Christoph Meili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christoph Meili
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
Nom de naissance
Michel Christopher Meili
Nationalité
Suisse, américaine
Activités

Michel Christopher Meili, dit Christoph Meili, né le , est un agent de sécurité et lanceur d'alerte suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

En janvier 1997, Christoph Meili travaillait comme agent de sécurité à l'Union des banques suisses à Zurich. Il a découvert, dans la salle des destructeurs de document, que l'UBS détruisait des documents bancaires de la période 1945 - 1965, et il a supposé que certains documents concernaient des comptes ayant appartenu à des clients juifs tués dans l'Holocauste. Il a aussi découvert des documents provenant de la Reichsbank allemande listant des comptes d'actions et des titres de propriétés foncière à Berlin, confisquées par le régime nazi, et placés dans des comptes bancaires suisses. Le 8 janvier 1997, il a ramené quelques documents chez lui, puis il les a remis à une organisation juive qui a contacté la police, puis la presse le 14 janvier 1997.

Les autorités zurichoises ont réagi en émettant un mandat d'arrêt pour infraction à la loi sur le secret bancaire. À la suite de cela Meili a pris la fuite aux États-Unis où il a obtenu l'asile politique. C'est le premier citoyen helvète à avoir obtenu ce statut[1]. Le mandat d'arrêt a été annulé ultérieurement[Quand ?] mais Meili est revenu la première fois dans sa patrie en 2009[2],[3]. Christoph Meili a obtenu la nationalité américaine le 14 mai 2004. Par la suite il s'est engagé dans l'armée US, où il a obtenu une décoration[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Révélations sur « l’affaire » des fonds juifs », sur le site swissinfo.ch, 8 septembre 2003.
  2. « Ces lanceurs d'alerte qui paient leurs révélations au prix fort », sur le site RTS.
  3. « Christoph Meili : « J’aurais dû remettre les documents d’UBS à la presse » », sur le site Sept, 3 mars 2016.
  4. Film documentaire de Daniel von Aarburg ""Affäre Meili – Ein Whistleblower zwischen Moral und Milliarden"" diffusé par la TV SRF le 23.8.2018

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]