Christelle Familiari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christelle Familiari
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Christelle Familiari, née à Niort en 1972, est une plasticienne contemporaine.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Christelle Familiari s’est fait connaître dès 1995 par des vidéos et des performances qui faisaient fi des carcans sociaux entourant la question du désir, du sexe et de l'ennui. Cette pratique de l’autofilmage et de la performance qui l’implique physiquement l’a progressivement amenée à rechercher des moyens plastiques qui lui permettraient d’évoquer le corps : le sien, son geste d’artiste dans une présence physique cocasse, étrange, indiscernable, diffuse ; et celui du visiteur, dans sa relation intime avec l’œuvre mais aussi avec l’espace d’exposition.

La confection de divers objets en laine réalisés au crochet (slip à masturbation, slip à pénétration, cagoule pour amoureux, bras pour danser le slow...) illustre ce glissement qui l’amène à réaliser des sculptures anthropomorphes (le Portique et le Siège biplace) dont la particularité est de proposer des « espaces de négociations » aux personnes qui les utilisent. Cet intérêt qu’elle porte alors à la relation physique qu’entretient le visiteur avec l’œuvre l’incite à développer une pratique sculpturale apte à associer la performance et l’effort, la souplesse et la rigidité, l’échelle de son corps… aux surfaces des lieux d’expositions, dont le tapis « Étendue » (tapis de 400 mètres carrés en fil de fer entrelacé), présentée au Frac des Pays de la Loire en 2003, sera la première manifestation.

Ce travail qui se développe depuis quinze ans affirme progressivement tout l’intérêt qu’il porte à l’impermanence et sa méfiance vis-à-vis de toute tentative formaliste.

Expositions personnelles (sélection)[modifier | modifier le code]

1996
1999
  • Vice-versa, École Régionale des Beaux-Arts, Nantes
2000
  • Sans les dessous dessus, Galerie Anton Weller, Paris
2002
  • Écoute moi, je goutte, goûte moi, rue des Ursulines, Paris
2003
  • Attraction, Frac des Pays de la Loire, Carquefou
2006
  • Un, des corps, Le Parvis, Tarbes
  • Séjour, Interface, Dijon
2008
2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]