Christine de Hesse-Eschwege

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christine de Hesse-Eschwege
Titre de noblesse
Duchesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
BevernVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Christine von Hessen-EschwegeVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Julienne de Hesse-Eschwege
Charlotte von Hessen-Eschewege (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Leopold Karl von Braunschweig-Wolfenbüttel (d)
Friedrich Albrecht von Braunschweig-Wolfenbüttel (d)
Sophie-Éléonore de Brunswick-Wolfenbüttel-Bevern
Claudie Eleanore von Braunschweig-Wolfenbüttel (d)
Auguste-Ferdinand de Brunswick-Wolfenbüttel-Bevern
Ferdinand-Albert II de Brunswick-Wolfenbüttel
Ernest-Ferdinand de Brunswick-Wolfenbüttel-Bevern
Braunschweig-Lüneburg, Herzog Ferdinand Christian (d)
Heinrich Ferdinand von Braunschweig-Wolfenbüttel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Christine de Hesse (* à Cassel ; † à Bevern), est une princesse de la branche de Hesse-Eschwege de la ligne latérale Hesse-Rheinfels-Rotenbourg de la Maison de Hesse, est, par mariage, à partir de 1667, la duchesse de Brunswick-Wolfenbüttel-Bevern.

Famille[modifier | modifier le code]

Christine est la deuxième des six enfants du landgrave Frédéric de Hesse-Eschwege (« le grand Fritz »[1]), et d'Éléonore-Catherine de Deux-Ponts-Cleebourg, sœur du futur roi de Suède Charles X Gustave. Peu de choses sont connues sur son enfance. Les premières années, elle grandit avec sa mère à Eschwege. Après la mort de son père, en 1655 durant Première guerre du Nord elle hérite de son jeune frère Ernest Ier de Hesse-Rheinfels la part de Frédéric de la « Hesse-Rheinfels-Rotenbourg »[2]. Sa mère s'installe avec ses enfants sur son domaine dans l'ancien monastère de Osterholz à Brême[3].

Mariage et Descendance[modifier | modifier le code]

Le 25 novembre 1667 elle épouse à Eschwege Ferdinand-Albert Ier de Brunswick-Wolfenbüttel-Bevern (* 22 mai 1636 ; † 23 avril 1687), duc de Brunswick-Wolfenbüttel-Bevern de la Maison des Guelfes. Le château de Eschwege est donné en tant que dot de Christine à la famille de son mari[1]. Le mariage a été marqué par la jalousie de Ferdinand-Albert et sa violence.

Ils ont les enfants suivants :

La vie à Bevern et Bremen[modifier | modifier le code]

Après son mariage, Christine vit avec son mari dans la petite ville de Bevern dans son château. Son mari éprouve un intérêt considérable pour la vie culturelle. Il commande notamment une pièce de théâtre pour les 30 ans de Christine[3].

Ferdinand Albert voyage souvent et est parfois accompagné de Christine et de sa mère. Entre autres, ils visitent la Suède (1667 et 1670/71), la cour de Vienne (1674/75) séjournant souvent à Eschwege. Ils ont beaucoup de relations avec la famille royale suédoise, car la mère de Christine est la sœur du roi de Suède.

À partir de 1681, le couple vit dans l'ancien couvent de Osterholz, l'ancien douaire de la mère de Christine, puis au Domshof à Brême, jusqu'à ce qu'ils retournent en 1686, à Bevern. Christine y vit après la mort de son mari en 1687, et jusqu'à sa mort en 1702[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G. Franz Eckhart, La Maison de Hesse, Stuttgart, (ISBN 3-17-018919-0).
  • Holger Th. Gräf: Christina Landgrave de Hesse-Cassel, fils. La duchesse de Brunswick-Bevern [HK 26]. Dans: Eckhart G. François (Ed.); entre autres: la Maison de Hesse. Dictionnaire biographique, Paris, (ISBN 978-3-88443-411-6), p. 108-109.
  • Hans-Günter Kittelmann, Petit Guide à travers les Toulouse Quart 1627-1834 et la Principauté de Hesse-Rotenburg, Rotenburg an der Fulda, (ISBN 978-3-00-010155-7).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kittelmann, p. 18.
  2. Eckhart, p. 74-76.
  3. a b et c Gräf, p. 108.

Liens externes[modifier | modifier le code]