Christian Ingrao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ingrao.
Christian Ingrao
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeurs de thèse

Christian Ingrao, né le 13 juin 1970 à Clermont-Ferrand, est un historien français.

Il a été de 2008 à 2014, directeur de l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP), une unité du CNRS, il y est aujourd'hui directeur de recherche.

Il est spécialiste de l’histoire du nazisme et de la violence de guerre. Il se consacre actuellement à l'histoire culturelle du militantisme nazi et aux pratiques de violence allemandes notamment sur les fronts orientaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

D'une famille d'Auvergne, il a fait ses études au lycée Ambroise-Brugière, à l'université Clermont-Ferrand-II et à l'université Paris-IV.

Il est agrégé (1995)[1] et docteur en histoire (2001), après avoir présenté sa thèse « Les intellectuels dans les services de renseignement de la SS 1900-1945 » à l’Université de Picardie, sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau et de Gerhard Hirschfeld[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 2001 à 2004, il travaille en postdoctoral à la "Hamburger Stiftung zur Foerderung von Wissenschaft und Kultur". Chercheur associé à l’IHTP. Il est coresponsable et coordinateur scientifique du groupe de travail « Violence de guerre, approches comparées sur le XXème siècle » (Historial de la Grande Guerre/IHTP) et coordinateur en France du projet « Borderlands. Identity, ethnicity and violence in the Shatter zone of Empires 1848-1945 », (en collaboration avec Brown University, University of Minnesota, Stanford University et Simon Dubnow I. in Leipzig). Il poursuit ses travaux à la Hamburger Institut für Sozialforschung avec un projet : « Vers une histoire culturelle de la violence nazie. Le cas de la politique de lutte contre les partisans. Fronts de l’Est (Pologne, URSS, Balkans) 1939-1945 »

De 2005 à 2008, il est chargé de recherches au CNRS, directeur adjoint de l’Institut d’Histoire du temps présent et maître de conférences à l’IEP de Paris.

En juin 2008, il succède à Fabrice d'Almeida en tant que directeur de l'IHTP. À la fin de ce mandat, en décembre 2013, il cède la direction à Christian Delage.

Il participe au documentaire Jusqu'au dernier : la destruction des juifs d'Europe de William Karel et Blanche Finger.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Promesse de l'Est. Espérance nazie et génocide (1939-1943), éditions du Seuil : Paris, 2016.
  • Le Nazisme et la guerre, Éditions Le clou dans le fer: Reims, 2011.
  • Croire et détruire. Les intellectuels dans la machine de guerre SS, Fayard: Paris, 2010.
    • (Traduction en allemand) Hitlers Elite: die Wegbereiter des nationalsozialistischen Massenmords, traduction du français par Enrico Heinemann et Ursel Schäfer, Bundeszentral für Politische Bildung, Bonn, 2012, 569 p.
    • (Traduction en italien) Credere, distruggere. Glu intellettuali delle SS, Einaudi, 2012, 408 pages.
    • (Traduction en anglais) Believe and Destroy: Intellectuels in the SS War Machine, Polity, 2013, 432 pages
    • (Traduction en portugais) Crer e destruir. Os intelectuais na maquina de guerra da SS nazista, traduction du français par André Telles, Zahar, 2015, 480 pages.
    • (Traduction en espagnol) Creer y destruir. Los intelectuales en la máquina de guerra de las SS, traduction du français par José Ramón Monreal. Acantilado, 2017, 624 pages.
  • Les chasseurs noirs. Essai sur la Sondereinheit Dirlewanger, Perrin: Paris, 2006.
    • (Traduction en anglais) The SS Dirlewanger Brigade: The History of the Black Hunters, traduction du français par Phoebe Green, Skyhorse publishing, 2011, 272 pages.
    • (Traduction en polonais) Czarni mysliwi Brygada Dirlewangera, Czarne, 2011, 304 pages.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Agrégations », sur lemonde.fr, .
  2. http://www.sudoc.fr/088646173.

Liens externes[modifier | modifier le code]