sont blessées[186].
  • 25 février 1996, un terroriste du Hamas, se fait exploser dans un autobus de ligne 18 à Jérusalem, 26 personnes sont tuées et 48 autres sont blessées[187].
  • 3 mars 1996, un terroriste du Hamas, se fait exploser dans un autobus de ligne 18 à Jérusalem, 16 personnes sont tuées et 7 autres sont blessées[188].
  • 30 juillet 1997, deux terroristes du Hamas, se font exploser dans un marché à Jérusalem, 8 personnes sont tuées et 150 autres personnes sont blessées[189].
  • 4 septembre 1997, trois terroristes du Hamas, se font exploser dans une rue piétonnière à Jérusalem, 4 personnes sont tuées et 180 autres personnes sont blessées[190].
  • 2 novembre 2000, un terroriste du Jihad islamique palestinien fait exploser une voiture piégée près d'un marché à Jérusalem, 2 personnes sont tuées[49],[191].
  • 9 août 2001, un terroriste du Hamas, se fait exploser dans la pizzeria Sbarro à Jérusalem, 15 personnes sont tuées dont 6 enfants, 90 autres dont des enfants et des bébés sont blessées[192].
  • 1er décembre 2001, deux terroristes du Jihad islamique palestinien se font exploser dans une rue piétonnière à Jérusalem ; un peu plus tard, une voiture piégée explose dans une rue où se trouvent de nombreux restaurants, 10 personnes sont tuées et de nombreuses autres blessées[193].
  • 2 mars 2002 : Attentat-suicide à Jérusalem-Ouest, 10 tués, outre le terroriste.
  • 9 mars 2002 : Attentat-suicide dans un bar de Jérusalem-Ouest, 11 tués, outre le terroriste.
  • 12 avril 2002 : Attentat suicide à Jérusalem-Ouest, 6 tués, outre la terroriste.
  • 18 juin 2002 : Attentat-suicide contre un bus à Jérusalem, 19 tués, outre le terroriste.
  • 19 juin 2002 : Attentat-suicide à Jérusalem, 7 tués, outre le terroriste.
  • 31 juillet 2002 : Attentat à la bombe dans une université hébraïque à Jérusalem, 9 tués.
  • 21 novembre 2002 : Attentat-suicide contre un bus à Jérusalem-Ouest, 11 tués, outre le terroriste.
  • 18 mai 2003 : Attentat-suicide dans un autobus à Jérusalem-Est, 7 tués, outre le terroriste.
  • 11 juin 2003 : Attentat-suicide contre un bus à Jérusalem-Ouest, 17 tués, outre le terroriste.
  • 19 août 2003 : Attentat-suicide visant un bus à Jérusalem-Ouest, 23 tués, outre le terroriste.
  • 9 septembre 2003 : Attentat-suicide dans un café de Jérusalem, 7 tués, outre le terroriste.
  • 29 janvier 2004 : Attentat-suicide dans un bus à Jérusalem-Ouest, 11 tués, outre le terroriste.
  • 22 février 2004 : Attentat-suicide à bord d'un bus à Jérusalem-Ouest, 8 tués, outre le terroriste.
  • 6 mars 2004 : Attaque à l'arme automatique d'un institut d'études talmudiques de Jérusalem-Ouest, 8 tués.
  • 2 juillet 2004 : Un Palestinien attaque à l'aide d'une pelleteuse un autobus et des voitures, 3 tués.
  • 6 mars 2008 : 8 étudiants tués dans l'attentat de la yechiva Merkaz Harav
  • 2 juillet 2008 : Un Palestinien conduisant un engin de terrassement renverse un bus et des voitures circulant dans le centre de Jérusalem. Trois personnes sont tuées et plus de 40 sont blessées[194]
  • 22 juillet 2008 : Un Palestinien conduisant un bulldozer fonce sur un bus Egged et 5 voitures dans le centre de Jérusalem, blessant 16 personnes[195].
  • 22 septembre 2008 : Un Palestinien lance son véhicule sur un groupe de soldats en permission dans une rue de Jérusalem, 19 d'entre-eux sont blessés[196].
  • 23 mars 2011 : Une femme a été tuée et plus de 30 personnes blessées dans un attentat à la bombe[197].
  • 4 août 2014 : Attaque terroriste à la pelleteuse, un homme tué[198].
  • 22 octobre 2014 : Attentat à la voiture-bélier : un bébé et une femme tués à une station de tramway par une voiture bélier, 7 autres personnes sont blessées[199],[200].
  • 29 octobre 2014 un membre du Jihad islamique palestinien tente d'assassiner un militant israélien d’extrême-droite qu'il blesse grièvement[201].
  • 5 novembre 2014 : Attentat à la voiture-bélier sur un arrêt du tramway par un terroriste du Hamas : un policier tué, 13 blessés dont plusieurs gravement [202],[203].
  • 18 novembre 2014 : Quatre rabbins en prière et un policier druze (venu à la rescousse) sont tués et sept autres personnes blessées à coups de hache, de couteau ainsi qu'avec un pistolet durant un service religieux par deux Palestiniens de Jérusalem-Est dans l'attaque d'une synagogue du quartier ulta-orthodoxe de Har Nof. Le Hamas salue l'attentat[204],[205].
  • 15 avril 2015 : un Palestinien renverse 3 garde-frontières israéliens près du mont des Oliviers, avant d'être arrêté[206].
  • 20 mai 2015 : un Palestinien blesse légèrement 2 policiers israéliens avant d'être abattu à Jérusalem-Est[207].
  • 3 octobre 2015 : deux Israéliens sont tués lors d'attaques au couteau par un Palestinien ensuite abattu par la police[208]
  • 13 octobre 2015 : un Palestinien précipite son véhicule sur un arrêt de bus, dans le centre-ville de Jérusalem, avant de poignarder des piétons, tuant l'un d'entre eux et en blessant six autres[209].
  • 6 décembre 2015 : un Palestinien tente d’écraser avec son véhicule des passants à Jérusalem puis blesse avec un couteau un autre. Trois personnes sont légèrement blessées, le terroriste est abattu[210].
  • 14 décembre 2015 : un Palestinien mène une attaque à la voiture bélier sur un arrêt de bus à Jérusalem, blessant 14 personnes, dont un bébé de 18 mois grièvement. Le terroriste est abattu[211].
  • 26 décembre 2015 : un Palestinien tente de poignarder un policier à Jérusalem, avant d'être abattu[212]
  • 9 mars 2016 : deux Palestiniens attaquent à la voiture bélier et tirent à l'arme automatique sur des policiers et des passants près de la porte de Damas, blessant grièvement un Palestinien de 50 ans. Les terroristes sont abattus[213].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Ferragu, Histoire du terrorisme, Perrin, (ISBN 2262033463), p. 262-263 :

    « Le terrorisme palestinien n'apparaît dans les médias que tardivement, du fait d'une "génération du désastre". Jusque dans les années 1970, la résistance palestinienne se définit comme une résistance militaire, qui emprunte ses modèles à la guérilla et aux mouvements de décolonisation, en particulier au Vietnam […] À la fin des années 1960, le constat d'un relatif échec doit être fait, qui s'ajoute à l'échec des coalitions arabes contre Israël […] L'heure est à une nouvelle stratégie […] Le FPLP inaugure cette forme de terrorisme spectaculaire qui mêle piraterie et prise d'otage le 23 juillet 1968, en détournant un vol Rome-Tel Aviv »

    .
  2. (en)In Memory of the Victims of Palestinian Violence and Terrorism in Israel.
  3. (en) Major Palestinian Terror Attacks Since Oslo.
  4. « Mort d’un Israélien de 19 ans, victime d’une fusillade en Cisjordanie », sur timesofisrael.com (consulté le 11 mai 2021).
  5. (en) « I24NEWS », sur i24news.tv (consulté le 11 mai 2021).
  6. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Victims/Pages/Esther-Horgan.aspx
  7. (en)« Security forces kill Palestinian associated with Ofra attack », sur Haaretz, .
  8. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Victims/Pages/Kim-Levengrond-Yehezkel.aspx
  9. (en)« Palestinian woman tries to stab soldiers, is shot dead — IDF », sur Haaretz, .
  10. (en) Oren Liebermann, « Israeli-American girl, 13, fatally stabbed in West Bank home, authorities say », CNN,‎ (lire en ligne).
  11. (en) « Israeli girl stabbed to death by Palestinian inside bedroom », BBC,‎ (lire en ligne).
  12. Judah Ari Gross, « En costumes-cravates, les hommes armés ont brisé les espoirs de fin de la vague de terreur des Israéliens », sur The Times of Israel, .
  13. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Victims/Pages/Daniel-Tragerman.aspx
  14. a et b Archive Johnston [1]
  15. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Palestinian/Pages/attacks-in-southern-Israel.aspx
  16. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Victims/Pages/Daniel_Viflic.aspx
  17. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Palestinian/Pages/Terror_bombing_Jerusalem_23-Mar-2011.aspx
  18. « A family slaughtered in Israel - doesn't the BBC care? », sur The Daily Telegraph (consulté le 28 juin 2020).
  19. a et b (en) Harriet Sherwood, « Five members of Jewish family killed in suspected Palestinian militant attack », Guardian, (consulté le 14 mars 2011).
  20. « Cisjordanie - Assassinat de la famille Fogel à Itamar (14 mars 2011) » (version du 16 mars 2011 sur l'Internet Archive), sur www.diplomatie.gouv.fr.
  21. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Victims/Pages/Kristine_Luken.aspx
  22. https://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Victims/Pages/Kochava_Even_Chaim.aspx
  23. « Israel detains suspect in West Bank ax attack », sur msnbc.com, (consulté le 7 juin 2020).
  24. Isabel Kershner, « Palestinian Car Rams Israelis », sur Nytimes.com, (consulté le 7 juin 2020).
  25. Israel: Vehicle Attacks - A New Militant Tactic?. Stratfor Global Intelligence
  26. Ashraf Khalil, « An assault on the heart of Jerusalem », sur Latimes.com, Los Angeles Times, (consulté le 7 juin 2020).
  27. a b c d e f g h i et j https://mfa.gov.il/mfa/foreignpolicy/terrorism/palestinian/pages/victims%20of%20palestinian%20violence%20and%20terrorism%20sinc.aspx
  28. a et b www.haaretz.com/print-edition/news/itamar-settlement-has-been-a-prime-target-for-terror-1.348819
  29. (en)http://articles.latimes.com/2001/dec/09/news/mn-13081.
  30. (en)http://www.nydailynews.com/archives/news/15-slaughtered-3rd-suicide-attack-crowded-bus-hit-terror-bomber-article-1.933384#ixzz2yUZYYeZr.
  31. (en)http://www.ovguide.com/nahariya-train-station-suicide-bombing-9202a8c04000641f800000001d065ce3#.
  32. (en)http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/1534670.stm.
  33. http://www.israel.org/MFA/ForeignPolicy/Terrorism/Victims/Pages/Tehiya%20Bloomberg.aspx
  34. (en)Jerusalem Post, https://archive.is/LArG.
  35. (en)http://www.kuna.net.kw/ArticleDetails.aspx?id=1168217&language=en.
  36. (en)https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/1331751/60-injured-as-bus-is-attacked-by-suicide-bombers.html.
  37. (en)https://www.theguardian.com/world/2001/may/18/israel.
  38. (en)https://edition.cnn.com/2001/WORLD/meast/04/22/mideast.explosion/index.html.
  39. (en)http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/1246960.stm.
  40. (en)http://www.nydailynews.com/archives/news/suicide-blast-kills-3-israelis-u-s-vetoes-observer-force-article-1.913434.
  41. (en)Human Rights Watch, Arab-Israeli conflict, 2001, 144 pages, p. 64.
  42. (en)http://pqasb.pqarchiver.com/jpost/doc/319311666.html?FMT=ABS&FMTS=ABS:FT&type=current&date=&author=&pub=&edition=&startpage=&desc=.
  43. (en)http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/1160644.stm.
  44. (en)http://www.chareidi.org/archives5761/kiseitzei/amustafa.htm.
  45. (en) « Killings overshadow Mideast talks », sur CNN, (consulté le 25 décembre 2019).
  46. (en) « VII. THE ROLE OF THE PALESTINIAN AUTHORITY » (consulté le 25 décembre 2020).
  47. (en) « Woman 'confesses to internet murder' », sur BBC (consulté le 25 décembre).
  48. (en) « Senior Fatah-Tanzim operatives responsible for murder of Ofir Rahum-25-Feb-2001 », (consulté le 25 décembre 2020).
  49. a et b (en) « Bomb kills two in Jerusalem », sur BBC, (consulté le 25 décembre 2019).
  50. a et b (en)Anthony H. Cordesman, Arab-Israeli Military Forces in an Era of Asymmetric Wars, Greenwood Publishing Group, 2006, 416 pages, p. 323.
  51. (en) « Questia », sur highbeam.com (consulté le 11 mai 2021).
  52. (en)https://edition.cnn.com/WORLD/9703/21/israel.blast.too/.
  53. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as et at (en) Edward E. Mickolus et Susan I. Simmons, The terrorist list - The middle east, Praeger security international
  54. (en)https://www.nytimes.com/1996/03/05/world/bombing-israel-overview-4th-terror-blast-israel-kills-14-mall-tel-aviv-nine-day.html?scp=1&sq=dizengoff%20center%20suicide&st=cse&pagewanted=print.
  55. (en)http://articles.chicagotribune.com/1995-08-22/news/9508220250_1_palestinian-arena-militant-islamic-movement-hamas-suicide-bomber.
  56. (en)http://www.sfgate.com/news/article/Terror-deals-a-blow-to-Mideast-peace-3148607.php.
  57. (en)http://pqasb.pqarchiver.com/latimes/doc/292976834.html?FMT=ABS&FMTS=ABS:FT&type=current&date=&author=&pub=&edition=&startpage=&desc=.
  58. (en)http://pqasb.pqarchiver.com/jpost/doc/321165129.html?FMT=ABS&FMTS=ABS:FT&type=current&date=&author=&pub=&edition=&startpage=&desc=.
  59. (en)https://www.nytimes.com/1994/11/13/world/palestinians-arrest-100-islamic-militants-after-bicycle-bombing.html.
  60. a et b (en)Katz, Samuel (2002). The Hunt for the Engineer. Lyons Press, 2002, 306 pages, p. 108,109.
  61. (en)https://www.nytimes.com/1994/04/07/world/arab-car-bomber-kills-8-in-israel-44-are-wounded.html.
  62. (en)Levitt, Matthew (2004). "Hamas from Cradle to Grave". Middle East Quarterly: 3–15.
  63. http://www.mfa.gov.il/mfa/aboutisrael/maps/pages/1967-1993-%20major%20terror%20attacks.aspx
  64. (en) Chronologies of Modern Terrorism, auteur: Barry Rubin et udith Colp Rubin, 2015
  65. (en) The Middle East: A Reader, auteur: Michael Curtis, 1986
  66. (en) « Reginald Levy Is Dead at 88; Hailed as a Hero in a ’72 Hijacking », The New York Times Company.
  67. (en) « Two Passengers on Hijacked Plane Seriously Wounded; Terrorists Separate Jews from Non-jews on Plane », Jewish Telegraphic Agency.
  68. http://www.historisch.apa.at/cms/apa-historisch/dossier.html?dossierID=AHD_19730928_AHD0001
  69. a b c d e f g h i j k l m n et o « Chronology of terrorist attacks in Israel part III », sur johnstonsarchive.net (consulté le 11 mai 2021).
  70. (en)https://news.google.com/newspapers?id=--1kAAAAIBAJ&sjid=joMNAAAAIBAJ&pg=4893,3197361.
  71. (en)Tatah Mentan, Dilemmas of Weak States: Africa and Transnational Terrorism in the Twenty-first Century Ashgate Publishing, Ltd., 2004, 380 pages, p. 79.
  72. (en) « Belgians May Free Terrorist in Rumored Swap for Hostages - Jewish Telegraphic Agency », sur Jewish Telegraphic Agency, (consulté le 26 août 2020).
  73. a et b Christophe Dubois, « Attentat de la rue Copernic: le poseur de bombe présumé interpellé au Canada », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 26 août 2020).
  74. « Toledo Blade - Recherche d'archives de Google Actualités », sur news.google.com (consulté le 13 mars 2020).
  75. (en-US) Ap, « Around the World; Palestinians Get Life In Austrian Slayings », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  76. Paul Lewis, « 2 KILLED BY BOMB AT ANTWERP SYNAGOGUE », The New York Times,‎ (lire en ligne Accès limité, consulté le 26 août 2020).
  77. Pascal Ceaux et Jean-Marie Pontaut, « Attentat de la rue des Rosiers : deux auteurs identifiés », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  78. The international dimension of Palestinian terrorism, Ariel Merari, Shlomi Elad, 1986
  79. « Pittsburgh Post-Gazette - Google News Archive Search », sur google.com (consulté le 11 mai 2021).
  80. (en-US) Reuters, « Italy Gives Arab a Life Term In a 1982 Synagogue Attack », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  81. www.shabak.gov.il/english/heritage/affairs/Pages/TheTyreHQBombing.aspx
  82. (en-US) « Student Murdered in Hebron Marketplace Was a Member of a Prominent Yeshivau. Family », sur Jewish Telegraphic Agency, (consulté le 13 mars 2020).
  83. (en-US) « 27 Injured in 3 Terrorist Explosions in Copenhagen », sur Los Angeles Times, (consulté le 13 mars 2020).
  84. 1985/09/26/world/3-israelis-slain-by-palestinians-in-cyprus.html
  85. (en) « Robert Fisk: How Achille Lauro hijackers were seduced by high life », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  86. (en-US) David Johnston, « U.S. Sentencing Due Today in 1985 Hijack », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  87. (en) « Terrorism in the sky: Hijacking of Egypt Air flight 648 », India TV, .
  88. (en)http://news.bbc.co.uk/onthisday/hi/dates/stories/december/27/newsid_2545000/2545949.stm.
  89. (en-GB) « 1986: Bomb tears hole in airliner over Greece », BBC, on this day,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  90. (en-US) « 13 Injured by Bomb Near El Al Counter in Madrid », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  91. (en) « Palestinian Sentenced For Airport Bombing », sur AP NEWS (consulté le 13 mars 2020).
  92. (en-GB) « 1986: Karachi hijack ends in bloodshed », BBC, onthis day,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  93. (en) Chidan et Rajghatta Jan 17, « 24 yrs after Pan Am hijack, Neerja Bhanot killer falls to drone », Times of India,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  94. (en) « Bomb Kills 3 Near Israel's Embassy in Cyprus », Los Angeles Times.
  95. (en) Stephen Franklin, « Arabs Held In Israel Mall Attack », Chicago Tribune, .
  96. « Palestinian Kills Jew in Tel Aviv, 15 Arabs Wounded in Territories With AM-Israel, Bjt », sur Apnews.com, Associated Press (consulté le 7 juin 2020).
  97. un neuvième meurt à l'hôpital [2]
  98. DANIEL WILLIAMS, « Gunman From Egypt Kills 4 in Southern Israel », sur Latimes.com, Los Angeles Times, (consulté le 7 juin 2020).
  99. Katz, Samuel (2002). The Hunt for the Engineer. Lyons Press p74
  100. http://www.mfa.gov.il/mfa/aboutisrael/maps/pages/1948-1967-%20major%20terror%20attacks.aspx
  101. Morris, Benny (1997). Israel's Border Wars, 1949–1956: Arab Infiltration, Israeli Retaliation, and the Countdown to the Suez War. Oxford University Press. p. 61.
  102. Byman, Daniel (2011). A High Price: The Triumphs and Failures of Israeli Counterterrorism. Oxford University Press. p. 22., 2014
  103. Archives du Vancouver sun de 1956[3]
  104. http://www.mfa.gov.il/mfa/foreignpolicy/terrorism/palestinian/pages/major%20terror%20attacks%20against%20israeli%20embassies%20and.aspx
  105. Itamar Eichner and Tova Zimuki, « Israeli security guard Ziv presents his version on Jordan shooting incident », sur Ynetnews.com, (consulté le 7 juin 2020).
  106. https://wwww.timesnownews.com/amp/india/article/explosion-near-israeli-embassy-in-delhi/713556
  107. (en) « Minor blast near Israel embassy : States, airports on alert; Israel terms it 'terrorist incident' », sur India Today, (consulté le 11 mai 2021).
  108. (en) Robert Fisk, Pity the nation : Lebanon at war, Oxford New York, Oxford University Press, , 752 p. (ISBN 978-0-19-280130-2, lire en ligne), p. 83.
  109. https://www.breaking-news/terrorist-who-planted-bomb-on-honolulu-flight-released-to-west-africa/amp/
  110. (en) Uriel Heilman, « Murder on the Brooklyn Bridge », Middle East Quarterly,‎ (lire en ligne, consulté le 23 septembre 2020)
  111. Hewitt, Christopher., Political violence and terrorism in modern America : a chronology, Praeger Security International, (OCLC 1132053125, lire en ligne)
  112. Rafael Medoff, « Baltimore ‘riot mom’ needed in Jerusalem », JNS,
  113. Michael Precker, Israeli death, W. Bank curfew: Stone-throwing fatality disrupts life for the people of Dahariya, Boston Globe,
  114. Moshe Phillips and Benyamin Korn, « Arab Rock-Throwers Try New Methods for Murder »
  115. « Caught in the cross fire », The Washington Times,
  116. « Toddler dies two years after stone-throwing incident left her critically injured », Haaretz,
  117. (en) Ruth Eglash, « Her dad died at the hands of Palestinians; A month later, she helped save the life of a suspected attacker », Calgary Herald,
  118. (en) Benny Morris, The birth of the Palestinian refugee problem revisited, Cambridge New York, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-521-81120-0 et 978-0-521-00967-6, OCLC 53483505).
  119. (en) Elmo H Hutchison, Violent truce; a military observer looks at the Arab-Israeli conflict, 1951-1955., New York, Devin-Adair, , p. 66-69.
  120. (en) Benny Morris, Israel's Border Wars, 1949–1956, Oxford University Press, (ISBN 0198278500), p. 309.
  121. (en) Ministère des affaires étrangères israélien, « Which Came First- Terrorism or Occupation-Major Arab Terrorist Attacks against Israelis Prior to the 1967 Six-Day War », .
  122. (en) Beverley Edwards, The Israeli-Palestinian conflict : a people's war, London New York, Routledge, , 240 p. (ISBN 978-0-415-41043-4), p. 132.
  123. (en) Tomis Kapitan, Philosophical perspectives on the Israeli-Palestinian conflict, Armonk, N.Y, M.E. Sharpe, , 382 p. (ISBN 978-0-585-19042-6), p. 30.
  124. a et b (en-GB) « King Hussein of Jordan », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  125. Marco Diani, « L'enfance de la radicalisation », sur Le Huffington Post, Le Huffington Post, (consulté le 13 mars 2020).
  126. Jean-Claude Cousseran et Philippe Hayez, Renseigner les démocraties, renseigner en démocratie, Paris, Odile Jacob, , 374 p. (ISBN 978-2-7381-3241-3 et 2-7381-3241-3), p. 172.
  127. (en) « Hijacked! », American Experience, sur www.pbs.org, PBS, (consulté le 13 mars 2020).
  128. (en-GB) « 1970: Hijacked jets destroyed by guerrillas », BBC, on this day,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mars 2020).
  129. (en) « Flight Crews and Airport Security », WGBH Educational Foundation.
  130. (en) « Dawson's Field Hijacking 1970 », British PATHÉ (consulté le 13 mars 2020).
  131. David Raab, « REMEMBRANCE OF A TERROR PAST », The New York Times Company, .
  132. (en) Tom Tugend, « The Day a New Terrorism Was Born », sur JewishJournal.com, Tribe Media Corp..
  133. (en) « Transcript : Hijacked! », WGBH Educational Foundation.
  134. Alain Renon, Géopolitique de la Jordanie, Éditions Complexe, 1996, 142 pages, p. 137.
  135. (en) « Yasir Arafat, Palestinian Leader and Mideast Provocateur, Is Dead at 75 », The New York Times Company.
  136. (en)« Black September », International Encyclopedia of the Social Sciences, 2008, Encyclopedia.com, 2 juin 2011, http://www.encyclopedia.com.
  137. (en)http://countrystudies.us/jordan/14.htm.
  138. « adoption de mesures restrictives spécifiques à l’encontre de certaines personnes et entités dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, et abrogeant la décision », Journal officiel de l’Union européenne.
  139. Denise Ammoun, Histoire du Liban contemporain, t. 2 : 1943-1990, Paris, Fayard, (ISBN 978-2-213-61521-9, OCLC 491182366), p. 437-439, 531-532.
  140. (en)William Harris, Faces of Lebanon. Sects, Wars, and Global Extensions (Markus Wiener Publishers, Princeton, USA 1996).
  141. (en) William Harris, The new face of Lebanon : history's revenge, Princeton, NJ, Markus Wiener Publishers, , 350 p. (ISBN 978-1-55876-392-0), p. 162.
  142. « Terrorists Threaten to Kidnap More Israeli Diplomats », Jewish Telegraphic Agency.
  143. (en) Tamara Zieve, « This Week In History: The Lod Airport Massacre », The Jerusalem Post.
  144. (en) « 1972: Parcel bomb attack on Israeli embassy », BBC.
  145. (en) « 1973: Athens attack leaves three dead », BBC.
  146. (en-US) Tom Tugend, « The Day a New Terrorism Was Born », sur Jewish Journal, (consulté le 13 mars 2020)
  147. (en) David Korn, Assassination in Khartoum, Bloomington, Indiana University Press, , 262 p. (ISBN 978-0-253-33202-8, présentation en ligne).
  148. (en) « The Virgin Islands Daily News - 13 avr. 1974 », Google news.
  149. (en) « U.S. filmmakers plan documentary on Ma'alot massacre », Haaretz Daily Newspaper.
  150. (en)Mark Gaouette, Cruising for Trouble: Cruise Ships as Soft Targets for Pirates, Terrorists, and Common Criminals, ABC-CLIO, 2010 - 285 pages, p. 44.
  151. (en) Barry Werth, 31 days : Gerald Ford, the Nixon pardon, and a government in crisis, New York, Anchor Books, , 416 p. (ISBN 978-1-4000-7868-4), p. 324-5.
  152. (en) « St. Petersburg Times - 20 nov. 1974 », Google news.
  153. a b c d et e (en)Barry M. Rubin, Judith Colp Rubin, Chronologies of Modern Terrorism, M.E. Sharpe, 2008, 415 pages, p. 190.
  154. (en) « Terrorist Attack at Orly Jars France; Many Say France’s Pro-arab Policy Does Not Make Her Exempt », Jewish Telegraphic Agency.
  155. (en) « The Savoy Hotel attack », Jewish Telegraphic Agency.
  156. (en) « Terrorists attack israeli villagers », google news.
  157. (en) « 1976: Israelis rescue Entebbe hostages », BBC.
  158. (en) « Revealed: the fate of Idi Amin's hijack victim », independent.co.uk.
  159. (en) Richard Ernest Dupuy et Trevor Nevitt Dupuy, The encyclopedia of military history : from 3500 B.C. to the present, New York, Harper & Row, , 1524 p. (ISBN 0-06-181235-8), « The Coastal Road Massacre », p. 1362.
  160. Michael Omer-Man, « Coastal Road Massacre killed 38, wounded over 70 and lead to Operation Litani, aimed at pushing PLO operatives out of southern Lebanon. ».
  161. (en) http://news.bbc.co.uk/onthisday/hi/dates/stories/august/20/newsid_2546000/2546593.stm.
  162. (en)https://www.theguardian.com/world/2008/jul/19/lebanon.israelandthepalestinians.
  163. (en)https://www.nytimes.com/2008/07/16/world/middleeast/16israel.html?pagewanted=all&_r=0.
  164. (en)http://www.jta.org/2000/11/22/life-religion/features/israel-vows-retribution-for-car-bombing#ixzz2yNaye27E.
  165. a et b (en) « http://en.idi.org.il/analysis/terrorism-and-democracy/issue-no-14/a-decade-of-palestinian-terrorism-%E2%80%93-report-by-the-israeli-security-agency »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 25 décembre 2019).
  166. (en) Ilana Curiel, « Teen critically injured in attack on Negev bus », Ynetnews,‎ (lire en ligne).
  167. (en) « Daniel Viflic, 16, injured in Hamas bus attack, dies », The Jerusalem Post,‎ (lire en ligne).
  168. (en)« Terror Attack in Tel Aviv Leaves Eight Wounded », sur Haaretz, .
  169. « "Israeli father, baby killed after Palestinians threw rocks at their car, causing it to overturn" », sur The blaze, (consulté le 2 septembre 2014).
  170. « Shin Bet: 2 Palestinians admit throwing rocks that killed Israeli Asher Palmer and infant son », sur Haaretz, (consulté le 2 septembre 2014).
  171. « Defense Ministry: Asher Palmer, son were terror victims », sur JerusalemPost, (consulté le 2 septembre 2014).
  172. « Israël: percée dans l'enquête sur le meurtre de la jeune fille d'Afula »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 25 décembre 2019).
  173. a et b « Un Israélien tué dans une attaque dans la Vallée du Jourdain »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 25 décembre 2019).
  174. « Le soldat israélien poignardé par un Palestinien à Tel Aviv succombe à ses blessures », sur The Times of Israel, .
  175. Cyrille Louis, « Israël : treize personnes blessées au couteau en pleine rue à Tel-Aviv », sur Le Figaro (consulté le 25 décembre 2019).
  176. « Une branche armée du Fatah revendique l'attentat terroriste », sur The Times of Israel, .
  177. Cyrille Louis, « Des attaques au couteau en série inquiètent Israël », sur Le Figaro, .
  178. (en) « The Refrigerator Bomb Explosion Case in Jerusalem », Israel Security Agency.
  179. (en) « Bombing Incident in Jerusalem White House Statement. », The American Presidency Project.
  180. (en)https://www.nytimes.com/1983/12/07/world/4-israelis-killed-by-bomb-planted-on-jerusalem-bus.html.
  181. (en)https://www.nytimes.com/1986/04/29/world/abu-nidal-group-says-it-killed-british-tourist.html.
  182. (en) « Israel Fires Back After Attack », sur chicagotribune.com.
  183. (en) « Bomb Injures at Least 17 in Old City; PLO Claims Responsibility », Jewish Telegraphic Agency.
  184. * (en) Tamara Zieve, « Palestinian terrorist wrenches steering wheel from driver, runs bus down steep ravine killing 16 people and injuring 17. », The Jerusalem Post, .
  185. (en)https://www.nytimes.com/1994/12/26/world/arab-bomber-kills-himself-and-wounds-13-in-jerusalem.html.
  186. (en)https://www.nytimes.com/1995/08/22/world/bus-bombing-kills-five-in-jerusalem-100-are-wounded.html?pagewanted=all&src=pm.
  187. (en)http://www.cnn.com/WORLD/9602/israel_explosion/02-25/pm/.
  188. (en)http://articles.latimes.com/1996-03-03/news/mn-42559_1_jerusalem-bus-bombing.
  189. (en)http://news.bbc.co.uk/onthisday/hi/dates/stories/september/4/newsid_2499000/2499009.stm.
  190. (en)https://www.nytimes.com/1997/09/05/world/3-bombers-in-suicide-attack-kill-4-on-jerusalem-street-in-another-blow-to-peace.html.
  191. (en)https://www.theguardian.com/world/2000/nov/22/israel4.
  192. (en)https://www.theguardian.com/world/2001/aug/10/israel1.
  193. (en)http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/1687205.stm.
  194. (en)« Palestinian Kills 3 With Construction Vehicle », sur New York Times, .
  195. (en)« 6 hurt in bulldozer attack in J'lem », sur Jerusalem Post, .
  196. (en)« Terrorist in Car Rams 19 in J'lem », sur Haaretz, .
  197. Ronen Zvulun, « Dix ans d'attentats à Jérusalem et près de 200 morts », L'Express,‎ (lire en ligne).
  198. « Jérusalem : un Israélien tué lors d'une attaque "terroriste" à la pelleteuse », Le Point,‎ (lire en ligne).
  199. « Israël : un bébé tué dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem », sur Le Monde, .
  200. (en)« Baby killed in Jerusalem terror attack laid to rest », sur Times of Israel, .
  201. Jerusalem Post: Yehuda Glick's condition slightly improves following assassination attempt, 30 octobre 2014.
  202. Le Parisien, « Attentat à la voiture à Jérusalem : un policier tué et des blessés graves, l'auteur abattu », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 7 octobre 2020).
  203. (en)« Terror attack in Jerusalem kills 1; Hamas claims responsibility », sur Ynet News, .
  204. « 4 Israéliens tués dans l’attentat d’une synagogue à Jérusalem », sur The Times of Israel, .
  205. « Enterrement du policier mort de ses blessures », sur The Times of Israel, .
  206. Jérusalem: arrestation du chauffeur de la voiture bélier, I24news, 24 avril 2015.
  207. Jérusalem: 2 policiers blessés dans un attentat à la voiture bélier, l'auteur abattu, I24news, 20 mai 2015.
  208. « Jérusalem: Deux Israéliens attaqués au couteau et par balles sont décédés, deux blessés », sur 20 minutes, .
  209. Attaque à la voiture-bélier et scènes de panique à Jérusalem.
  210. (en)« 3 wounded in Jerusalem attack », sur Ynetnews, .
  211. « Attentat à la voiture bélier à Jérusalem : 14 blessés dont un bébé », sur Times of Israel, .
  212. « Jérusalem : tentative d’attaque au couteau contre un policier, le Palestinien tué », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne).
  213. (en)« Civilian seriously wounded in terror attack in Jerusalem », sur Ynet, .

Bibliographie[modifier | modifier le code]