Christine Egerszegi-Obrist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une femme politique image illustrant suisse
Cet article est une ébauche concernant une femme politique suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Christine Egerszegi-Obrist
Portrait de Christine Egerszegi-Obrist
Portrait de Christine Egerszegi-Obrist
Fonctions
Conseillère aux États
[1]
Législature 48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
Présidente du Conseil national
[1]
Législature 48e (2003-2007)
Prédécesseur Claude Janiak
Successeur André Bugnon
Conseillère nationale
[1]
Législature 45e (1995-1999)
46e (1999-2003)
47e (2003-2007)
Biographie
Nom de naissance Christine Egerszegi
Date de naissance (68 ans)[1]
Lieu de naissance Baden, Suisse
Nationalité suisse
Parti politique Parti libéral-radical

Christine Egerszegi-Obrist, née le 29 mai 1948 à Baden, est une femme politique suisse membre du Parti libéral-radical. Elle préside le Conseil national en 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Baden, Mellingen et Riniken[1], Christine Egerszegi devient membre du Parti radical-démocratique en 1984. En avril 1989[1], elle accède au Grand Conseil du canton d'Argovie et occupe ce mandat jusqu'à son élection au Conseil national en octobre 1995 ; elle préside cette chambre parlementaire en 2006-2007[2]. De 1995 à 2005, elle est membre de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique et sa vice-présidente de 2003 à 2005[1].

À l'occasion des élections fédérales du 21 octobre 2007, elle est élue au Conseil des États comme représentante du canton d'Argovie[3]. Depuis, elle est membre de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique, dont elle est à nouveau vice-présidente de 2009 à 2011 puis présidente depuis 2011[1].

Elle est également présidente du comité de l'initiative populaire fédérale « jeunesse + musique »[4].

Egerszegi est veuve, mère de deux enfants et grand-mère de cinq petits-enfants[1],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Biographie de Christine Egerszegi-Obrist sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. (de) « Egerszegi präsidiert Nationalrat − Mit 159 von 171 gültigen Stimmen gewählt », Neue Zürcher Zeitung, 4 décembre 2006
  3. (de) « Christine Egerszegi ist erste Ständerätin », Aargauer Zeitung, 2 octobre 2007
  4. (de) Initiative « jeunesse + musique »
  5. (de) [PDF] « Portrait de Christine Egerszegi-Obrist », Der Sonntag, 7 novembre 2010

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Christine Egerszegi-Obrist » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]