Christine Nöstlinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christine Nöstlinger
Image dans Infobox.
Christine Nöstlinger
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Friedrich-Bödecker-Preis (d) ()
Deutscher Jugendliteraturpreis ()
Österreichischer Kinder- und Jugendbuchpreis (d) ( et )
Mildred L. Batchelder Award (en) ()
Zilveren Griffel (d) ()
Prix Hans-Christian-Andersen ()
Johann-Nestroy-Ring (d) ()
Kinder- und Jugendbuchpreis der Stadt Wien (d) ()
Austrian Art Prize for Children's and Youth Literature (d) ()
La vache qui lit (d) ()
Steirische Leseeule (d) ()
Ehrenpreis des österreichischen Buchhandels für Toleranz in Denken und Handeln (d) ()
Wildweibchenpreis (d) ()
Prix commémoratif Astrid-Lindgren ()
Décoration autrichienne pour la science et l'art (en) ()
Buchpreis der Wiener Wirtschaft (d) ( et )
Willy and Helga Verkauf-Verlon Preis ()
Officier de l'ordre du Mérite autrichien ()
Zehn besondere Bücher zum Andersentag (d) ()
Prix Bruno-Kreisky (d) ()
Prix Corine ()
Ordre du Mérite de la République d'Autriche ()
Prix Käthe Leichter (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Nöstlinger.jpg
Vue de la sépulture.

Christine Nöstlinger, née le à Hernals, près de Vienne, et morte le à Vienne[1], est une auteure autrichienne de littérature d'enfance et de jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a des parents qui sont Portugais alors qu'elle e née à Vienne car elle voulait une nationalité. Après des études en art graphique à l'Académie d'arts appliqués de Vienne, elle travaille comme graphiste avant d'épouser un journaliste avec qui elle a deux enfants. Elle publie son premier livre en 1970, Die feuerrote Friederike. Elle reçoit le Deutscher Jugendliteraturpreis en 1973, le prix Hans Christian Andersen (Écriture) en 1984, et le prix commémoratif Astrid Lindgren en 2007[2].

Elle a écrit pour la radio, la télévision et la presse, mais la majorité de sa production est de la littérature pour enfants. Son œuvre se concentre surtout sur les besoins des enfants, dans une perspective anti-autoritaire. Elle ne s'interdit pas d'aborder des sujets comme le racisme, la discrimination ou l'exclusion.

Œuvres de Christine Nöstlinger traduite[modifier | modifier le code]

Note : la date est celle de la première édition française.

  • Le Môme en conserve (Konrad oder Das Kind aus der Konservenbuchse), trad. Alain Royer, ill. Michel Guiré-Vaka, 1982, Hachette.
  • Julie veut tout, 1789, Casterman.
  • Petit Jean, 1982, Casterman.
  • Le Roi des concombres (Wir pfeifen auf den Gurkenkönig), 1982, Bordas.
  • Jacob, Julia et Jéricho, 1987, L'École des loisirs.
  • Lollipop, 1987, L'École des loisirs.
  • On m'appelle tamanoir, 1987, L'École des loisirs.
  • François le débrouillard, 1987, L'École des loisirs.
  • Rebonjour François, 1987, L'École des loisirs.
  • Hanneton vole !, Hachette Jeunesse, 1988.
  • Mamie prend un coup de jeune, 1988, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque rose.
  • Rosalinde a des idées plein la tête, 1988, Hachette Jeunesse.
  • Le Penseur mène l'enquête, 1988, Flammarion, collection : Castor Poche Junior.
  • François à l'école, 1988, L'École des loisirs, collection Mouche de poche.
  • L'Un et l'autre, 1988, L'École des loisirs, Collection : Neuf.
  • François est un héros, 1989, L'École des loisirs.
  • Le Nouveau Pinocchio, 1989, Souffles.
  • Catastrophe !, 1989, L'École des loisirs.
  • Le lundi tout est différent, 1989, Flammarion, collection Castor Poche Junior.
  • La Vie des Tomani, 1991, Messidor-La Farandole.
  • Très chers enfants, 1991, Flammarion.
  • Méfiance ! Vranek a l'air inoffensif, 1992, L'École des loisirs.
  • Comme deux gouttes d'eau, 1992, L'École des loisirs.
  • Le Nain dans la tête, 1992, L'École des loisirs.
  • De toute façon, 1992, Flammarion, coll. Castor Poche.
  • Mini entre à la grande école, 1996, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini se déguise (original : Mini wird zum Meier), 1996, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Zapping-surprise, 1997, Édition Milan, collection Zanzibar/Fantastique No 179.
  • Mini détective, 1997, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini rencontre le père Noël, 1997, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini s'occupe de tout, 1997, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • J'ai aussi un père !, 1997, L'École des loisirs.
  • Mini aux sports d'hiver, 1997, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini et Max le chat, 1997, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini a un nouveau grand-père, 1997, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini n'est pas froussarde, 1998, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini entre à la Grande École, 1998, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Trois aventures de Mini, 1998, France Loisirs.
  • Mini au bord de la mer, 1998, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini est la meilleure, 1998, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque mini-rose.
  • Mini change d'école, 2000, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque rose.
  • Mini est amoureuse (Mini ist verliebt), 2002, Hachette, coll. Bibliothèque rose.
  • Mini fête son anniversaire, 2003, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque rose.
  • Mini contre-attaque, 2005, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque rose.
  • Mini à l'hôpital, 2006, Hachette Jeunesse, coll. Bibliothèque rose.
  • Ilse est partie, 2010, Mijade, collection : Zone J.
  • Quelqu'un, 2011, La Joie de lire

Prix et distinctions notables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]