Christophe de Ponfilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Christophe De Ponfilly)
Aller à : navigation, rechercher
Christophe de Ponfilly
Naissance
Paris (France)
Nationalité française
Décès (à 55 ans)
Rambouillet (France)
Profession journaliste, réalisateur
Films notables Massoud, l'Afghan (1998)
L'Étoile du soldat (2006)

Christophe de Ponfilly, né le à Paris et mort le à Rambouillet, est un journaliste, auteur, réalisateur et producteur français.

Il est également le cofondateur avec Frédéric Laffont de l'agence de presse Interscoop et de la société de production Albert Films.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste et réalisateur prolifique, Christophe Péan de Ponfilly a réalisé plus d'une quarantaine de reportages et de documentaires, dont plusieurs sur l'Afghanistan et le Commandant Massoud. Il a effectué huit voyages en Afghanistan[1], notamment auprès des moudjahidines qui luttaient alors contre les Russes. Il est également l'auteur de nombreux ouvrages comme Massoud, l’Afghan (1998) ou Scoops (2002).

Il a aussi réalisé un film de fiction pour le cinéma, L'Étoile du soldat, tourné en Afghanistan et relatant les aventures d'un jeune soldat soviétique contraint d'effectuer son service militaire en Afghanistan[2]. Il est fait prisonnier et découvre le véritable visage de ceux qu'il est censé combattre. Ce film posthume est sorti en France en salles le et le livre associé au film est paru aux Éditions Albin Michel ; une bande dessinée de René Follet est parue chez Casterman. Il avait en projet un documentaire sur Paul Pelliot, son héros français préféré.

Un hommage à son travail consacré à l'Afghanistan lui est rendu le en son absence au World Trade Center de Marseille[3]. Le même jour, il se suicide dans la forêt de Rambouillet[4]. Son corps est retrouvé le 20 mai.

Il a été marié à Florence Dauchez.

Hommage[modifier | modifier le code]

Chaque année, le festival du film documentaire Échos d'ici, Échos d'ailleurs, sur les pas de Christophe de Ponfilly rend hommage à l'œuvre du réalisateur à Labastide-Rouairoux, dans le Tarn[5].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Albert-Londres 1985 (Les combattants de l'insolence)
  • Prix spécial du jury au festival du scoop et du journalisme d’Angers (Monsieur le Rabin - 1999)
  • Prix spécial du jury au 14e festival Mondial de Télévision du Japon.(Massoud, l'afghan - 2000)
  • Prix Planète, prix spécial du jury et Prix Jury Jeunes au F.I.G.R.A.(Massoud, l'afghan - 1998)
  • Prix du Festival dei Popoli (Florence) "meilleur documentaire 98” (Massoud, l'afghan - 1998)
  • Grand Prix du festival Montagne et Aventure d'Autrans (Massoud l'afghan - 2001)
  • Prix du C.F.A. "meilleur documentaire de l'année” (Les Plumes font leur CirQue)
  • Prix Planète Câble décerné par le public et prix spécial du jury au F.I.G.R.A. (Naître, des histoires banales mais belles - 1994)
  • Prix UNESCO, Festival international du film d’art 1994 (Do ré mi fa sol la si do, les Kummer)
  • Prix spécial du jury à La Nuit des Yeux d’Or de Reuil Malmaison 1994 (Kaboul au bout du monde)
  • Prix UNESCO, Festival des programmes africains de Nairobi 1994 (Télé-Radio-Magie)
  • Prix du meilleur documentaire 1992 aux Rencontres Européennes de Télévision de Reims (W Street - 1992)
  • Prix Unda au Festival International de Monte-Carlo (A cœur, à corps, à cris - 1992)
  • Grand Prix du Festival international de journalisme d'Angers 1990 (Poussières de Guerre)
  • Aigle d'or du Festival international d'histoire de Rueil-Malmaison 1990 (Poussières de Guerre)
  • Mention au Festival Europa 1991 (Autofolies)
  • Prix du meilleur film humanitaire 1987, festival du grand reportage de La Ciotat (Les damnés de l'URSS et Soldats perdus)
  • Prix international ONDAS 1983 (Une vallée contre un empire)

Œuvre[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Fiction[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • GIGN, le temps des secrets (France)
  • Randonnée en Corse (Corse)
  • Massoud et la délégation de l'espoir (Afghanistan, France)
  • À la mémoire de Massoud (Afghanistan)
  • Mariages et contes de fées (France)
  • Vies clandestines, nos années afghanes (France, Afghanistan)
  • Chronique d'une petite ville russe en hiver (Russie)
  • Paris by night (France), dans la collection « Aux p'tits bonheurs, la France »
  • Monsieur le Rabbin (France), dans la collection « Aux p'tits bonheurs, la France » (1999)
  • Massoud, l’Afghan (Afghanistan) (dont il existe un coffret Double-DVD sorti aux Éditions montparnasse en 2004)
  • Et vive l’école ! (France), dans la collection « Aux p'tits bonheurs, la France »
  • Les grandes batailles de Monsieur le Maire (France), dans la collection « Aux p'tits bonheurs, la France »
  • La Jeanne s’en va-t-en mer (France)
  • A nos profs bien aimés (France)
  • L’Ombre blanche au pays des Papous (Indonésie)
  • Les derniers Pirates (Caraïbes)
  • Les Plumes font leur CirQue (France), dans la collection «Du côté de Zanzi Bar»
  • Naître, des histoires banales mais belles (France), dans la collection «Du côté de Zanzi Bar»
  • Do ré mi fa sol la si do, les Kummer (Suisse), dans la collection «Du côté de Zanzi Bar»
  • Kaboul au bout du monde (Afghanistan), dans la collection «Du côté de Zanzi Bar»
  • Chroniques des hauts plateaux (Suisse), dans la collection «Zanzi Bar»
  • Télé-Radio-Magie (Burkina Faso), dans la collection «Zanzi Bar»
  • Par un bel été russe (URSS), dans la collection «Zanzi Bar»
  • W Street (États-Unis), dans la collection «Zanzi Bar»
  • Nos enfants de la patrie (France)
  • A cœur, à corps, à cris - 3 x 52 minutes - (12 pays)
  • Poussières de Guerre - 2 x 52 minutes - (Afghanistan, URSS)
  • Autofolies (France)
  • Joseph Brodsky (États-Unis et URSS)
  • Antoine Blondin (France), dans la collection "Un siècle d'écrivains"
  • Massoud, portrait d'un chef afghan (Afghanistan)
  • Haute tension (Afrique du Sud)
  • Une autre façon d'être blanc (Zimbabwe)
  • Les damnés de l'URSS et Soldats perdus (Afghanistan, Canada)
  • Edmund ou la vie de château (France)
  • Les combattants de l'insolence (Afghanistan)
  • Une révolution camouflée (Tigré)
  • Les rebelles de la brousse (Angola)
  • Une vallée contre un empire (Afghanistan)
  • Femmes d'Asie centrale (Asie)

Livres[modifier | modifier le code]

  • Le clandestin, Robert Laffont, 1985
  • Les gobeurs de lunes, Robert Laffont, 1987
  • Massoud, l’Afghan, Éditions du Félin, 1998
  • Poussières de guerre, Robert Laffont, 2001
  • Vies clandestines, Florent Massot, 2001
  • Lettre ouverte à Joseph Kessel sur l'Afghanistan, suivi de Une envie de hurler, Bibliophane-Daniel Radford, 2002
  • Scoops, Éditions du Félin, 2002
  • préface de Chemins d'orient, Jean-Yves Grégoire, Éditions de la Boussole, 2003
  • Femme d'Asie Centrale, Mille et une nuits, 2004
  • L'étoile du soldat, Éditions Albin Michel[6]
  • L'étoile du soldat, bande dessinée parue le 17 août 2007, chez Casterman. Dessins de René Follet.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sur nytimes.com.
  2. « Manoel de Oliveira sur les traces de Buñuel », Libération, 9 septembre 2006.
  3. « Messagers clandestins », Le Monde, 21 mai 2006.
  4. « Christophe de Ponfilly et Massoud, l’ami afghan », sur geopolis.francetvinfo.fr (consulté le 13 mai 2016)
  5. Site du festival
  6. Chronique : "Le livre du jour" du 10 août 2006 - France-Info - Format RealMedia

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]