Christophe Brault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christophe Brault
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Christophe Brault, né en 1963 au Mans, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études secondaires au lycée Marguerite de Navarre à Alençon ; il participe alors aux activités du club théâtre, jouant notamment le rôle de « Topaze » en 1979. Après le baccalauréat, il est admis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique.

Après sa formation, il rencontre Robert Cantarella avec qui il a un compagnonnage d’une dizaine de spectacles. Il joue, entre autres, Maxime dans Le Renard du nord de Noëlle Renaude (Théâtre Ouvert, 1993), le rôle titre dans Hamlet de Shakespeare (Théâtre de Gennevilliers, 1997) et le caissier dans Du matin à minuit de Georg Kaiser (Théâtre de la Colline, 2000).

Cette alternance entre le répertoire classique et les textes contemporains font de lui un « acteur caméléon ». On le remarque autant dans le rôle de Iago dans Othello de Shakespeare (m. en scène Gilles Bouillon, CDRT de Tours, 2007), que dans le Matamore de L'Illusion comique de Pierre Corneille (m. en scène Frédéric Fisbach, Festival d'Avignon, 2004), Lucky dans En attendant Godot de Samuel Beckett (m. en scène Bernard Sobel, Gennevilliers, 2002), et un des jeunes fiancés dans Violences de Didier-Georges Gabily (m. en scène Stanislas Nordey, Théâtre national de Bretagne, la Colline, 2001).

C’est sa capacité à emprunter une multiplicité de voix et de registres qui amène Noëlle Renaude à écrire pour lui et avec lui, Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux, texte polyphonique par excellence. Les origines de cette œuvre sont singulières dans le théâtre français. Chaque épisode de la pièce-feuilleton de 350 pages, résulte d’un dialogue créatif entre l’écrivain et le comédien, où le texte de Renaude se plie à la musicalité de la voix du comédien, tout autant que l’acteur s’accommode au texte. Auteur et acteur collaborent pendant quatre ans (1994-1997), élaborant ainsi un « monologue théâtral », qui contient plus de deux mille personnages, auxquels Brault a pour charge de donner vie sur le plateau. Il poursuit son étroite collaboration avec Renaude pour Par les routes (m. en scène Frédéric Maragnani, Théâtre Ouvert, 2006).

Frédéric Fisbach reconnaît également la nature protéiforme de Brault, lui confiant le travail de « vociférateur » dans Les Paravents de Jean Genet (Brest, la Colline, 2002) où, avec Valérie Blanchon, ils donnent à entendre les voix d’une soixantaine de personnages joués par des marionnettes.

Plus récemment, le comédien prête son talent aux textes classiques, interprétant Cléante dans Tartuffe de Molière (m. en scène Stéphane Braunschweig, Théâtre national de Strasbourg, 2008), Kroll dans Rosmersholm d’Henrik Ibsen (m. en scène Braunschweig, la Colline, 2009) et le rôle titre dans Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand (m. en scène Gilles Bouillon, CDRT de Tours, 2010).

Christophe Brault a également participé au documentaire Entrée des Artistes (2007) de Laurence Serfaty et Philippe Baron consacré au métier de comédien de théâtre, aux côtés de Jacques Gamblin et de François Morel.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]