Christina Lamb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christina Lamb
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Influencée par
Site web
Distinctions
Liste détaillée

Christina Lamb OBE (née le ) est une journaliste et biographe britannique. Elle est la correspondante en chef pour The Sunday Times.

Lamb est la récipiendaire de quatorze récompenses majeures, dont quatre British Press Awards et le Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre[1]. Elle est membre honoraire de l'University College d'Oxford, membre de la Royal Geographical Society et membre du Wilson International Center for Scholars à Washington DC[2]. En 2013, la reine lui décerne un Ordre de l'Empire britannique pour services rendus au journalisme[3]. En , Lamb reçoit un doctorat honorifique en droit de l'Université de Dundee[4],[5].

Elle a écrit huit livres dont le best-seller The Africa House et Je suis Malala, co-écrit avec Malala Yousafzai, qui est nommé Popular Non-Fiction Book of the Year par le British National Book Awards 2013[6],[7],[8].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lamb fait ses études au Lycée Nonsuch pour filles (en) et à l'University College où elle obtient une licence en philosophie, politique et économie. Elle s'est d'abord fait connaître en remportant le titre de jeune journaliste de l'année pour sa couverture de l'occupation soviétique de l'Afghanistan en 1988[9]. Peu de temps après avoir obtenu son diplôme d'Oxford, elle voyage avec les Moudjahidin pour lutter contre l'occupation soviétique, passant deux années à Peshawar. Elle fait des reportages sur le Pakistan et l'Afghanistan depuis près de trois décennies[10],[11].

Lamb est basée à Islamabad et à Rio de Janeiro pour le Financial Times et à Johannesbourg et à Washington DC pour The Sunday Times[9]. Elle couvre les guerres de l'Irak à la Libye, de l'Angola à la Syrie[12] ; la répression de l'Érythrée au Zimbabwe ; et voyage aux confins de l’Amazonie pour visiter des tribus isolées[13],[14]. Elle accorde une attention particulière à des questions telles que les filles enlevées par Boko Haram au Nigeria[15], les yazidis esclaves sexuelles en Irak[16] et la situation des femmes afghanes[9],[17].

En , elle doit quitter le Pakistan après avoir découvert la preuve d'une opération secrète menée par des éléments malhonnêtes de l'ISI , le service de renseignement de l'armée pakistanaise, visant à faire passer des armes aux Talibans[18]. En 2006, elle survit à une embuscade des talibans avec des troupes britanniques dans la région de Helmand[19],[20]. Elle est également dans le bus de Benazir Bhutto lors de son explosion en [21],[22],[23].

Je suis Malala est traduit en 40 langues et s'est vendu à près de deux millions d'exemplaires dans le monde[24]. Son dernier livre, Nujeen, l'incroyable périple, coécrit avec Nujeen Mustafa, est publié par William Collins (Londres) en et traduit en neuf langues[25].

La première pièce de Lamb intitulée Drones, Baby, Drones avec Ron Hutchison est présentée au théâtre Arcola à Londres en 2016[26],[27],[28].

Lamb est membre du conseil international de l'Institute for War and Peace Reporting (en) (IWPR)[29] et est marraine du groupe caritatif britannique Afghan Connection (en)[30].

En 2009, un portrait de Lamb est exposé au Ashmolean Museum d'Oxford[31],[32]. Une photo d'elle par Francesco Guidicini se trouve dans la collection de photographies de la National Portrait Gallery[33]. Elle sert d'inspiration au personnage d'Esther dans le roman Le Zahir (2005) écrit par Paulo Coelho[34],[35],[36].

En 2017, elle est la première femme ancienne étudiante de premier cycle de l'University College d'Oxford à être élue membre honoraire de l'université. La bourse récompense « son journalisme courageux, vif et d'une importance capitale, ainsi que pour son soutien à l'Université »[37].


Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Waiting for Allah: Pakistan's Struggle for Democracy, Londres, Hamish Hamilton, 1991.
  • The Africa House: The True Story of an English Gentleman and His African Dream, Londres, Viking, 1999.
  • The Sewing Circles of Herat: My Afghan years, Londres, HarperCollins, 2002.
  • House of Stone: The True Story of a Family Divided in War-Torn Zimbabwe, Londres, HarperPress, 2007.
  • Small Wars Permitting: Dispatches from Foreign Lands, Londres, HarperPress, 2008.
  • I Am Malala: The Girl Who Stood Up for Education and was Shot by the Taliban, co-écrit avec Malala Yousafzai, New York, Little Brown, 2013.
    Traduit en français par Pascal Loubet sous le titre Moi, Malala, je lutte pour l'éducation et je résiste aux talibans , Paris, Calmann-Lévy, 2013, 390 p, (ISBN 9782702154403) ; réédition Paris, Le Livre de Poche, 2014, 424 p., (ISBN 9782253194958).
  • Farewell Kabul: From Afghanistan to a More Dangerous World, Londres, William Collins, 2015.
  • Nujeen: One Girl's Incredible Journey from War-torn Syria in a Wheelchair, co-écrit avec Nujeen Mustafa, Londres, William Collins, 2016.
    Traduit en français par Fabienne Gondrand sous le titre Nujeen, l'incroyable périple, Paris, HarperCollins, 2016, 416p. (ISBN 979-1033900122) ; réédition Paris, HarperCollins, coll. « Poche », 2017, 288 p., (ISBN 979-1033901600).
  • Our Bodies, Their Battlefield: What War Does to Women ,Londres,William Collins, 2020.
    Traduit en français par Fabienne Gondrand sous le titre Notre corps, leur champ de bataille, Paris, HarperCollins, 2021, 624p. (ISBN 9780008300005).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Prix journalistiques[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Jeune journaliste de l'année, British Press Awards (en)[38].
  • 1991 : Journaliste de l'année 1991, British Press Awards.
  • 1992 : Prix Amnesty International UK Media, catégorie Périodiques[39].
  • 2001 : Journaliste étrangère de l'année 2001, British Press Awards[40].
  • 2009 : Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre[1]
  • 2015 : Prix Amnesty International UK Media, catégorie Journaux nationaux[41]
  • 2016 : Print & Web Feature Story of the Year, Foreign Press Association (Londres)[42],[43].
  • 2017 : The Sue Lloyd-Roberts Media Award, Women on the Move Awards[44].

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Finaliste du Barnes & Noble Discover Great New Writers Award pour The Sewing Circles of Herat[45].
  • 2013 : Popular Non-Fiction Book of the Year, British Book Awards pour Je suis Malala[6]
  • 2013 : Meilleur mémoire et autobiographie, Goodreads Choice Awards pour Je suis Malala[46]
  • 2014 : Finaliste du Prix du livre politique de l'année, Political Book Awardss pour e suis Malalaa[47].

Autres récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1993/1994 : Nieman Fellow de l'Université Harvard[48].
  • 2008 : Fellow du Dart Center Ochberg[49].
  • Reconnue par le magazine She comme l'une des femmes les plus inspirantes de Grande-Bretagne[50].
  • Choisie par la fondation ASHA comme l'une de leurs femmes inspirantes du monde entier[51].
  • Inclus dans la liste des 150 visionnaires de 2017 du Harper's Bazaar comme « l'une des dirigeantes les plus influentes du Royaume-Uni »[52].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Prix Bayeux-Calvados, les reportages lauréats de 2009 », (consulté le )
  2. (en) « Asia Program Welcomes Global Fellow Christina Lamb », sur Wilson Center, (consulté le )
  3. (en) « Our war reporter Christina Lamb is made an OBE », The Sunday Times, (consulté le )
  4. (en) « Winter Graduation to mark student success », sur University of Dundee, (consulté le )
  5. (en) « PICTURES: More than 1,000 Dundee students awarded degrees in graduation ceremony », Evening Telegraph (Dundee), (consulté le )
  6. a et b (en) « Malala Yousafzai wins at Specsavers National Book Awards », The Telegraph, (consulté le )
  7. (en) « My year with Malala », The Sunday Times, (consulté le )
  8. (en) « Christina Lamb on Malala Yousafzai », sur Delayed Gratification 12, (consulté le )
  9. a b et c (en) « Who We Are: Top Talent, Christina Lamb », sur News UK (consulté le )
  10. (en) « Ilene Prusher reviews ‘Farewell Kabul,’ by Christina Lamb », The New York Times, (consulté le )
  11. (en) « In ‘Bringing The World To Britain’, Christina Lamb OBE Reflects On A Life’s Work In The World’s Most Dangerous Spots », The Huffington Post, (consulté le )
  12. (en) « Why I go to war, by Sunday Times journalist Christina Lamb », The Guardian, (consulté le )
  13. (en) « The Life and Times of a Female Foreign Correspondent », Nieman Reports, (consulté le )
  14. (en) « Meet author and foreign correspondent Christina Lamb », Battlezine, (consulté le )
  15. (en) « A fight for the soul of the world », The Sunday Times, (consulté le )
  16. (en) « "They have suffered something so terrible, their eyes will always haunt you" », The Sunday Times, (consulté le )
  17. (en) « 'Sad indictment' on newspapers: Christina Lamb on 29 years without a female editor », sur Campaign, (consulté le )
  18. (en) « Pakistan expels our foreign correspondent », The Telegraph, (consulté le )
  19. (en) « Have you ever used a pistol? », The Sunday Times, (consulté le )
  20. (en) « A Dangerous Yet Still Necessary Assignment », Nieman Reports, (consulté le )
  21. (en) « Is it selfish to be a mum on the frontline? Her son’s first words were ‘bye, bye’ and he saw her blown up on TV, but this woman war reporter has no regrets », Daily Mail, (consulté le )
  22. (en) « Woman at war », New Zealand Listener, (consulté le )
  23. (en) « Working Mom in a War Zone », sur Dart Center for Journalism & Trauma, (consulté le )
  24. (en) « Four Questions with Malala Yousafzai », Publishers Weekly, (consulté le )
  25. (en) « Nujeen Mustafa’s Journey from Syria to Literary Stage », sur Publishing Perspectives, (consulté le )
  26. (en) « Drones, Baby, Drones review – Chilling choices of the remote-control killers », The Guardian, (consulté le )
  27. (en) « Drones, Baby, Drones review – Two plays consider the increasing military use of unmanned aerial vehicles », The Financial Times, (consulté le )
  28. (en) « Drones, Baby, Drones review – A double bill probing the ethics of remote-control conflict evokes a passionate sense of our connection to one another as human beings », The Times, (consulté le )
  29. (en) « IWPR International Board », (consulté le )
  30. (en) « The Patrons (UK) of Afghan Connection » (consulté le )
  31. (en) « Feast for eyes at Ashmolean », The Oxford Times, (consulté le )
  32. (en) « My Ashmolean, My Museum », sur Ashmolean Museum, Oxford, (consulté le )
  33. (en) « Artist Francesco Guidicini's portraits collection at the NPG », National Portrait Gallery, (consulté le )
  34. (en) « A Esther de carne e osso », Correio da Manhã, (consulté le )
  35. (en) « Coelho turns foreign correspondent's facts into fiction », The Guardian, (consulté le )
  36. (en) « He stole my soul », Paulo Coelho Writer Official Site, (consulté le )
  37. (en) « Honourable Mentions », University College, (consulté le )
  38. (en) « Press Awards Winners 1980-1989 », Society of Editors (consulté le )
  39. (en) « Distant voices: the Amnesty media awards for human rights journalism », Amnesty International UK, (consulté le )
  40. (en) « Press Awards Winners 2000-2008 », Society of Editors (consulté le )
  41. (en) « Media Awards 2016 », Amnesty International, (consulté le )
  42. (en) « Foreign Press Association Media Awards 2016 »
  43. « Six awards won across three ceremonies last night », sur News UK (consulté le )
  44. (en) « City at the Women on the Move Awards 2017 », sur City, University of London (consulté le )
  45. (en) « Discover Great New Writers Award Finalists », Barnes & Noble (consulté le )
  46. (en) « Results for Best Memoir & Autobiography », Goodreads (consulté le )
  47. (en) « Shortlist announced for the Paddy Power Political Book Awards 2014 », Politicos, (consulté le )
  48. (en) « My Nieman year », The Nieman Foundation for Journalism at Harvard University, (consulté le )
  49. (en) « Christina Lamb », Dart Center for Journalism & Trauma, a project of Columbia Journalism School, (consulté le )
  50. (en) « Christina Lamb », HarperCollins Publishers, (consulté le )
  51. (en) « ASHA Women : Christina Lamb », sur ASHA Foundation, (consulté le )
  52. (en) « Introducing the Bazaar 150 Visionary Women list », Harpers Bazaar, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]