Christophe Manon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christophe Manon
Image dans Infobox.
Christophe Manon
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Christophe Manon est un poète français né le [1] à Bordeaux.

Bio-bibliographie[modifier | modifier le code]

Christophe Manon a notamment publié l’idieu (2007), Protopoèmes (2009), Univerciel (2009), Qui vive (2010), Testament[2], d’après François Villon (2011), et a participé à l’anthologie Le Jardin ouvrier présentée par Ivar Ch’Vavar (2008).

Depuis 1999, il collabore à de nombreuses revues (Fusées, Java, Le Bout des Bordes, Action poétique, Exit, Le Jardin ouvrier, Ffwl, ainsi que Ouste, Passages, Boxon, L’Armée noire, Grumeaux, etc.) et se produit régulièrement dans des lectures publiques en France et hors de France. Il a codirigé les éditions ikko et la revue Mir.

Il a été en résidence à la bibliothèque Marguerite-Audoux (Paris 3e)[3]

En 2015, à l'occasion de la parution de Extrêmes et lumineux aux éditions Verdier[4], il reçoit le prix Révélation de la SGDL[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages personnels[modifier | modifier le code]

  • Ruminations, Atelier de l’agneau, 2002
  • Cyberhaïku, L’Attente, 2004
  • La Mamort (avec Michel Valprémy), Atelier de l’agneau, 2004
  • Grande Beuverie de poètes au ciel, Le Clou dans le fer, 2006
  • l’éternité, Dernier Télégramme, 2006
  • Constellations, avec un CD, musique motif_r et yod, Ragage éditeur, 2006
  • Fiat lux, MIX., 2006
  • l’idieu, ikko, 2007
  • Victoire sur les ténèbres, Dernier Télégramme, 2008
  • Protopoèmes, Atelier de l’agneau, 2009
  • Univerciel, Nous, 2009
  • Qui vive, Dernier Télégramme, 2010
  • Ballades du temps jadis, Derrière la salle de bains, 2010
  • Heureux qui n’en a pas, Derrière la salle de bains, 2010
  • Extrême et lumineux, Derrière la salle de bains, 2011
  • Testament, d’après François Villon, Éditions Léo Scheer, 2011 ; nouvelle édition[6] revue par l’auteur avec un cd - lecture de l’auteur, musique de Thierry Müller, illustrations d'Anne Van der Linden, coédition avec BISOU[7], Dernier Télégramme, 2020
  • Cache-cache, Derrière la salle de bains, 2012
  • Extrêmes et lumineux, Verdier, 2015
  • Au nord du futur, Nous, 2016
  • Jours redoutables, les Inaperçus, 2017
  • Vie & opinions de Gottfried Gröll, Dernier Télégramme, 2017
  • Mauvais chiendent, littérature mineur, 2018
  • Qui vive, nouvelle édition revue et corrigée, suivie de Missive du Conseil autonome des partisans rouges et de Derniers Télégrammes, Dernier Télégramme, 2018
  • Pâture de vent, Verdier, 2019

Anthologie (dir.)[modifier | modifier le code]

  • Ivar Ch'Vavar & camarades, Le Jardin ouvrier, Flammarion, 2008 [sur la revue publiée entre 1995 et 2003]

Sous pseudonyme (Gottfried Gröll)[modifier | modifier le code]

  • Vie & opinions, Le Quartanier, 2007
  • En revues : remue.net[8],[9], Overwritting

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité du catalogue général de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Voir sur leoscheer.com.
  3. Voir projet de résidence sur remue.net.
  4. « Extrêmes et lumineux », sur Editions Verdier (consulté le ).
  5. Voir sur sgdl.org.
  6. Voir « Écrire avec Sade et Villon », France Culture, La compagnie des poètes par Manou Farine, le .
  7. Voir sur bisou-records.com.
  8. Voir sur remue.net.
  9. Voir sur remue.net.

Liens externes[modifier | modifier le code]