Chromosome homologue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chromosomes homologues)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Comme ce caryotype le montre, une cellule humaine diploïde contient 23 paires de chromosomes homologues (seule la 23e paire, les chromosomes sexuels, sont des chromosomes homologues hétérosomes). La cellule possède donc deux exemplaires de chaque chromosome; l'un des deux provient de la mère et l'autre du père. Les chromosomes paternels et maternels dans une paire homologue ont les mêmes gènes dans le même locus, mais peuvent être composés de différents allèles.

Un couple de chromosomes homologues est un couple de chromosomes associés dans une même paire dans une cellule durant la méiose.

Les chromosomes sont dits homologues lorsqu'ils sont évolutivement apparentés. Chez les organismes diploïdes, le génome est composé de paires de chromosomes homologues formés d'un chromosome maternel et d'un chromosome paternel.

La prise en compte des paires de chromosomes homologues est une des bases pour les lois de Mendel qui caractérisent les modèles de transmission de matériel génétique d'un organisme à sa progéniture, il s'agit aussi d'une base fondamentale pour la compréhension de l'expression génétique avec des allèles dominants et récessifs.

Une paire de chromosomes homologues forme un bivalent.

Enjambement[modifier | modifier le code]

Si les chromosomes homologues portent les mêmes gènes, cela ne signifie pas qu'ils codent la même information génétique puisque le même gène paternel et maternel peut présenter des mutations : on parle alors d'allèles. Au cours de la méiose, les chromosomes homologues s'apparient et s'échangent des fragments de brin mélangeant les allèles maternels avec des allèles paternels. C'est le phénomène d'enjambement (aussi appelé crossing-over) ou recombinaison intra-chromosomique, qui entraîne une importante diversité génétique. La recombinaison génétique, ainsi que le réassortiment aléatoire des chromosomes, vont fournir une source importante de diversité qui permet aux populations eucaryotes de s'adapter aux conditions environnementales.

Types de chromosomes homologues[modifier | modifier le code]

Chez les organismes dont le sexe est déterminé génétiquement, on appelle gonosomes les chromosomes participant à la détermination du sexe, et autosomes ceux qui n'y participent pas.

On appelle hétérosomes (ou hétérochromosomes) des chromosomes homologues qui ne sont pas identiques en apparence comme par exemple les chromosomes sexuels[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gerton JL, Hawley RS, « Homologous chromosome interactions in meiosis: diversity amidst conservation », Nat. Rev. Genet., vol. 6, no 6, juin 2005, p. 477–87 (PMID 15931171, DOI 10.1038/nrg1614