Christine Roque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christine Roque
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Christine Roque alias Christine Roques, est une chanteuse et danseuse française, née le à Toulouse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son baccalauréat, elle fait des études de danse à Paris. Elle passe par la suite une audition au petit conservatoire de Mireille. Elle y est repérée par René Joly, qui devient son producteur[1].

En 1987, elle débute avec un premier single, Premiers frissons d'amour, qui connaît un grand succès. Ce titre est écrit et composé par Corinne Sinclair. Il reste 18 semaines dans le Top Singles France et occupe durant trois semaines la dixième place dans le Top Singles France[2]. Le single Premiers frissons d'amour fut repris sur de nombreuses compilations de tubes des années 1980 (80 tubes des années 1980 - 100% francophone (2009)[3], Délire 80 (2011)[4]

Dans la foulée, elle travaille sur d'autres titres en vue d'un album. Elle reprend la graphie exacte de son patronyme, soit Roques, et enregistre les singles Rêves impudiques (1987) et Jeremy (1988)[5].

Son producteur étant en désaccord avec CBS qui voulait que Christine devienne une artiste « maison », il décide de partir chez WEA. Elle y enregistre Sale menteur et le scénario se reproduit. Christine met fin à son contrat avec René Joly. Sa carrière de chanteuse s’arrête là. Christine Roque a créé une association de danse classique et comédie musicale[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles
  • 1987 : Premiers frissons d'amour - #10 in France, Silver disc
  • 1988 : Rêves impudiques
  • 1988 : Sale menteur
  • 1988 : Jérémy
  • 1989 : J'ai l'âme romanesque

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]