Christine Beckers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beckers.
Christine Beckers
Description de cette image, également commentée ci-après

Christine Beckers en 1978.

Biographie
Surnom Christine
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Uccle, BelgiqueDrapeau de la Belgique
Nationalité Belgique Drapeau de la Belgique
Nationalité sportive Belgique Drapeau de la Belgique
Carrière
Années d'activité 1966 - 1979
Qualité Pilote automobile
Championne de Belgique des conductrices
Champion 1967, 1968, 1969, 1970, 1972 et 1974

Christine Beckers (dite "Christine"), née le à Uccle (Belgique), est une pilote automobile belge ayant brillé dans toutes les disciplines : circuit (tourisme et prototypes), rallye, rallye-raid, course de côte, slalom, et même NASCAR (en 1977.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts en 1966 en rallye en NSU. Elle pilote pour cette marque pendant 2 ans, remportant le Challenge éponyme en 1967, année où elle participe à 29 épreuves dont l'édition des 24 heures de Francorchamps avec Marie-Claude Beaumont. Elle obtient son premier titre de Championne de Belgique des Conductrices.

En 1968, après plusieurs succès en NSU 1000 TT et quelques courses en monoplace Formule Vee, elle est engagée comme pilote officielle par Alfa Romeo Benelux. En 37 épreuves, tant en circuit qu'en rallye, elle gagne régulièrement sa classe en Alfa GTV. Point d'orgue de sa saison, elle remporte, au volant de l'Alfa GTA SA du Team Lucien Bianchi le classement général de la course de côte d'Houyet.

Elle participe à onze reprises aux 24 Heures de Spa, y disputant sa dernière course officielle sur circuit en juillet 1980. Participant 4 fois aux 24 Heures du Mans entre 1973 et 1977, elle s'y distingue particulièrement en 1974, épaulée par la Française Marie Laurent et la Belge Yvette Fontaine, remportant l'épreuve à bord de la Chevron Seiko en classe 2 Litres. En 1976, elle est intégrée à la prestigieuse écurie Inaltéra, avec Henri Pescarolo et Jean-Pierre Beltoise, en équipe avec Jean-Pierre Jaussaud et Jean Rondeau. En 1977, associée à Lella Lombardi (seule femme ayant marqué un point au Championnat du Monde de Formule 1), elle obtient le meilleur classement féminin existant pour la compétition à ce jour (11e au général), malgré une série de tête-à-queue consécutif à un court-circuit du coupe circuit à plus de 320 km à l'heure dans la ligne droite des Hunaudières. En pleine nuit, le répare seule son Inaltéra, ce lui coûte plus de 2 heures d'arrêt, tant sur la piste que dans les stands.

Elle fut fiancée au Français Roger Dubos (de) (responsable de l'école de pilotage du circuit d'Albi, et champion de France de Formule MEP[1] en 1969). Celui-ci décède lors de l'édition 1973 des 24 Heures de Spa au cours d'un accident avec l'Allemand Hans-Peter Joisten.

Elle participe à trois éditions du Paris - Dakar, en 1979, 1980 et 1982.

Éclectique, elle reste la seule européenne à s'être qualifiée en Nascar sur l'ovale de Daytona. Sur ce circuit mythique, elle prend part à deux éditions des 24 Heures, au volant de l'Inaltera et de la BMW M3.

De formation journaliste, après son retrait de la compétition, elle exerce pleinement ce métier notamment dans des revues automobiles. Elle pratique également la moto, l'aviation, le parapente et le quad, et effectue plusieurs traversées du désert avec son mari Louis Schmitz. Ensemble, ils sponsorisent Thierry Boutsen en Formule 1, avant d'adopter, avec l'aide de Thierry et Ayrton Senna, deux enfants originaires du Brésil. Leur fils, malheureusement autiste, les pousse à s'investir énormément pour la cause de ce handicap. Leur fille Laure-Marie vient de leur donner un petit Samuel.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

  • Cinq fois Championne de Belgique des conductrices, en 1967, 1968, 1969, 1970, 1972 et 1974;

Victoires et classements notables[modifier | modifier le code]

(Nota Bene: elle fut encore associée dans l'épreuve mancelle à Jean Rondeau et Jean-Pierre Jaussaud en 1976, pour l'obtention d'une 21e place sur Inaltéra)

Distinction[modifier | modifier le code]

Remarque[modifier | modifier le code]

  • Seule européenne à s'être qualifiée en NASCAR à Daytona (Firecracker 400) en 1977.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pour Maurice Émile Pezous, concessionnaire Citroën albigeois inventeur de ladite Formule à vocation économique)
  2. 1970 European Touring Car Championship, sur TouringCarRacing.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La course ou la vie. Itinéraire d'une femme rapide, Christine Beckers, coll. Beau Livre, éd. Avant-Propos, 2014 (ISBN 978-2930627908) (préface d'Henri Pescarolo, côtoyé chez Inaltéra en 1976);
  • Mensuel Rétrocourse, avril 2012, article Rencontre: Christine Beckers, p. 81-84.

Liens externes[modifier | modifier le code]