Christophe de Lieven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant une personnalité image illustrant russe
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et une personnalité russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Christophe de Lieven

Le baron, comte puis prince (1834) Christophe de Lieven (en allemand : Christoph Heinrich von Lieven ; en letton : Kristofers Heinrihs fon Līvens; en russe : Христофор Андреевич Ливен ; en suédois : Christoffer Henrik von Liewen af Eksjö ; en estonien : Kristofer Henrik Lieven), né le à Kiev et décédé le à Rome fut un général et diplomate russe, ainsi que le précepteur du futur tsar Alexandre II de Russie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa famille remonte au Moyen Âge, à des chevaliers germano-baltes. Il était le troisième fils du baron Otto Heinrich Andreas von Liewen af Eksjö (1726-1781) et de la baronne (ensuite princesse Lieven) Charlotte von Gaugreben (1743-1828). Sa mère était la gouvernante des enfants du grand-duc Paul, héritier du trône, fils de Catherine II de Russie. Enfant, Christophe de Lieven fut le compagnon de jeu des futurs souverains russes, dont Nicolas Ier.

À quinze ans, Christophe de Lieven intégra un régiment d'artillerie et il fit rapidement carrière. En 1796, il était lieutenant-colonel d'un régiment de dragons avec lequel il participa aux campagnes dans le Caucase et à l'Expédition russe en Perse de 1796. En 1797, le tsar Paul Ier en fit son aide de camp. Il devint major-général l'année suivante avant de devenir comte en 1799.

Il était présent à la bataille d'Austerlitz et à la signature de la paix de Tilsit. Il devint lieutenant-général en 1807 en commença sa carrière diplomatique en 1808. En 1809, il fut nommé auprès du souverain prussien puis ambassadeur à Londres en 1812. Il y resta 22 ans.

En 1826, sa mère fut faite princesse Lieven et il hérita du titre. En 1834, il fut rappelé à Moscou par Nicolas Ier qui le nomma précepteur de l'héritier du trône. Il mourut à Rome alors qu'il accompagnait son élève dans son Grand Tour.

Christophe de Lieven épousa le 1er février 1800 Dorothea von Benckendorff qui fut plus célèbre que lui.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]