Christopher Bollas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychanalyse
Cet article est une ébauche concernant la psychanalyse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Christopher Bollas
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à WashingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité Royaume-UniVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université de Californie à Berkeley et université d'État de New York à BuffaloVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession PsychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata

Christopher Bollas, né en 1943 à Washington, est un psychanalyste et écrivain britannique d'origine américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est d'origine française et sa mère est californienne. Sa famille s'installe en Californie où il fait ses études primaires puis étudie l'histoire à l'université de Berkeley. Il travaille durant deux ans dans un centre pour enfants autistes et schizophrènes à Oakland. Il prépare un doctorat en littérature anglaise sur des romans d'Herman Melville, à l'université de Buffalo tout suivant une formation à la psychothérapie psychanalytique puis une formation en travail social au Smith college[1]. En 1973, il s'installe en Angleterre où il se forme d'abord à la Tavistock Clinic puis à l'Institut de psychanalyse de la Société britannique de psychanalyse. Il suit une analyse durant deux ans avec Masud Khan, ainsi que divers séminaires, et est supervisé par Paula Heimann et Marion Milner. Il est ensuite accepté comme membre de la Société psychanalytique en 1977 et devient psychanalyste en libéral, à l'exception des années 1985-1987 durant lesquelles il est directeur de l'éducation au Austen Riggs Center.

Il donne des séminaires, notamment comme professeur invité à l'Istituto di neuropsichiatria infantile de l'université La Sapienza de Rome (1978-1998), puis à partir de 1983, dans le cadre de l'Association suédoise de psychanalyse[2],[3]. Il participe aux travaux d'un groupe de psychanalystes allemands, suédois et suisses, le European Study Group on Unconscious Thought (ESGUT) pendant une dizaine d'années. Il est devenu citoyen britannique en 2010[4].

Il contribue à la Nouvelle Revue de psychanalyse, rencontrant ainsi J.-B. Pontalis et André Green[2].

Depuis les années 1990, il se consacre de manière privilégiée à l'écriture et à la critique culturelle[5].

Outre ses ouvrages psychanalytiques, il a publié des romans et un recueil de pièces de théâtre.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les forces de la destinée, Paris, Calmann-Lévy, 1996, (ISBN 2702125034).
  • Le Moment freudien, Préface d'André Green, Paris, Ithaque, coll. « Psychanalyse », 2011, (ISBN 2916120270).
  • Hystérie, Paris, Ithaque, coll. « Psychanalyse », 2017, (ISBN 2916120610)
  • Cracking Up, Routledge, 2003.
  • The Freudian Moment Karnac Books, 2007.
  • The Evocative Object World, Routledge, 2008.
  • The Infinite Question, Routledge, 2009.
  • The Christopher Bollas Reader, Routledge, 2011.
  • China on the Mind, Routledge, 2013, 184 p.
  • Catch Them Before They Fall: The Psychoanalysis of Breakdown, Routledge, 2013, 144 p.
  • When the Sun Bursts: The Enigma of Schizophrenia, Yale University Press, 2015, 240 p.
  • Dark at the End of the Tunnel, Free Association Books, 2004.
  • I Have Heard the Mermaids Singing, Free Association Books, 2005.
  • Theraplay and Other Plays, Free Association Books, 2005.
  • Mayhem, Free Associations Books, 2005.

Articles et chapitres d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • André, Revue française de psychanalyse, 2015/3, vol. 79, p. 836-839.
  • Le passage psychanalytique, Bulletin de la Fédération Européenne de Psychanalyse, no 66, 2012, p. 77-88.
  • La sagesse du rêve, Bulletin de la Fédération Européenne de Psychanalyse, no 63, 2009, p. 25-36.
  • Travail de l'inconscient, transformations de l'inconscient : créativités de l'inconscient,  Bulletin de la Fédération Européenne de Psychanalyse, no 60, 2006, p. 139–168 [lire en ligne].
  • De l'interprétation du transfert comme résistance à l'association libre, in André Green (dir.), Les voies nouvelles de la thérapeutique psychanalytique : le dedans et le dehors, p. 695-708, Paris, Puf, 2006.
  • L'identification perceptive, Revue française de psychanalyse, 2006/5, vol. 70 , p. 1645-1648 [lire en ligne].
  • Quitter le courant : de la défaite de la psychanalyse freudienne,  Revue française de psychanalyse, numéro hors série, 2001, p. 2031-242.
  • De la perte de confiance en la psychanalyse, Psychanalyse internationale : lettre d'information, vol. 8, 1999/2, p. 22-24.
  • Des mots pour dire la sexualité, Revue française de psychanalyse,1997/1, no 61, p. 203-208 disponible sur Gallica [lire en ligne].
  • L'objet transformationnel, Revue française de psychanalyse, vol. 53, 1989/4 disponible sur Gallica [lire en ligne].
  • Trisexualité, Nouvelle Revue de Psychanalyse, no 29, 1984, p. 217-222.
  • La révélation de l'ici et maintenant,  Nouvelle Revue de Psychanalyse, no 27, 1983, p. 262-272.
  • Comment l'hystérique prend possession de l'analyste : l'effet de conversion dans le contre-transfert, Nouvelle Revue de Psychanalyse, 1981, no 24, p. 279-286.
  • L'esprit de l'objet et l'épiphanie du sacré, avec Claude Monod, Nouvelle Revue de Psychanalyse, 1978, no 18, p. 253-262.
  • Le langage secret de la mère et de l'enfant, Nouvelle Revue de Psychanalyse, 1976, no 14, p. 241-246.

Documents sonores[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Introduction, Sarah Nettleton
  2. a et b (en) (Introduction de Arne Jemstedt), The Christopher Bollas Reader, Routledge, , cit° p. xv p. (ISBN 9781136617928, lire en ligne)
  3. Ce travail donnera lieu à une publication : The Evocative Object World, en 2009.
  4. Coll.: Joel Beck, Kate Browne, Joanne Feit Diehl, Greg Drasler, James Grotstein, Arne Jemstedt, Gabriela Mann, Anthony Molino, Adam Phillips, Jacqueline Rose, Joseph Scalia, Wesley Shumar, Michael Szollosy : The Vitality of Objects: Exploring the Work of Christopher Bollas (Disseminations: Psychoanalysis in Contexts, édité par Joseph Scalia, 2002, (ISBN 0819565342)
  5. «Into Fiction, Through Catastrophe. A Conversation», European Journal of Psychoanalysis [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Doris-Louise Haineault, « Un certain regard sur la psychanalyse. Rencontre avec Christopher Bollas », Filigrane, vol. 6, no 2, 1997, p. 102-112 [PDF] [3].
  • (en)Joseph Scalia (dir.), The Vitality of Objects: exploring the work of Christopher Bollas, 2002, Continuum (ISBN 978-0-8264-5569-7)
  • (en) Sarah Nettleton, The Metapsychology of Christopher Bollas. An Introduction, Routledge, 2016, 114 p. (ISBN 978-1138795556).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]