Chronologie de U2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir U-2.
U2
Description de cette image, également commentée ci-après
U2 à Bruxelles le , lors de leur tournée mondiale The Joshua Tree Tour 2017.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Irlande Irlande
Genre musical Rock, rock alternatif, post-punk, pop rock, arena rock
Années actives Depuis 1976
Labels Island Records, Mercury Records
Site officiel www.u2.com
Composition du groupe
Membres Bono
The Edge
Adam Clayton
Larry Mullen Jr.
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo d’U2.

Cet article présente la chronologie de l'histoire du groupe de rock irlandais U2 :

Avant 1980[modifier | modifier le code]

Boutique Bonavox
La boutique Bonavox, située au 9 North Earl Street dans le centre de Dublin sur la rive gauche de la Liffey, qui a valu à Paul Hewson le sobriquet de « Bono Vox », plus tard contracté en « Bono ».
  • 13 mars 1960 : Adam Clayton naît à Chinnor, Oxfordshire[1].
  • 1er mai 1960 : Un avion espion américain type U2 est abattu en Union Soviétique. C'est l'incident de l'U-2.
  • 10 mai 1960 : Paul David Hewson (futur Bono) naît à l'hôpital Rotunda de Dublin[2]. Né d'un père catholique et d'une mère protestante dans une Irlande déchirée, sa situation vis-à-vis de la religion est dès le départ assez particulière.
  • 8 août 1961 : David (Dave) Howell Evans (futur The Edge) naît à l'hôpital de Barking à l'est de Londres[3]. Ses parents, Gwenda et Garvin Evans, sont d'origine galloise.
  • 31 octobre 1961 : Larry Mullen Junior naît à Artane, Dublin[4].
  • 1962 : David Howell Evans déménage pour Dublin avec sa famille, ses parents, son grand frère Dik et sa petite sœur Gillian.
  • 1965 : Après quatre années passées au Kenya, Adam Clayton déménage et vient s'installer à Malahide dans le comté de Dublin avec son père Brian, un pilote irlandais de la RAF, et sa mère Jo. C'est à Dublin que naitront plus tard sa sœur Sarah Jane et son frère Sebastian.
  • 1971 : Larry Mullen Junior prends ses premiers cours de batterie avec le célèbre batteur irlandais Joe Bonnie.
  • 1972 : Joe Bonnie meurt et c'est sa fille Monica qui prend la relève auprès de Larry Mullen Junior pour la poursuite de son enseignement de la batterie.
  • 30 janvier 1972 : C'est le Bloody Sunday, ce dimanche sanglant au cours duquel des parachutistes britanniques tuent treize manifestants catholiques lors d'une marche pour les droits civiques à Derry, en Irlande du Nord.
  • 14 septembre 1974 : La mère de Paul Hewson, Iris Hewson (née Rankin le 27 mai 1926 à Dublin), meurt d'un anévrisme cérébral à Dublin quatre jours après s'être effondrée à l'enterrement de son propre père[5]. Paul se réfugie alors dans la foi, ce qui lui permettra, avec la création du groupe deux ans plus tard, de traverser cette épreuve. Il se plonge dans la Bible qu’il lisait déjà depuis l’âge de 12 ans.
  • Automne 1974 : Paul Hewson habite au 10 Cedarwood Road, dans le quartier de Glasnevin North, avec son père Bob et son grand frère Norman avec qui il se bagarre beaucoup. Il se réfugie souvent à l'extérieur avec ses amis du quartier, parmi lesquels Fionan Martin Hanvey alias Gavin Friday, et Derek Rowen, alias Guggi. Ensemble, ils forment le "Lypton Village" dans lequel ils ont imaginé leur propre langue, s'habillent différemment et ont mis en place une installation artistique. Ils adoptent tous des pseudonymes car ils ne trouvent pas normal de porter des noms que leurs parents leur ont donné, et qui ne leur conviennent pas forcément. Gavin Friday donne ainsi à Paul le surnom de Bono Vox, plus tard contracté en Bono, d'après un magasin d'appareils auditifs du centre de Dublin[6]. C'était une époque où la jeunesse cherchait une nouvelle voie pour aller de l’avant.
La Mount Temple Comprehensive SchoolLarry Mullen Junior a placardé l'annonce pour trouver des musiciens et former un groupe, le 25 septembre 1976.
  • 25 septembre 1976 : Le groupe se forme à Dublin après que Larry Mullen a posté une annonce sur le tableau d'affichage de la Mount Temple School à la recherche de musiciens pour former un groupe. Larry Mullen était à la batterie, Bono au chant, Dave et son frère aîné Dik à la guitare, Adam Clayton, un ami des frères Evans à la guitare basse, et dans un premier temps Ivan McCormick et Peter Martin, deux autres amis de Larry Mullen[7]. Peter Martin n'est pas revenu après la première répétition, et Ivan McCormick a quitté le groupe quelques semaines plus tard.
  • Septembre 1976 : Le groupe a choisi ironiquement le nom "Feedback" en référence aux larsens qui sortaient de leurs amplis et parce que c'était l'un des rares termes techniques qu'ils connaissaient[8].
  • Automne 1976 : Première réunion chez Larry Mullen Junior, au 60 Rosemount Avenue à Dublin. Paul Hewson, Dik et Dave Evans, Adam Clayton, Peter Martin et Ivan McCormick ont répondu à la petite annonce accrochée par Larry Mullen sur le tableau de la Mount Temple School. Les deux derniers quitteront rapidement la formation. Beaucoup d'autres répétitions suivront, notamment dans le garage du 10 Cedarwood Road, chez Bono. Le voisinage ne sera pas dérangé outre mesure par les sons émis des amplis et des micros car la rue était habitée de gens conciliants et gentils. L'ambiance qui régnait était positive. Pour l'anecdote, une ancienne voisine de Bono confiera à son sujet : « J’avais un petit chien et il l’a renversé. Il est venu frapper à ma porte le lendemain s’enquérir de comment allait mon chien. C’était un gars terriblement charmant. »
  • Automne 1977 : Paul Hewson, Dave Evans, Larry Mullen Junior et Adam Clayton donnent leur premier concert sous le nom de Feedback (le groupe joue à quatre ce jour là, sans Dik car celui-ci n'était plus élève de l'école), lors d'un concours de talents au réfectoire de la Mount Temple School à Dublin[9]. Le clou de leur représentation de dix minutes est une reprise de Peter Frampton, Show Me The Way. Même s'ils ne gagnent pas le premier prix, ils emportent néanmoins l'adhésion du jeune public et jouent Bye Bye Baby des Bay City Rollers en rappel[10]. Forts de ce tout premier succès, les Feedback gagnent en assurance et décident de se rebaptiser "The Hype" (battage médiatique) pour donner au groupe une image moins nihiliste et plus positive. Dès lors, Paul Hewson s'approprie complètement son pseudonyme "Bono Vox" (qui sera peu à peu contracté en "Bono") que lui avaient donné ses amis du "Lypton Village". Bono surnomme son ami Dave Evans avec le sobriquet "The Edge"[11] (le bord, le tranchant, l'aiguisé) à cause de la forme de son visage et de la vision décalée et particulière du monde et des choses de la vie qu'avait Dave. La troisième raison qui étaye le choix de ce pseudonyme est le fait qu'à l'époque, Dave Evans aimait beaucoup marcher sur les bords des trottoirs et des murets.
« Nous ne pouvions pas y croire, j'étais complètement choqué, nous n'avions pas l'âge de sortir pour faire la fête en tant que tel mais je pense que personne n'a dormi cette nuit-là ... Vraiment, c'était juste une grande affirmation de gagner cette compétition. Même si je ne sais pas à quel point nous étions bons ou à quoi ressemblait la compétition, gagner à ce moment-là était extrêmement important pour le moral et la confiance de tout le monde dans le projet. »

The Edge, à propos de la victoire lors du concours de jeunes talents à Limerick[12]

  • Février/mars 1978 : Le groupe enregistre une interprétation de leur chanson The Fool en février pour l'émission de la RTÉ, Our Times. Il est diffusé en mars, ce qui est la première apparition télévisée du groupe[13].
  • 17 mars 1978 : Le jour de la Saint Patrick, à Limerick à l'ouest de l'Irlande, le groupe remporte un concours de jeunes talents, le Limerick Civic Week Pop '78 Competition, organisé par Harp Lager, le quotidien Evening Press et CBS Records. Ils sont en concurrence avec trente-six groupes amateurs, souvent plus expérimentés qu'eux, mais ils décrochent malgré tout le premier prix qui est de 500 £ ainsi qu'une séance d'enregistrement gratuite aux Keystone Studios de Dublin sous la direction de Jackie Hayden[14],[15], afin d'enregistrer une démo pour CBS Ireland[12].
  • 20 mars 1978 : Sur une idée de leur ami Steve Averill, designer et ancien chanteur du groupe irlandais "The Radiators from Space", The Hype devient U2. Dik Evans quitte le groupe après un concert d'adieu (le dernier sous le nom de "The Hype") donné au Community Centre de Howth[12].
  • 28 avril 1978 : Bill Graham signe la première interview de U2, intitulée " Yep ! It's U2 ", dans Hot Press[16].
Paul McGuinness (le "Winston Churchill du rock" selon Bono, ici photographié en 2010), est devenu le manager du groupe le 25 mai 1978.
  • 25 mai 1978 : Sur une suggestion de Bill Graham, Paul McGuinness assiste pour la première fois à un concert de U2 au Projects Art Centre dans le quartier animé de Temple Bar à Dublin. Fasciné, il décide illico de devenir leur manager[17].
  • 9 septembre 1978 : U2 assure la première partie des Stranglers au Top Hat Ballroom à Dublin, devant un public de 2 500 personnes[10]. C'est leur plus grand concert jusqu'ici, et sont payés 50 £[5]. Le groupe n'ayant pas pu régler la balance et ne disposant pas de loges pour se préparer, le concert se déroule dans des conditions difficiles. Bono, déçu par l'attitude des Stranglers, pénètre par effraction dans leur loge et dérobe une bouteille de vin[18].
  • 18 septembre 1978 : U2 partage l'affiche avec les Virgin Prunes (le groupe de Dik Evans, Gavin Friday et Guggi) au Project Arts Centre à Dublin. Ce centre est alors dirigé par Jim Sheridan, qui deviendra plus tard réalisateur de cinéma (Au nom du père, …).
  • 1er novembre 1978 : U2 réalise sa première session d'enregistrement organisée par Paul McGuinness aux studios Keystone à Dublin[19]. Avec le chanteur des Horslips, Barry Devlin à la production, U2 enregistre ses trois premiers titres : The Fool, Street Mission, Shadows and Tall Trees. Il était prévu que cinq chansons soient enregistrées au total. Lors d'une interview, Devlin a indiqué que le travail avait commencé sur une quatrième piste, supposée être une première version de Stories For Boys, mais cela n'a pas été enregistré après la fin de la session suite à l'intervention du père de Larry. Après avoir circulé pendant des années sous forme de pirate, les trois chansons enregistrées ont finalement été officiellement publiées en 2004 dans le cadre du pack numérique The Complete U2 sur iTunes.
  • Novembre 1978 : La mère de Larry Mullen Junior, Maureen Mullen (née Gaffney), est tuée dans un accident de voiture[5].
  • Décembre 1978 : U2 joue en première partie des The Greedy Bastards, un groupe composé de membres des Sex Pistols, de Thin Lizzy et des Boomtown Rats, à la discothèque Stardust à Dublin[5]. Le Stardust sera détruit dans un incendie quelque temps après.
  • Février 1979 : Grâce à de l'argent emprunté, Bono se rend à Londres pour présenter U2 aux maisons de disques et aux magazines de musique[5].
  • Mai 1979 : U2 joue six concerts organisés sur six après-midis au Dandelion Market à Dublin. Ils sont organisés dans un parking désaffecté à proximité du Gaiety Green (près du RCSI et de Saint Stephen's Green) afin de pouvoir jouer devant un nombre considérable de jeunes qui ne peuvent pas assister aux autres concerts à cause de la législation très stricte en Irlande sur l'accès au débit de boissons alcoolisées. Ces concerts élargissent alors considérablement leur audience à Dublin et augmente la popularité du groupe[20].
  • Septembre 1979 : Première sortie d'un disque maxi (EP) de U2, sous le label CBS Records, et uniquement en Irlande. Ce vinyle intitulé Three devient le premier succès au hit-parade irlandais du groupe[21].
  • 5 octobre 1979 : U2 joue son premier concert télévisé, diffusé sur la RTÉ, au Cork Opera House à Cork[5].
  • 26 octobre 1979 : U2 fait la couverture du magazine Hot Press[5].
  • 1er novembre 1979 : U2 fait sa première couverture en dehors de l'Irlande avec le magazine musical britannique Record Mirror[5]. Dans ce numéro, Chris Westwood signe le premier article sur U2 publié à l'étranger.
  • 1er décembre 1979 : Grâce aux 3 000 ₤ empruntées à leurs familles et leurs amis, U2 finance une tournée de deux semaines dans des clubs londoniens, leurs premiers concerts hors d'Irlande[22]. Le groupe fait ses débuts londoniens en première partie du groupe Dolly Mixtures, au Moonlight Club de West Hampstead. Dans une critique du magazine Sounds, Dave McCullough écrit : "U2 est composé de quatre personnes. Leur musique a un minimum de distorsion et leurs chansons reflètent la force des quatre individus. Leur musique possède une sorte de naïveté, de frénésie."

1980[modifier | modifier le code]

Le Windmill Lane Studios où U2 a enregistré leur premier album Boy.
  • 15 janvier : Le groupe joue Stories for Boys en direct dans le Late Late Show diffusé sur la RTÉ[5]. La semaine suivante, U2 remporte cinq prix dans le sondage effectué par Hot Press auprès de ses lecteurs, battant les Boomtown Rats (le groupe de Bob Geldof) et Thin Lizzy dans la plupart des catégories.
  • 26 février : Leur deuxième "single" Another Day sort sur le label CBS pour le marché irlandais seulement[23]. Ce jour là, U2 joue à guichets fermés au National Stadium à Dublin, en clôture de la tournée de promotion du disque. Le concert est enregistré par la chaîne RTÉ et diffusé plus tard dans l'année. Des représentants d'Island Records sont dans l'assistance, et U2 signe un contrat international avec le label de Chris Blackwell le mois suivant.
  • 19 mars : U2 partage l'affiche avec Berlin et les Virgin Prunes au festival Sense of Ireland. Des dirigeants de maisons de disques sont présents et, quatre jours plus tard, U2 signe un contrat international avec Island Records[5].
  • Mars – septembre : Le groupe enregistre son premier album au Windmill Lane Studios.
  • 23 mai : 11 O'Clock Tick Tock, produit par Martin Hannett, sort en Irlande ainsi qu'au Royaume-Unis, devenant ainsi le premier single international du groupe[24].
  • 27 juillet : U2 participe à son premier festival en plein air devant un public de 15 000 personnes au château de Leixlip à Kildare. The Police est la tête d'affiche qui comprend également Squeeze et Q-Tips[5].
  • Août : A Day Without Me sort en single.
  • 6 septembre – 3 décembre : Ayant terminé l'enregistrement de son premier album avec Steve Lillywhite aux studios de Winmill Lane à Dublin, U2 entame une longue tournée britannique de 56 dates[25].
  • 27 septembre : U2 joue en première partie d'Echo and the Bunnymen au Lyceum Ballroom de Londres[5].
  • Octobre : I Will Follow sort en single et culmine à la vingtième place sur des charts de Mainstream Rock charts.
  • 14 octobre : Le groupe joue devant une petite audience dans les studios KRO à Hilversum, aux Pays-Bas. L'enregistrement est diffusé le lendemain en même temps que le premier concert du groupe en Europe continentale[5].
  • 15 Octobre : U2 joue donc son premier concert en Europe continentale au Melkweg ("Voie lactée") à Amsterdam[5].
  • 19 octobre : U2 joue au Lyceum Ballroom à Londres, juste avant Slade avec le fameux punk hardcore Discharge et Last Words[26],[27],[28].
  • 20 octobre : Boy, le premier album du groupe, sort en Irlande et au Royaume-Uni. Il atteint la 52e place des charts britanniques[5].
  • 3 décembre : U2 joue en première partie des Talking Heads au Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne.
  • 6 décembre : U2 donne son premier concert américain au Ritz à New York dans le cadre d'une tournée de 14 dates[29]. Le directeur de Premier Talent, le producteur de spectacles Franck Barsalona, est dans la salle et propose un contrat au groupe.
  • 8 décembre : John Lennon est assassiné devant son immeuble new-yorkais, le Dakota Building.
  • 9 décembre : U2 joue son premier concert au Canada, au El Mocambo de Toronto, le lendemain de la mort de John Lennon. Le concert joué dans la colère et l'émotion reçoit des critiques élogieuses dans les médias canadiens[5].

1981[modifier | modifier le code]

Steve Lillywhite, le producteur de Boy, le premier album de U2, ainsi que des deux suivants.
Bono et The Edge lors d'un concert du Boy Tour en mai 1981.
  • 24 janvier – 28 février : U2 est en concerts au Royaume-Uni et fait sa première tournée en Europe continentale[30].
  • 28 février : Le groupe interprète trois chansons dans l'émission The Old Grey Whistle Test, la plus vieille émission de rock de la BBC.
  • 3 mars : Boy sort aux États-Unis avec une pochette différente de celle proposée en Europe. U2 y entame une tournée au Bayou Club à Washington. Dans le Washington Post, on peut lire "U2, comme The Police et The Clash, place la new-wave à un niveau musical plus élevé. Leur musique reste simple, mais n'est jamais simplette, elle est tout bonnement merveilleuse."
  • 3 mars – 31 mai : U2 commence donc sa première tournée majeure aux États-Unis en jouant presque 60 dates à travers le pays, en grande partie dans les clubs[31].
  • Avril : U2 profite d'une pause dans la tournée américaine pour aller aux Bahamas et répéter les chansons du prochain album. Ils enregistrent notamment le "single" Fire aux Compass Point Studios à Nassau, les studios de Chris Blackwell.
  • 4 juin : U2 fait ses débuts à la télévision américaine au Tomorrow Show pour promouvoir l'album Boy. Bono et The Edge sont interviewés brièvement par l'animateur Tom Snyder, puis le groupe joue I Will Follow et une version incomplète de Twilight pour le générique de fin.
  • Juillet : Sortie du "single" Fire.
  • Juillet – août : Le groupe enregistre son deuxième album aux Windmill Lane Studios, à Dublin. Les sessions sont compliquées car le porte-documents contenant les paroles de Bono a été perdu plus tôt dans l'année lors d'un concert à Portland en Oregon.
  • 16 août : U2 donne son seul concert irlandais de l'année. Le groupe partage l'affiche avec Thin Lizzy et Hazel O'Connor à Slane Castle.
  • 5 octobre : Gloria sort en single et entre dans les charts britanniques[32]. La vidéo de Gloria a été réalisée par Meiert Avis et a été tournée dans le bassin du Grand Canal à Dublin, avec le groupe jouant sur une barge au milieu des eaux. La scène a été filmée à quelques mètres de l'écluse qui débouche sur la confluence de la Dodder avec la Liffey. Écluse où le groupe a été photographié pour la pochette de l'album October.
  • 12 octobre : Sortie du deuxième album du groupe, October[33]. L'album a reçu des critiques mitigées et une diffusion en radio limitée. Il est malgré tout entré dans les charts britanniques à la onzième place[32]. Pendant les sessions d'enregistrement de l'album, Bono et The Edge ont quitté le groupe en raison de conflits spirituels. U2 a donc cessé d'exister pendant une courte période. En effet, eux deux ainsi que Larry Mullen Junior, faisaient partie d'un groupe de Chrétiens appelé "Shalom Fellowship", avec lequel ils allaient notamment prier sur les plages. Ils étaient fascinés par la foi et la religion. Seul Adam Clayton est réticent à ces idées et préférait se consacrer au rock et à la musique. Se sentant exclu ou en tout cas à part, des tensions se créent dans le groupe. Bono, The Edge et Larry Mullen ne savent pas s’ils peuvent se lancer dans une carrière musicale et à la fois vivre selon les principes du christianisme. The Edge voulait même arrêter le groupe et se consacrer à la religion. Bono était prêt à l'imiter. Finalement, ils font le choix de ne pas choisir et continuent leur ascension dans le rock tout en gardant leur foi et leurs convictions. Ces influences, ainsi que de nombreuses inspirations bibliques, se retrouvent dès les débuts de U2, particulièrement dans l'album October et deux ans plus tard, dans l'album War.

1982[modifier | modifier le code]

1983[modifier | modifier le code]

U2 playing on an outdoor stage. The Edge is on the left playing guitar, Bono in the center with a microphone, and Adam Clayton on the right playing bass guitar. A drum set is partially visible on the right side.
U2 au US Festival en mai 1983, six jours avant le concert au Red Rocks.
Bono pendant un concert de U2 au Festival Kalvøya à Oslo en Norvège, le 21 août 1983 (alors que la fin du War Tour approchait).
  • 30 mai : U2 participe au festival américain du Glen Helen Regional Park à San Bernardino en Californie[40].
  • 5 juin : U2 joue au Red Rocks Amphitheatre juste à côté de Denver dans le Colorado. Malgré des conditions climatiques exécrables, plus de 9000 fans assistent au concert qui sortira plus tard en vidéo. Certains morceaux figureront aussi sur le mini-albm live Under a Blood Red Sky, qui sortira également plus tard dans l'année.
  • 12 juillet : The Edge épouse Aislinn O'Sullivan avec Bono comme témoin.
  • 14 août : Le père de Bono, Bob Hewson, fait sa première apparition auprès de U2 lorsqu'il est tiré sur scène devant 20000 spectateurs au Phoenix Park de Dublin.
  • Novembre : Le mini album Live Under a Blood Red Sky sort en même temps que la vidéo du concert de Denver, Live at Red Rocks: Under a Blood Red Sky[41].
  • 22 novembre : U2 donne son premier concert japonais au Festival Hall à Osaka.
  • 30 novembre : Le War Tour prend fin.
  • Décembre : U2 est élu "Groupe de l'année" lors d'un sondage auprès des journalistes du magazine Rolling Stone.

1984[modifier | modifier le code]

U2 en concert à Sydney en septembre 1984.
  • 29 août : La première tournée du groupe en Australie et en Nouvelle-Zélande commence à Christchurch. Baptisée Under Australian Skies Tour[44], elle comprend 15 concerts avec le groupe australien Matt Finish pour les premières parties. U2 y rejoue une grande partie de la "setlist" du War Tour[44].
  • Septembre : Sortie de Pride (In the Name of Love) en tant que premier single du nouvel album et devient alors le plus grand succès du groupe, et c'est également leur première entrée dans le top 40 aux États-Unis[45].
  • 1er octobre : Sortie du quatrième album de U2, The Unforgettable Fire[44].
  • Octobre – novembre : La tournée The Unforgettable Fire Tour comprend 21 concerts dans des salles et des stades en Europe de l'Ouest[46].
  • 1er décembre : U2 entame la partie américaine du The Unforgettable Fire Tour au Tower Theater de Philadelphie. Les Waterboys assurent la première partie. Le groupe donne 10 concerts dans les principales villes américaines et la demande de billets dépasse largement l'offre, ce qui montre que U2 ne pourra plus désormais jouer dans des petits théâtres ou des petites salles[47].

1985[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Le magazine Rolling Stone qualifie U2 de "Groupe des années 1980", affirmant que "pour un nombre croissant de fans de rock and roll, U2 est devenu le groupe qui compte le plus, peut-être même le seul groupe qui compte"[48].
  • Janvier – février : Le groupe joue 13 concerts en Europe de l'Ouest dont 5 concerts en Allemagne ainsi que leur tout premier concert en Italie[49].
  • Février : Les ventes de The Unforgettable Fire dépassent le million d'exemplaires.
  • Fin février – mai : U2 joue 40 concerts dans 29 villes des États-Unis et du Canada. Pour la première fois, le groupe joue uniquement dans des stades dans de multiples endroits.
  • 1erAvril : Concert à guichets fermés de U2 au Madison Square Garden de New-York. De nombreux journalistes irlandais sont présents et Bono en profite pour annoncer que U2 donnera le plus gigantesque de tous ses concerts au Croke Park de Dublin le 29 juin.
  • Avril : Sortie du deuxième et dernier "single" éponyme de l'album The Unforgettable Fire. Il atteint la sixième place des charts britanniques de "singles", et la huitième place aux Pays-Bas, mais ne fonctionne pas aussi bien aux États-Unis.
  • Mai : Sortie de l'EP Wide Awake in America, en Amérique seulement. Ce mini-album sortira en Europe en 1987.
  • Fin mai – mi-juillet : U2 joue neuf concerts dans la saison des festivals européens.
  • 29 juin : Ils jouent un concert à domicile au Croke Park de Dublin, leur premier spectacle en tête d'affiche dans un stade[50].
  • 13 juillet : Présenté sur scène par Jack Nicholson, U2 participe au Live Aid au stade de Wembley, pour soulager la famine en Éthiopie[51]. La performance du groupe, qui comprenait une version de 14 minutes de Bad, fut un point crucial pour la carrière du groupe[52], montrant aux millions de téléspectateurs la connexion que Bono pouvait avoir avec le public[53]. La vente des albums et des places de concerts du groupe triplera dans les mois qui suivront.
  • Septembre : Bono et sa femme Ali, font du bénévolat pour World Vision en Éthiopie[54].
  • 15 octobre : Naissance d'Arran, la deuxième fille d'Aislinn et The Edge[55].

1986[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Au cours de cette année, Bob Hewson, le père de Bono, déménage et quitte sa maison sise au 10 Cedarwood Road dans le quartier de Glasnevin au nord de Dublin.
  • 30 janvier : Bono et Larry Mullen sont interviewés pendant une demi-heure sur la chaine de télévision irlandaise TV Gaga, avant que le groupe ne joue une chanson intitulée Womanfish, une première version rugueuse de Trip Through Your Wires, et une reprise de Knocking on Heaven's Door[56].
  • Février : Le premier numéro de Propaganda, le nouveau magazine de fanclub de U2, est publié.
  • 27 février : U2 est élu par les lecteurs des Rolling Stone's Music Awards, comme le meilleur groupe de l'année. Le meilleur compositeur est Bono, la meilleure performance en concert est également pour U2. Les quatre dublinois sont également élu groupe de l'année par la critique.
  • 17 mai : U2 donne son seul concert européen de l'année au festival Self Aid au RDS de Dublin. L'événement est organisé pour créer des emplois et lever des fonds pendant la crise du chômage en Irlande[56].
  • 4 juin : U2 interrompt l'écriture de son futur album pour être la tête d'affiche du premier concert de la tournée A Conspiracy of Hope qui durera jusqu'au 15 juin au Cow palace en Californie, au profit d'Amnesty International. Sur scène, la groupe rejoint Peter Gabriel, Sting, The Neville Brothers, Joan Baez, Bryan Adams, Lou Reed et Jackson Brown. À défaut d'être distrayante, la tournée ajoute de l'intensité et de la puissance à la nouvelle musique du groupe[57].
  • 3 juillet : Greg Carroll, un Māori que le groupe avait rencontré à Auckland lors du Unforgettable Fire Tour et qui était devenu technicien de tournée pour U2 ainsi qu'ami proche de Bono, se tue dans un accident de moto à Dublin.
  • 10 Juillet : Bono, sa femme Ali et les autres membres du groupe sont présents à l'enterrement de Greg Carroll à Kai-iwi Marae en Nouvelle-Zélande. De retour à Dublin, Bono écrit la chanson One Tree Hill.
  • Mi-Juillet : Sur l'invitation de l'artiste chilien René Castro, Bono et sa femme Ali se rendent au Nicaragua pour une visite organisée par le Central American Mission Partners (CAMP), dédié aux droits de l'homme et au développement économique en Amérique latine. Ils rendent visite à Ernesto Cardenal du gouvernement sandiniste et au musicien Carlos Mejía Godoy[58].
  • 19 juillet : Le groupe écoute le président Daniel Ortega parler lors du "Jour de la Révolution du pays"[58].
  • 20 juillet : Bono est ému par les fidèles chrétiens qui invoquent les noms de leurs proches qui sont morts en combattant les contras[58].
  • Fin juillet : le groupe et Ali, l'épouse de Bono, volent pour le Nicaragua pour un séjour de 4 à 5 jours. Ils rencontrent le groupe COMADRES (Les Mères des Disparus), un groupe de femmes dont les enfants ont été tués, ou ont disparu, à cause du gouvernement[58]. Alors que U2 traverse à pied une zone rurale isolée au nord du San Salvador, les troupes gouvernementales tirent dans leur direction et effraient le groupe[58].
  • 1er août : U2 reprend ses sessions d'enregistrement au Windmill Lane Studios à Dublin. La toute première expérience de Bono des conflits en Amérique centrale devient une influence majeure pour des chansons telles que Bullet The Blue Sky et Mothers of the Disappeared. Motivés par l'amitié qu'ils entretient avec Bob Dylan, Van Morrison et Keith Richards, les membres du groupe se tourne alors vers les racines du rock, et Bono se concentre sur ses talents de chanteur et de parolier[59].
Silhouette du fameux Joshua Tree. Le cinquième album de U2 a été nommé d'après cet arbre.
  • Octobre : U2 assiste au concert à Dublin de la légende du blues B.B. King. U2 le rencontre ensuite dans les coulisses[58]. Le groupe et B.B. King enregistreront plus tard la chanson When Love Comes to Town.
  • Novembre : Dernières séances d'enregistrement pour finaliser le futur album. Celui-ci a été réalisé durant cette année 1986 en divers endroits, notamment à Danesmoate House à Rathfarnham au sud-est de Dublin. Cette ancienne propriété du politique et soldat irlandais William Southwell, bâtie en 1787 par sa famille, fait partie du patrimoine historique irlandais. Adam Clayton la rachètera plus tard pour en faire sa demeure principale.
  • 14–16 décembre : U2 voyage à travers la Californie avec le photographe Anton Corbijn et le designer Steve Averill afin de réaliser des photos dans des paysages désertiques pour la couverture du nouvel album[58]. Le soir du premier jour de prises de vues, Anton Corbijn raconte au groupe l'histoire des Joshua Trees et suggère l'utilisation de leur silhouette sur la couverture de l'album. Le lendemain, ils trouvent un arbre solitaire inhabituel dans le désert des Mojaves, dont l'image sera utilisée pour la pochette. Le disque s'appellera donc The Joshua Tree[60]. La photo en noir et blanc qui figurera en une de couverture, montrant U2 sur le côté gauche, avec à droite une rivière asséchée et le désert des Mojaves en arrière-plan, a été prise à Zabriskie Point. Sur le clichet, au premier rang, face à l'objectif, on voit Larry Mullen Junior et à ses côtés Bono mais de profil, derrière The Edge et au fond Adam Clayton. Les photos où figure le fameux Joshua Tree à la silhouette si reconnaissable ont quant à elles été prises non loin du village de Darwin dans le désert de Mojave près de la California State Route 190, à 132 kilomètres en contrebas de Zabrikie Point. Durant ces trois jours, Anton Corbijn a également pris le groupe en photo à Bodie, une ville fondée lors de la ruée vers l'or et abandonnée dans les années 1930. Bodie se situe beaucoup plus au nord de l'État de Californie, à 292 kilomètres du Joshua Tree, à peu près à la même longitude que San Francisco. Les photos réalisées dans cette ville fantôme ont servie pour les pochettes des 'singles' extraits de l'album The Joshua Tree. Des photos de U2 ont également été prises devant le Melody Motel à Twentynine Palms, une petite ville qui elle, en revanche, se situe beaucoup plus au sud du Joshua Tree, à 406 kilomètres, à la même longitude que Los Angeles. À la différence des clichés en noir et blanc pris sur les sites précédemment cités, ceux-ci sont en couleurs et réalisés en soirée juste avant le couché de soleil.
  • Fin décembre : U2 fait appel à Steve Lillywhite pour remixer quelques-unes des nouvelles chansons pour lesquelles le groupe travaille pour la nouvelle année[58].

1987[modifier | modifier le code]

« La beauté sauvage, la richesse culturelle, la vacance spirituelle et la violence féroce de l'Amérique sont explorées dans pratiquement tous leurs aspects dans The Joshua Tree - aussi bien avec le titre et la pochette, qu'avec le blues et les emprunts évidents dans la musique américaine... , Bono dit que "démanteler la mythologie de l'Amérique" est une partie importante de l'objectif artistique de The Joshua Tree. »


  • Janvier : U2 termine les enregistrements des faces-B pour la sortie des "singles" tirés de l'album, dont les titres Walk To The Water, Luminous Times, et Spanish Eyes[62].
  • Février : U2 tourne une vidéo pour Red Hill Mining Town[63], qui devait être l'un des "singles" de l'album mais qui n'est jamais sorti. Une vidéo est également tournée pour With or Without You à Dublin[63].
  • Mars : U2 interprète la chanson Springhill Mining Disaster de Peggy Seeger, dans l'émission The Late Late Show célébrant le 25e anniversaire des Dubliners.
  • 9 mars : Le cinquième album studio de U2,The Joshua Tree, sort directement en première position dans 22 pays. Pour l'occasion le Virgin Megastore de Dublin ouvre ses portes dès minuit. L'album devient presque immédiatement n°1 mondial et bat le record de vitesse des ventes en Grande Bretagne.
  • 11 mars : Aux États-Unis, The Joshua Tree devient disque de platine en seulement deux jours. L'album est également très bien accueilli au Royaume-Uni où il se classe à la 1re place des "charts" d'albums.
  • 21 mars : With or Without You sort et devient le premier single du groupe No 1 aux États-Unis[64].
  • 27 mars : U2 improvise un concert sur le toit d'un magasin de vins et spiritueux, le "Republic Liquor Store", à l'angle de la 7e rue et de la South Main Street dans le centre-ville (downtown) de Los Angeles, pour réaliser la vidéo de Where the Streets Have No Name[65]. Lorsque le tournage est annoncé à la radio, une grande foule se rassemble alors dans les rues environnantes et bloque la circulation. Le groupe réalise les images pour Where The Streets Have No Name d'abord avec des bandes d'accompagnement, mais les trois tentatives suivantes, ainsi que l'interprétation de cinq autres chansons (People Get Ready, In God's Country, Sunday Bloody Sunday, Dancing in the Street, Pride), sont entièrement du direct. Finalement, la police locale interrompt le tournage, mais plus de vidéos ont pu être capturées pour le clip qui sera réalisé par Meiert Avis et produit par Michael Hamlyn et Ben Dossett. Hélas, seules les images des différentes interprétations de Where the Streets Have No Name, nécessaires pour le clip, ont pu être conservées. Les enregistrements des autres chansons ont été détruits par la police de Los Angeles.
  • 30 mars : Lors des répétitions pour The Joshua Tree Tour, Bono tombe à l'arrière de la scène et s'entaille le menton. Il en portera toujours la cicatrice[65]. The Joshua Tree entre dans les charts du magazine Billboard à la septième place[66].
  • 2 avril : U2 entame le Joshua Tree Tour dans la ville de Tempe en Arizona. L'air chaud et sec du désert a affecté la voix de Bono, et il est à peine capable de chanter devant la presse musicale mondiale lors de la soirée d'ouverture. Le promoteur du concert, Barry Fey, lit une déclaration au nom du groupe dénonçant l'intention du gouverneur de l'Arizona, Evan Mecham, d'abolir le jour férié du Martin Luther King Day dans cet État[65].
  • 7 avril : The Joshua Tree atteint la place de numéro 1 du Billboard, place à laquelle il restera neuf semaines[66].
  • 12 avril : Dans la soirée qui a suivi le concert à Las Vegas, le groupe filme le clip vidéo de I Still Haven't Found What I'm Looking For dans Fremont Street éclairées au néon, au cœur de la plus grande ville du Nevada[65]. Le groupe joue son titre en acoustique et laisse une place à l’improvisation. Le public s’attroupe pour les écouter, Bono accueille à bras ouverts une femme venant vers lui, se jette sur le capot d’une voiture qui passait par là, et Adam s’en va prendre un taxi. Pour la première fois chez U2, le tournage du clip ne semble donc pas millimétré.
  • 14 avril : Maria McKee fait un duo avec Bono sur la reprise de U2 de I Shall Be Released lors de leur concert à San Diego[66].
  • 20 avril : Bob Dylan rejoint le groupe sur scène pour chanter I Shall Be Released et Knocking on Heaven's Door[67].
  • 27 avril : Après les Beatles, The Band et les Who, U2 devient le quatrième groupe de rock à avoir l'honneur de figurer en couverture du magazine Time[68], avec le titre "U2 Rock's Hottest Ticket".
  • 30 avril : U2 joue son premier concert comme tête d'affiche dans un stade aux États-Unis, au Pontiac Silverdome[69].
  • Courant 1987 : À partir de la deuxième partie du Joshua Tree Tour, Dallas Schoo Dalton commence sa fructueuse et longue collaboration avec U2, en devenant le technicien de guitare attitré de The Edge. Au fil des années, Dallas Schoo deviendra le co-artisan du son de la guitare de The Edge qui est considéré comme l'empreinte génétique de U2.
  • Mai : Les ventes de The Joshua Tree atteignent les sept millions d'exemplaires[70]. I Still Haven't Found What I'm Looking For sort et atteint la place de numéro 1 aux États-Unis.
  • 27 mai : U2 commence la partie européenne du Joshua Tree Tour au Stadio Flaminio à Rome. La plupart des 31 concerts se déroulent dans des stades en plein air[71].
  • 2 juin : Après avoir écouté In Dreams de Roy Orbison la veille, Bono commence à lui écrire une chanson. Le soir, après le concert au Wembley Arena, Roy Orbison fait une visite surprise au groupe dans les coulisses. Bono lui joue alors la chanson She's a Mystery to Me.
  • 4 juillet : Le concert à l'Hippodrome de Vincennes à Paris est filmé à l'occasion des célébrations du 25e anniversaire d'Island Records. Un bombe de gaz lacrymogène est déclenchée dans la foule provoquant une légère panique et force le groupe à interrompre l'interprétation de With or Without You[72].
  • Août : Where the Streets Have No Name sort en tant que troisième single tiré de The Joshua Tree.
  • Août : U2 découvre qu'Island Records a des difficultés financières et ne peut pas leur verser les royalties de 5 millions de dollars pour The Joshua Tree. U2 réinvestit alors le montant impayé dans la maison de disque en échange d'une participation estimée à 10% dans l'entreprise[73].
  • 26 septembre : U2 répète I Still Haven't Found What I'm Looking For avec les "New Voices of Freedom" dans une église d'Harlem, dont les images apparaîtront plus tard dans le film Rattle and Hum[74].
  • Octobre : Publication de la biographie officielle du groupe par l'ancien footballeur irlandais Eamon Dunphy, Unforgettable Fire : The Definitive Biography of U2 (Le feu inoubliable : la biographie définitive de U2)[75]. Le groupe se dira mécontent de certains passages.
  • Novembre : In God's Country sort en "single" au Canada et aux États-Unis. Les ventes à l'importation sont si fortes que le "single" rentre dans les "charts" au Royaume-Uni.
  • 1er novembre : Les Dalton Brothers font la première de leur trois apparitions sur le Joshua Tree Tour en première partie de U2. Ce groupe de country, composé de quatre personnes, joue deux chansons. Il s'agit en réalité de U2 déguisés avec des costumes de western. Les spectateurs, sauf les premières rangées de l'auditoire, ne parviendront pas à les reconnaître[76].
  • 8 novembre : U2 joue au McNichols Sports Arena à Denver. Le même jour, une bombe de l'IRA tue onze personnes lors d'une cérémonie du jour du Souvenir dans la ville d'Enniskillen, en Irlande du Nord. Lors de l'interprétation de Sunday Bloody Sunday, Bono a condamné la violence et son fameux « fuck the revolution !» au milieu de la chanson, adressé aux Irlandais d’Amérique qui soutenaient les poseurs de bombes de l’époque, provoque la colère de l'IRA. Cette performance ainsi que six autres chansons du concert seront présentes dans le film Rattle and Hum.
  • 11 novembre : U2 joue un concert impromptu nommé Save the Yuppies sur la Justin Herman Plaza située sur l'Embarcadero à San Francisco, comme une œuvre de charité fictive au profit des opérateurs de marché (les fameux "traders" que l'on surnommait les "Yuppies" à l'époque aux États-Unis) après le krach boursier d'octobre 1987. L'interprétation de All Along the Watchtower de Bob Dylan est enregistrée pour Rattle and Hum. Pendant la chanson Pride, Bono monta au haut de la Fontaine Vaillancourt et y inscrivit à la bombe "Rock & Roll stops the trafic", en référence à la puissance du rock. 20000 personnes assistaient en effet au concert gratuit et bloquaient une partie des rues avoisinantes. Réagissant à cet acte, la mairesse de la ville, Dianne Feinstein, déclara qu'elle déplorait la vandalisme de l'œuvre et que ce genre de délit était punissable d'une amende et/ou d'emprisonnement. La municipalité émettra sans succès un mandat d'arrestation à l'encontre de Bono, qui se fendra cependant d'une lettre d'excuse[77].
  • 12 novembre : Armand Vaillancourt, l'auteur de la fontaine qui porte son nom à San Francisco, a été contacté pour lui demander s'il appuyait le geste de Bono. Ce qu'il fit immédiatement en se rendant, au lendemain de l'acte polémique, au concert de U2 au colisée d'Oakland, où il écrivit Stop the madness en direct sur la scène, devant 70000 spectateurs. Il défendit le geste de Bono, après un discours critique sur les injustices que subissent certains peuples, en déclarant « Les graffitis sont un mal nécessaire. Les jeunes n'ont pas accès aux premières pages des journaux comme les politiciens[78]. »
  • 29 novembre : U2 visite Graceland, la villa d'Elvis Presley à Memphis dans le Tennessee. Les images de ce moment seront ensuite incluses dans le film Rattle and Hum[79]. Larry est particulièrement ému de visiter la maison du King, son idole, à Graceland. À cet occasion, Bono est obligé d'user de ses charmes pour avoir l'autorisation de prendre son ami en photo sur la Harley d'Elvis.
  • 19–20 décembre : Les deux derniers concerts du Joshua Tree Tour se déroulent au Sun Devil Stadium en Arizona. Cinq chansons sont incluses dans Rattle and Hum.

1988[modifier | modifier le code]

  • Février : U2 déménage à Los Angeles pour travailler avec le jeune réalisateur Phil Joanou sur le montage du film Rattle and Hum. Plus de 160 heures de concerts et de documentaires sont passées en revue pour une heure trente de film. Pendant leur séjour, ils enregistrent aussi de nouvelles chansons aux A&M Studios et STS Studios[80].
One Tree Hill en 2008.
  • Mars : One Tree Hill sort en "single", exclusivement en Nouvelle-Zélande.
  • 2 mars : Aux Grammy Awards, U2 remporte le prix du meilleur chanteur de l'année pour I Still Haven't Found What I'm Looking For et Album de l'année pour The Joshua Tree[80].
  • Mai : U2 reçoit du matériel d'enregistrement supplémentaire pour le film Rattle and Hum au Point Depot à Dublin. Des séquences enregistrées de Van Diemen's Land et Desire seront utilisées dans le film[80].
  • Septembre : Desire sort en tant que premier single du nouvel album. C'est le premier single numéro 1 du groupe au Royaume-Uni.
  • 10 octobre : Le double album Rattle and Hum sort, avec une partie "live" et une partie studio.
  • 16 octobre : Apparition télévisée de U2 lors du Smile Jamaica, concert donné au Dominion Theatre de Londres, et destiné à aider les victimes de l'ouragan Gilbert en Jamaique.
  • 27 octobre : Première mondiale du film Rattle and Hum, notamment à Dublin au Savoy . Plus de 5000 personnes se pressent devant le cinéma de O'Connell Street pour entendre le groupe jouer quatre chansons.
  • Novembre : The Edge rejoint Bryan Ferry sur scène pour une apparition surprise à la RDS à Dublin.
  • 6 décembre : Roy Orbison, pour qui Bono et The Edge ont récemment écrit She's a Mystery to Me, meurt à 52 ans d'une crise cardiaque à Madison dans le Tennessee aux États-Unis, avant la sortie de son album Mystery Girl.
  • 17 décembre : Angel of Harlem sort en tant que deuxième "single" de Rattle and Hum.

1989[modifier | modifier le code]

  • Avril : When Love Comes to Town sort en tant que troisième "single" de Rattle and Hum.
  • 30 avril : Bono fait sa première apparition solo lors d'un spectacle de bienfaisance de l'Abbey Theatre de Dublin.
  • 10 mai : Le premier enfant de Bono et Ali, une fille nommée Jordan, est née le jour du 29e anniversaire de Bono.
  • 4 juin : Bono rejoint Bob Dylan sur scène pour une interprétation de Maggie's Farm, au RDS, Simmonscourt Road à Dublin.
  • 13 juin : All I Want is You sort en tant que quatrième et dernier "single" de Rattle and Hum. Sa sortie en Australie est suspendue jusqu'en octobre pour coïncider avec le Lovetown Tour. Il atteint la place de numéro 1 dans les "charts" australiens.
  • 6 août : Adam Clayton est arrêté pour détention et usage de cannabis au "Blue Light Pub" à Glencullen, au sud de Dublin. Il est condamné à verser 25000 livres au "Women's Aid Refuge Centre".
  • 21 septembre : La tournée Lovetown Tour commence à Perth en Australie.
« C'est votre futur. Les seules limites sont les limites de votre imagination. Rêvez le genre de monde dans lequel vous voulez vivre. Rêvez à haute voix. À un volume élevé. »

Bono le 31 Décembre 1989[81]

  • 26-31 décembre : À la fin de leur tournée Lovetown Tour, U2 joue quatre soirs au Point Depot à Dublin.
  • 31 décembre : Après plusieurs mois de tournées ininterrompues, U2 donne le dernier concert de l'année au Point Depot à Dublin. À minuit, le groupe amorce Where The Streets Have No Name au moment où le public décompte les dernières secondes de la décennie. À la fin du concert, Bono annonce sur scène l'intention du groupe de partir et affirme que "ce n'est que la fin de quelque chose pour U2" et que "nous devons partir et ... et rêver à nouveau". Le concert est diffusé en direct à la radio pour plus de 300 millions d'auditeurs dans le monde [82]. Bien des années plus tard, il recevra une version officielle en ligne sur iTunes.

1990[modifier | modifier le code]

U2 a majoritairement enregistré Achtung Baby aux studios Hansa de Berlin, dans cette ancienne salle de bal tristement célèbre pour avoir été utilisée par les SS sous le 3e reich.

1991[modifier | modifier le code]

« Les mots qui ressortent des diverses critiques sur ce disque était trash, jetable, sombre, sexy, et industriel (tous bons) et sérieux, poli, doux, juste, rockiste et linéaire (tous mauvais). C'était bon si une chanson vous emmenait en voyage ou vous faisait penser que votre chaîne hi-fi était cassée, mauvais si elle vous rappelait des studios d'enregistrement ou U2… »


  • Janvier : Le groupe retourne à Berlin pour finaliser quelques enregistrements[92].
  • 9 février : U2 arrive à Tenerife pour deux semaines de tournage photo et vidéo. Le groupe espère que cela va changer leur image. Le groupe s'habille avec masques et rejoint les foules au Carnaval de Santa Cruz de Tenerife. C'est durant ce séjour que sont prises les fameuses photos de U2 maquillés et habillés avec des vêtements féminins extravagants[92].
  • Fin février/mars – juillet : de retour à Dublin, U2 loue le manoir en bord de mer "Elsinore House" à Dalkey, pour continuer à travailler sur le nouvel album[93].
  • Pâques : The Edge se sépare de sa femme, Aislinn. La douleur de la séparation influe fortement sur le contenu de l'album en cours d'écriture[87],[94],[95].
  • 17 mars : U2 rencontre Willie Williams pour poursuivre les discussions sur la prochaine tournée du groupe[93].
  • Avril : Les enregistrements de la précédente session berlinoise de l'album sont divulgués et piratés.
  • Mai : U2 poursuit en justice le Sunday Independent pour un article paru en octobre 1990 basé sur des rapports de troisième main sur U2 se comportant mal dans un restaurant de Dublin. L'affaire est réglée à l'amiable, avec des excuses imprimées tirées du document, selon lesquelles l'article original n'avait « en fait aucun fondement »[96].
  • Mi-Mai : Island Records annonce qu'elle intentera une action en justice contre toute personne vendant des cassettes piratées d'enregistrements studio de U2. Fin mai, les autorités retracent la distribution des cassettes en Allemagne et une usine est fermée[96].
Anton Corbijn, l'associé le plus célèbre et le plus ancien de U2.
  • Juin : Anton Corbijn est commissionné pour une autre séance photo, cette fois à Dublin, dont les résultats incluent la photo nue d'Adam Clayton, qui sera utilisée sur la pochette du nouvel album[96].
  • 14 juin : U2 rencontre Willie Williams et Catherine Owens pour discuter de la prochaine tournée. Parmi les nouvelles idées, citons le placement de moniteurs de télévision sur toute la scène et l'utilisation de Trabants comme sources lumineuses[97].
  • Juillet : U2, Anton Corbijn et le designer Steve Averill se rencontrent au Maroc pour une séance photo de quatre jours[97].
  • 7 juillet : Naissance de la deuxième fille de Bono et Ali, Eve[97].
  • 20 août : Un groupe de musique électronique, Negativland, sort un single appelé "U2", qui inclut un échantillon non autorisé de I Still Haven't Found What I'm Looking For[97].
  • 5 septembre : Island Records obtient une injonction contre la vente et la promotion du single "U2" de Negativland[97].
  • 13 septembre : Des extraits de la vidéo du premier "single" du nouvel album, The Fly, sont tournés à Dublin. Le reste de la vidéo est tourné à Londres quelques semaines plus tard[97].
  • 21 septembre : À la date limite d'achèvement du nouvel album, U2 reste éveillé toute la nuit pour choisir les mixes et l'ordre des chansons[97].
  • 22 septembre : The Edge emporte les bandes du nouvel album aux États-Unis pour le mastering final[97].
  • Octobre : La vidéo de Mysterious Ways est tournée à Fès au Maroc par le réalisateur Stéphane Sednaoui. Anton Corbijn, quant à lui, photographie le groupe[98].
  • 12 octobre : Sortie de The Fly, le premier "single" du nouvel album. Il devient le deuxième "single" de U2 à arriver à la première place des "charts" au Royaume-Uni[99].
  • 19 novembre : Sortie du septième album de U2, Achtung Baby, qui reçoit l'adhésion générale de la critique.
  • 25 novembre : Sortie du "single" Mysterious Ways, le deuxième tiré du nouvel opus Achtung Baby. La chanson atteint la 9e place du Hot 100 du magazine américain Billboard, ce qui en fait le quatrième "single" du groupe dans les "charts" des "singles".

1992[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Au cours de l'année, Bono et The Edge rachètent le Clarence Hotel à Dublin, et y lancent des travaux de transformation.
  • 15 janvier : The Edge intronise les Yardbirds au Rock and Roll Hall of Fame. Sur scène, il rejoint Keith Richards, Neil Young et Jimmy Page pour une reprise de Big River de Johnny Cash[100].
  • 27 février : U2 enregistre en Floride une version "live" de One à partir d'une balance. Cette version sera diffusée dans l'émission Top of the Pops.
  • 29 février : Le Zoo TV Tour commence à Lakeland, en Floride.
  • Mars : Sortie de One, le troisième "single" d'Achtung Baby. Il atteint la septième place dans les "charts" britanniques, la dixième dans les "charts" américains et la première dans les "charts" US Mainstream Rock Tracks et US Modern Rock Tracks.
  • 5 mars : U2 publie une déclaration niant les articles de journaux selon lesquels les mots diffusés sur les écrans vidéo lors des représentations de The Fly incluent "Bomb Japan Now" et qu'ils ne souhaitent pas offenser les Japonais[101].
Bono jouant son personnage "The Fly" sur scène, lors du concert de la tournée Zoo TV à Cleveland le 26 mars 1992.

1993[modifier | modifier le code]

  • 20 janvier : Larry Mullen et Adam Clayton assistent à l'investiture du président américain Bill Clinton à Washington. Ce soir-là, ils se joignent à Michael Stipe et Mike Mills de R.E.M. pour une interpréter One lors du bal inaugural Rock and Roll 1993 de MTV organisé en l'honneur du nouveau président[105]. Ce groupe momentané se baptise pour l'occasion Automatic Baby.
  • Février : U2 commence à enregistrer des nouveaux morceaux à Dublin[80].
  • 23 février : Bono amène le mannequin Naomi Campbell à une soirée organisée par U2 afin qu'elle rencontre Adam Clayton qui a le béguin pour elle. Ils commencent une idylle les jours suivants[106].
  • 24 février : Achtung Baby remporte le pris de la "meilleure performance vocale rock d'un groupe ou d'un duo" mais ne remporte pas le prix de l'"Album de l'année" au profit d'"Unplugged" d'Eric Clapton[106].
  • 4 mars : Dans un sondage du magazine Rolling Stone, U2 gagne les prix du "meilleur groupe", de l'"artiste de l'année", du "comeback de l'année", de la "meilleure tournée", du "meilleur album", de la "meilleure couverture d'album" et "meilleur single" (pour One). Bono est élu "meilleur chanteur", "meilleur compositeur" et "artiste masculin le plus sexy". Larry Mullen est élu "meilleur batteur" tandis que The Edge et Adam Clayton sont finalistes dans leurs catégories respectives. Les critiques sont légèrement moins enthousiastes[107].
  • Fin avril : Ayant presque terminé l'album Zooropa, U2 répète pour les concerts européens[107].
Morleigh Steinberg effectuant une danse du ventre lors du concert à Lisbonne au Portugal, le 15 mai 1993.
  • 9 mai : Surnommé Zooropa, le Zoo TV Tour reprend avec la partie européenne dans les stades à partir de Rotterdam. U2 joue devant 2 100 000 personnes sur 43 concerts[108]. Lors de cette soirée aux Pays-Bas, apparaît pour la première fois "MacPhisto", le nouvel alter-ego de Bono[109], vêtu d’un costume doré et d'une chemise rouge à jabot.
  • 10 mai : Bono fête son trente-troisième anniversaire au Feyenoord Stadion de Rotterdam.
  • Au cours du mois de mai : le groupe revient souvent à Dublin après les concerts pour finaliser le mixage de l'album Zooropa[110].
  • Juin : Sortie de Numb, le premier "single" extrait du nouvel album Zooropa. Il sort alors uniquement en vidéo.
  • 5 juillet : Sortie de Zooropa, le huitième opus de U2.
  • 14 juillet : Lors d'un concert à Marseille, Bono fait la première d'une série d'interviews en direct avec le documentariste Bill Carter qui se trouve dans la ville assiégée de Sarajevo[111].
  • 11 août : L'écrivain Salman Rushdie, victime d'une fatwa, rejoint U2 sur scène devant 70 000 personnes au stade de Wembley[80].
  • 28 août : Lors du dernier concert de la tournée Zooropa à Dublin, la fiancée d'Adam Clayton, Naomi Campbell, apparaît sur scène[112].
  • Septembre : Sortie de Lemon en tant que deuxième "single" de Zooropa.
  • 3 septembre : Lors des MTV Awards à Los Angeles, The Edge fait sa première apparition en solo où il interprète Numb devant une version miniature du Zoo TV[112].
  • Novembre : Bono enregistre la voix de son duo avec Frank Sinatra sur I've Got You Under My Skin aux studios STS à Dublin[80].
  • 12 novembre : La dernière partie de la tournée Zoo TV Tour, baptisée Zoomerang, débute par un concert au Melbourne Cricket Ground à Melbourne[113].
  • 22 novembre : Sortie de Stay (Faraway, So Close!) en tant que troisième "single" extrait de Zooropa.
  • 26 novembre : Adam Clayton ne joue pas le premier des deux concerts à Sydney. Bono explique au public qu'il souffre d'un virus et c'est son technicien de basse, Stuart Morgan, qui le remplace. C'est la toute première fois qu'un membre de U2 rate un concert. On apprendra plus tard qu'en fait, Adam Clayton avait une trop grosse gueule de bois pour pouvoir jouer[113]. Il avait beaucoup bu pour oublier son désespoir après que Naomi Campbell l'ai quitté.
  • 27 novembre : Le deuxième concert de Sydney est filmé et diffusé dans le monde entier sous la forme d'une émission de télévision payante. La vidéo est publiée l'année suivante en cassette VHS[113].
  • 10 Décembre : U2 joue le dernier concert de la tournée Zoo TV au Tokyo Dome[113].

1994[modifier | modifier le code]

« C'était mon idée de déménager à New York pour l'année sabbatique et de commencer une nouvelle vie en tant que non-buveur, ce qui est communément appelé 'faire le géographique' ('doing the geographic'). C'était étonnamment facile d'arrêter mais c'était difficile de rester abstinent. »

Adam Clayton[34]

  • Février : U2, "Blue Mountain Music" et "PolyGram International Music Publishing" assigne la Performing Rights Society, l'équivalent britannique de la SACEM, en justice et conteste son droit exclusif de collecter les droits d'auteur sur les chansons interprétées en public. Le groupe estime que les montants des réductions effectuées par les sociétés d'Europe continentale sur les revenus procurés par la redevance des titres de U2 sont excessifs et que c'est une restriction illégale du commerce dans le cadre du Traité de Rome[80].
  • Mars : Zooropa remporte le prix du "meilleur album alternatif" aux Grammy Awards.
  • 1994 : Adam Clayton et Larry Mullen déménagent à New York pour étudier la musique[34].
  • Avril : Larry Mullen et Adam Clayton enregistrent quatre titres avec Nanci Griffith pour son album Flyer[80].
  • 5 avril : La vidéo Zoo TV : Live from Sydney, sort en Europe et en Australie.
  • Novembre : U2 et Brian Eno enregistrent des nouveaux morceaux pendant deux semaines dans un studio à l'ouest de Londres[80].

1995[modifier | modifier le code]

« Je l'aime, parce que c'est tellement différent de notre travail normal. »


Pavarotti & Friends 1995, avec Brian Eno, Bono, Zucchero, Dolores O'Riordan, The Edge et Simon Le Bon.

1996[modifier | modifier le code]

  • Janvier : U2 commence à travailler sur un nouvel album à Dublin[80].
  • Avril : Le groupe déménage à Miami pour poursuivre le travail sur l'album[80].
  • 1er mai : Adam Clayton et Larry Mullen sortent leur version du thème de Mission: Impossible. Il entre dans le Top 10 des "charts" aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans d'autres pays[80].
  • 11 mai : Le journaliste de Hot Press, Bill Graham, meurt subitement chez lui à Howth. Le groupe rentre d'Amérique pour assister aux funérailles à Dublin[80]. Pendant la cérémonie, Bono interprète une émouvante version de la chanson de Leonard Cohen, Tower of Song. Gavin Friday et Máire Brennan de Clannad figurent parmi les nombreux artistes qui jouent pendant le service.
  • Juillet : La première date limite pour terminer l'album Pop est dépassée. U2 repousse une première fois la date de sortie.
  • Septembre : La seconde date est également dépassée. U2 décide de ne pas sortir l'album avant 1997.

1997[modifier | modifier le code]

  • Janvier : Quelques extraits de Pop sont disponibles sur Internet mais personne ne sait vraiment qui est responsable.
  • 3 février : Sortie de Discothèque en tant que premier "single" du nouvel album et devient n°1 dans 13 pays.
  • 12 février : Conférence de presse de U2 au supermarché K-mart de Manhattan. Les critiques déclarent que "Pop est le meilleur album de U2 à ce jour".
  • 4 mars : Sortie de Pop, le neuvième album de U2. L'album fait ses débuts directement à la première place dans 35 pays et a attiré principalement des critiques positives[114],[115]. Cependant, les ventes sont considérées comme médiocres par rapport aux albums précédents de U2[116].
La scène du PopMart Tour a été dessinée par le designer Willie Williams et conçue par l'architecte Mark Fisher. Elle comportait une arche dorée, un citron miroir géant et un écran LED de 150 pieds de long.
Le groupe émergeait du citron au début des concerts ou lors des rappels, bien qu'il ait parfois mal fonctionné.
  • 15 avril : Sortie de Staring at the Sun en tant que deuxième "single" de Pop.
  • 25 avril : Début de la tournée PopMart Tour au Sam Silver Boyd Stadium à Las Vegas. Les délais de répétition très serrés et la sophistication des titres de Pop donnent un premier concert maladroit et très critiqué par la presse.
  • 8 juin : U2 interprète cinq chansons au Tibet Freedom concert à Randall's Island dans le New Jersey.
  • 10 juin : Bono et Larry Mullen sont les invités du Late Show avec David Letterman sur CBS.
  • 14 juillet : Sortie de Last Night on Earth en tant que troisième "single" de Pop.
  • 6 septembre : La tournée PopMart Tour passe par Paris et le Parc des Princes.
  • 8 septembre : Sortie du live EP PopHeart.
  • 15 septembre : U2 donne un concert PopMart à l'espace Grammont à Montpellier.
  • 20 septembre : U2 joue un concert du PopMart Tour sur le site du Festival à Reggio Emilia, en Italie, devant environ 150 000 personnes, ce qui en fait le plus grand concert de toute la tournée PopMart.
  • 23 septembre : U2 donne un concert à Sarajevo au Stadion Koševo. L'événement est mondialement médiatisé. U2 est le premier grand groupe à se produire après la guerre de Bosnie. Larry Mullen a décrit le concert comme "une expérience que je n'oublierai jamais pour le reste de ma vie, et si je devais passer 20 ans dans le groupe juste pour jouer ce spectacle, et je l'ai fait, je pense que cela aurait valu la peine. "[117]
  • 20 octobre : Sortie de Please, le quatrième "single" de Pop.
  • 6 novembre : U2 interprète Mofo et reçoit le prix de la "meilleure performance live" aux MTV Europe Music Awards à Rotterdam.
  • 22 novembre : Suicide de Michael Hutchence le chanteur d'INXS et grand ami de Bono. Ce triste événement inspirera en 2000 la chanson Stuck In a Moment.
  • 8 décembre : Sortie de If God Will Send His Angels et de Mofo, respectivement le cinquième et le sixième "singles" de Pop.

1998[modifier | modifier le code]

Lors du concert à Santiago du Chili début 1998, le groupe proteste contre Augusto Pinochet qui dans les jours suivants deviendra sénateur.

1999[modifier | modifier le code]

2000[modifier | modifier le code]

Bono lors de la conférence de presse pour le film The Million Dollar Hotel.

2001[modifier | modifier le code]

  • Janvier : Au fil du mois, les dates américaines de la tournée "indoors" à venir, baptisée Elevation Tour, sont annoncées et mises en vente. La majorité des concerts sont complets instantanément.
  • 7 février : U2 donne à l'Astoria de Londres un nouveau concert privé devant 2000 personnes, qui déclenche un enthousiasme effréné dans la presse britannique.
  • 22 février : Le "single" Beautiful Day remporte 3 Grammy Awards à Los Angeles. U2 interprète la chanson à l'issue de la récompense. Pour la nouvelle tournée à venir, U2 disposera d'une scène avec une rampe en forme de cœur permettant une plus grande proximité avec le public. Le groupe donnera des concerts dans des lieux aux dimensions réduites, en revenant dans des arenas après plus d'une décennie de productions dans des grands stades.
  • 26 février : Pour la première fois aux Brit Awards, le prix spécial de la contribution à la musique britannique est attribué à un groupe irlandais, U2 en l'occurrence.
  • 28 février : Sortie de Stuck in a Moment You Can't Get Out Of en tant que deuxième "single" de All That You Can't Leave Behind.
  • 24 mars : La tournée américaine du Elevation Tour démarre à Miami en Floride.
  • 20 mai : Bono et Ali ont eu leur quatrième enfant, un deuxième fils, nommé John Abraham[34].
  • 12 juin : Sortie d'"Elevation" en tant que troisième "single" de l'album.
  • 7 juillet : Début de la tournée européenne du Elevation Tour à Copenhague au Danemark.
  • 21 août : Le père de Bono, Brendan Robert 'Bob' Hewson, meurt d'un cancer juste avant le troisième concert de U2 à la Earl's Court Arena de Londres. Cependant, "le spectacle continue" avec Aung San Suu Kyi apparaissant dans une nouvelle vidéo en préambule de Bullet the Blue Sky.
  • 24 août : Lors des funérailles de Bob Hewson, son cercueil est porté par ses deux fils, Norman et Bono, ainsi que par Larry Mullen Junior, The Edge, Guggi et un sixième homme.
  • 25 août : U2 donne deux concerts à guichets fermés au Slane Castle[34].
  • 10 octobre : U2 entame la deuxième partie américaine du Elevation Tour. Après les attentats du 11 septembre, le nouvel album gagne en résonance[122]. Du 24 au 27 octobre, U2 se produit au Madison Square Garden à New York.
  • 19 novembre : Sortie de Walk On en tant que quatrième et dernier "single" de All That You Can't Leave Behind. La chanson est écrite et dédiée à Aung San Suu Kyi.


2002[modifier | modifier le code]

2003[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

L'iPod édition spéciale U2 a accompagné la sortie du The Complete U2.
  • Janvier : Sortie du "single" Take Me to the Clouds Above, une collaboration "house-pop" du groupe LMC avec U2.
  • 17 mai : Bono reçoit le titre de docteur honoris causa de la bonne cause des mains de la rectrice de l’université de Pennsylvanie, Judith Rodin, afin de le récompenser pour le combat qu’il mène inlassablement contre la pauvreté et le sida dans le monde. Au cours de la cérémonie de remise des diplômes, face à un parterre de 6000 étudiants sur le campus de Franklin au cœur même de l’université, Bono s’est fendu d’un traditionnel discours au cours duquel il a recommandé aux diplômés qu’ils essaient de restaurer l'"image positive" des États-Unis. Bono a notamment déclaré "Voici qu’est venu le temps de régler d’importants problèmes vitaux et vous tous ici êtes la génération qui a pour tâche de mener à bien ces ambitions." Lors de son intervention Bono a tout particulièrement insisté sur l’urgence de trouver des solutions pour venir à bout du sida et de la dette externe. Il a également insisté sur le fait que les générations présentes et à venir ont le pouvoir de lutter contre la pauvreté en Afrique : "Il est certain que cela coûte très cher mais bien moins que le Plan Marshall en Europe ou bien encore la lutte contre le terrorisme. Je suis persuadé que les Etats-Unis ont le moyen d’agir. Il nous appartient de décider comment. Nous avons les moyens financiers. Nous détenons les médicaments pour sauver ces vies. Mais peut-être est-il temps de nous poser la question de savoir si nous avons ou pas la volonté de le faire", a appuyé le chanteur.
  • 18 mai : À Philadelphie, Bono lance l'opération "One" de l'association DATA, dont l'objectif est de rallier les Américains à la lutte contre le SIDA et la misère en Afrique.
  • Juillet : Alors que les membres du groupe sont aux studios de la Victorine à Nice pour une séance de photos, la maquette du prochain album disparaît mystérieusement.
  • 16 septembre : Bono est nominé pour la troisième fois pour le prix Nobel de la paix.
  • 15 octobre : U2 sont les invités de Top of the pops à Londres.
  • 8 novembre : Sortie de Vertigo, le premier "single" du nouvel album. Il atteint la première place dans les "charts" de "singles" britanniques, la première place des "charts" de Billboard, et la cinquième place dans les "charts" australiens.
  • 22 novembre : Dans l'après-midi, U2 donne un concert sur la plate-forme d'un semi-remorque circulant dans les rues de Manhattan à New York. Le soir, U2 poursuit le spectacle à Brooklyn, au pied du pont de Brooklyn.
  • 23 novembre : Sortie du onzième album de U2, How to Dismantle an Atomic Bomb. Il démarre à la première place aux États-Unis où les ventes de la première semaine doublent celles du précédent opus All That You Can't Leave Behind et établi ainsi un record pour le groupe[125]. Ce nouvel album atteint également la 1re place dans 17 autres pays. Le même jour, le coffret numérique The Complete U2 sort sur iTunes Store. C'est la première sortie majeure d'un œuvre en ligne en version totalement numérique par un artiste. Il contient l'ensemble complet des albums et des singles de U2, ainsi que des morceaux lives, rares et inédits d'une période qui va de 1978 à 2004, avec un total de 446 chansons[126]. Cette sortie accompagne celle d'un iPod édition spéciale U2.

2005[modifier | modifier le code]

U2 en concert à Anaheim le 1er avril, lors du Vertigo Tour.
U2 en concert à Bruxelles le 10 juin, en ouverture de la partie européenne du Vertigo Tour.
U2 en concert lors du Vertigo Tour.


U2 au concert Live8. U2 au concert Live8. U2 au concert Live8.
U2 au concert Live8.


2006[modifier | modifier le code]

Larry Mullen Junior à Union Square à New York.
  • 12 février : Une tournée latino-américaine de huit jours du Vertigo Tour commence au Mexique.
  • Mars : U2 arrive en Australie pour préparer la partie australienne du Vertigo Tour. Cependant, la tournée est reportée jusqu'à nouvel ordre en raison de la maladie d'un membre de la famille de The Edge.
  • 3 avril : Sortie d'une reprise en duo de One avec Mary J. Blige.
  • Mi-2006 : Le groupe commence à travailler sur des morceaux pour un nouvel album écrit et enregistré avec le producteur Rick Rubin. Ces morceaux seront mis plus tard à l'écart.
  • Août : Le groupe délocalise son activité éditoriale aux Pays-Bas après le plafonnement de l'exonération fiscale pour les artistes irlandais à 250 000 euros[130]. Cette décision a été critiquée par le parlement irlandais[131],[132].
  • 25 septembre : U2 joue avec Green Day en ouverture d'un match de la NFL au Louisiana Superdome. C'est le premier match dans ce stade après qu'il ai subi de lourds dégâts lors l'ouragan Katrina. Ils jouent quatre chansons : Wake Me Up When September Ends, House of the Rising Sun, The Saints Are Coming, et Beautiful Day.
Scène du Vertigo Tour à Adelaïde le 18 novembre 2006, construite avec l'entreprise "Autostitch".

2007[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier : Sortie du "single" Window in the Skies.
  • 20 mai : U2 apparaît au 60e Festival de Cannes et donne un mini concert en haut des fameuses marches du palais des festivals, à l'occasion de la présentation du film U2 3D hors compétition.
  • Juin : Le groupe continue d'écrire et d'enregistrer pour un nouvel album, cette fois avec Daniel Lanois et Brian Eno en tant que co-auteurs et producteurs. Puis arrive un voyage de deux semaines à Fès au Maroc, où six enregistrements ont conduit le groupe à expérimenter les influences nord-africaines.
  • 20 novembre : L'opus emblématique du groupe, The Joshua Tree, est réédité en triple album à l'occasion du 20e anniversaire de sa sortie.

2008[modifier | modifier le code]

The Edge avant la conférence de presse à Toronto pour It Might Get Loud, en 2008.
  • 23 janvier : Un film en 3D, U2 3D, tourné lors de neuf concerts de la tournée latino-américaine du Vertigo Tour, est projeté au Sundance Film Festival de Park City dans l'Utah.
  • 19 février : Sortie du "single" The Ballad of Ronnie Drew, une chanson interprétée par U2 et de nombreux autres artistes irlandais connus, dont Sinéad O'Connor, Christy Dignam du groupe Aslan, Robert Hunter de Grateful Dead, Kíla, Christy Moore, Andrea Corr, Moya Brennan de Clannad, Shane MacGowan des Pogues, Bob Geldof, Damien Dempsey, Gavin Friday, Iona Green, Jerry Fish, Paul Brady, Paddy Casey, Mick Pyro, Mundy, Chris de Burgh, Ronan Keating, Jack L, Eleanor Shanley, Mary Black, Declan O'Rourke, Mary Coughlan, Joe Elliott de Def Leppard, The Dubliners, The Chieftains et "A Band of Bowsies"[134]. La chanson est un hommage à Ronnie Drew qui est en train de mourir d'un cancer à ce moment là. Tous les profits ont été versés à l'Irish Cancer Society.
  • 31 mars : U2 signe un contrat de 12 ans avec Live Nation d'un montant estimée à 100 millions de dollars (environ 75 millions d'euros)[135]. Ce contrat comprend le contrôle du merchandising de U2 par Live Nation, le sponsoring et le site officiel du groupe.
  • Mi-2008 : Les albums Boy, October, War, et Under a Blood Red Sky sont remasterisés et recommercialisés. Trois formats différents de chacun des ces trois disques ont été mis en vente, avec des chansons remastérisées, des faces B, des lives et des chansons inédites.
  • 21 septembre : Bono se rend dans une église de New York en compagnie de Tony Blair.
  • 18 décembre : Le groupe achève son douzième album No Line on the Horizon et annonce sa sortie dans le monde entier pour le 2 mars 2009.

2009[modifier | modifier le code]

Bono et The Edge au Lincoln Memorial lors de l'investiture de Barack Obama.
Bono et The Edge au Gillette Stadium à Foxboro le 21 septembre 2009.



2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

Adam Clayton à Brasilia le 4 avril 2011.

2012[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

Les membres du groupe[modifier | modifier le code]

Les membres actuels

Anciens membres

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de U2.

Tournées[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des tournées de U2.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Adam Clayton (I) », IMDb (consulté le 1er novembre 2009)
  2. « Bono », IMDb (consulté le 1er novembre 2009)
  3. « The Edge », IMDb (consulté le 1er novembre 2009)
  4. « Larry Mullen Jr. », IMDb (consulté le 1er novembre 2009)
  5. a b c d e f g h i j k l m n o et p Stokes (1996), p. 140.
  6. McGee (2008), p. 9
  7. Chatterton (2001), page 130
  8. McCormick (2006), page 30
  9. Parra (1996), p. 6.
  10. a et b (en) site U2tours.com inventaire exhaustif de toutes les apparitions de U2 en public (consulté le 15/05/2010)
  11. (en) FanSite atu2.com - Biographie de 'The Edge' (consulté le 16/05/2010)
  12. a b et c McCormick (2006), pages 46–48
  13. McGee (2008), p. 14
  14. (fr) Biographie de U2 sur Music Story.fr (consulté le 13 mai 2010)
  15. (fr) FanSite Achtung.com (consulté le 15/04/2010)
  16. Bill Graham, « Yep, It's U2 », Hot Press,‎ (lire en ligne)
  17. Stokes (1996), p. 140; McCormick (2006), pages 53–56
  18. (en) U2: A Musical Biography, par David Kootnikoff ed. GREENWOOD PRESS 2009 (ISBN 978-0-313-36523-2)
  19. Wall, Mick, (2005). Bono. Andre Deutsch Publishers. (ISBN 978-0-233-00159-3) (Promotional edition published by Paperview UK is association with the Irish Independent), pages 45
  20. de la Parra (1994), page 8; Stokes (1996), p. 140.
  21. de la Parra (1994), page 8
  22. David McCullough, Honesty goes out of control, (lire en ligne); Stokes (1996), p. 140.
  23. Stokes (1996), page 142; McCormick (2006), page 88
  24. Stokes (1996), page 142
  25. Parra (1996), p. 15–17.
  26. « Ghostown The Dublin music scene 1976 - 1980 » [archive du ]
  27. « Slade/ U2/ Discharge Lyceum »
  28. « Slade/ U2/ Discharge show flyer at the Lyceum Ballroom »
  29. Parra (1996), p. 17.
  30. de la Parra (2003), pages 18–19
  31. Parra (1996), p. 19–24.
  32. a et b Parra (1996), p. 25.
  33. http://u2.com/discography/index/album/albumId/4001/tagName/studio_albums
  34. a b c d e f et g Edge, Adam Clayton, Larry Mullen Jr., U2 by U2, HarperCollins (ISBN 978-0-06-077674-9)
  35. « U2 tour details », (consulté le 29 février 2008)
  36. « @U2 Podcast, Edition 4–2 "The @U2 Warcast » [archive du ], (consulté le 29 février 2008)
  37. "New Year's Day" reached number ten on the UK charts, and received extensive radio coverage in the US, almost breaking that country's Top 50. (McCormick (2006), page 139); « Songfacts: New Year's Day by U2 », Songfacts.com (consulté le 6 septembre 2007)
  38. Stokes (1996), page 36
  39. Stokes (1996), p. 142.
  40. « U2 at the US Festival in 1983 – Premiere », rollingstone.com (consulté le 3 juin 2015)
  41. « Net Music Countdown: U2 », netmusiccountdown.com (consulté le 6 septembre 2007)
  42. Christopher Connelly, « Keeping the Faith », Rolling Stone,‎
  43. a et b McGee (2008), p. 75
  44. a b et c Parra, Pimm Jal de la U2 Live: A Concert Documentary, pages 52–55, 1996, Harper Collins Publishers, (ISBN 0-7322-6036-1)
  45. Graham, (2004), pages 23–24
  46. Parra (1994), pp. 55–58
  47. Parra (1994), p. 58–60.
  48. Peake, Steve. U2, the Only Band that Mattered in the '80s? about.com. Retrieved 31 January 2007.
  49. Parra (1994), p. 60–62.
  50. Parra (1996), p. 71–72.
  51. Kaufman, Gil (29 Jun 2005). Live Aid: A Look Back At A Concert That Actually Changed The World MTV.com. Retrieved 31 October 2006.
  52. McCormick (2006), page 164
  53. de la Parra (2003), pages 72–73
  54. McCormick (2006), pp. 89–90; McGee (2008), p. 167.
  55. McCormick (2006), p. 172.
  56. a et b Parra (1996), p. 74.
  57. McCormick (2006), page 174
  58. a b c d e f g et h McGee (2008), p. 98.
  59. McCormick (2006), page 179; Stokes (1996), p. 141.
  60. King and Nuala (1998)
  61. Rolling Stone (1994), pp. 68–69
  62. McGee (2008), p. 99.
  63. a et b McGee (2008), p. 100.
  64. Steve Pond, « The Joshua Tree Album Review », Rolling Stone,‎ (lire en ligne)
  65. a b c et d Parra (1996), p. 79.
  66. a b et c Parra (1996), p. 97.
  67. "Rock's Hottest Ticket" Time Archive, April 1987. Retrieved on 20 January 2007.
  68. The Beatles, The Band, and The Who were the first three.
  69. Parra (1996), p. 100.
  70. Stokes (1996), p. 204
  71. Parra (1996), p. 103–110.
  72. Parra (1996), p. 107.
  73. McGee (2008), p. 108–109.
  74. McGee (2008), p. 110–111.
  75. McGee (2008), p. 111.
  76. a et b Parra (1994)
  77. McGee (2008), p. 112–113
  78. http://www.fondation-armand-vaillancourt.com/?q=node/25
  79. McGee (2008), p. 114
  80. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v Stokes (1996), p. 141.
  81. Cocks, Jay, « U2: Band on The Run », Time,‎ (lire en ligne)
  82. McGee (2008), p. 129.
  83. de la Parra (1994), p. 138–149.
  84. a b c d et e McGee (2008), p. 130.
  85. McCormick (2006), p. 215.
  86. McGee (2008), p. 131.
  87. a et b McCormick (2006), p. 216, 221.
  88. Flanagan (1995), page 7
  89. McGee (2008), p. 132.
  90. a et b McGee (2008), p. 133.
  91. Brian Eno, « Bringing Up Baby », Rolling Stone, no 618,‎
  92. a et b McGee (2008), p. 134.
  93. a et b McGee (2008), p. 135.
  94. Fricke (1993).
  95. Gardner (1994), p. xxv.
  96. a b et c McGee (2008), p. 136.
  97. a b c d e f g et h McGee (2008), p. 137.
  98. McGee (2008), p. 138
  99. « U2 | Artist », Official Charts Company (consulté le 13 février 2014)
  100. Stokes (1996), p. 141; Flanagan (1994).
  101. McGee (2008), p. 144–145
  102. a b et c McGee (2008), p. 148
  103. McGee (2008), p. 148.
  104. McGee (2008), p. 150.
  105. Parra (1994), p. 159.
  106. a et b McGee (2008), p. 159; Flanagan (1995)
  107. a et b McGee (2008), p. 159.
  108. Parra (1996), p. 160.
  109. Parra (1996), p. 161.
  110. Parra (1996), p. 163.
  111. Parra (1996), p. 166.
  112. a et b Parra (1996), p. 170.
  113. a b c et d Parra (1996), p. 172.
  114. « (U2 have) relaxed sufficiently to allow a certain funk into their music... », NME (consulté le 31 octobre 2006); « U2 have not reinvented themselves so much as rediscovered themselves... », Sunday Times (UK), (consulté le 31 octobre 2006)
  115. « Rolling Stone Pop Review », Rolling Stone, no 756,‎ (lire en ligne)
  116. Mueller, Andrew, « U2's Pop reconsidered » [archive du ], andrewmueller.net (consulté le 7 janvier 2008); Breimeier, Russ, « The Best of 1990–2000 – U2 », Christianity Today (consulté le 7 janvier 2008)
  117. U asked U2! msn.com. Retrieved 15 January 2007; Furthermore, Bono described the show as "one of the toughest and one of the sweetest nights of my life". (Bono in Conversation. The Independent (26 September 1997). Retrieved 15 January 2007)
  118. « U2 And Homer Share Stage In "Simpsons" 200th Episode », MTV,‎ (lire en ligne)
  119. Time to Get the Leathers Out. Guardian.co.uk (27 October 2000). Retrieved on 31 October 2006
  120. James Hunter, « Review: All That You Can't Leave Behind », Rolling Stone Magazine, no RS 853,‎ (lire en ligne)
  121. The Rock Radio: U2 biography. Retrieved 31 October 2006.
  122. « The RS 500 Greatest Albums of All Time », Rolling Stone, (consulté le 2 février 2008); McCormick (2006), pages 308–309
  123. de la Parra (2003) page 268
  124. {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  125. Rock On The Net: U2 rockonthenet.com. Retrieved 31 October 2006.
  126. « Happy Holidays and RIP The Complete U2 », U2Wanderer.org, (consulté le 21 décembre 2007)
  127. U2 stars enter rock Hall of Fame bbc.co.uk (15 March 2005). Retrieved 17 January 2007; Transcript: Bruce Springsteen Inducts U2 into the Rock and Roll Hall of Fame. u2station.com. Retrieved 17 January 2007
  128. « U2.Communication (22 Apr, 2005) », U2.com, Live Nation, (consulté le 11 octobre 2013)
  129. « Paul McCartney in The 'Guinness Book of Records' » [archive du ], Softpedia, (consulté le 21 novembre 2009)
  130. McConnell, Daniel, « U2 move their rock empire out of Ireland », The Independent,‎ (lire en ligne)
  131. Fergal O'Brien, « Bono, Preacher on Poverty, Tarnishes Halo With Irish Tax Move », Bloomberg,‎ (lire en ligne)
  132. Marina Hyde, « They live like aristocrats. Now they think like them », Guardian, London, Guardian Media Group,‎ (lire en ligne)
  133. « ZOO2LIVE – U2 Live in Sydney (18 Nov, 2006) », U2.com, Live Nation, (consulté le 11 octobre 2013)
  134. Hotpress (18 février 2008):Ballad of Ronnie Drew
  135. U2 ties knot with Live Nation deal
  136. U2 set to release new album in March msn.com
  137. « Medium, Rare & Remastered (27 Mar, 2009) », U2.com, Live Nation, (consulté le 11 octobre 2013)
  138. « Paul McGuinness on U2's World Tour », Hot Press, (consulté le 6 mars 2009)
  139. Bob Allen, « U2's Rose Bowl Show Breaks Attendance Records. », Billboard,‎ (lire en ligne)
  140. « The Unforgettable Fire 25th Anniversary Edition », U2Wanderer.org,‎ (lire en ligne)
  141. John Pareles, Rock's Hall of Famers Mix It Up, (lire en ligne)
  142. Derek Scally, « U2 Strike Emotional Chord with Berliners on NIght of Celebration », The Irish Times, Dublin,‎ (lire en ligne)
  143. « Artificial Horizon (25 Mar, 2010) », U2.com, Live Nation, (consulté le 11 octobre 2013)
  144. « Bono's back surgery puts U2 dates in jeopardy », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, The BBC,‎ (lire en ligne)
  145. « Bono Discharged From Hospital », U2.com,
  146. « U2 announce return to the stage in homemade video » [archive du ], Rolling Stone, (consulté le 13 juillet 2010)
  147. « U2 confirms Moncton concert date », cbc.ca,‎ (lire en ligne[archive du ])
  148. « Duals (10 May, 2011) », U2.com, Live Nation, (consulté le 11 octobre 2013)
  149. « World Premiere », The Star, Toronto,‎ (lire en ligne)
  150. « U22 (1 May, 2012) », U2.com, Live Nation, (consulté le 11 octobre 2013)
  151. « From The Ground Up : Edge's Picks (17 Dec, 2012) », U2.com, Live Nation, (consulté le 11 octobre 2013)
  152. Matt McGee, « Bono & Edge Help Celebrate Spidey's 1000th Show », @U2,
  153. Korina Lopez, « Bono speaks out for Voices Against Violence campaign », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, New York, USA Today,‎ (lire en ligne)
  154. Nicola Anderson, « Obama family meet Bono for pub lunch », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, Dublin, Irish Independent,‎ (lire en ligne)
  155. Matt McGee, « Mark Fisher, U2's Longtime Stage Architect, Has Died », @U2,
  156. Catherine Wylie, « Ali and Jordan help Bono celebrate award of France's highest cultural honour », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, Dublin, Irish Independent,‎ (lire en ligne)
  157. « U2 attends funeral mass for Seamus Heaney »,
  158. « A Thousand Times Goodnight wins Special Grand Prix of the Jury at Montreal World Film Festival » [archive du ], Irish Film Board,
  159. « U2's Adam Clayton ties the knot with Brazilian girlfriend – BelfastTelegraph.co.uk », belfasttelegraph.co.uk, (consulté le 5 septembre 2013)
  160. « 'Mandela: Long Walk to Freedom’ Trailer Features New U2 Song ‘Ordinary Love’ », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  161. « 'Ordinary Love' », U2.com, Live Nation, (consulté le 18 octobre 2013)
  162. « Bono Intensive Therapy Bike Injury from Rolling Stones Magazine », Rolling Stone Magazine (consulté le 19 novembre 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • U2 by U2, écrit en collaboration avec Neil McCornick, éditions Au Diable Vauvert.
  • Bono par Bono, conversations avec Michka Assayas, éditions Le Livre de poche.
  • Hervé Guilleminot, U2, Guides musicbook.
  • Stan Cuesta, U2, éditions Librio musique.
  • Steve Stockman, Walk on. Le chemin spirituel de U2, éditions Première Partie.
  • (en)Mick Wall, Bono: Saint and Sinner, Da Capo Press, 2005, (ISBN 1560257172).
  • (en)Mick Wall, Bono: In The Name Of Love, Andre Deutsch, 2005.
  • Bill Graham et van Oosten de Boer, U2: The Complete Guide to their Music, London, Omnibus Press, (ISBN 0-7119-9886-8)
  • McCormick, Neil (ed), (2006). U2 by U2. HarperCollins Publishers. (ISBN 0-00-719668-7)
  • Matt McGee, U2:A Diary, Omnibus Press, (ISBN 978-1-84772-108-2)
  • de la Parra, Pimm Jal (2003). U2 Live: A Concert Documentary. Omnibus Press. (ISBN 0-7119-9198-7)
  • Niall Stokes, Into The Heart: The Stories Behind Every U2 Song, Harper Collins Publishers, (ISBN 0-7322-6036-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :