Chronologie de la France sous la Troisième République (1870-1914)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Chronologie de la France.

1870[modifier | modifier le code]

1871[modifier | modifier le code]

Composition de l'Assemblée nationale
  • 8 février : élection de l'Assemblée nationale, victoire écrasante des conservateurs.
  • 12 février : Réunion de l'Assemblée à Bordeaux.
  • 17 février : l'Assemblée nomme Louis Adolphe Thiers, chef du pouvoir exécutif de la République française. Jules Grévy préside l'Assemblée.
  • 24 février: À Paris, 4 000 délégués de la Garde nationale se réunissent au Vauxhall
  • 26 février: signature des préliminaires de paix avec l'Allemagne.
  • 1er mars: l'Assemblée ratifie les préliminaires de paix. Les Allemands défilent dans Paris.
  • 3 mars: création du Comité central de la Garde nationale de Paris
  • 10 mars: l'Assemblée nationale décide son transfert à Versailles. Elle vote la fin du moratoire sur les loyers
  • 16 mars: Thiers s'installe à Paris dans le but de « pacifier » la capitale.
  • 17 mars: Auguste Blanqui est arrêté dans le Lot, sur ordre de Thiers. Les troupes versaillaises, sous le commandement du général Lecomte, tentent de récupérer les canons de la Garde nationale sur la butte Montmartre.
  • 18 mars: le général Vinoy, commandant en chef de l'armée de Paris, supprime six journaux républicains
  • 18 mars : révolte des quartiers populaires, début de la commune de Paris (1871). Thiers quitte Paris pour s'installer à Versailles.
  • 19 mars : échec de la tentative de conciliation entreprise par les députés et maires parisiens. Annonce d'élections pour créer un Conseil de la Commune.
  • 21 mars : Les troupes versaillaises occupent le Mont-Valérien. Manifestation anti-communarde des Amis de l'Ordre.
  • 22 mars : Place Vendôme, échec sanglant d'une nouvelle manifestation des Amis de l'Ordre
  • 25 mars : l'Assemblée nationale vote la réintégration de 15 magistrats qui avaient été déchus par le gouvernement de la Défense nationale pour avoir fait condamner et déporter plus de 30 000 républicains
  • 26 mars : élections au Conseil général de la Commune de Paris
  • 28 mars: proclamation de la Commune de Paris.
  • 2 avril: à Courbevoie, offensive des troupes versaillaises contre la Commune de Paris
  • 3 avril: échec des contre-offensives à Rueil et à Meudon des Communards en direction de Versailles.
  • 11-24 avril: les troupes versaillaises bombardent Paris.
  • 19 avril: appel solennel de la Commune de Paris aux Français
  • 25 avril-9 mai : Bataille du fort d'Issy
  • 10 mai : traité de Francfort avec l'Empire allemand, la France perd l'Alsace-Lorraine (Alsace-Moselle en fait).
  • 21-28 mai : « Semaine sanglante ». Les troupes versaillaises massacrent les derniers communards à Paris. Fin de la Commune de Paris.
  • juin: lancement du premier emprunt pour rembourser l'Allemagne.
  • 2 juillet: élections complémentaires dans 46 départements: grand succès des républicains.
  • 5 juillet : publication du manifeste du comte de Chambord, échec de la fusion royaliste.
  • 31 août : l'Assemblée se proclame constituante. Thiers est nommé Président de la République à titre provisoire.

1872[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1872 en France.
  • Mars : Interdiction de la Première internationale ouvrière.
  • 27 juillet : Vote de la loi sur le recrutement (loi de 5 ans). La France adopte le système du service militaire obligatoire et personnel (fin du remplacement)

1873[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1873 en France.

1874[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1874 en France.

1875[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1875 en France.

1876[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1876 en France.

1877[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1877 en France.

1878[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1878 en France.

1879[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1879 en France.

1880[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1880 en France.
  • 6 juillet: le 14 juillet est adopté comme jour de la fête nationale.
  • 14 juillet: la devise "Liberté, Égalité, Fraternité" est affichée au fronton des édifices publics[1]. Elle figurait déjà depuis 1871 sur toutes les pièces de monnaie; toutefois les pièces d'or de 20 et 100 francs porteront aussi jusqu'en 1906 sur la tranche la devise "Dieu protège la France"
  • Juillet : amnistie pour les communards.
  • 23 septembre : formation du ministère Jules Ferry

1881[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1881 en France.

1882[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1882 en France.

1883[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1883 en France.

Suivant une décision de la Chambre des députés en 1879, le Palais des Tuileries est rasé.

1884[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1884 en France.

1885[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1885 en France.

1886[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1886 en France.

1887[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1887 en France.

1888[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1888 en France.

1889[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1889 en France.

1890[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1890 en France.
  • 17 mars : quatrième gouvernement Freycinet (jusqu'au 19 février1892).

1891[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1891 en France.
  • 1er mai : incidents de Fourmies, répression d'une manifestation ouvrière.

1892[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1892 en France.

1893[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1893 en France.

1894[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1894 en France.

1895[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1895 en France.
  • 15 janvier : démission du président Jean Casimir-Perier. Félix Faure est élu président de la République le 17.
  • ler octobre : traité de protectorat sur Madagascar.
  • Création de la CGT (Confédération générale du travail).

1896[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1896 en France.

1897[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1897 en France.

1898[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1898 en France.

1899[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1899 en France.

1900[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1900 en France.

1901[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1901 en France.
  • Le 1er juillet, vote de la loi sur les associations sous le gouvernement Pierre Waldeck-Rousseau. Sa mise en œuvre sera effectuée par le décret du 16 août.
  • Juin : Premier congrès du Parti Radical

1902[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1902 en France.
  • Avril-mai : élections législatives, victoire du bloc des gauches.
  • 6 juin : formation du gouvernement Émile Combes.
  • Juillet : Alliance franco-italien, accord secret de neutralité.

1903[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1903 en France.

1904[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1904 en France.

1905[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1905 en France.

1906[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1906 en France.

1907[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1907 en France.

1908[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1908 en France.

1909[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1909 en France.

1910[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1910 en France.
  • Avril-mai : élections législatives, maintien des radicaux.
  • Loi sur les retraites à 65 ans

1911[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1911 en France.

1912[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1912 en France.

1913[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1913 en France.

1914[modifier | modifier le code]

Article détaillé : 1914 en France.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]