Christophe Breuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christophe Breuil
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Site web
Distinctions

Christophe Breuil, né en 1968, est un mathématicien français, spécialisé dans la géométrie algébrique et la théorie des nombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École polytechnique de 1990 à 1992, Christophe Breuil obtient ensuite en 1993 son DEA à l'université Paris-Sud 11. Il commence alors une thèse au Centre de mathématiques Laurent Schwartz de l’École polytechnique sous la direction de Jean-Marc Fontaine, et obtient son doctorat en 1996.

En 1997, il a dispensé le Cours Peccot au Collège de France.

En 1999, il publie avec Fred Diamond (en), Richard Taylor et Brian Conrad la démonstration de la conjecture de Shimura-Taniyama-Weil, complétant ainsi les travaux que Andrew Wiles et Richard Taylor avaient faits pour en déduire le dernier théorème de Fermat.

En janvier 2001, il reçoit son habilitation à diriger les recherches (Université Paris-Sud).

En octobre 2003, il est nommé directeur de recherche 2e classe au CNRS (Institut des hautes études scientifiques).

En 2007/2008, il a été professeur invité à l'Université Columbia.

En 2010, il a été conférencier invité au Congrès international des mathématiciens à Hyderabad.

Depuis 2010, il travaille à l'Université Paris-Sud en tant que directeur de recherche 1re classe au Département de mathématiques en tant que directeur de recherche du CNRS.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1996 - Thèse : Cohomologie log-cristalline et représentations galoisiennes p-adiques
  • 2001 - Habilitation : Aspects entiers de la théorie de Hodge p-adique et applications

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « À propos de la médaille d’argent de Christophe Breuil », sur cnrs.fr, (consulté le 29 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]