Christophe Beauregard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christophe Beauregard
Description de cette image, également commentée ci-après
Christophe Beauregard
Naissance (52 ans)
Saintes
France
Nationalité Français
Profession

Christophe Beauregard est un photographe français. Né le 9 janvier 1966 à Saintes, en France, il vit et travaille à Paris. Son atelier est situé au Bateau-Lavoir à Montmartre.

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1985 à 1990 Christophe Beauregard étudie la littérature et la civilisation anglaises à l'Université François-Rabelais de Tours. Lors de sa deuxième année la linguistique, la sémantique et l'étude de la voix narrative en littérature viennent compléter sa formation. Christophe Beauregard intégrera plus tard ces techniques littéraires dans sa photographie, pour remettre en question les places du spectateur et du producteur des images.

En 1990, Christophe Beauregard entre à l’École régionale des Beaux-Arts de Tours. Pour son projet de fin d’études en 1993, il réalise "Pinder", sa première série de photographies. Cette série de portraits en noir et blanc met en avant les artistes du cirque éponyme dans leurs costumes. Il a choisi de les photographier devant la toile du chapiteau, et utilise ce tissu rugueux comme toile de fond. Ces photographies sont frontales, prises en lumière naturelle à l'aide d'un appareil moyen format (6x6 Mamiya C330).

Depuis les années 1990 jusqu'à nos jours, Christophe Beauregard réalise des portraits pour les magazines comme Libération, Le Monde, Télérama, L'Œil mais aussi pour les marques (LVMH) et les agences de communication (Publicis Groupe, Havas, Prisma Media). Conjointement à sa pratique professionnelle, il expose en 2003 sa série "Chirurgies", des portraits en clair-obscur d'hommes et de femmes retouchés par la chirurgie esthétique. Ces images sont montrées à la Galerie Michel Journiac, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Portraits de célébrités[modifier | modifier le code]

« Dans l’exercice du portrait je ne cherche aucune vérité, aucune forme particulière, mais plutôt la rencontre à tout prix. »

— Christophe Beauregard

Laure Adler, Akhenaton, Mathieu Amalric, John Almeder, Yann Arthus-Bertrand, Georg Baselitz, Booba, Pascal Bruckner, John Cale, Philippe Decouflé, Dee Dee Bridgewater, Virginie Despentes, Emmanuelle Devos, Nicolas Duvauchelle, Fellag, Marie-Agnès Gillot, Michel Gondry, Dan Graham, Interpol, Aki Kaurismäki, Peter Klasen, Wolfgang Laib, Fabrice Luchini, Annette Messager, Philippe Meste, Takashi Miike, Jean-Pierre Mocky, Moebius, Peter Mullan, Sofi Oksanen, Erwin Olaf, Opus AKOBEN, Orlan, Jean d'Ormesson, Jean-Michel Othoniel, Richard Price, Atiq Rahimi, Yasmina Reza, Ugo Rondinone, Edith Scob, Alain Seban, Lhasa de Sela, Jorge Semprún, Michel Serrault, Ravi Shankar, Richard Shusterman, Simone Veil, Jacques Villeret, The Warlocks, Lambert Wilson

Séries[modifier | modifier le code]

Le portraitiste revient souvent sur le thème du double, en utilisant le faux pour révéler le vrai. Le déguisement est dans différentes séries une façade et un trompe-l’œil. Les enfants deviennent dans l’objectif de Christophe Beauregard les super-héros et personnages dont ils ont revêtu le déguisement (« Devils in Disguise »). Comme dans la série « Hush…Hush », les paparazzis deviennent le sujet du photographe dans leurs habits de camouflage.

Avec « Semantic tramps », l’artiste aborde le sujet des SDF de manière différente de celles déjà très représentées dans la photographie documentaire et humaniste. Il fait appel à des acteurs et des anonymes pour jouer à ces personnes vivant dans la rue, le tout avec les artifices de la fiction (maquillage, costumes, mise en scène…)[1].

Dans ses séries, Christophe Beauregard interagit avec ses modèles afin d’en faire ressortir l’individualisme de chacun. Dans « Pentimento », il montre ce que ces tatoués cherchent à effacer et inverse la tendance en choisissant le détatouage. Dans « Technomades », il garde l’idée de mettre en lumière ce qui a disparu : les personnes photographiées sont délestées de leurs appareillages technologiques nomades. Le photographe met ainsi l’accent sur ces gestes et positions corporelles dues à l’utilisation des nouveaux moyens de technologie.

« Dans cet ancrage artistique qui fait parfois de l’œuvre un document, on peut interpréter le travail photographique de Christophe Beauregard comme une saisissante étude anthropologique sur les passions ordinaires qui œuvrent en silence et qui sculptent les comportements de tout un chacun[2]. »

— Nicolas Thély, Photographe des passions ordinaires

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

2017

  • "Trouble-Fête", Espace Bateau-Lavoir, Paris

2016

  • "Bricoler dans un mouchoir de poche", Centquatre, Paris, France

2014

  • "Under cover", Galerie Golan Rouzkhosh, Paris, France

2011

  • "Trompe le monde", exposition personnelle, Galerie Briobox, Paris, France

2010

  • "Devils in disguise", TPTP Art Espace, Paris, France
  • "BLING!", Galerie Fnac, Paris, France
  • "Technomades", la Fondation Alcatel-Lucent, Naperville, Illinois, États-Unis

2009

  • "Las Vegas", Au Bon Marché Rive Gauche, Paris, France
  • "Las Vegas", Festival Voies Off Arles, France
  • "EllesVMH", LVMH, Paris, France
  • "Technomades", Atrium Alcatel-Lucent, Paris, France

2008

  • "Semantic tramps", Galerie Madé, Paris, France
  • "Semantic tramps", L'été photographique de Lectoure, Lectoure, France
  • "Chirurgies", Galerie L'œil écoute, Limoges, France

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

2017

  • "Unforgettable (You !)", NR Studios, Londres UK

2015

  • "Le travail en corps, encore", L’Hippodrome de Douai, Douai, France

2014

  • "Panorama 14", Golan Rouzkhosh Gallery, Paris, France
  • "Paparazzi!" Photographes, Stars et artistes, le Centre Pompidou-Metz, Metz, France
  • "Paparazzi!" Photographes, Stars et artistes, Schirn Kunsthalle de Francfort, Francfort, Allemagne

2013

2012

  • "Le couple à l'œuvre", Galerie Area, Paris, France
  • "La nuit de l'Année", RIP Arles 2012, Arles, France

2011

  • "Un artiste, une œuvre", la Galerie Briobox, Paris, France
  • "Las Vegas", Itinéraires des photographes voyageurs, Bordeaux, France

2009

  • "Technomades", la FFPE, Québec
  • "Transformation du paysage", La Nuit Blanche, Montréal, Canada

2008

  • "EUROPE échelle 27", la Cité des Arts, Paris, France

2007

2004

  • "Support de diffusion", Salle Journiac (espace d'exposition à l'université Paris 1), Paris, France

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

2017

  • "Ce n'est pas une maison mais mille", Drac & CD 93, Christophe Daviet-Thery

2015

  • "Chahut", la Nouvelle Galerie & Christophe Beauregard

2008

  • Semantic tramps, [13 photographies couleurs, texte d’Arlette Farge], Italie, Filigranes Éditions, septembre 2008
  • EUROPE échelle 27, [150 photographies couleurs, textes Laura Serani et Michel Foucher], Italie, Signatures / Trans Photographic Press Paris, juin 2008

2006

  • Chirurgies, [portfolio de 13 photographies couleurs, tirage de 8 exemplaires], France, Alice Travel Cie, 2006

2005

  • Manuel d’esthétique, [16 photographies couleurs, textes Vladimir Mitz et Nicolas Thély], France, Filigranes Éditions, novembre 2005

Productions[modifier | modifier le code]

2014

  • Ceux qui détiennent - Sam Francis, "In Lovely Blueness (no 1)", dans l'œil d'Anastasia, [carte postale, 600 exemplaires édités], France, Centre Pompidou-Metz, novembre 2014

2010

  • Devils in disguise - Luckibill, [poster édité en 125 tirages jet d'encre pigmentaire], France, Galerie TPTP Space, 2010

Autres[modifier | modifier le code]

2014

  • Beauregard Christophe, "Hush...Hush" [1 photographie couleur], Paparazzi! Fotografen, Stars und Künstler, p. 9, juin 2014
  • Beauregard Christophe, "Hush...Hush" [6 photographies couleurs], Néon magazine, no 16, p. 98-101, mars 2014

2013

  • Beauregard Christophe, "Technomades" [5 photographies couleurs], Place publique, no 25, p. 22-25, Automne 2013
  • Beauregard Christophe, "Semantic tramps" [1 photographie couleur], Le Monde des livres, no 21216, p. 2, avril 2013

2012

2010

  • Beauregard Christophe, "Technomades" [1 photographie couleur], Kill Screen, no 0, page de couverture, Hiver 2010
  • Beauregard Christophe, "Mona Lisa" [1 photographie couleur], La culture distribuée, Scérén, page de couverture, novembre 2010
  • Beauregard Christophe, "Technomades" [1 photographie couleur, Déjà là, octobre 2010

2009

  • Beauregard Christophe, "Technomades" [1 photographie couleur], CV82, p. 23, été 2009
  • Beauregard Christophe, "Las Vegas" [2 photographies couleurs], Esse Revue, no 67, p. 76-77, Automne 2009
  • Beauregard Christophe, "La chance" [2 photographies couleurs], Nuke, no 7, p. 74, 2009
  • Beauregard Christophe, "Semantic Tramps" [1 photographie couleur], Les Inrockuptibles, no 684, p. 33, décembre 2009

2008

  • Beauregard Christophe, "Semantic tramps" [1 photographie couleur], Le Monde 2, p. 6, juillet 2008

2006

  • Beauregard Christophe, "Portraits Chirurgie" [6 photographies couleurs], Le Monde 2, no 114, p. 18-25, avril 2006

2003

  • Beauregard Christophe, "Istanbul" [10 photographies couleurs], Les Inrockuptibles, no 402, p. 28-36, août 2003

2002

  • Beauregard Christophe, "Cirque" [3 photographies noir & blanc et 1 photographie couleur], Beaux Arts magazine / Hors-série : Le cirque et les arts, p. 14 p. 27 p. 37 p. 58, juin 2002

1998

  • Beauregard Christophe, "Photographies autour du Cirque" [8 photographies couleurs], Théâtre Aujourd'hui, CNDP, no 2, p. 32 p. 38-39 p. 47 p. 55 p. 57 p. 67 p. 96, Hiver 1998

Études critiques[modifier | modifier le code]

2014

  • Illouz Audrey, "Under Cover", catalogue Under Cover, GRK Gallery, p. 2-3, novembre 2014
  • "Christophe Beauregard", French Touch Magazine, G&G Éditions, no 2, p. 22-25, Automne 2014
  • Guerrin Michel, "Le marché des images de paparazzi", catalogue Paparazzi! Photographes Stars et Artistes, Éditions Centre Pompidou-Metz / Flammarion, p. 68-69, janvier 2014

2012

  • Avila Alin, "Feindre vrai", Le couple à l'œuvre, Area revue)s(, no 27, p. 75, Automne 2012

2010

  • Thiéry Dominique, "Héros positifs", Le Journal du SIDA, no 216, p. 4-5, juillet 2010
  • Saint-Pierre François, "Inventer la présence", catalogue Inventer le présent, Les Abattoirs-Frac Midi-Pyrénées, p. 56-57, Printemps 2010

2009

  • Cagnart Jean-Jacques, "L'image au carré", Chasseur d'images, no 319, p. 62-63, décembre 2009
  • Baqué Dominique, L'effroi du présent - Figurer la violence, Flammarion, p. 228-229, septembre 2009

2008

  • Farge Arlette, Semantic tramps, Filigranes éditions, p. 29-35, septembre 2008

2007

2005

2004

  • Thély Nicolas, "Série limitée Chirurgies", L'Œil, no 557, p. 32-33

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]