Christophe Woehrle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christophe Woehrle
Image dans Infobox.
Christophe Woehrle en 2019
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
MulhouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Blog officiel
Distinction

Christophe Woehrle, né le à Mulhouse, est un historien français, universitaire en Allemagne[1] qui a soutenu sa thèse de doctorat en juin 2019 à l’Université de Bamberg sur les prisonniers de guerre[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors de ses études universitaires[3], élève du Professeur Dornheim (de), il étudie la captivité des prisonniers de guerre des conflits contemporains[4], il initie le premier Stolpersteine[5] pour un prisonnier de guerre français posé en Allemagne[6] et initie les premières poses en Alsace, à Muttersholtz[7] et Herrlisheim-près-Colmar[8]. Ses recherches portent également sur les victimes du nazisme pour qui il fait poser des pavés de mémoire[9].

Il est également l'auteur de nombreuses monographies et ouvrages sur l'histoire des mammifères et des oiseaux en Alsace[10].

En 2018, il est conseiller scientifique[11] de l'émission Retour aux Sources avec l'acteur Franck Dubosc[12] et intervient dans le documentaire pour guider l'acteur sur les traces de son grand-père, prisonnier de guerre de la Seconde Guerre mondiale[13].

En 2019, Le Souvenir français lui suggère de travailler sur l'évacuation des Alsaciens en Dordogne[14], sujet qui fera l'objet d'un ouvrage primé[15]. Un spectacle de théâtre d’ombres a été créé, basé sur l’ouvrage qui évoque l’évacuation des Hospices civils de Strasbourg vers Clairvivre en 1939[16].

Il travaille sur le destin des prisonniers de guerre roumains[17],[18] lors de la Première Guerre mondiale[19]. Il fait des recherches en France, sur l'organisation de l'appareil nazi d'occupation, pour ses pairs étrangers.[20] Spécialiste de paléographie allemande, il est sollicité pour participer à des travaux universitaires[21],[22] en enseigne cette discipline à l'European Academy of Genealogy[23]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Contributions[modifier | modifier le code]

  • Antoine André, Christelle Brand, Fabrice Capber, L'atlas de répartition des mammifères d'Alsace, Strasbourg, GEPMA, 2014, 700 pages (ISBN 9782363290410), présentation en ligne).
  • Fl. Houssier, D. Bonnichon, A. Blanc et X. Vlachopoulou, Cartes postales, notes & lettres de Sigmund Freud à Paul Federn (1905-1938), Paris, Éditions Ithaque, 2018, 212 pages (ISBN 978-2-916120-87-4), présentation en ligne).
  • Christophe Woehrle dir., Stolpersteine : présence juive en Alsace, devoir de mémoire : actes du colloque, Muttersholtz, Herrlisheim-près-Colmar, 30 avril-1er mai 2019, Beaumont-du-Périgord, Éditions Secrets de pays, 2020, 159 p. ( (ISBN 978-2-491344-02-3), présentation en ligne).

Articles[modifier | modifier le code]

  • "French prisoners of war used in war production in the Third Reich (1940-1945)", In : Guerres mondiales et conflits contemporains, vol. no 270, no. 2, 2018, pp. 121-142 (présentation en ligne).
  • "From captivity to forced labor? The case of Jewish prisoners of war", In : Guerres mondiales et conflits contemporains, vol. no 274, no. 2, 2019, pp. 59-73 (présentation en ligne).
  • "În cautarea eroilor români care au murit în Alsacia", In : Historia, 2020 (lire en ligne).
  • "Au fost identificați toți cei 1.287 de soldați români îngropați în Alsacia", In : Flux 24, 2020 (lire en ligne).
  • "Freud consultant. Une lecture de la correspondance entre Freud et Federn", In : HAL, vol. 79, no. 4, 2015 (présentation en ligne).
  • "Prisonniers de guerre coloniaux dans le Toulois et en Meurthe-et-Moselle lors de la Seconde Guerre mondiale (1940-1945)", In : Études Touloises, n°161, 2017, pp.35-34 (lire en ligne).
  • "13 juillet 1940 : les nazis expulsent les Juifs d’Alsace", In : Hebdi, 17 juillet 2020, (lire en ligne).

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Loïc Pinçon-Desaize, La vie des prisonniers de guerre en Bohême, 1940-1945 : l'histoire du Stalag IV C et de ses Kommando ; préface de M. Christophe Woehrle, Condé-en-Normandie, Éditions Laurent Guillet, 2019, 264 pages ( (ISBN 978-2-918588-08-5), présentation en ligne) .

Recensions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Qualifikationsarbeiten », sur uni-bamberg.de (consulté le )
  2. (de) Uni Bamberg, « Auslage einer Dissertation », sur uni-bamberg.de, (consulté le )
  3. « Christophe Woehrle – Portraits insolites » (consulté le )
  4. (de) « Abgebogen », sur Ottfried., (consulté le )
  5. Radio Shalom Paris, « Interview », Hebdomadaire,‎ (lire en ligne)
  6. Claire Kaiser, « Les premiers Stolpersteine en France : état des lieux d'une difficile implantation », Allemagne d'aujourd'hui,‎ , p. 109-110 (ISSN 0002-5712, lire en ligne)
  7. « Muttersholtz. Stolpersteine, pour que vive la mémoire », sur lalsace.fr (consulté le )
  8. « STOLPERSTEINE | Des "pavés de la mémoire" pour se souvenir des victimes de la Shoah - DKL Dreyeckland », sur radiodkl.com (consulté le )
  9. « Christophe Woehrle », sur judaisme.sdv.fr (consulté le )
  10. « ornithologie Christophe Woehrlé. Les oiseaux d’Alsace », sur dna.fr (consulté le )
  11. « Marckolsheim. Christophe Woehrle, son histoire à lui », sur lalsace.fr (consulté le )
  12. « Marckolsheim - L’historien centre-alsacien sur les traces du grand-père de l’acteur, ce soir sur France 2. Christophe Woerhle et Franck Dubosc enquêtent… », sur dna.fr (consulté le )
  13. « Retour aux sources - page 22 sur 35 », sur telescoop.tv, (consulté le )
  14. « L’œil de l'historien : Christophe Woehrlé », sur le-souvenir-francais.fr (consulté le )
  15. « On aime, on soutient… », sur le-souvenir-francais.fr (consulté le )
  16. « La Cité Silencieuse à Clairvivre », sur Pôle Culture et Santé en Nouvelle-Aquitaine, (consulté le )
  17. https://www.youtube.com/watch?v=82rszDBjxp8&ab_channel=Tv2com
  18. (en) « Mormintele a 1.700 de prizonieri români, descoperite de un istoric francez », sur adevarul.ro, (consulté le )
  19. (ro) « Exclusiv RFI România: Vreți sa aflați unde a dispărut străbunicul din Primul Război Mondial? », sur RFI România: Actualitate, informaţii, ştiri în direct, (consulté le )
  20. (de) Andreas Dornheim, Beamte Adjudanten Funktionäre, Personenlexikon zum Reichsministerium für Ernährung und Landwirtschaft und Reichsnährstand, Kolhammer, , 340 p. (ISBN 978-3-17-040086-3, lire en ligne), p. 131
  21. Michel Hoff, Françoise Dezularche, « Inventaire des collecteurs et des collections de l'herbier de l'Université de Strasbourg », Revue universitaire,‎ (lire en ligne)
  22. Florian Houssier, « Freud consultant », Presses universitaires de France,‎ , p. 14 (lire en ligne)
  23. « European Academy of Genealogy - Christophe Woehrlé », sur European Academy of Genealogy (consulté le )
  24. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres – hiver 2021 », sur culture.gouv.fr (consulté le )
  25. « Turckheim. La mémoire des oubliés », sur dna.fr (consulté le )
  26. « Societe française d'histoire des hopitaux (SFHH) », sur biusante.parisdescartes.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]