Christian Claveau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Christian Claveau (né le 19 juin 1952 à Saint-Henri-de-Taillon) est un homme politique québécois, député péquiste d'Ungava à l'Assemblée nationale du Québec, de 1985 à 1994[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Christian Claveau naît à Saint-Henri-de-Taillon, au Lac-Saint-Jean, le 19 juin 1952. Il est le fils de Thomas-Louis Claveau, soudeur, et de Marguerite Langlais.

Il fait ses études secondaires à Dolbeau, à Cap-Rouge et à Saint-Romuald. Il poursuit ses études collégiales au campus Notre-Dame-de-Foy, à Cap-Rouge. En 1978, il obtient un diplôme de 3e cycle en aménagement du territoire de l'Université Paul-Valéry, ainsi qu'un diplôme de spécialisation (D.S.P.U.) en économie du développement rural, du Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes de Montpellier[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1972 à 1975, Christian Claveau est directeur de projets en développement rural au Honduras, puis au Niger, de 1978 à 1980. De 1980 à 1983, il travaille à la mine Opémiska de Chapais. En 1983 et 1984, il est vice-président de la Communauté économique régionale Chapais-Chibougamau, puis président, en 1984 et 1985. Il est vice-président du Conseil régional de développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean-Chibougamau, secteur Chapais-Chibougamau, en 1984 et 1985. Il est également responsable du bureau de Québec du Centre d'études et de coopération internationale[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Christian Claveau est maire de la ville de Chapais, de 1982 à 1985.

En 1981, 1982 et 1985, il est vice-président de l'exécutif régional du Parti québécois de la circonscription d'Ungava. Lors des élections générales québécoises de 1985, il est élu député du Parti québécois dans Ungava et succède à Marcel Lafrenière. Il est réélu lors des élections de 1989. Il occupe le poste de vice-président de la Commission du budget et de l'administration, du 19 juin au 9 août 1989. Il ne se représente pas aux élections de 1994[1]. Son successeur est le député péquiste Michel Létourneau.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Lors des élections générales de 1985, Christian Claveau obtient 6 414 voix, soit 51,84% des votes. Ses adversaires Jacques Bérubé, candidat pour Parti libéral du Québec et Denis Turgeon, candidat pour le Parti socialiste du Québec, obtiennent respectivement : 5 497 et 463 voix, soit 44,42% et 3,74% des votes[3].

Lors des élections générales de 1989, Christian Claveau obtient 6 442 voix, soit 50,96% des votes. Son adversaire Jacques Bérubé, candidat pour le Parti libéral du Québec obtient 6 199 voix, soit 49,04% des votes[4].

Archives[modifier | modifier le code]

Les archives du député Christian Claveau sont conservées à la Société d'histoire régionale de Chibougamau[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gaston Deschênes, Québec (Province) Bibliothèque de l'Assemblée nationale et Québec (Province) Assemblée nationale, Dictionnaire des parlementaires du Québec, 1792-1992, Presses Université Laval, (ISBN 978-2-7637-7304-9, lire en ligne)
  2. a et b « Christian Claveau - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le )
  3. « Élections générales », sur Élections Québec (consulté le )
  4. « Élections générales », sur Élections Québec (consulté le )
  5. « Répertoire des fonds d'archives de parlementaires québécois (lettre C) - Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec », sur www.bibliotheque.assnat.qc.ca (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]