Christian McBride

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christian McBride
Description de l'image Bassist Christian McBride.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Christian McBride
Naissance (49 ans)
Genre musical Jazz, jazz fusion, smooth jazz, post-bop
Années actives 1989 - aujourd'hui
Labels Verve Records, Warner Bros. Records, Ropeadope Records
Site officiel christianmcbride.com

Christian McBride est un bassiste, contrebassiste et chef de big band de jazz américain né le à Philadelphie, dans l’État de Pennsylvanie. Il est considéré par la critique comme l'un des meilleurs contrebassistes de sa génération au sein de la communauté jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Christian McBride est le fils du contrebassiste Lee Smith qui s'est fait connaître dans les années 1970 en jouant avec The Delfonics, Billy Paul, Blue Magic (band) (en), et Major Harris. Il a grandi dans un milieu musical, son grand oncle Howard Cooper a joué aux côtés de musiciens de l'avant garde du jazz comme Sunny Murray ou Byard Lancaster (en). Dès l'âge de huit ans, Christian se met à la basse électrique pour ensuite se mettre à la contrebasse acoustique. Il s'intéresse aux divers styles des contrebassistes des années 1940 et 1950. Il fait ses études secondaires à la Philadelphia High School for the Creative and Performing Arts (en) et suit des cours de contrebasse classique auprès du contrebassiste Neil Courtney[1], membre de l'Orchestre de Philadelphie[2]. Après ses études secondaires, Christian McBride est accepté à la prestigieuse Juilliard School de New York (1988-1989)[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

McBride a enregistré et joué avec un nombre impressionnant d'artistes jazz tels que Diana Krall, Joe Henderson, Freddie Hubbard, Herbie Hancock, Pat Metheny, Joshua Redman, Chris Botti, Roy Haynes, Chick Corea, Ray Brown, John Clayton ou Jane Monheit mais aussi pop, soul ou classique comme Kathleen Battle, Carly Simon, Sting, Queen Latifah ou James Brown. La critique le considère comme l'un des meilleurs contrebassistes de jazz comparable à Ray Brown et Charlie Mingus[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12].

Depuis 2000, McBride a créé son propre groupe oscillant entre jazz acoustique, post be-bop, jazz fusion et funk et acclamé par la critique, The Christian McBride Big Band[13],[14].

Il est aussi codirecteur artistique du National Jazz Museum in Harlem (en) fondé en 1995[15]

En 2008, on le retrouve sur Day Trip (album) (en), disque du Pat Metheny Trio aux côtés de Pat Metheny et Antonio Sánchez[16].

De 1990 à 2007, alors qu'il n'a que 35 ans, Christian McBride compte déjà 240 enregistrements ou participations à des sessions comme sideman. Il fait partie de ces rares musiciens aussi doués à la contrebasse qu'à la basse électrique.

En 2016, il est le directeur artistique du Newport Jazz Festival[17],[18],[19].

Discographie (sélective)[modifier | modifier le code]

Titre Année Label
Gettin' To It 1995 Verve
Number Two Express 1996 Verve
Family Affair 1998 Verve
Sci-Fi 2000 Verve
Vertical Vision 2003 Warner Bros. Records
Live at Tonic 2006 Ropeadope
The Good Feeling 2011 Mack Avenue Records
Out here 2014 Mack Avenue Records

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Peter Dobrin, Inquirer Music Critic, « Neil Courtney, prominent bassist, dead at 82 », sur https://www.inquirer.com (consulté le 7 février 2021)
  2. (en-US) « US double bassist Neil Courtney has died aged 82 », sur The Strad (consulté le 7 février 2021)
  3. (en-US) « McBride, Christian | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 7 février 2021)
  4. (en-US) All About Jazz, « Christian McBride: Bass Beautiful article @ All About Jazz », sur All About Jazz (consulté le 7 février 2021)
  5. (en-US) Nate Chinen, « A Situation Is Brewing, Acoustic and Fierce (Published 2007) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 février 2021)
  6. (en-US) Joseph Hooper, « CHRISTIAN McBRIDE: GODSON OF SOUL (Published 1995) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 février 2021)
  7. (en-US) « Christian McBride Spreads Serious Fun », sur downbeat.com, (consulté le 7 février 2021)
  8. (en-US) « Benson, McBride And Metheny Among Readers Poll Winners », sur downbeat.com, (consulté le 7 février 2021)
  9. (en-US) Brandon T. Harden, « Jazz great Christian McBride has new music to go with famous civil rights speeches », sur https://www.inquirer.com (consulté le 7 février 2021)
  10. (en-US) Hank Shteamer et Hank Shteamer, « 6 Paths Through Jazz in 2020 », sur Rolling Stone, (consulté le 7 février 2021)
  11. (en-US) « Album review: Christian McBride's 'Conversations With Christian' », sur LA Times Blogs - Culture Monster, (consulté le 7 février 2021)
  12. (en) « Christian McBride Big Band », sur Hollywood Bowl (consulté le 7 février 2021)
  13. (fr) « Christian McBride, "je me souviens de Jimmy, Wes et Oliver" », sur France Musique (consulté le 7 février 2021)
  14. (fr) « Christian McBride Big Band », sur Philharmonie de Paris (consulté le 7 février 2021)
  15. (en-US) « Christian McBride Session Stories Pt. 2 », sur National Jazz Museum in Harlem (consulté le 7 février 2021)
  16. (en) « Pat Metheny / Christian McBride / Antonio Sánchez », sur BestEverAlbums.com (consulté le 7 février 2021)
  17. (en-US) « Newport Jazz Festival Gets New Vision With Christian McBride », sur Billboard (consulté le 7 février 2021)
  18. (en-US) Nate Chinen, « Christian McBride, Newport Jazz Festival Star, Becomes a Backstage Player (Published 2016) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 février 2021)
  19. (en-US) Giovanni Russonello, « Newport Jazz Festival Begins a New Era, With History as a Guide (Published 2017) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 7 février 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]