Chroniques (Holinshed)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chroniques
Image dans Infobox.
Page de titre de la première édition de 1577 des Chroniques de Holinshed.
Langue
Auteurs
Raphael Holinshed
William Harrison (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date de parution

Holinshed's Chronicles, également connu sous le nom de Holinshed's Chronicles of England, Scotland, and Ireland, est un travail collaboratif publié en plusieurs volumes et deux éditions, la première édition en 1577 et la seconde en 1587. C'est une vaste et complète description de l'histoire britannique publiée en trois volumes (Angleterre, Écosse et Irlande).

Les Chroniques ont toujours été une source d'intérêt, pour beaucoup en raison de leurs liens étendus avec les pièces historiques de Shakespeare, ainsi que Le Roi Lear (King Lear), Macbeth et Cymbeline. Les études récentes des Chroniques se sont concentrées sur une approche interdisciplinaire ; de nombreux érudits littéraires ayant étudié les matériaux historiographiques traditionnels à travers une lentille littéraire, avec un accent sur la façon dont les hommes et les femmes contemporains auraient lu des textes historiques[1].

Les Chroniques auraient été une source principale pour de nombreux autres écrivains littéraires de la Renaissance tels que Christopher Marlowe, Edmund Spenser et George Daniel[2]

Influence sur Shakespeare[modifier | modifier le code]

On croit généralement que Shakespeare[3] a utilisé la deuxième édition révisée des Chroniques (publiée en 1587) comme source pour la plupart de ses pièces d'histoire, l'intrigue de Macbeth et pour des portions du Roi Lear et Cymbeline.

Plusieurs autres dramaturges, comme Christopher Marlowe, ont utilisé les Chroniques comme source.

Les Chroniques et Macbeth[modifier | modifier le code]

Image générique de Lords rencontrant des dames, utilisée pour illustrer "Macbeth et Banquo rencontrant les Trois Sorcières" (première édition des Chroniques de Holinshed).

Shakespeare a largement utilisé le travail de Holinshed pour son Macbeth, mais sous une forme modifiée. Les Trois Sorcières, par exemple, que Holinshed décrit comme « des créatures du bois aîné... des nymphes ou des fées ». Les nymphes et les fées sont généralement considérées comme belles et jeunes, mais les Trois Sorcières du Macbeth de Shakespeare sont laides, sombres et bizarres. On pense qu'il a fait ce changement pour intensifier le suspense et l'obscurité de la pièce[4]. Cependant, les Chroniques manquaient de description du personnage de Macbeth, alors Shakespeare a improvisé sur plusieurs points. Les personnages de Banquo et de Fleance ont également été tirés des œuvres de Holinshed, mais ils sont maintenant considérés comme des inventions du XVIe siècle[5].

La principale différence dans les Chroniques réside dans la caractérisation. Le personnage de Macbeth est principalement décrit comme un bon dirigeant, un roi juste et juste pendant 17 ans. L'intrigue montre le roi Duncan comme un personnage mineur et un roi faible. Il est possible que la lecture du roi Duncan de Shakespeare ait été inspirée par l'histoire du roi Duffe contenue dans la Chronique. Cette histoire suit un récit similaire, le roi Duffe et son meurtrier Donwald reflètent étroitement le récit du roi Duncan et de Macbeth. Les mauvais présages qui ont suivi le meurtre de Duffe se reflètent également dans le récit de Shakespeare.

Les Chroniques et Le Roi Lear[modifier | modifier le code]

On pense que Shakespeare aurait utilisé la deuxième édition révisée des Chroniques, publiée en 1587. Le Roi Lear de Shakespeare suit vaguement l'histoire détaillée dans les Chroniques, mais il est peu probable que les Chroniques aient servi de source principale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Helgerson Richard, Forms of nationhood : the Elizabethan writing of England, Univ. of Chicago Press, (ISBN 978-0226326337, OCLC 248951289)
  2. « Holinshed's Chronicles, 1577 », The British Library (consulté le )
  3. « Holinshed's Chronicles, 1577 - The British Library », Bl.uk, (consulté le )
  4. « Shakespeare's Sources for Macbeth: Holinshed and Witches », Shakespeare-online.com, (consulté le )
  5. « shakespeare.com FAQ », Shakespeare.nowheres.com (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Beer, Jürgen (1993), ‘The Image of a King: Henry VIII in the Tudor Chronicles of Edward Hall and Raphael Holinshed’. Peter Lang.
  • Booth, Stephen (1968), The Book called Holinshed's Chronicles: An Account of its Inception, Purpose, Contributors, Publication, Revision and Influence on William Shakespeare. Book Club of California.
  • Boswell-Stone, W. G (1896), Shakespeare's Holinshed: The Chronicle and the Plays Compared. Lawrence and Bullen
  • Clegg, Cyndia Susan(1992), ‘Which Holinshed - Holinshed's Chronicles at the Huntington Library’. Huntington Library Quarterly
  • Djordjevic, Igor (2010). Holinshed's Nation: Ideals, Memory, and Practical Policy in the Chronicles. Routledge. (ISBN 9781409400356)
  • Hermann, Ax (2014). The relation of Shakespeare's Henry IV to Holinshed. South Carolina : Nabu Press. (ISBN 9781295710867)
  • Hosley, Richard (1968), Shakespeare's Holinshed. Putnam.
  • The Oxford Handbook of Holinshed's Chronicles, Oxford, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-956575-7)
  • Annabel Patterson, Reading Holinshed's Chronicles, Chicago, University of Chicago Press, (ISBN 978-0226649115)

Édition moderne[modifier | modifier le code]

  • Holinshed, Raphael. Chroniques de Holinshed en Angleterre, en Écosse et en Irlande, Ed. Vernon F. Snow. New York : AMS, 1965.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :