Christian Chavagneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chavagneux.
Christian Chavagneux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité

Christian Chavagneux est un journaliste économique français.

Parcours universitaire[modifier | modifier le code]

Christian Chavagneux est docteur en économie, auteur d'une thèse sur la finance dirigée par Philippe Hugon et soutenue en 2000[1]. Il a eu comme directeur de mémoire de D.E.A.[2] Christian de Boissieu à l'université Panthéon-Sorbonne en 1986, puis a obtenu un master à a London School of Economics.

Il a en outre enseigné à l'Institut d'études politiques de Paris, ainsi qu'à l'université Paris-Dauphine[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Après avoir été chargé d'études à l'Agence française de développement (AFD), entre 1987 et 1989, il rejoint la Société générale comme "senior economist" où il travaillera jusqu'en 1993. Il devient ensuite chargé de mission au Commissariat général du Plan (aujourd'hui France Stratégie) jusqu'en 1988[4]. Puis, il devient rédacteur en chef de la revue l'Économie politique et rédacteur en chef adjoint d'Alternatives économiques. Il est désormais éditorialiste à Alternatives économiques et AlterEcoplus, le quotidien numérique d'Alternatives Economiques.

En 2011, il débute sa participation à l'émission « On n'arrête pas l'éco » sur France Inter, où il débat tous les samedis avec Emmanuel Lechypre.

En 2014, il devient chroniqueur de livre dans l'émission La librairie de l'éco sur BFMBusiness. Il tient une chronique vidéo hebdomadaire sur Xerfi Canal.

Ses principaux thèmes de recherches[réf. nécessaire] sont la finance internationale, les paradis fiscaux, l'économie politique internationale et l'économie du développement.

Idées et prises de position[modifier | modifier le code]

Christian Chavagneux est partisan d'une régulation publique de l'économie. Il soutient notamment des politiques de relance par l'investissement public. Il est ainsi contesté par les partisans d'une économie plus libérale[5].

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Ghana, une révolution de bon sens: économie politique d'un ajustement structurel, Khartala, 1997
  • Les dernières heures du libéralisme, la mort d'une idéologie, Perrin, 2007
  • L'économie politique internationale, Repères La Découverte, nouvelle édition 2010
  • (Avec Jacques Mistral), Peut-on réguler la finance internationale?, in L'État pyromane, Delavilla, 2010
  • (Avec Ronen Palan et Richard Murphy), Tax havens. How globalization really work, Cornell University Press, 2010.
  • Une brève histoire des crises financières. Des tulipes aux subprimes, La Découverte, 2011
  • (Avec Ronen Palan) Les paradis fiscaux, Repères, La Découverte, 4ème édition, 2017
  • (Avec Thierry Philipponnat) La capture, La Découverte, 2014
  • (Avec le dessinateur James), Les aventuriers de la finance perdue, Casterman, 2016

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Catalogue SUDOC », sur www.sudoc.abes.fr (consulté le 1er janvier 2017)
  2. « Catalogue SUDOC », sur www.sudoc.abes.fr (consulté le 1er janvier 2017)
  3. http://www.tnova.fr/biographie/christian-chavagneux
  4. http://www.cepii.fr/rdv/rdv/gouvernance/bio/chavagneux.asp
  5. Christian Chavagneux l’illusionniste, contrepoints.org, 14 septembre 2012