Chronique d'Ipatiev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Chronique d'Ipatiev, connue aussi sous le nom de Chronique hypatienne ou Codex d'Ipatiev (biélorusse : Іпацьеўскі летапіс; russe : Ипатьевская летопись; ukrainien : Іпатіївський літопис, Іпатський літопис, Літопис руський за Іпатським списком) est un recueil de trois chroniques : la Chronique des temps passés, la Chronique de Kiev, et la Chronique volhynio-galicienne[1] C'est l'une des sources les plus importantes sur l'histoire du sud de la Rus'.

La chronique d'Ipatiev a été redécouverte en Ukraine actuelle en 1617, puis copiée par les moines, à Kiev, en 1621[réf. nécessaire]. Elle a été à nouveau retrouvée au XVIIIe siècle, dans le monastère Ipatiev de Kostroma par l'historien russe Nikolaï Karamzine.

Le codex est le deuxième plus ancien des manuscrits de la Chronique des temps passés, après le Codex laurentien. Il remonte à 1425, mais reprend une bonne partie des informations précieuses des chroniques galiciennes, perdues, des XIIe et XIIIe siècles. Il a peut-être été compilé à la fin du XIIIe siècle[2].

Depuis 1810, la chronique est conservée à la Bibliothèque nationale russe à Saint-Pétersbourg. Elle est écrite en vieux-slave avec beaucoup de slavismes de l'Est.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen Velychenko, National History as Cultural Process: A Survey of the Interpretations of Ukraine's Past in Polish, Russian, and Ukrainian Historical Writing from the Earliest Times to 1914, CIUS Press, (ISBN 0-920862-75-6, lire en ligne), p. 142
  2. Martin Dimnik, The Dynasty of Chernigov 1054-1146, Pontifical Institute of Mediaeval Studies, (ISBN 0-88844-116-9, lire en ligne), xii

Liens externes[modifier | modifier le code]