Christine Orban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christine Orban
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (60 ans)
Casablanca (Maroc)
Activité principale
Distinctions
Chevalier de la légion d'honneur, Chevalier des Arts et des lettres, Officier du Wissam Alaouit
Auteur
Langue d’écriture Français

Christine Orban, née le à Casablanca (Maroc), est une écrivain, dramaturge et critique littéraire française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle arrive en France à l'âge de 18 ans pour suivre des études de droit à la faculté d'Assas et à celle de la Sorbonne, obtenant un DEA puis un DESS de droit privé, comme le souhaitait son père[1] mais décide de se tourner vers la littérature. Elle publie son premier roman Les petites filles ne meurent jamais en 1986 sous son nom de jeune fille, Christine Rheims[2].

En 1991, elle publie La Femme amoureuse chez Flammarion puis, cinq ans plus tard, Une folie amoureuse chez les éditions Grasset, en collaboration avec son époux[3]. Depuis, vingt-cinq autres ont suivi[4].

Son troisième roman, Le Collectionneur, publié en 1993, est adapté au théâtre en 2010. Il raconte l'histoire d'Arpad, un numismate qui préfère les pièces de monnaie à sa femme qui se fait voler une pièce en or à l'effigie de Cléopâtre, inspiré d'un épisode de sa propre vie[5].

Depuis 2004, elle est membre du jury du Prix Littérature & Musique, décerné lors du Festival Littérature et Musique de Deauville. Il récompense un auteur français dont le travail d'écriture est en lien avec la musique et lui décerne une bourse de 4.500€[6]. Elle est aussi membre du jury pour le Prix Montalembert du Premier roman de femme destiné à soutenir la jeune création littéraire française[7].

On lui décerne le Prix du roman historique en 2014 pour Quel effet bizarre faites vous sur mon coeur.

En 2014, un rétrospective de ses œuvres est exposé à la Galerie 55Bellechasse dans le 7e arrondissement de Paris[8]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est la veuve de Louis Rheims, avocat, premier secrétaire de la Conférence des avocats de Paris, membre de l'ordre du Barreau[9], ayant donné son nom à l'amphithéâtre « Louis-Rheims » de l'École de formation du barreau de Paris et ayant publié en 1988 « Le guide de l'héritage », coécrit avec Maitre Christiane Letulle Joly.

Elle est mariée à l'éditeur Olivier Orban[10], avec qui elle a deux fils : Roman et Milan[11].

Elle fut championne du Maroc de dressage et de concours complet d'équitation[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les petites filles ne meurent jamais, sous le nom de Christine Rheims, JC Lattès, 1986.
  • Le Fil de soi, éd. Olivier Orban, 1988.
  • Une année amoureuse dans la vie de Virginia Woolf, éd. Olivier Orban, sous le nom de Christine Duhon 1990.
  • La Femme adultère, Flammarion, 1991.
  • Une Folie amoureuse, en collaboration avec Olivier Orban, Grasset, 1990.
  • Le Collectionneur, Albin Michel, 1994.
  • L'Âme Sœur, Albin Michel, 1998.
  • L'Attente, Albin Michel, 1999.
  • Ungaro, éd. Assouline, 1999.
  • J'étais l'origine du monde, Albin Michel, 2000.
  • Fringues, Albin Michel, 2002.
  • Le Silence des hommes, Albin Michel, 2003.
  • La Mélancolie du dimanche, Albin Michel, 2004[12].
  • Deux fois par semaine, Albin Michel, 2005.
  • One day my sister disappeared - a Memoir-Random House, 2005.
  • Petites phrases pour traverser la vie en cas de tempête... et par beau temps aussi, Albin Michel, 2007.
  • N'oublie pas d'être heureuse, Albin Michel, 2009[13].
  • La vie m'a dit..., Albin Michel, 2009.
  • Le Collectionneur théâtre, Albin Michel, 2010.
  • Le Pays de l'absence, Albin Michel, 2011.
  • 52 cadavres exquis de Christine Orban, Yann Queffélec, Didier Van Cauwelaert, Tatiana de Rosnay, Harold Cobert, Daniel Picouly et Irène Frain, création Play Bac, 2011.
  • Virginia et Vita, Albin Michel, 2012[14].
  • Quel effet bizarre faites-vous sur mon cœur, Albin Michel, 2014.
  • Charmer, s’égarer et mourir, Albin Michel, 2016.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Christine Orban a signé le texte d'une chanson intitulée « Je ne suis pas celle » pour l'album D'elles, de Céline Dion[15].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la légion d'Honneur en 2009[16]
  • Chevalier des Arts et des Lettres.
  • Officier du Wisam Alaouite.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • « Meurtres au Pays du cauchemar », VSD, 2012.
  • « Le sacrifice de Joséphine », série Les amants de l'histoire, Le Parisien, 2013.
  • « Vous voulez dire que je suis snob ? », série Conversation impossible : un entretien entre Christine Orban et Virginia Woolf, Vanity Fair, 2014.
  • « Moi, Caroline actrice entre rêve et réalité », série de l'été du Figaro Madame, juillet 2011.
  • " Une nuit pour changer de vie", Édition des Héroïnes , Madame Figaro, juillet 2016
  • Nouvelle: Histoire sans fin, Le pacte Amoureux , Femme actuelle, 2016

Entretiens[modifier | modifier le code]

Entre autres :

  • Avec Charlie Rose à New York Bloomberg TV
  • Avec Boris Cyrulnik pour Le Figaro Magazine.
  • Avec Jorge Semprún pour Le Figaro Magazine.
  • Avec Sœur Emmanuelle : dossier spécial Noël et dossier Figaro Magazine.
  • Avec Bernard-Henri Lévy pour Paris Match.
  • Avec Bernard Arnault pour Paris Match
  • Avec Monica Lewinsky pour le Figaro Madame
  • Conférence sur Marie-Antoinette Charmer , s'égarer et mourir à la Société de lecture à Genève. le 24 octobre 2016
  • Entretien avec Karine Le Marchand pour Match.
  • Entretien avec Isabelle Adjani pour Match.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Christine Orban », sur Evene.fr (consulté le 2 mai 2018)
  2. « Christine Orban : «Je connais la puissance du désir» », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « Christine Orban », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Christine Orban: "Les mots peuvent tuer" », Femme Actuelle,‎ (lire en ligne)
  5. Le Point, magazine, « Christine Orban : "Le Collectionneur" sur les planches », sur Le Point.fr (consulté le 2 mai 2018)
  6. « Le prix littéraire du Festival », inDeauville - Tourisme, Evénements, City Guide - Site officiel du territoire Deauville,‎ (lire en ligne)
  7. Patrice Roland, « Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 - Prix Montalembert du premier roman de femme », sur www.univ-paris3.fr (consulté le 2 mai 2018)
  8. « Exposition Rétrospective Christine ORBAN 1985-2014 à Paris », sur Les Sorties (consulté le 2 mai 2018)
  9. a et b 47-4800_2002_num_128_4_1772.pdf
  10. http://www.evene.fr/celebre/biographie/christine-orban-11115.php.
  11. http://www.pointdevue.fr/elu/134/Christine-Orban.
  12. Interview 2009 : http://www.rdvtele.com/encore/a-lire-et-a-relire/emission14/
  13. http://www.sablachallandaise.com/2011/06/noublie-pas-detre-heureuse-christine.html
  14. http://chroniquesdelarentreelitteraire.com/2012/01/romans-francais/virginia-et-vita-de-christine-orban
  15. http://www.parolesmania.com/paroles_celine_dion_67/paroles_je_ne_suis_pas_celle_495850.html
  16. « Légion d'honneur, la promotion du Nouvel An », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)