Christophe Izard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christophe Izard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Christophe Émile Charles Georges IzardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Mère
Catherine Daniélou (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Michelle Izard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Christophe Izard est un homme de télévision français né le à Paris 7e et mort le [1] à Achères-la-Forêt.

Il est surtout connu comme concepteur de programmes pour la jeunesse sur TF1 entre 1974 et 1987, où il a notamment lancé le personnage de Casimir dans la série jeunesse L'Île aux enfants.

Il a ensuite été directeur du service jeunesse de France 2.

Il a écrit de nombreuses séries animées pour enfants, dont Albert le cinquième mousquetaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Christophe Izard est le fils de l'homme politique et avocat Georges Izard[2], et de son épouse, Catherine Daniélou, et le petit-fils de l'homme politique et de lettres Charles Daniélou et de Madeleine Daniélou (née Madeleine Clamorgan), fondatrice des écoles éponymes, et le neveu du cardinal Jean Daniélou et de l'indianiste Alain Daniélou. Il est l'oncle de la romancière Emmanuelle de Boysson, fille de la soeur de sa mère.

Études et débuts[modifier | modifier le code]

Christophe Izard est né en 1937 à Paris[2]. Après des études de droit, Christophe Izard débute comme saxophoniste dans un orchestre de jazz[2]. Passionné de musique, il se voit ouvrir les portes de la revue Jazz Magazine[2] par Boris Vian. Il rédige aussi des chroniques pour France-Soir (rubrique Disque et Music-Hall) et Le Journal du dimanche. Il est, le , le témoin de mariage de Chantal Goya et Jean-Jacques Debout.

Carrière[modifier | modifier le code]

Christophe Izard entame sa carrière télévisuelle en 1968 lorsqu'il devient producteur de variétés pour l'ORTF[2], avec des émissions telles que À l'affiche du monde (prix du Meilleur homme TV de l'année en 1970)[2], Tilt[2] ou L'invité du dimanche[2]. Il participe également à la rédaction d’Info Première, le journal télévisé de l'époque[2], et rédige par ailleurs divers ouvrages, dont des romans policiers dans la collection Crime Club (La mort par pitié, La Mort avait mis des gants) et un recueil sur Gilbert Bécaud.

En 1971, il écrit et produit La Lucarne magique, une comédie musicale réunissant de nombreuses vedettes de l'époque : Daniel Prévost, Sheila, Charles Trenet, Michel Polnareff, Michel Fugain, Carlos... et même, dans leurs propres rôles, les présentateur/présentatrice de télévision Léon Zitrone et Denise Glaser.

En 1974, il devient concepteur et producteur de programmes pour la jeunesse. On lui doit de nombreuses émissions, qui marqueront toute une génération : L'Île aux enfants (sketches écrits au départ pour encadrer les séquences de Sesame Street, l'émission américaine de Children Television Workshop), Les Visiteurs du mercredi, Le Village dans les nuages, Salut les Mickey.

Il est producteur d'émissions jeunesse sous la direction d'Éliane Victor.

Il crée alors la société Calipa Productions et produit de nombreux programmes dont l’émission Zappe ! Zappeur pour TF1, puis Les Frustrés, adapté de Claire Bretécher, pour Antenne 2.

En 1988, il se voit confier la direction des programmes jeunesse d'Antenne 2. En 1990, devenu producteur indépendant, il lance sur A2 l'émission hebdomadaire Hanna-Barbera dingue dong.

En 1991, il travaille comme auteur à France Animation, et écrit des programmes tels qu'Albert le cinquième mousquetaire, Robinson Sucroë, Ivanoé chevalier du Roi, Les Babalous ou Patrouille 03.

Le , il est condamné collectivement au Canada dans l'affaire opposant la production à Claude Robinson, accusée d'avoir copié le dessin du personnage inspiré de l'œuvre intitulée Les Aventures de Robinson Curiosité pour produire l'émission pour enfants nommée Robinson Sucroë[3]. Le , la Cour suprême du Canada confirme le jugement[réf. souhaitée].

Mort[modifier | modifier le code]

Christophe Izard meurt le à Achères-la-Forêt[4],[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Christophe Izard a produit de nombreuses émissions pour les trois premières chaînes françaises :

Publications[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F.P., « Christophe Izard, le papa de Casimir, est mort », sur lavoixdunord.fr, La Voix du Nord, Lille, .
  2. a b c d e f g h et i Renaud Machart, « La mort de Christophe Izard, père de Casimir et de L’Ile aux enfants », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Chronologie de l'affaire Claude Robinson »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur lapresseaffaires.cyberpresse.ca,
  4. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  5. Pierre Louette (dir.), « Christophe Izard, père de «L’île aux enfants», est mort à l’âge de 85 ans », sur leparisien.fr, Le Parisien - Aujourd'hui en France, Paris, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]