Chroniques de Tchernobyl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chroniques de Tchernobyl
Titre québécois Journal de Tchernobyl
Titre original Chernobyl Diaries
Réalisation Bradley Parker
Scénario Oren Peli
Carey Van Dyke
Shane Van Dyke
Acteurs principaux
Sociétés de production FilmNation Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Durée 86 minutes (États-Unis)
88 minutes (Royaume-Uni)[1]
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chroniques de Tchernobyl, ou Journal de Tchernobyl au Québec (Chernobyl Diaries), est un film d'horreur américain de Bradley Parker, sorti en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au terme d'une grande excursion européenne, trois jeunes Américains, Chris, Amanda et Natalie, arrivent en Ukraine pour retrouver Paul, le frère de Chris, et commencer leur séjour. Lorsque celui-ci leur parle de « tourisme noir », le petit groupe se retrouve le lendemain à déambuler dans la ville-fantôme de Pripyat, en Ukraine, près de la centrale nucléaire de Tchernobyl où un accident nucléaire a eu lieu en 1986. Lors de leur visite, ils sont accompagnés de Zoé, de son petit ami, et d'un guide, Yuri.

Cependant, leur camionnette de tourisme a été sabotée, la radio ne marche plus et la nuit tombe. Yuri et Chris sortent de la camionnette après avoir entendu un bruit bizarre. Chris réapparaît quelques minutes plus tard, sérieusement blessé à la jambe, tandis que Yuri a disparu.

Le lendemain, Paul, Michael et Amanda partent à la recherche de Yuri. Le trio retrouve le talkie-walkie du guide à l'entrée d'un bâtiment et décide d'aller y jeter un œil. Ils finissent par retrouver le corps de Yuri atrocement mutilé. Ils retournent au van et décrètent qu'il faut aller a pied jusqu'au point de contrôle mais Chris ne pouvant pas marcher, il doit rester confiné dans le van avec Natalie.

Le quatuor doit contourner la route car des chiens s'y trouvent. Ils tombent sur un parking et cherchent des câbles pour pouvoir essayer de redémarrer le van de Yuri. Ils trouvent ces fameux câbles et se font courser par des chiens. Pour leur échapper, les jeunes gens traversent un pont qui s'écroule sous le passage de Zoé, Michael lui vient en aide en sautant dans l'eau et se fait attaquer par des poissons mutants (vus précédemment dans le film).

Le quatuor revient en ville à la nuit tombée et découvrent avec horreur le van renversé et vidé de tout occupant. Ils découvrent une vidéo tournée par Zoé et Chris où on voit les deux jeunes gens se faire capturer par des créatures humanoïdes. Michael, fou de douleur à l'idée d'avoir perdu son petit frère, part à sa recherche avec les autres survivants. Mais ils doivent bien vite stopper leurs recherches car ils sont chassés par les créatures. Ils retrouvent Natalie seule et choquée. Ils essayent de s'échapper et Natalie est de nouveau capturée. En partant à sa recherche, ils se font poursuivent par les créatures et Michael se fait tuer. Il trouvent l'anneau que Chris voulait offrir à sa fiancée et se font de nouveau agresser par les créatures qui tuent Zoé. Amanda et Paul atterrissent dans le réacteur de la centrale et retrouvent le cadavre de Natalie.

Après une ultime agression par les créatures, le duo sort du réacteur et tombe nez à nez devant des soldats qui tirent sur Paul et le blessent mortellement. Amanda, la seule survivante de ce carnage, est emmenée dans ce qu'elle croit être un hôpital. Elle se fait enfermer dans une pièce sombre qui renferme les créatures qui sont en fait des patients qui se sont échappés. Ceux-ci l'attaquent et la tuent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source[2],[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Les critiques de la presse sont globalement mauvaises, reprochant au film son manque d'originalité. Si Laurent Pécha pour Écran Large salue les « étonnants décors »[4], Mathieu Carratier de Première ne se montre pas convaincu[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Pour des raisons de sécurité liées aux radiations et aux autorisations de fréquentation du site de Pripyat, le tournage s'est effectué à Belgrade pour les parties en souterrain, et près de Budapest, sur le site d'une ancienne usine de tracteurs et d'anciens bâtiments militaires, pour la ville fantôme. Le tournage n'a eu aucun effet de radiations sur tout metteur en scène et acteur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. DVDCompare.net: Chernobyl Diaries (Blu-ray) (2012).
  2. Version française selon le carton de doublage.
  3. Fiche de doublage VQ du film sur Doublage.qc.ca, consulté le 26 juillet 2012.
  4. Laurent Pécha, « Critique sur Écran Large », sur Écran Large,‎ (consulté le 15 juillet 2014).
  5. Mathieu Carratier, « Chroniques de Tchernobyl : critiques », sur Première (consulté le 15 juillet 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]