Christine Lavant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavant.
Christine Lavant
Klagenfurt - Musilhaus - Christine Lavant.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
St. Stefan im Lavanttal (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
WolfsbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Distinctions
Prix Anton-Wildgans ()
Grand prix d'État de littérature autrichien (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Christine Lavant, pseudonyme de Christine Habernig (née Christine Thonhauser le à St. Stefan im Lavanttal (vallée du fleuve Lavant en allemand) dans l'est de la Carinthie autrichienne, et décédée le à Wolfsberg) est une écrivaine et artiste autrichienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa biographie d'avant-guerre est encore peu renseignée. Neuvième enfant d'une pauvre famille de mineurs, elle souffre d'adénopathie tuberculeuse, de tuberculose pulmonaire, de pneumonie, d'otite moyenne aiguë, et de dépression. Elle ne peut achever sa scolarité secondaire, et vit à la maison familiale : lire, écrire, peindre, tricoter. Au cours d'un traitement médical à Klagenfurt, un médecin lui offre un livre de Rainer Maria Rilke, qui transforme sa vie.

En 1939, après la mort de ses parents, elle épouse Josef Habernig, peintre, et ancien propriétaire terrien, son aîné de presque 35 ans.

En 1945, l'éditeur allemand Viktor Kubczak découvre et publie sa littérature narrative, dont elle aurait détruit l'essentiel dans les années 1930, pour n'avoir pas pu être éditée.

Son œuvre poétique lui vaut de nombreux prix littéraires dans son pays.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • L'Amour inachevé (Die unvollendete Liebe), 1949
  • L'Écuelle du mendiant
  • Fuseau dans la lune
  • Le Cri du paon

Prose[modifier | modifier le code]

  • L'Enfant (Das Kind), 1948
  • La Mal-née (Das Wechselbälgchen), 1998

En traduction[modifier | modifier le code]

  • Les Étoiles de la faim, « Orphée », La Différence, 1993. Choix et traduction de Christine et Nils Gascuel, présentation de Nils Gascuel.
  • Das Kind (L'Enfant), Léo Scheer, 2006. Traduit par François Mathieu.
  • La Mal-née, Nouvelles Éditions Lignes, 2008. Traduit par François Mathieu.
  • Un art comme le mien n'est que vie mutilée, Nouvelles Éditions Lignes, 2009. Anthologie de poèmes choisis, traduits et présentés par François Mathieu.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]