Chronologie de l'histoire des quakers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quaker est le surnom donné aux membres de la Société religieuse des Amis.

Cette chronologie est enrichie d'événements concernant plus particulièrement la francophonie (fr), la Drapeau de la France France, la Drapeau de la Suisse Suisse, la Drapeau de la Belgique Belgique et le Drapeau du Québec Québec.

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Livre sur les persécutions en Nouvelle-Angleterre, 1660
  • 1649 George Fox (1624-1691) est arrêté dans une église de Nottingham lors d'une de ses prises de parole. Il est emprisonné pour la première fois.
  • 1650 George Fox réclame la réforme totale du régime des prisons.
  • 1652 Vision de George Fox à Pendle Hill, considérée comme la date de la fondation spirituelle de la future Société des Amis.
  • 1654 Première « réunion d'affaire ».
  • 1654 Travail missionnaire des Soixante Vaillants.
  • 1656 James Nayler (1618–1660) est condamné pour blasphème et emprisonné.
  • 1656 Première présence des Amis en Amérique du nord, persécutions. Premières Assemblées annuelles en 1661 Nouvelle-Angleterre, 1672 Baltimore, 1683 Philadelphie
  • 1656 Les autorités françaises étaient informées de l'existence des quakers dès cette date[1]. Drapeau de la France
  • 1660 Début des persécutions systématiques contre les quakers, qui dureront jusqu'à la fin des années 1660. Mary Dyer (1611?-1660) est condamnée à mort le premier juin 1660 et pendue.
  • 1660 Publication en français de L'espreuve de la foi ... de James Parnell « qui par mespris est appellé Quaker, c'est-à-dire trembleur. »[2] (fr)
  • 1666 Robert Barclay (1648-1690) pose les bases théologiques du mouvement avec An Apology For the True Christian Divinity[3].
  • 1667-1669 Mise en place en Angleterre des structures du mouvement : assemblées mensuelles, trimestrielles et annuelles. Premières écoles quakers en Angleterre.
  • 1681 William Penn (1644-1718) devient gouverneur de la Pennsylvanie.
  • 1682 Premières Questions, au nombre de trois et uniquement factuelles. Dès 1723 le terme de Query remplace Question (en anglais). Progressivement, le nombre de Questions augmente et elles s'adressent à la cohérence de la conduite des Amis, leur « discipline ».
  • 1691 Mort de George Fox.
  • 1692 Ouvrage en français hostile aux quakers : Histoire Abrégée de la Naissance & du Progrez du Kouakerisme, repris en 1699 sous le titre La Religion des Kouakres en Angleterre. (fr)
  • 1693 William Penn publie Towards the Present and Future Peace of Europe (en), apparemment immédiatement traduit en français : Essai pour la paix présente et future de l’Europe. (fr)
  • 1694 Publication du Journal de George Fox.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Une jeune femme quaker officiant lors d’un culte à Londres, vers 1723
  • 1702 Traduction de l'Apologie de Robert Barclay en français. (fr)
  • 1718 Mort de William Penn.
  • 1734 Voltaire écrit ses Lettres sur les Quakers. (fr)
  • 1746 Traduction par Claude Gay (1800-1873) de Point de croix, point de couronne de William Penn. Claude Gay traduisit une dizaine de livres et tracts quakers en français. (fr)
  • 1754 John Woolman (1720-1772) publie Some Considerations on the Keeping of Negroes. John Woolman a prêché contre l'esclavage et la conscription dans les colonies américaines.
  • 1758 L'assemblée annuelle de Philadelphie est la première à décider l'interdiction de l'esclavage pour ses membres. Les fautifs sont exclus de la Société religieuse des Amis. Cette interdiction est généralisée en 1784.
  • 1785 Drapeau de la France Publication des Précis des règles de discipline chrétienne, adoptées par la Société des Amis de Congénies dans le Languedoc. En 1788, ce groupe religieux indépendant rejoint officiellement la Société religieuse des Amis, il est reconnu par l’Assemblée annuelle de Londres. Il existait déjà aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • 1791 Premiers Conseils ((en) Advices) adoptés par l'Assemblée annuelle de Londres, en sus des modifications apportées aux Questions. Le rôle des Questions, révisées encore en 1860 et 1875, concerne de moins en moins la discipline des Amis, pour se tourner vers l'introspection.
  • 1791 Drapeau de la France Les Amis de Congénies, dont Jean Marsillac, adressent une Pétition respectueuse à l'Assemblée nationale, demandant de ne pas avoir à porter les armes ni à prêter serment.
  • 1791 Parution de La Vie de Guillaume Penn, fondateur de la Pennsylvanie par Jean Marsillac, « ouvrage contenant l'historique (…) des principes et actions de la Société des amis (vulgairement connus sous le nom de Quakers) ». (fr)

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Développement en Amérique du nord
  • 1802 Publication en français de Histoire abrégée de l'origine et de la formation de la société dite des Quakers (…) de William Penn. (fr)
  • 1803 John Dalton établit la base de la chimie moderne avec sa théorie sur les atomes composant la matière.
  • 1818 Elizabeth Fry (1780-1845) rend compte devant la Chambre des Communes des conditions de vie dans les prisons britanniques, devenant ainsi la première femme à témoigner devant le Parlement britannique.
  • 1823 Publication en français de Mémoire de Jean Woolman. (fr)
  • 1823 Publication en français de Exposition succincte des principes religieux que professe la société de chrétiens, communément appelés Amis ou quakers, de Henry Tuke (en). (fr)
  • 1825 Edward Pease inaugure la première ligne de chemin de fer à transporter des voyageurs.
  • 1827 La Grande Séparation ((en) The Great Separation) : Elias Hicks (1748-1830) fonde la branche américaine des quakers « hickistes », par opposition aux « orthodoxes ». Il professait des idées unitariennes.
  • 1845 Première séparation entre « gurneyites » et « wilburites », en Nouvelle-Angleterre.
  • 1846 Débuts de la Société des Amis en Norvège.
  • 1846 Aide quaker lors de la famine en Irlande.
  • 1848 Lucretia Mott organise le congrès sur les droits des femmes, début du mouvement féministe nord-américain.
  • 1866 Les quakers britanniques lancent une mission en Inde, l'Assemblée annuelle de New York une autre en Palestine.
  • 1875 Débuts de la Société des Amis au Danemark.
  • Dès 1870 Drapeau de la France Cultes quaker à Paris, chez Justine Dalencourt, membre de la Société des Amis britanniques.
  • 1871 Drapeau de la France Comité de Secours des Amis anglais dans l'Est de la France, le centre, la Loire. Quaker star.png Première utilisation du symbole dit étoile quaker ou Quaker star.
  • 1873 Première Assemblée quaker sur la Côte pacifique, à San José, Californie.
  • 1874 Theophil Waldmeier (1832-1915) devient le premier membre suisse Drapeau de la Suisse de la Société des Amis. Missionnaire en Abyssinie puis au Liban, fondateur de l'école de Broummana.
  • 1887 Déclaration de Richmond. Pour certains quakers, les Saintes Écritures ont une plus grande autorité que la lumière intérieure.
  • 1896 Les assemblées sont désormais tenues avec femmes et hommes ensemble. Les femmes peuvent devenir membres de l'exécutif anglais Meeting for Sufferings (en).

XXe siècle[modifier | modifier le code]

Assemblée annuelle, Kansas, 1922

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Tom Fox en Irak
  • 2005 Seconde World Gathering of Young Friends, à Lancaster en Angleterre.
  • 2006 Tom Fox (1951-2006), activiste pacifiste américain, est assassiné en Irak.
  • 2012 Sixième Conférence mondiale des Amis, Kenya.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Générales
  • (en) Pink Dandelion, An introduction to Quakerism, Cambridge, Cambridge University Press, , 277 p. (ISBN 9780521600880)
    Chronologie en pages 250-255
  • (en) Leonard S. Kenworthy, Quakerism : A Study Guide on the Religious Society of Friends, Dublin, Indiana [États-Unis], Prinit Press, , 215 p.
    Friends for over three hundred years. Tableau synthétique en pages 64-65
  • (de) Geschichte der Quäker (Zeittafel)
  • Henry van Etten, Le Quakerisme : aperçus sur l'histoire…, Paris, Société religieuse des Amis, , 98 p.
    Chronologie en pages 7-8
  • (en) Faith and practice : The book of Christian discipline of the Yearly Meeting of the Religious Society of Friends (Quakers) in Britain, Londres, Yearly Meeting of the Religious Society of Friends (Quakers) in Britain, (réimpr. 1999), 671 p., « 1.04 Advices and queries : history »
Belgique
  • Article de Anita Wuyts dans Newsletter (Belgium and Luxembourg Monthly Meeting), No 7, septembre 2006.
France
  • Site de l'Assemblée de France [1]
  • Henry van Etten, Chronique de la vie Quaker française de 1750 à 1938, Société religieuse des Amis (Quakers), Paris, 1938 (réédition complétée en 1947 : de 1745 à 1945), 316 p. [Bibliothèque chrétienne online]
  • Précis des règles de discipline chrétienne, adoptées par la Société des Amis, connus sous le nom de quakers, de Congénies, et autres lieux environnans, dans les années 1785, 1801 et 1807, avec une introduction et notes de Georges Liens, Luxembourg, 1988.
Québec
  • Article de Chantal Fournier sur l'Assemblée mensuelle de Montréal [2]
Suisse
  • History and Biography Project, « Let Their Lives Speak », A Resource Book, 2005 [lire en ligne]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon (en) Pierre Gauthier, The Quakers Seen by the French Travellers in the Eighteenth Century : Mémoire de diplôme d'études supérieures d’anglais, Faculté de lettres et sciences humaines, Université de Paris, .
  2. L'espreuve de la foi sur WorldCat.
  3. L'Apologie.

Articles connexes[modifier | modifier le code]