Christiane Bélanger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christiane Bélanger
Christiane-belanger.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
Plessisville
Nationalité
Activité

Christiane Bélanger, née le 4 septembre 1965 à Plessisville (Québec, Canada), est une ballerine, chorégraphe, metteure en scène et directrice de ballet canadienne. Elle a créé quatorze ballets et fondé quatre organismes de danse classique.

Formation[modifier | modifier le code]

Christiane Bélanger est formée en danse classique, suivant les cours de l'École de ballet Kataline Molnar[1]. Elle danse à Québec avec le Théâtre de ballet Kataline Molnar en 1979 (4-14 ans), Frances James (du London Royal Ballet) en 1982 (14-17 ans), l'École supérieure de danse de Québec (sous la direction de Sylvie Pagé) en 1985 (20 ans) et le Ballet Pavillon et l'Entrechat (sous la direction de Diane Thibodeau) en 1987, tout en perfectionnant sa formation classique à Toronto de 1979 à 1982. Elle suit également des stages avec José Limón (1986), Lynn Simonson (1986-1987), Eugene Louis Falco (1988) et Louise Lecavalier (1998).

Carrière de danseuse et chorégraphe[modifier | modifier le code]

En 1979, elle devient soliste au sein du Ballet Pavillon sous la direction de Frances James (du London Royal Ballet). Elle se produit alors au Québec, au Canada et en France. En 1982, à la suite d’un grave accident, elle découvre la danse contemporaine, qu'elle intègre au ballet classique pour créer une approche plus moderne et mieux adaptée à son corps. Depuis 1995, Christiane Bélanger crée et produit des spectacles de ballet classique en tant que directrice artistique et chorégraphe. Son premier ballet fut Dracula, composé pour Marilène Fortin, une élève qui part ensuite étudier en Russie, au théâtre Mariinsky.  Elle travaille en collaboration avec plusieurs professionnels du domaine des arts : Dominique Martens[2], Sylvie Roussel[3], Dominic Laprise[2], Marie Dumais[4], Jean Gaudreau[5], Carole Baillargeon[4], Daniel Gougeon, Daniel Bélanger[6] et son conjoint Pierre Poulin, fondateur d'ISF Entertainement, pour mettre en œuvre ses productions.

Christiane Bélanger a aussi été assistante-directrice aux Ballets Dansart de la Ville de Québec, sous la direction de Loraine Lefebvre. [réf. souhaitée]

Elle a également travaillé comme metteure en scène pour les chorégraphies dans de spectacles internationaux : Salute to Broadway (2007), spectacle sur glace au Ricoh Coliseum de Toronto (avec ISF Entertainement), un spectacle de plongeon à Water Country USA (en), un site lié à Busch Gardens Williamsburg en Virginie ainsi que pour des parcs d'attraction Six Flags au Texas et au Nouveau-Mexique en collaboration avec ISF Entertainement.

Fondatrice de compagnies et écoles de ballet[modifier | modifier le code]

Christiane Bélanger fonde en 1989 une école de danse appelée Christiane Bélanger-Danse, exclusivement consacrée au ballet classique et utilisant la méthode Vaganova. Cette école est accréditée par la ville de Québec. Elle offre des programmes arts-études en collaboration avec certaines écoles de Québec, aux niveaux primaire, secondaire et collégial, ainsi qu'une formation professionnelle en danse classique pour les étudiants qui désirent faire carrière. Depuis 2013, le programme ballet-études est offert en collaboration avec le cégep Garneau[7]. En avril 2017 l'école est renommée École du ballet de Québec.

Au début de 1996, l'arrêt des activités de la compagnie Dansepartout crée un vide dans le milieu de la danse à Québec[8]. Christiane Bélanger, en collaboration avec Sylvie Roussel, est à l'origine en novembre 1997 d'un projet de promotion et de diffusion de la danse appelé Ancrage, un regroupement de onze chorégraphes indépendants de la région de Québec, présenté par le centre chorégraphique La Rotonde[3],[9].

Christiane Bélanger fonde en 2001 une compagnie de danse contemporaine appelée Compagnie Christiane Bélanger[10],[6]. Cette compagnie produit des spectacles jusqu'en 2008. Puis, en 2005, elle fonde le Ballet de Québec, spécialisée en ballet classique[11]. Le 1er août 2002 elle ouvre le centre Uriel, qui a une vocation multidisciplinaire et qui devient diffuseur spécialisé en ballet classique de la ville de Québec en 2014.

Elle met également sur pied en 2015 l'École de mécanique corporelle du Québec inc pour aider des athlètes à mieux maîtriser leur corps. Elle enseigne entre autres aux équipes de ski acrobatique du Québec et du Canada, ainsi qu’à l’équipe de nage synchronisée Québec Excellence Synchro pour les équipes du Québec et du Canada.[réf. souhaitée]

Concours international[modifier | modifier le code]

À compter de 2012, Christiane Bélanger s'associe avec le danseur et chorégraphe français Jacques Marsa, qui donne occasionnellement des classes de maître à son école, afin de monter un concours international de ballet à Québec. En mai 2015, une première édition du Concours international Petipa est présentée[12]. Elle se dissocie par la suite de ce collaborateur et fonde un nouveau concours appelé Compétition internationale de ballet du Canada - Volet Québec. La première édition de ce concours devait avoir lieu en mai 2017[13].

Honneurs et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2003 - Prix Femme de mérite pour le volet Art et culture au Gala-bénéfice Femmes de mérite[réf. souhaitée]
  • 2007
    • Finaliste du prix Femmes d’affaires du Québec du Réseau des femmes d'affaires du Québec, catégorie Cadre ou professionnelle employée par un organisme à but non lucratif[14]
    • Prix François-Samson (prix du développement culturel) du Conseil de la culture, région de Québec et Chaudières-Appalaches[15]
  • 2008 - Lauréate, Prix spécial du jury du gala Femmes d'affaires du Québec du Réseau des femmes d'affaires du Québec[16]
  • 2011 - Finaliste pour le prix Un monde à faire de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec[réf. souhaitée]
  • 2012
  • 2014 - Finaliste au prix Mentorat BDC attribué par Futurpreneur Canada[20]
  • 2017 - Reconnaissance Diamant du Réseau M au 18e Rendez-vous Réseau M à Montréal[21].

Implication dans la communauté[modifier | modifier le code]

Christiane Bélanger est mentor pour plusieurs organisations offrant l'aide d'un entrepreneur expérimenté à des jeunes se lançant en affaires : Futurpreneur Canada[22], SAGE – Mentorat d’affaires[23] (où elle est chef-mentor de la Côte de Beaupré - Île d'Orléans en 2013 et siège sur le c.a de de 2012 à 2015) et Entrepreneuriat Laval[24].

Depuis 2014 elle participe au Festival DANXICA, Festival de danse et des arts contemporains de Cancún et la Riviera Maya[25].

Christiane Bélanger est membre du Club Rotary de Québec depuis novembre 2015, et elle y met sur pied le « Fonds Jeunes générations Christiane Bélanger » en 2016[26].

En juin 2017, Christiane Bélanger devient également administratrice au sein de la Société de Ballet Gatineau-Ottawa, fondée par Michelle Brawley en mars 2017 à Ottawa.[réf. souhaitée]

Chorégraphies[modifier | modifier le code]

Chorégraphe indépendante et interprète
  • Tu me pèses, tu m'apaises (1997)
  • La cage (1997)[3]
  • La cage II : La libération (1998)[3]
  • F comme Femme (1999)
  • Extrait de Nigredo (Élixir de sorcière ou de guerrière) (1999)
  • Femmes en devenir (2000)
  • Agend'Arts (Lyon, 2001)
  • Tissu urbain - Escales liées (2001)
  • Émergence (2002)
  • La robe cassée (2002)
  • Entrevue avec la pensée noire (2003)
  • Ground Zéro (2003)
  • Magma (2004)
Chorégraphe

Spectacles de théâtre présentés par la Compagnie Marie Dumais chorégraphiés par Christiane Bélanger :

  • Histoires minimales (2001)[27]
  • Orlando (2002)[4]
  • La Peste de Camus (2002)[4],[6]
  • Lost. Cérémonie contemporaine (2003), recherche chorégraphique[28]
Metteure en scène et chorégraphe (ballet contemporain)

Spectacles présentés par la Compagnie Christiane Bélanger, mis en scène et chorégraphiés par Christiane Bélanger de 2001 à 2008 :

  • Non conforme (1re version, 2001)
  • Non conforme (2e version, 2002)[6]
  • In Extremis (2003)[6]
  • Tierra-Tiens bon ! (2004)
  • Les Sorcières de Salem (2005)[29]
  • Le fantôme de l'Opéra (2006)[29]
  • Glace humaine/Iceberg (2007)[29]
  • Arc-en-miel (2008)[29]
  • Vortex (2012)[30]
Metteure en scène et chorégraphe (ballet classique)

Spectacles présentés par le Ballet de Québec, mis en scène et chorégraphiés par Christiane Bélanger depuis 2005 :

  • Cendrillon (2005)[31],[29]
  • Alice au pays des merveilles (2006)[29]
  • Le Seigneur des anneaux (2007)[29]
  • Château dans les étoiles (2008-2009)[32]
  • Blanche-Neige et les sept nains (2010-2011)[33]
  • La Belle au bois dormant (2012)[33],[34]
  • Blanche-Neige et les sept nains (2016-2017)[35]
Autres participations
  • Salute to Broadway (spectacle sur glace) au Ricoh Coliseum, Toronto (2007, mise en scène et chorégraphie)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Christiane Bélanger », sur École du Ballet de Québec Christiane Bélanger, (consulté le 1er août 2018)
  2. a et b Marie-Josée Montminy, « Du rêve à offrir », sur Le Nouvelliste, (consulté le 3 août 2018)
  3. a b c et d Vincent Desautels, « Ceux qui résistent : Après La Cage, la chorégraphe Christiane Bélanger récidive avec La Libération », sur Le Devoir, (consulté le 1er août 2018)
  4. a b c et d Stéphane Baillargeon, « Avez-vous vu Camus ? », sur Le Devoir, (consulté le 3 août 2018)
  5. « Curriculum vitae - Jean Gaudreau », sur Jean Gaudreau Studio (consulté le 3 août 2018)
  6. a b c d et e David Cantin, « L'humain en ses limites : La chorégraphe Christiane Bélanger propose un travail physique très exigeant mêlant la danse avec l'acrobatie et le théâtre », sur Le Devoir, (consulté le 3 août 2018)
  7. Cégep Garneau - Ballet-études
  8. Daigle / Saire, « Diagnostic de la situation de la danse professionnelle à Québec », sur Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, (consulté le 4 août 2018)
  9. Rémy Charest, « La danse enracinée », sur Le Devoir, (consulté le 4 août 2018)
  10. « La Compagnie Christiane Bélanger », sur École du ballet de Québec - Christiane Bélanger, (consulté le 12 août 2018)
  11. « Le Ballet de Québec », sur École du ballet de Québec - Christiane Bélanger, (consulté le 12 août 2018)
  12. Laurie Richard, « Concours international Petipa: désenclaver la danse classique », sur Le Soleil, (consulté le 5 août 2018)
  13. « Invitation - Le Ballet de Québec », Info CDEC vol. 21 no 11, sur Corporation de développement économique communautaire de Québec, (consulté le 5 août 2018). Noter qu'aucune indication que le concours a effectivement eu lieu n'a été trouvée.
  14. « Finalistes du Prix Femmes d'affaires du Québec 2007 », sur Conseil du statut de la femme, (consulté le 12 août 2018)
  15. « Prix d'excellence des arts et de la culture - Lauréats, 22e édition », sur Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, (consulté le 12 août 2018)
  16. « Édition spéciale – Gala Prix Femmes d'affaires du Québec », Les Propos - Bulletin du Réseau des femmes d'affaires du Québec, sur Réseau des femmes d'affaires du Québec, (consulté le 12 août 2018), p. 13
  17. Isabelle Le Maléfan, « Femmes de mérite dévoile ses finalistes », sur Charlesbourg Express, (consulté le 12 août 2018)
  18. « L'École de danse Christiane Bélanger remporte un prix « J'aime la danse » », sur Voir, (consulté le 12 août 2018)
  19. « Distinctions - Trouver un récipiendaire », sur La gouverneure générale du Canada, Son Excellence la très honorable Julie Payette, (consulté le 12 août 2018)
  20. « Voici le gagnant du Prix mentorat BDC 2014 », sur Futurpreneur Canada, (consulté le 13 août 2018)
  21. « Rendez-vous Réseau M 2017 : Des centaines de participants rassemblés pour une grande fête des entrepreneurs et du mentorat », sur Réseau M, (consulté le 13 août 2018)
  22. Qui sommes-nous ?, sur Futurpreneur Canada.
  23. « Christiane Bélanger », sur SAGE - Mentorat d'affaires (consulté le 13 août 2018)
  24. Mentors EL
  25. (es) « Danxica 2017 ok », sur DANXICA Dance & Arts Festival (consulté le 13 août 2018)
  26. « Actions du club », sur Club Rotary de Québec (consulté le 13 août 2018)
  27. Élizabeth Plourde, "Cirque grotesque : Histoires minimales", Jeu : revue de théâtre, Numéro 98 (1), 2001, p. 97-99
  28. Jacqueline Bouchard, "Perdues dans le temps et l’espace", Spirale : arts • lettres • sciences humaines, Numéro 192, septembre-octobre 2003, p. 59-60
  29. a b c d e f et g Pierre O. Nadeau, "Des armoiries pour le Ballet de Québec", Le Journal de Québec, 22 juin 2009, p. 64
  30. « Le Ballet de Québec: Nouvelle production VORTEX - On en parle », sur École de danse Christiane Bélanger
  31. Julie Lemieux, "Un pas de deux avec le privé", Le Soleil, 26 avril 2005, p. B4
  32. Alexandra Liva, « Le château dans les étoiles : donner du rêve », sur Le Soleil, (consulté le 5 août 2018)
  33. a et b Denise Martel, "Ballet-opéra pour petits et grands", Le Journal de Québec, 12 février 2012, p. 71
  34. Luc Fournier, "La piqûre du ballet", Le Soleil, 11 mars 2012, p. 42
  35. Hélène Caroline Fournier "Blanche-Neige et les sept nains au Grand Théâtre", http://info-culture.biz/2016/11/28/blanche-neige-et-les-sept-nains-au-grand-theatre/#.WcAn_61vS70, 28 novembre 2016