Chronologie des rébellions des Patriotes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les rébellions de 1837-38 au Bas-Canada est un mouvement aux racines politiques, sociales, économiques et identaire. Il fait écho à un phénomène international de lutte pour la démocratie et contre un empire.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1832 - Lors d’une élection partielle à Montréal le 21 mai, des soldats britanniques ouvrent le feu sur une foule et tuent trois civils.
  • 1834 - L’Assemblée législative adopte les 92 résolutions, un document qui compile tous les griefs des Canadiens depuis l’introduction du parlementarisme dans la colonie en 1791.
  • 1837 - Plusieurs assemblées populaires se tiennent à travers le pays entre mai et novembre.
  • 3 novembre : Les « Frères chasseurs » se mobilisent dans différents points de la Montérégie (Beauharnois, Sainte-Martine, Saint-Mathias).
  • 9 novembre : succès des Patriotes au Camp Baker. Les frères chasseurs attaquent des Loyalistes retranchés à Odelltown, mais ils doivent se retirer au bout de deux heures de combat. Fin de l'insurrection. Fuite de Robert Nelson aux États-Unis.
  • 27 novembre : institution d’une cour martiale afin de juger 108 accusés.
  • Juin 1839 - Commutation de peines de mort en peines d'exil en Australie
  • juin 1840 - Adoption par le parlement britannique de l'Acte d'Union

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Filteau, Histoire des Patriotes, Septentrion, réédition 2003.
  • Jean-Paul Bernard, Les Rébellions de 1837-1838, Boréal Express 1983.