Christian Jaumain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christian Jaumain
Image dans Infobox.
Christian Jaumain en 2011.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Christian Jaumain, né le à Moignelée (province de Namur, Belgique), est un mathématicien, actuaire, dirigeant d’entreprises et professeur d’université belge. Il est l’auteur d’ouvrages scientifiques ou de vulgarisation et de nombreux articles (actuariat, finance, assurance, évaluation des droits viagers). Dans le domaine des mathématiques financières, il est également l’auteur d’un algorithme connu sous le nom d’algorithme de Jaumain. Il met à disposition des praticiens (magistrats, avocats, assureurs, notaires, agents immobiliers, fiscalistes, réviseurs d’entreprise, etc.) des logiciels d’actuariat au service du droit, qui fournissent l’évaluation des dommages en droit commun, de l’usufruit en droit civil et des rentes viagères. Le premier de ces logiciels est régulièrement cité dans la jurisprudence.  

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir effectué sa scolarité à l’Athénée royal de Binche, où son père – auteur ou coauteur de livres destinés à l’enseignement secondaire – fut professeur de mathématiques, Christian Jaumain obtient en 1962 son diplôme de licencié en sciences mathématiques à l’Université de Liège, puis les diplômes de licencié en sciences actuarielles en 1966, de docteur en sciences actuarielles en 1972 (avec les félicitations du jury) et d’actuaire en 1973 à l’Université catholique de Louvain

Parcours professionnel et académique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Christian Jaumain commence sa carrière professionnelle en 1962 comme professeur de mathématiques à l’Athénée royal de Liège 1, puis à l’Ecole normale de l’Etat à Mons. Entretemps, il devient officier de réserve au 1er Bataillon d’Artillerie (1963-1964). Il entre en 1966 au service de la succursale belge de la société d’assurances Union et Phénix Espagnol, dirigée à l’époque par le professeur Albert Beumier de l’UCLouvain.

Groupe Zurich Assurances[modifier | modifier le code]

En 1975, il devient directeur pour la Belgique de Vita, compagnie d‘assurances sur la vie du Groupe Zurich Assurances en 1981, directeur général pour la Belgique du Groupe Zurich Assurances. Simultanément, il est membre du Conseil de direction de l'Union Professionnelle des Entreprises d'Assurances (UPEA). Parallèlement, il donne des cours liés aux mathématiques financières, aux assurances ou à la gestion des risques à l’Université de Mons (de 1975 à 1986 et de 1992 à 2000) et à l’ICHEC de Bruxelles.

Université catholique de Louvain[modifier | modifier le code]

En 1988, Christian Jaumain quitte le Groupe Zurich Assurances et se consacre davantage à son enseignement à l’UCLouvain où, de maître de conférences, il devient chargé de cours (1992) puis professeur extraordinaire (1998). Devant des étudiants en sciences actuarielles (Faculté des sciences économiques), en droit et économie des assurances (Faculté de droit) ou en médecine d’expertise (Faculté de médecine), il enseignera les mathématiques financières, la technique de l’assurance vie, la capitalisation des dommages et intérêts en droit commun ou l’analyse des états financiers des entreprises d’assurances[1]. En 1998, il devient président de l’école des sciences actuarielles de l’UCLouvain jusqu’en 2004, où il atteint la limite d’âge. Il sera néanmoins invité à poursuivre des activités d’enseignement à l’UCLouvain jusqu’en 2009. Entretemps, de 1991 à 1996, il donne un cours à l’EDHEC de Lille et, de 2000 à 2009, à l’INSEAD de Rabat.

Commission des Assurances[modifier | modifier le code]

En 1992, Christian Jaumain est nommé membre expert de la Commission des Assurances, organe consultatif officiel du ministre de l’Économie dans toutes les questions concernant le cadre législatif et réglementaire de l’assurance privée.

Antverpia S.A.[modifier | modifier le code]

En 1993, avec l’agrément de l’Office de Contrôle des Assurances (OCA), il est nommé crisis manager de la S.A. d’assurances Antverpia. Cette société avait été reprise, avec l’accord de l’OCA, par le Crédit Suisse et la Swiss Reinsurance Company (Swiss Re). Deux ans plus tard, la mission est menée à bien par la vente de la société à une entreprise d’assurances néerlandaise.     

Association Afer-Europe[modifier | modifier le code]

En 2004, Christian Jaumain devient président de l’association d’épargne-retraite Afer-Europe, organisation active en Belgique et homologue de l’Afer (Association Française d’Epargne-Retraite), l’association d’épargnants la plus importante de France. Il quitte cette fonction en 2006, afin d’éviter tout risque de conflit d’intérêt avec ses activités d’analyste indépendant des états financiers des entreprises d’assurances.

Ratioscopie des assureurs belges[modifier | modifier le code]

En 2004, il met à disposition, sous le nom de « Ratioscopie des assureurs belges », un comparateur des comptes de résultats et des bilans des entreprises d’assurances opérant en Belgique et destiné aux dirigeants de ce secteur d’activités. Précédemment présenté annuellement sous forme papier sous le nom de « Guide Financier de l’Assurance – Financiële Gids van de Verzekeringen[2] », cet instrument prend alors la forme d’un logiciel permettant de comparer les entreprises sélectionnées sur la base de nombreux ratios et chiffres-clé.

Logiciels d’actuariat au service du droit[modifier | modifier le code]

En 2010, Christian Jaumain lance sur internet un logiciel de calcul de capitalisation des dommages et intérêts en droit commun à l’intention des avocats, des magistrats et des assureurs. Ce logiciel est l’héritier moderne des tables numériques éponymes, publiées pour la première fois en 1984 (préface du professeur Roger Dalcq) et rééditées ensuite à trois reprises. En 2011, à l’intention des notaires, des agents immobiliers, des avocats, des fiscalistes, des réviseurs d’entreprise etc., il étend son website www.christian-jaumain.be au calcul de la valeur (conversion) de l’usufruit en droit civil et, en 2016, au calcul des ventes en viager.

Le plus souvent destiné à des juristes, ces logiciels mettent l’actuariat au service du droit. Ils visent à rendre l’utilisateur parfaitement autonome. Il suffit à celui-ci d’encoder les paramètres nécessaires et un résultat est aussitôt obtenu. Il pourra ensuite expérimenter différentes hypothèses et modifier l’un ou l’autre paramètre de façon à analyser les effets qui en résultent sur le résultat, à appliquer le logiciel de la manière la plus précise au cas particulier examiné, à développer une argumentation ou encore à s’inspirer d’une jurisprudence spécifique. Ce qui nécessitait auparavant des calculs longs, fastidieux et approximatifs ne requiert plus à présent que peu de temps, avec l’assurance de l’exactitude du résultat en fonction des paramètres choisis.

Publications[modifier | modifier le code]

Plus de 100 études ou articles publiés dans des revues actuarielles, financières ou juridiques, belges ou étrangères, notamment la Revue générale de l’enregistrement et du notariat, le Tijdschrift voor Notarissen, la Revue générale des assurances et des responsabilités, le Forum de l’assurance, l’Echo

Ouvrages scientifiques[modifier | modifier le code]

Évaluation des droits viagers, Préface du Professeur Hélène Casman, Anthemis Louvain-la-Neuve, 2019[3].

La capitalisation des dommages et intérêts en droit commun, Préface du Professeur Jean-Luc Fagnart, 4e édition, Anthemis, Louvain-la-Neuve, 2009[4].

Longévité : évolution et prospective. Construction de tables de mortalité, 2e édition, avec la collaboration de Fanny Hannecart et Sandra Laurent, i6doc, Louvain-la-Neuve, 2008[5].

Cours de mathématiques financières en avenir certain, i6doc, Louvain-la-Neuve, 2007[6].

Ouvrages de vulgarisation[modifier | modifier le code]

Comprendre l'assurance vie, 2e édition. Adaptation pour la France par Jacques Brière. Préface de Pierre Petauton, Contrôleur d'Etat, L'Argus, Paris, 1988.

Conozcamos el seguro de vida. La Poligrafía S.A., Barcelona, 1987.

Mais oui, vous comprenez l'assurance vie. Rossel, Bruxelles, 1980.

Maar natuurlijk begrijpt U de levensverzekering. Rossel, Bruxelles, 1980.

Articles[modifier | modifier le code]

Plus de 100 études ou articles publiés dans des revues actuarielles ou financières, belges ou étrangères, notamment la Revue générale de l’enregistrement et du notariat, le Tijdschrift voor Notarissen, la Revue générale des assurances et des responsabilités, le Forum de l’assurance, l’Echo.

Thèmes de prédilection[modifier | modifier le code]

Capitalisation des dommages et intérêts en droit commun ; conversion (capitalisation) de l’usufruit en droit civil ; analyse des comptes annuels des entreprises d’assurances ; construction de tables de mortalité ; technique, fiscalité et qualification de l’assurance vie ; marchés obligataires (exemple : analyse des emprunts d’Etat « Philippe », du prénom du ministre belge des finances Philippe Maystadt). 

Algorithme de Jaumain[modifier | modifier le code]

En 1984, Christian Jaumain propose, dans le Bulletin de l’Association des actuaires suisses, une méthode originale de calcul du taux d’intérêt interne d’une suite quelconque de flux financiers. Cette méthode fait l’objet de plusieurs analyses et commentaires. En 1992, le ministère des affaires économiques retient cet algorithme pour le calcul du TAEG[7],[8],[9],[10],[11],[12].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Refondation et qualification de l’assurance vie[modifier | modifier le code]

Selon le professeur Claude Devoet, spécialiste du droit, chargé de cours à l'ULB et auteur d'ouvrages de droit des assurances qui font autorité, Christian Jaumain a considérablement contribué à la modernisation et à l’essor de l’assurance vie individuelle en Belgique, spécialement dans sa vocation d’épargne et d’investissement. Par ses écrits et ses combats, il a donné une impulsion décisive à la relégation des pratiques et normes tarifaires rigides et désuètes des primes périodiques pour ouvrir la porte à l’assurance à versements libres, fondée sur la technique des primes uniques successives. Il a milité avec succès contre la théorie archaïsante de la disqualification des assurances vie sans loi de mortalité, préservant ainsi le rôle de l’assurance vie dans les services financiers d’épargne et d’investissement modernes [13],[14],[15],[16].

Transparence des comptes annuels des entreprises d’assurance[modifier | modifier le code]

Avec d’autres membres de la Commission des Assurances issus du monde académique, il propose des mesures en faveur de la transparence et de la comparabilité des comptes annuels en assurance[17]. Ces propositions ne recevront pas l’accueil attendu, en raison de l’opposition des représentants des assureurs et de l’indifférence des représentants des consommateurs.

Conversion de l’usufruit[modifier | modifier le code]

Christian Jaumain plaide pour la révision de la loi ‘Usufruit’ du 20 mai 2014, à la mise au point de laquelle il a pourtant collaboré activement [18],[19]. Il démontre que cette loi est devenue néfaste pour l’usufruitier ou le nu-propriétaire, selon le cas, et absurde faute d’avoir su s’adapter à l’effondrement des taux d’intérêt depuis 2015. Le nouveau Code civil a heureusement réduit le champ d’application de cette loi à partir du 1er septembre 2021, mais le problème n’est pas entièrement réglé pour autant.  

Égalité hommes-femmes en matière de tarifs d’assurances[modifier | modifier le code]

Christian Jaumain regrette l’arrêt rendu par la Cour de justice de l’Union européenne à Luxembourg le 1er mars 2011, qui impose des tarifs d’assurance identiques pour les femmes et les hommes. La longévité des femmes est supérieure à celle des hommes ; au contraire, les accidents de la route provoquent des dépenses moindres pour les femmes. Mais désormais, elles paient davantage pour leur assurance de solde restant dû et pour leur assurance automobile [20],[21].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notice biographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le patron de Belfius ... », L'Echo,‎ (lire en ligne)
  2. Christian Jaumain, Guide Financier de l’Assurance – Financiële Gids van de Verzekeringen, Wolters Kluwer Belgique, (ISBN 90-6716720-7)
  3. Christian Jaumain, Préface du Professeur Hélène Casman, Evaluation des droits viagers, Louvain-la-Neuve, Anthemis, , 128 p. (ISBN 978-2-8072-0563-5, lire en ligne)
  4. Christian Jaumain, préface du Professeur Jean-Luc Fagnart, La capitalisation des dommages et intérêts en droit commun, Louvain-la-Neuve, Anthemis, 4 e édition, , 180 p. (ISBN 978-2-87455-199-4, lire en ligne)
  5. Christian Jaumain avec la collaboration de Fanny Hannecart et Sandra Laurent, Longévité : évolution et prospective. Construction de tables de mortalité, Louvain-la-Neuve, i6doc, , 164 p. (ISBN 9782874190124, lire en ligne)
  6. Christian Jaumain, Cours de mathématiques financières en avenir certain, Louvain-la-Neuve, i6doc.com, , 294 p. (ISBN 9782874190117, lire en ligne)
  7. (en) H.U. Gerber, « Some moment inequalities and their applications, Discussion by H.J. Boom, Graham Lord, E.S. Seah, M.D. Evans, HO Kuenng, E.S.W. Shiu », Transactions of the Society of Actuaries (USA), Vol. XXXVIII,‎ , p. 75-104. L’auteur termine ainsi son article : Recently I learned that essentially this derivation has been given by Jaumain […]. Thus I propose that the algorithm […] be called Jaumain’s algorithm. (lire en ligne)
  8. Arrêté Royal du 4 août 1992 (M.B. 08-09-1992), relatif aux coûts, aux taux et aux modalités de remboursement du crédit à la consommation, Annexe I, Détermination du taux annuel effectif global. Dans un communiqué (M.B. 28-09-1993), le Ministère des Affaires économiques précise que « la méthode décrite à l’annexe I de l’arrêté royal précité est due au professeur Christian Jaumain ».
  9. Daniel JUSTENS et Jacqueline ROSOUX, Introduction à la mathématique financière, 3e édition,, Bruxelles, De Boeck Université, (ISBN 978-2804120962), p. 202
  10. P. ARS et J. PARIS, « Une amélioration de l’algorithme des échéances moyennes de Jaumain à partir du théorème d’immunisation de Fischer-Weil », Belgian Actuarial Bulletin, Volume 2,‎ december 2002., p. 9-14 (lire en ligne)
  11. F. DE VYLDER, Méthode itérative multiplicative de calcul d’une racine réelle, en particulier d’un taux d’intérêt, Bulletin de l’Institut des Actuaires Français, Numéro 316, Paris, Institut des Actuaires Français, , p. 109-29.
  12. Christian JAUMAIN, Calcul du taux d’intérêt réel d’une opération financière, Association des Actuaires Suisses, , p. 137-46
  13. Avis du Premier Avocat Général de la Cour de cassation de Paris, M. de Gouttes, rendu le 21 novembre 2004 [1]
  14. Christian JAUMAIN, L’assurance vie et sa qualification in L’assurance-vie et les pensions complémentaires, Bernard Dubuisson et Pierre Jadoul (éd.),251 pages Bruylant, 2006. (ISBN 978-2-8027-2333-2)
  15. Christian JAUMAIN, Faut-il disqualifier l'assurance vie ? L’assurance vie doit-elle conserver ses privilèges quels que soient sa durée et l’intensité du risque ? in Les nouveaux produits d’assurance vie, Bernard Dubuisson et Christian Jaumain (éd.), 200 pages, Bruylant, 2000. (ISBN 2-8027-1340-X)
  16. Christian Jaumain, « Contribution à la réforme tarifaire de l'assurance vie belge dans la perspective du marché européen de 1992 », Revue Générale des Assurances et des Responsabilités,‎ avril 1989.
  17. (fr + nl) Christian Jaumain, « Comparabilité des comptes annuels et droit de la concurrence en assurance - Vergelijkbaarheid en mededingingsrecht in verzekeringen », Bulletin des Assurances - Tijdschrift voor Verzekeringen,‎
  18. Sénat de Belgique, Proposition de loi modifiant l’article 745sexies du Code civil en vue de fixer les règles pour la valorisation de l’usufruit en cas de conversion de l’usufruit du conjoint survivant et du cohabitant légal survivant, et insérant un article 624/1 dans le Code civil, Document parlementaire 5-2338/2, Amendement N° 5 de M. Delpérée et consorts, méthode proposée par le professeur Christian Jaumain, [2]
  19. Chambre des Représentants de Belgique, Projet de loi modifiant l’article 745sexies du Code civil en vue de fixer les règles pour la valorisation de l’usufruit en cas de conversion de l’usufruit du conjoint survivant et du cohabitant légal survivant, et insérant un article 624/1 dans le Code civil, DOC 53 3451/003, 31 mars 2014, Rapport de la Commission de la Justice [3]
  20. Christian Jaumain, « Les quotients de mortalité nouveaux sont arrivés … et les assurés perdent la guerre des sexes », Le Monde de l'Assurance,‎ avril 2011. (lire en ligne)
  21. Christian Jaumain, « L'égalité tarifaire en assurances vie et automobile : peu à gagner, beaucoup à perdre pour les femmes », L'Echo,‎