Christian Aaron Boulogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christian Aaron Boulogne
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Ari Päffgen
Naissance (57 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France française
Profession
Autres activités
Ascendants
Nico (mère)

Ari Boulogne, dit Christian Aaron Boulogne, né Ari Päffgen à Paris le , est un photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Aaron est le fils de la chanteuse et actrice allemande Nico. Selon les propos de sa mère, il serait le fils illégitime d'Alain Delon. Toutefois, celui-ci ne l'a jamais reconnu et s'est toujours opposé à toute démarche de reconnaissance, se limitant à une prise de sang réalisée dans les années 1960.

Nico ne pouvant s'occuper de lui du fait de son mode de vie, la chanteuse du Velvet Underground adresse depuis New York un courrier à Édith Boulogne, la mère d'Alain Delon, pour l'informer qu'elle avait eu un fils de sa liaison avec ce dernier. Édith Boulogne va chercher l'enfant à New York et l'élève en France, contre l'avis d'Alain Delon.

L'enfant grandit à Bourg-la-Reine, élevé par Édith Boulogne qui le considère comme son petit-fils. Il renoue ensuite avec sa mère, et fait quelques apparitions dans des films réalisés par le compagnon de cette dernière, Philippe Garrel. En 1977, il est adopté par Paul Boulogne, époux de la mère d'Alain Delon, dont il reçoit ainsi légalement le nom de famille[1]. Il ne rencontre qu'en de rares occasions Alain Delon, qui lui déclare en 1986 le considérer comme son « pote » mais affirme ne pas être son père[2]. « Tu n’as ni mes yeux, ni mes cheveux, tu n’es pas mon fils », lui dit-il.

Il fait des révélations surprenantes lors d’une interview sur sa relation avec sa mère Nico :

« Pour moi, c'était une très bonne mère. Elle m'a tout donné. Même la drogue[3], je l'ai vécue à fond avec elle sans que ce soit un problème. De mes 16 ans jusqu'à la fin (1988), nous avons partagé la drogue, la même seringue. C'était une manière d'être ensemble. »

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est héroïnomane presque toute sa vie.

Il a un fils, Charles (né en 1999), et une fille, Blanche (née en 2006).

Publication[modifier | modifier le code]

En 2001, il publie un livre de souvenirs, L'Amour n'oublie jamais (Jean-Jacques Pauvert)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sabine Bernède, « Ari: tout le portrait d'Alain Delon », La Dépêche, 22 avril 2001.
  2. Judith Perrignon, « Portrait d'Ari Päffgen-Boulogne : Le fils errant », Libération, 18 avril 2001.
  3. Anthony Verdot-Belaval, « « Ari Boulogne, la triste histoire du fils illégitime d’Alain Delon » » sur gala.fr, 8 novembre 2018.
  4. Martine de Rabaudy, « Ari, fils de personne », L'Express, 24 mai 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]