Christina Obergföll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christina Obergföll
image illustrative de l’article Christina Obergföll
Christina Obergföll en 2015
Informations
Disciplines Lancer du javelot
Période d'activité 1999 - 2016
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemande
Naissance (36 ans)
Lieu Lahr/Schwarzwald
Taille 1,75 m
Poids 78 kg
Palmarès
Jeux olympiques - 2 -
Championnats du monde 1 2 -
Ligue de diamant 2 - 1
Championnats d'Europe - 2 -

Christina Obergföll (née le à Lahr/Schwarzwald) est une athlète allemande spécialiste du lancer du javelot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se distingue lors de la saison 2005 en remportant la médaille d'argent des Championnats du monde d'Helsinki. Elle établit à cette occasion un nouveau record d'Europe du lancer du javelot avec la marque de 70,03 m réussie à son deuxième essai, s'inclinant finalement face à la Cubaine Osleidys Menéndez, auteur du nouveau record du monde de la discipline avec 71,70 m[1].

Le , lors de la première journée de la Coupe d'Europe des nations de Munich, Christina Obergföll remporte l'épreuve et porte le record continental à 70,20 m[2]. Elle participe aux Championnats du monde d'Osaka, en août 2007, et décroche une nouvelle médaille d'argent avec un lancer à 66,46 m, devancée finalement par Tchèque Barbora Špotáková (67,07 m)[3]. Elle se classe troisième de la finale mondiale de l'IAAF disputée en fin de saison 2007 à Stuttgart.

En 2008, l'Allemande monte sur la troisième marche du podium des Jeux olympiques de Pékin, derrière Barbora Špotáková et la Russe Maria Abakumova, en réalisant un lancer à 66,13 m[4]. Elle est dépossédée de son record d'Europe par Barbora Špotáková qui réalise 72,28 m en septembre 2008 à Stuttgart.

Vainqueur en 2009 de la première édition des Championnats d'Europe par équipes avec 68,59 m, elle prend la cinquième place des Championnats du monde de Berlin avec 64,34 m.

Elle décroche son premier podium continental en août 2010 à l'occasion des Championnats d'Europe de Barcelone. Elle termine deuxième du concours avec un jet à 65,58 m mais doit abandonner le titre à sa compatriote Linda Stahl (66,81 m)[5]. Elle participe lors de cette saison au circuit mondial de la Ligue de diamant et obtient la troisième place au classement général final, derrière Barbora Špotáková et Kara Patterson, en remportant notamment la dernière épreuve à Bruxelles avec un lancer à 67,31 m.

En 2011, elle remporte la Ligue de diamant en s'adjugeant cinq victoires en sept concours.

Christina Obergföll dispute les championnats d'Europe 2012, à Helsinki en Finlande, mais est battue pour la première place par l'Ukrainienne Vira Rebryk. Elle se classe également deuxième des Jeux olympiques de Londres avec un lancer à 67,16 m, laissant la victoire à la Tchèque Barbora Špotáková (69,55 m).

Vainqueur des championnats d'Europe par équipes, en juin 2013, elle remporte les cinq premières étapes de la Ligue de diamant et fait partie des favorites au titre pour les championnats du monde. À Moscou, en finale, l'Allemande établit la marque de 69,05 m à son deuxième essai, et décroche son premier titre mondial, devant l'Australienne Kimberley Mickle et la Russe Mariya Abakumova[6].

Le 21 mai 2016 à Halle, Christina Obergföll s'impose avec un jet à 64,96 m devant la Française Mathilde Andraud (63,54 m)[7].

Elle met un terme à sa carrière le 3 septembre à l'occasion de l'ISTAF Berlin qu'elle remporte avec un jet à 64,28 m[8].

Dopage[modifier | modifier le code]

À la suite du scandale de dopage concernant la Russie, 454 échantillons des Jeux olympiques de Pékin 2008 ont été retestés en 2016 et 31 se sont avérés positifs dont Mariya Abakumova, médaillée d'argent du javelot. Par conséquent, Christina Obergföll pourrait se voir attribuer la médaille d'argent de ces Jeux si l'échantillon B (qui sera analysé en juin) se révèle également positif[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2000 Championnats du monde juniors Santiago du Chili 8e 50,23 m
2005 Championnats du monde Helsinki 2e 70,03 m
2006 Championnats d'Europe Göteborg 4e 61,89 m
2007 Championnats du monde Osaka 2e 66,46 m
Finale mondiale Stuttgart 3e 62,47 m
2008 Jeux olympiques Pékin 2e 66,13 m
Finale mondiale Stuttgart 2e 63,28 m
2009 Championnats d'Europe par équipes Leiria 1re 68,59 m
Championnats du monde Berlin 5e 64,34 m
2010 Championnats d'Europe par équipes Bergen 1re 59,88 m
Championnats d'Europe Barcelone 2e 65,58 m
Ligue de diamant 3e détails
2011 Championnats d'Europe par équipes Stockholm 1re 66,22 m
Ligue de diamant 1re détails
2012 Championnats d'Europe Helsinki 2e 65,12 m
Jeux olympiques Londres 2e 65,16 m
2013 Championnats d'Europe par équipes Gateshead 1re 62,64 m
Championnats du monde Moscou 1re 69,05 m
Ligue de diamant 1re détails
2015 Championnats d'Europe par équipes Cheboksary 1re 61,69 m
Championnats du monde Pékin 4e 64,61 m
Ligue de diamant 4e détails
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 8e 62,92 m

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
Lancer du javelot 70,20 m Drapeau : Allemagne Munich 23 juin 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Résultats des Championnats du monde de 2005 », sur iaaf.org (consulté le 5 août 2011)
  2. (en) Jörg Wenig, « 70.20 European Javelin Throw record for Obergföll in Munich – European Cup, Day 1 », sur iaaf.org, (consulté le 5 août 2011)
  3. (en) « Résultats des Championnats du monde de 2007 », sur iaaf.org (consulté le 5 août 2011)
  4. (en) « Résultats des Jeux olympiques de 2008 », sur iaaf.org (consulté le 5 août 2011)
  5. (en) « Résultats des Championnats d'Europe 2010 », sur tilastopaja.org (consulté le 5 août 2011)
  6. (en) « Championnats du monde 2013 : résultats du lancer du javelot féminin », sur iaaf.org,
  7. Förderverein Hallesche Werfertage, « LaIVE - Hallesche Werfertage am 21.05.2016/22.05.2016 », sur www.cosa-software.de (consulté le 21 mai 2016)
  8. (de) « Christina Obergföll plant Abschiedsvorstellung beim ISTAF », (consulté le 3 août 2016)
  9. « Recheck shows positive doping samples of 14 Russian 2008 Olympic athletes », sur TASS (consulté le 25 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :