Christian Horner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christian Horner
Description de cette image, également commentée ci-après
Christian Horner en 2016
Biographie
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Royal Leamington Spa (Angleterre)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

Carrière
Qualité Pilote automobile
Directeur d'écurie de Formule 1


Christian Horner OBE[1], est un dirigeant sportif, ancien pilote de course automobile britannique né à Royal Leamington Spa le . Il a été le directeur de l'équipe Arden Motorsport dans le championnat de Formule 3000. Il est le directeur de l'écurie Red Bull Racing depuis son entrée en Formule 1 en 2005 et a gagné à sa tête quatre titres consécutifs de champion du monde des constructeurs et des pilotes (avec Sebastian Vettel), de 2010 à 2013, et un cinquième coté pilotes avec Max Verstappen en 2021.

Carrière de pilote[modifier | modifier le code]

Horner commence sa carrière de pilote automobile en 1991 dans une académie nationale de Formule Renault. En 1992, Il s'engage en championnat britannique de Formule Renault au sein de l'écurie Manor Motorsport. Il remporte plusieurs courses et est élu Rookie of the year.

En 1994, il intègre le Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 au sein de l'écurie Fortec. En 1995, toujours dans le même championnat, il passe chez ADR puis, en 1996, chez TOM'S. En 1996, il participe également à quelques courses du Championnat de Grande-Bretagne de Formule 2.

En 1997, il s'engage au championnat de Formule 3000, avec l'écurie Arden International, dont il est le cofondateur. Il se rend vite compte que diriger une équipe est plus dans ses attributions que de piloter et, fort de ce constat, décide de mettre un terme à sa carrière de pilote à la fin de la saison.

Carrière de manager[modifier | modifier le code]

photo d'une voiture en course
Christian Horner au volant d'une F3 de l'équipe Alan Docking Racing (en) sur le circuit de Silverstone durant le Championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 1995.

En 1998, à 25 ans, Christian Horner décide de poursuivre Formule 3000, désormais en tant que dirigeant de l'écurie Arden International. Il signe avec les pilotes Viktor Maslov et Marc Goossens pour la saison 1999. L'écurie, malgré la venue de Darren Manning, ne gagne aucune course les trois premières saisons. En 2002, Horner engage Tomáš Enge et Björn Wirdheim pour remplacer Manning et Maslov. Enge remporte le titre mais est rétrogradé à la troisième place à la suite d'un test anti-drogue positif, le titre revenant à Sébastien Bourdais. 2003 est l'année de la consécration puisque Townsend Bell remplace Enge tombé en disgrâce tandis que Wirdheim gagne le titre avec 35 points d'avance sur le second Ricardo Sperafico. En 2004, l'équipe Arden domine à nouveau le championnat grâce à Vitantonio Liuzzi. L'arrivée du pilote Robert Doornbos pour épauler Liuzzi permet à l'équipe de remporter les titres pilote et constructeur avec une avance de 30 points sur le second et 46 points au championnat des constructeurs. Au même moment, Horner base l'écurie Arden International dans les locaux de Prodrive à Banbury avant de la déménager dans les anciennes installations de 22-Motorsport.

En 2005, après avoir racheté Jaguar Racing, Dietrich Mateschitz lance l'écurie Red Bull Racing en Formule 1 en compagnie de son compatriote Helmut Marko, et ils engagent Christian Horner comme Team Principal, faisant de lui, à 31 ans, le plus jeune directeur d'écurie de l'histoire de la discipline. En 2006, afin de célébrer le premier podium de l'équipe au Grand Prix de Monaco (3e place de David Coulthard), Horner saute dans une piscine, ne portant pour seul vêtement qu'une cape de Superman. En 2009, l'écurie termine deuxième du championnat des constructeurs avec les pilotes Sebastian Vettel et Mark Webber, respectivement deuxième et quatrième du championnat des pilotes.

En 2010, Red Bull Racing gagne son premier titre de champion du monde des constructeurs à une course de la fin tandis que Vettel remporte le titre des pilotes lors du dernier Grand Prix de la saison à Abou Dabi. En 2011, l'équipe réalise un nouveau doublé en remportant le championnat du monde des constructeurs, Sebastian Vettel obtenant un second titre et devenant le plus jeune double champion du monde de la Formule 1. 2012 et 2013 voient Sebastian Vettel champion pilote et Red Bull Racing champion constructeurs parvenir à quatre titres consécutifs, triomphes auquel s'associe Renault avec son moteur V8 atmosphérique.

À partir de la saison 2014, l'écurie Mercedes Grand Prix entame une période de domination implacable qui correspond à l'ère des moteurs V6 turbo-hybrides à double sytème de récupération d'énergie , avec sept titres pilotes et constructeurs consécutifs. Red Bull, qui continue avec Renault, avant de s'associer à Honda, engage Max Verstappen à partir de 2016 et remporte quelques victoires par saison. Alors que Lewis Hamilton n'a jamais eu de sérieux adversaire en dehors de son propre coéquipier Nico Rosberg entre 2014 et 2016, le pilote néerlandais devient en 2021 son plus grand rival, l'association Red Bull-Honda donnant sa pleine mesure, et Christian Horner multipliant les joutes verbales avec Toto Wolff[2],[3] . L'écurie qu'il dirige se retrouve ainsi à nouveau capable de remporter des titres. Si elle termine deuxième du classement constructeurs, elle remporte son cinquième titre pilotes avec Max Verstappen auteur dans la saison de dix victoires, dix-huit podiums et dix pole positions au volant de la RB16B.

Fin décembre 2021, le contrat de Christian Horner à la tête de l'écurie est prolongé « au moins » jusqu'en 2026[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Horner a fait ses études à la « Warwick School (en) », Warwick et à l'Arnold Lodge School (en), Royal Leamington Spa. Il a deux frères Jamie et Guy.

Il est marié avec la chanteuse britannique Geri Halliwell, ex Spice Girls, depuis le . Avant ce mariage, il a eu une fille de Beverley Allen, née en octobre 2013 et prénommée Olivia. Avec son épouse, il a un garçon, Montague George Hector, né le 21 janvier 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F1 - Christian Horner décoré par la Reine d’Angleterre, sur motorsport.nextgen-auto.com, consulté le 15 juin 2013
  2. Rémy Georges, « Horner : « Plus Wolff s’énerve, plus ça devient amusant » », sur f1i.autojourna.fr, (consulté le )
  3. « Horner qualifie Wolff de… ‘dame de pantomime’ ! », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  4. Fabien Gaillard, « Horner à la tête de Red Bull jusqu'en 2026 au moins », sur fr.motorsrpot.com, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]