Christine Groult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christine Groult
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Christine Groult, née en 1950 à Caen, est une compositrice française de musique électroacoustique[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Christine Groult s'intéresse très tôt à la musique contemporaine, notamment à la musique concrète, par le biais de la radio. Enfant déjà, elle s'aide d'un magnétophone pour faire ses propres field recordings[2]. Après de premiers cours de chant au conservatoire de Caen, elle commence sa formation musicale au début des années 1970 au Groupe de recherches musicales (GRM) de Pierre Schaeffer. Elle étudie également la musicologie à la Sorbonne[3].

De 1976 à 1986, elle devient l'assistante de Michel Decoust au service pédagogique de l'IRCAM. De 1985 à 1990 elle dirige le Studio de musique électroacoustique au Conservatoire de Chalon-sur-Saône[4]. En 1989, elle obtient son Certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique suite à quoi elle dirige la classe d'électroacoustique du Conservatoire de Pantin (CRD)[5],[6],[7] entre 1990 et 2015.

En 1995 elle participe avec Christian Zanési, Regis Renouard-Larivière et Jean-Yves Bosseur à l'édition de la revue Ars Sonora, en collaboration avec le Centre de documentation de la musique contemporaine[8].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Christine Groult compose exclusivement de la musique électroacoustique et acousmatique. Sa pratique professionnelle débute en 1985, au Studio de musique électroacoustique à Chalon-sur-Saône. À cette époque, elle s'intéresse surtout à la musique concrète[7],[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1993 : L'Heure alors s'incline... (Metamkine)
  • 1993 : Lame de fond (Body & Soul)
  • 2006 : Étincelles (Motus)
  • 2006 : La Condition de captive (trAce Label)
  • 2015 : Nahash, avec Beatriz Ferreyra (trAce Label)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éditions des femmes - Antoinette Fouque, « Christine Groult, Dictionnaire créatrices », sur www.dictionnaire-creatrices.com (consulté le 15 septembre 2018)
  2. « WDR 3 open: Studio Elektronische Musik - 07.05.2014 - WDR 3 », archive.is,‎ (lire en ligne, consulté le 15 septembre 2018)
  3. a et b (en) « GROULT Christine (1950) », Centre de documentation de la musique contemporaine,‎ (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2018)
  4. Gayou, Évelyne., Le GRM, Groupe de recherches musicales : cinquante ans d'histoire, Fayard, impr. 2007 (ISBN 9782213635613 et 2213635617, OCLC 470521638, lire en ligne), p. 248-249
  5. Gayou, Évelyne., Le GRM, Groupe de recherches musicales : cinquante ans d'histoire, Fayard, impr. 2007 (ISBN 9782213635613 et 2213635617, OCLC 470521638, lire en ligne), p. 272
  6. Gayou, Évelyne., Le GRM, Groupe de recherches musicales : cinquante ans d'histoire, Fayard, impr. 2007 (ISBN 9782213635613 et 2213635617, OCLC 470521638, lire en ligne), p. 315
  7. a et b Tracelab, « Christine Groult - tracelab », tracelab,‎ date de publication inconnue (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2018)
  8. Gayou, Évelyne., Le GRM, Groupe de recherches musicales : cinquante ans d'histoire, Fayard, impr. 2007 (ISBN 9782213635613 et 2213635617, OCLC 470521638, lire en ligne), p. 256

Liens externes[modifier | modifier le code]