Chronologie de la République dominicaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

De la découverte à l'exploration (1492 à 1504)[modifier | modifier le code]

  • 1492: Premier voyage des trois caravelles. 3 août, début du 1er voyage de Christophe Colomb. 12 octobre, arrivée à Guanahani, (San Salvador). 21 novembre, séparation de la Pinta. 5 décembre, découverte de l'île. 9 décembre, nom de l'île Bohio (Hispaniola). 25 décembre, échouement de la Santa María, Guacanagarix et Noël.
  • 1493: 5 janvier, Monte Cristi. 6 janvier, retrouvailles avec la Pinta. 12 janvier, à Samaná. 16 janvier, retour en Espagne.
  • 1494: Santo Domingo de Guzmán, première ville du nouveau monde. Fort San Tomás. Caonabo, Alonso de Ojeda et Mosen Pedro Margarite. Autres forts. Voyage par le sud vers Cuba et Jamaïque. Bartolomé Colomb.
  • 1495: Prison et décès de Caonabo. Massacre d'Indiens.
  • 1496: Boil et Mosen Pedro Margarite retournent en Espagne.Colomb part pour l'Espagne.Autres forts.Expédition de Bartolomé Colomb vers le sud.Rébellion de Guarionex, Mayobanex.
  • 1498: Rébellion de Roldán.Retour de Colomb, Troisième voyage.Nouvelle Isabela. Paix entre Colomb et Roldán.
  • 1500: Arrivée du Comendador Francisco Bobadilla.Prison de Colomb et de ses frères.
  • 1502: Arrivée du Comendador Nicolás de Ovando. Arrivée de Colomb, quatrième voyage. Ouragan. De Ovando transfère Santo Domingo côté occidental.Début de la forteresse et autres constructions.
  • 1503: Juán de Esquivel. Massacres d'Indiens. Expédition à Higüey.Décès de Bohechio. Anacaona.
  • 1504: Expédition à Jaragua, massacres. Fondation de villes. Nouvelle expédition à Higüey. Colomb en Jamaïque et retourne ensuite en Espagne.

La colonisation (1504 à 1697)[modifier | modifier le code]

  • 1508: Premiers trapiches. Traite des esclaves. Premières 15 villes blasonnées.
  • 1509: Arrivée de Diego Colomb.
  • 1519: Enriquillo à Baoruco.
  • 1520: Rébellion d'esclaves.
  • 1533: Barrionuevo et Enriquillo. Paix.
  • 1535: Décès d'Enriquillo.
  • 1543: Alonso de Fuenmayor, début de la muralla.
  • 1586: Gouvernement de Ovalle. Invasion de Francis Drake.
  • 1606: Colonie. Antonio Osorio, dévastations.
  • 1625: La Tortue, boucaniers, flibustiers.
  • 1655: Chaves de Osorio et Bernardino Meneses et Bracamonte. Invasion de Penn et du général Venables. Extension (improvisation des défenses).
  • 1673: D'Oregón et Delisle font des incursions par le nord. D'Oregón retourne en France. Les Français passent (de la Tortue) à tierra firme. Convention entre Poinci et Segura.
  • 1689: D'Cussi envahit Santiago et la pille.
  • 1691: Sandoval et Castilla reçoivent l'appui de Peréz Caro. 21 janvier, bataille de la Limonade.

Les défaites de la métropole (1697 à 1795)[modifier | modifier le code]

  • 1697: Traité de Ryswick entre l'Espagne et la France. Réaffirmation de l'occupation de l'ouest par la France.
  • 1714: Tentative d'invasion de Mr. Charité. Le gouverneur Pedro de Niela intime les français. Demande des titres de possession des terres occupées.
  • 1776: Ligne de délimitation entre l'est et l'ouest. 1 500 volontaires français sont envoyés en Amérique du Nord.
  • 1777: Traité d'Aranjuez. On fixe les limites des frontières.
  • 1791: Révolte des esclaves dans la colonie de Saint-Domingue. Boukman et Toussaint Louverture (Vaudou à Bois Caimán.)
  • 1795: Traité de Bâle entre la France et l'Espagne. L'Espagne cède la partie orientale de l'île à la France. De droit Hispaniola devient une colonie française dans son entièreté, de fait le gouvernement français opte de laisser ses habitants s'auto-gérer.

Des invasions Franco-haïtiennes à la Reconquête (1795 à 1809)[modifier | modifier le code]

De La España Boba à l'Indépendance (1809 à 1844)[modifier | modifier le code]

Les difficultés à maintenir l'Indépendance (1844 à 1861)[modifier | modifier le code]

De la Réannexion au Protectorat (1861 à 1930)[modifier | modifier le code]

La dictature de Trujillo (1930 à 1961)[modifier | modifier le code]

De 1961 à nos jours[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]