Christian Jougla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christian Jougla
Description de cette image, également commentée ci-après

Christian Jougla en 2002

Alias
(oc) Cristian Joglar
Naissance
Gabian
Activité principale
écrivain
Auteur
Langue d’écriture français
occitan
Genres
roman, fiction, recueil, nouvelle, fantastique[1], Roman gothique[1], linguistique[H 1],[H 2]

Œuvres principales

romans :

  • Mandorgues
  • L'abîme

nouvelles :

  • Chants d'automne

Compléments

président du :

  • (fr) Cercle occitan de Gabian
    (oc) Cercle occitan gabianenc

animateur du :

  • (fr) Théâtre des Ateliers de la Thongue
    (oc) Teatre des Talhièrs de la Tonga

Christian Jougla (en occitan Cristian Joglar) est un écrivain français né à Gabian (Hérault) le .

Ancien viticulteur languedocien[2], il est l'auteur de romans[1], nouvelles et recueil de nouvelles[4],[5],[6],[7] fantastiques[1],[8],[3], genre gothique[1], en langue française accompagnée d'expressions occitanes avec leur traduction[H 1],[H 2].

Il est président du Cercle occitan de Gabian[9](oc) Cercle occitan gabianenc — depuis sa création en 1998.

Homme de théâtre, il anime le Théâtre des Ateliers de la Thongue[10](oc) Teatre des Talhièrs de la Tonga — créé en 2005[10] pour la promotion de la culture occitano-française[10] et privilégiant la création de spectacles vivants[10],[9], [11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

Autres auteurs[modifier | modifier le code]

  • Jacqueline Mourret et Hélène Dierstein, La médiation familiale, une culture de paix ou Méditation sur la médiation familiale : la médiation familiale en pratique judiciaire, contribution à l'année internationale de la famille et à son suivi, Clermont-L'Hérault, Ateliers de la licorne[N 1], coll. « Regards d'aujourd'hui », , 165 p., texte imprimé, monographie, 21 cm (ISBN 2950822665 et 9782950822666, ISSN 1270-9697, OCLC 467936822, notice BnF no FRBNF37020366, présentation en ligne)

Commémoration de la Guerre de 14-18[modifier | modifier le code]

Lors de la commémoration des cent ans de la Guerre de 14-18, en juillet 2014, la médiathèque municipale de Laurens a organisé une exposition d'objets et documents de cette période. L'Office national des anciens combattants et victimes de guerre de Montpellier a pris part à cet évènement en confiant à la médiathèque une exposition à caractère pédagogique. « Christian Jougla, écrivain, homme de théâtre et occitaniste originaire de Gabian, a prêté sa voix pour lire à tous quelques lettres écrites par des Poilus. »[19], [20].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Travaux universitaires[modifier | modifier le code]

  • [UPRES-A CNRS 6065] Salih Akin, Noms et re-noms : la dénomination des personnes, des populations, des langues et des territoires, Mont-Saint-Aignan, publications de l'université de Rouen, PUR-CNRS, coll. « Dyalang » (no 272), (réimpr. 2000 (OCLC 708533533)), 287 p., couv. ill. ; 24 cm (ISBN 2877752720 et 9782877752725, ISSN 1292-1211, notice BnF no FRBNF37181145, présentation en ligne, lire en ligne), p. 254 Document utilisé pour la rédaction de l’article
    « (...) un habitant occitanophone, Christian Jougla ... » : « Les pratiques de dénomination et de redénomination des personnes, des populations, des lieux et des langues, qui connaissent d'importants déplacements au fil des activités humaines, sont un objet de recherche privilégié pour les sciences du langage. Comment analyser ces phénomènes langagiers, avec quel outil conceptuel, quelles démarches méthodologiques ? L'approche linguistique de la dénomination se limite généralement à décrire une relation fondamentale qui établit un lien référentiel stable entre les signes et les objets, sans tenir compte des facteurs sociaux qui régissent cette opération. Les contributions regroupées dans ce volume exposent une approche transdisciplinaire de la dénomination qui intègre la dimension sociolangagière de cette opération linguistique. Ce qui permet alors de rendre compte à la fois de ce qui, au plan linguistique, relève de la mise en relation des noms et des objets et des facteurs socioculturels et langagiers, déterminant la création et le changement des noms. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Présentation du dernier ouvrage de Christian Jougla à la Médiathèque », Midi Libre, Laurens,‎ (lire en ligne)
    Comme pour chacun de ses ouvrages fantastiques, c'est à Laurens que Christian Jougla a donné le coup d'envoi de la présentation de son dernier recueil de nouvelles « Chants d'automne[H 1] » paru aux éditions La Clef d'Argent.[...] Pour conclure sur son écriture fantastique[3] gothique, il explique que « le rêve devient souvent réalité et la réalité se métamorphose souvent en rêve ».
  2. « Christian Jougla », Amicale des écrivains régionaux (Ader),‎ (lire en ligne [PDF])
    Christian Jougla, ancien viticulteur languedocien, s'est converti à la littérature à la suite d'un rêve halluciné qui le poursuivait de cep en cep depuis une trentaine d'années.
  3. a, b, c, d, e, f et g « Deux auteurs de la maison d'édition « Ateliers de la licorne[N 1] » de Clermont-l'Hérault », Midi Libre, Montpellier,‎
    Avec « Mandorgues[H 4] », Christian Jougla plonge le lecteur dans un roman entre fantastique et réalité se déroulant au XIXe siècle dans l'arrière-pays héraultais
  4. « Christian Jougla a présenté son dernier livre, Chants d'automne », Midi libre, Vieussan,‎ (lire en ligne)
    « À la bibliothèque municipale, devant des lecteurs attentifs et captivés, Christian Jougla a présenté son dernier recueil de cinq nouvelles fantastiques, Chants d'automne [...] Originaire de Gabian, l'auteur fait l'éloge de la région, défend la culture occitane, une grande vigueur oratoire soutient ses propos. Christian Jougla dit sa prédilection pour les romans noirs entretenant son imaginaire, l'influence des styles de Lovecraft, Poe, Ray. Il avoue son admiration pour Dickens. »
  5. « Des chants d'automne mélancoliques », Midi Libre, Gabian,‎
    « Présenté par Francis Boutes, maire de Gabian, si fier de pouvoir compter un écrivain parmi ses administrés, l'auteur est venu se livrer dans son nouveau recueil de nouvelles : Chants d'automne. »
  6. « Christian Jougla en quête d'irrationnel et de raison », Midi Libre, Roujan,‎
    « À l'invitation du foyer rural de Roujan, Christian Jougla a dédicacé dernièrement son dernier livre Chants d'automne, paru aux éditions La Clef d'Argent. C'est un recueil de cinq nouvelles qui emmène le lecteur de Clermont-l'Hérault à la Camargue, de Lunel à la Lozère, en autant de récits étranges et fascinants, aux frontières du fantastique et du gothique. [...] Avec Christian Jougla, mystérieux et occulte côtoient réel et féerique. »
  7. Victor-Pierre Morales, « Christian Jougla a dédicacé ses Chants d'automne », Mon Village, Roujan,‎ (ISSN 0291-3240)
    « Originaire de Gabian, cet occitaniste passionné, président du Cercle occitan du village, est un ancien viticulteur, devenu écrivain et homme de théâtre. [...] »
  8. a et b « Christian Jougla, un écrivain entre fantastique et rationnel », Midi Libre, Lodève,‎
    Présentation de « Mandorgues[H 4] » à la Bibliothèque municipale de Clermont-l'Hérault.
  9. a, b, c et d « Le Cercle occitan insuffle de la tradition à la fête du village », Midi Libre, Gabian,‎ (lire en ligne)
    Le Cercle Occitan de Gabian a pris les rênes de l'animation : l'association de Christian Jougla a investi l'espace public, plaçant le village au cœur d'une Occitanie résolument vivante[H 2]. Sur l'avenue principale, des drapeaux frappés de la croix occitane flottaient au vent, faisant écho à la tour de l'église habillée de gigantesques oripeaux. Le Cercle a offert une pièce de théâtre, jouée à l'ombre de l'église.
  10. a, b, c et d « Association théâtrale les ateliers de la Thongue », Direction de l'information légale et administrative, déclaration à la sous-préfecture de Béziers, département de l'Hérault, Languedoc-Roussillon, journal-officiel.gouv.fr, no 545, no de parution 20050039,‎ (lire en ligne)
    « Déclaration à la sous-préfecture de Béziers : Association théâtrale les ateliers de la Thongue. Objet : promouvoir la culture occitano-française en privilégiant la création de spectacles vivants[9] ; initier et perfectionner les adhérents à la pratique théâtrale[9] ; créer des relations culturelles avec l'environnement social ; favoriser le rayonnement du village de Gabian et de sa région. »
  11. « Ce n'est pas arrivé à Roujan », Mon Village, Roujan,‎ (ISSN 0291-3240)
    « La pièce Le crépuscule des vieux de Christian Jougla, jouée pour la première fois à Gabian devant près de cent spectateurs, nous transporte en 2020 dans un village occitan touché par la désertification rurale. [...] »
  12. a, b, c, d et e Jacques Belot (fondateur du Groupe de recherches et d'études du Clermontais & directeur de la rédaction du bulletin), « Revue archéologique et culturelle », Bulletin du Groupe de recherches et d'études du Clermontais (GREC), Clermont-l'Hérault, no 133, 134, 135,‎
    Rappel de quelques publications des Ateliers de la licorne[N 1], dont « Mandorgues[H 4] » de Christian Jougla.
  13. « Soirée pour les mots de la terre », Midi Libre, Béziers,‎
    Présentation de « Mandorgues[H 4] » à Valros.
  14. « Christian Jougla signe « Mandorgues[H 4] » », Midi Libre, Lodève,‎
    Interview de l'auteur à Clermont-l'Hérault.
  15. « Lettre d'information des radios francophones publiques », MICRO 4, no 267,‎ , p. 2 (lire en ligne [PDF])
    Initiative : dédicaces sonores et livres audio, la radio au service du livre. À l'occasion du Salon du livre de Paris ayant eu lieu fin mars 2003, Radio France présente deux initiatives majeures pour les amoureux des livres. Il y a d'abord les dédicaces sonores qui viennent compléter les 40 000 dédicaces écrites déjà présentes sur la Radio du livre[N 3], l'une des radios thématiques de Radio France.
  16. « Présentation de « Mandorgues » de Christian Jougla, éditions Ateliers de la licorne[N 1] », France InterRadio France, Paris,‎
    Présentation de « Mandorgues » de Christian Jougla, dédicace datée du 23 octobre 2002 envoyée — sur demande expresse de Jean Morzadec[N 2],[15] — à France Inter, Radio France et leurs sites web associés, dont celui de France Culture, dans le cadre de la Radio du livre[N 3], rubrique « dédicaces » :
    « Au nord de l'Hérault, à l'ouest des Cévennes, l'on peut découvrir une contrée toute de forêts et de collines, de fermes moribondes, de hameaux abandonnés ; l'arrière-pays de l'arrière-pays, avec ses chemins venus de nulle part, ses landes crépusculaires et Mandorgues, ce village qui existe et n'existe pas. Mandorgues battu par tous les vents du malheur me fut conté autrefois, durant la nuit du solstice d'hiver. Sombre récit où, me semble-t-il, les démons et les magiciens jouèrent un bien grand rôle. Cependant à l'heure où les acteurs et protagonistes de cette histoire, victimes d'une destinée implacable, s'effacent peu à peu de ma mémoire ; quelquefois, lorsque le vent du Nord, le tarral hurle ses malédictions et transforme les cheminées en tuyaux d'orgue, je crois entendre le son assourdi d'un bourdon, d'une cloche géante et lointaine... si lointaine... Je sais alors que Mandorgues m'appelle et que les asphodèles, fleurs ultimes des terres désolées, reviendront chaque année en solennelle procession dans le Champ Noir. »
    —– Christian Jougla
  17. « Christian Jougla conte un pays clermontais », Midi Libre, Lodève,‎
    Présentation de « l'abîme[H 5] » à la bibliothèque Max Rouquette de Clermont-l'Hérault.
  18. « Laurens. Une rencontre, un auteur : Christian Jougla. Un écrivain surprenant », Le Petit-Journal,‎ (lire en ligne).
  19. « Laurens. Les souvenirs de 1914 alimentent le devoir de méoire », Midi Libre,‎ .
  20. « Commémoration de la Guerre de 14-18 à Laurens », sur pierresvives,‎ (consulté le 17 juillet 2014).

Harvard[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jougla 2012
  2. a, b et c Akin 1999, p. 254
  3. a, b et c Mourret et Dierstein 1996
  4. a, b, c, d et e Jougla 2002
  5. Jougla 2007

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Les « Ateliers de la licorne » ont édité une trentaine de livres, dont « La médiation familiale, une culture de paix ou « Méditation sur la médiation familiale » : la médiation familiale en pratique judiciaire, contribution à l'année internationale de la famille et à son suivi[H 3] ». Auteures : Jacqueline Mourret[H 3] — qui a présenté à l'UNESCO la « Déclaration des droits de l'enfant », adoptée à l'unanimité — et Hélène Dierstein[H 3]. Les Ateliers de la licorne, au même titre que La Clef d'Argent, sont une association loi de 1901 — no préfectoral 3/19830, no SIRET : 409 150 075 00011 — dont la parution au Journal officiel de la République française date du 1er décembre 1993. Déclaration à la Préfecture de l'Hérault : Cercle d'études des Ateliers de la licorne à Sète : 2, 7 décembre 1994. Nouveau titre « Ateliers de la licorne » : 3, 15 novembre 1995. Déclaration à la sous-préfecture de Lodève : siège transféré de Sète à Clermont-l'Hérault.
  2. Jean Morzadec, à l’origine des dédicaces sonores, est directeur délégué à France Inter.
  3. a et b Jean-Luc Hees (président-directeur général de Radio France), « Le livre en sa Maison », Radio France,‎ (lire en ligne)
    « Entre Radio France et le livre, […] plus de 25 heures de programme hebdomadaires consacrées au livre, de nombreux événements littéraires soutenus pendant l’année, des prix reconnus : prix du Livre Inter, Prix France Info de la Bande dessinée d’actualité et de reportage, Prix France Culture-Télérama, Prix Première Impression du Mouv’ … »
    —– Jean-Luc Hees, président-directeur général de Radio France

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]