Chris Mosier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chris Mosier est un homme trans défenseur américain des droits des personnes trans, également triathlète, et orateur.

En 2015 Mosier a gagné une place au duathlon de l'équipe masculine de la Team USA sprint au World Championship de 2016, faisant de lui le premier athlète trans connu pour se joindre à une équipe nationale américaine avec une identité de genre correcte, plutôt qu'avec son genre qui lui a été assigné à la naissance[1],[2].

Alors qu'il était qualifié, Mosier fut incertain quant à son admissibilité à la compétition du Duathlon Age Group World Championship Race en Espagne en juin 2016 en raison de la politique du Comité international olympique concernant la participation des athlètes transgenres[3], avec des dispositions spécifiques de la Stockholm Consensus en 2004[4]. En 2015, Mosier a contesté la politique[5], aboutissant à la création et à l'adoption de nouvelles directives du CIO pour la participation des athlètes trans[6]. Depuis janvier 2016, Mosier n'a toujours pas reçu l'autorisation de la International Triathlon Union pour participer à la course du World Championship[7].

Mosier a commencé la compétition de triathlon en 2009 en tant que femme. En 2010, Mosier s'est publiquement identifié homme transgenre[8] dans le magazine influent American gay, The Advocate, après avoir participé à sa première course en tant qu'homme. En 2011, Mosier a été mis en vedette dans The New York Times[9] avant la compétition du Nautica New York City Triathlon, une course auquel il avait participé deux ans avant en tant que femme.

Mosier est le fondateur[10] de transathlete.com, une ressource pour les étudiants, les athlètes, les entraîneurs et les administrateurs afin de trouver des informations sur l'inclusion des personnes trans dans l'athlétisme à différents niveaux de jeu.

Mosier est le directeur exécutif de GO! Athletes, un réseau national, sans but lucratif, des athlètes actuels et anciens étudiants LGBT créant des espaces plus sûrs en athlétisme grâce à la visibilité, l'éducation et le militantisme[11].

Mosier blogue aussi pour Original Plumbing, un magazine pour les hommes trans[12].

Chris Mosier savait à l'âge de quatre ans que son identité de genre et son sexe assigné ne correspondaient pas à ce que la société attend traditionnellement. Il a commencé sa transition en 2010 quand il a légalement changé son nom, puis il a commencé à recevoir des injections de testostérone. En faisant cette transition, Chris a renoncé à son haut rang dans la catégorie des femmes, mais la récompense était beaucoup plus grande. Depuis la transition, Chris a eu des retours extrêmement positifs de la part d'autres athlètes[13]. Chris parle de son expérience avec la Chicago GoPride, en disant : “concernant la compétition en tant que femme, je pensais au genre tout le temps, à un point que ça interférait avec ma capacité à réussir, parce que je ne me sentais pas à l'aise lors des courses. Maintenant, je me sens plus capable de me concentrer et le genre ne se pose plus autant.”[14] Chris est aussi certifié coach USA Triathlon. Il s'est intéressé à aider les autres à atteindre leurs objectifs sportifs, particulièrement les jeunes LGBT. En étant éducateur, Chris est conscient de la possibilité de partager ses connaissances et de parler de l'expérience transgenre pour ceux qui ne le peuvent pas.

Prix[modifier | modifier le code]

Mosier était l'un des trois finalistes pour le prix « athlète de l'année« » du Compete Magazine en 2011. Il a reçu une mention honorable de la USA Triathlon pour le prix USAT Spirit of Multisport de 2011[15].

En 2013, Mosier a été nommé Athlete of the Year[16] à la Compete Sports Diversity Awards à Los Angeles, Californie.

Mosier a été nommé en 2014 dans la liste Trans 100[17]. La « Trans 100 » est une liste annuelle de certains des individus trans les plus importants et influents qui travaillent activement à la création d'un monde meilleur pour la communauté transgenre[18].

En 2014, Mosier a été nommé au National Gay and Lesbian Sports Hall of Fame, faisant ainsi de lui le premier homme ouvertement trans intronisé au National Gay and Lesbian Sports Hall of Fame[19],[20].

En 2014, Mosier a également été inclus dans la liste annuelle « 40 Under 40 » de The Advocate[19].

En 2014, il a été nommé Best Personal Trainer of the Northeast[21] par le Competitor Magazine.

En 2015, Mosier a été honoré par les USA Triathlon en tant que gagnant du Jeff Jewell Spirit of Multisport[22].

En 2015, Mosier a remporté le prix Sports Pillar Award du World OutGames Miami 2017 lors de l'évènement Bronze Bash[23].

Mosier vit à New York City[24].

La USA Triathlon a attribué à Mosier une mention honorable pour la USA Triathlon 2011 Spirit of Multisport Award, une partie de l'année Multisport Awards. Mosier a été récompensé pour son travail de promotion et de visibilité et d'inclusion des personnes trans dans le sport, et son engagement à plaider pour que tous les gens aient la possibilité de se sentir en sécurité, épanouis, et heureux dans les sports. Il est toujours intéressé par la compétition de haut niveau, et en 2014, il a remporté deux courses dans la catégorie masculine[25],[26] et a remporté, dans sa catégorie d'âge, une compétition de triathlo, terminant 4e au classement général[27]. TRX et Odwalla sont les sponsors de Chris, et Odwalla a nommé Chris en 2011 comme l'un de ses Athlete Ambassadors. Chris a aussi été coach et représentant du Empire Triathlon Club de NYC depuis 2012[28] et travaille actuellement avec les ligues sportives LGBT pour améliorer l'inclusion des personnes trans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Triathlete Chris Mosier Joins Men of Team USA, Making Transgender Sports History | Advocate.com.
  2. (en) Cyd Zeigler, « Trans endurance athlete Chris Mosier earns spot on Team USA », Outsports,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2015).
  3. (en) Cyd Zeigler, « Trans triathlete Chris Mosier may be barred from competing at World Championships », sur outsports.com, (consulté le 11 octobre 2020).
  4. (en) « Recognising and battling the mental health “opponent” », sur olympic.org, IOC, (consulté le 11 octobre 2020).
  5. http://thinkprogress.org/sports/2016/01/22/3742064/trans-rights-olympics/
  6. (en) Cyd Zeigler, « Exclusive : Read the Olympics' new transgender guidelines that will not mandate surgery », sur outsports.com, (consulté le 11 octobre 2020).
  7. « Report : IOC adopting new policy for trans athletes », sur ESPN.com (consulté le 11 octobre 2020).
  8. Chris Mosier, « An Iron Man », The Advocate (consulté le 21 février 2012).
  9. (en) Frederick Dreier, « For Transgender Triathlete, a Top Finish in New York Is Secondary », The New York Times,‎ , p. 6 (lire en ligne, consulté le 26 juin 2014).
  10. Cyd Zeigler, « Chris Mosier launches transathlete.com », Outsports (consulté le 20 janvier 2014).
  11. « home page », sur GO! Athletes (consulté le 31 mai 2015).
  12. « Chris Mosier - Original Plumbing » (consulté le 26 juin 2014).
  13. Dreier Frederick, « For Transgender Triathlete, a Top Finish in New York is Secondary », sur The New York Times.
  14. Dani Heffernan, « Transgender Triathlete Chris Mosier on Transition and Inclusivity in Sports ».
  15. « USA Triathlon Announces First-Ever Multisport Award Winners », USA Triathlon, (consulté le 16 mai 2013).
  16. Connie Wardman, « Chris Mosier - 2013 Athlete of the Year », Compete Sports (consulté le 21 janvier 2014).
  17. [1]
  18. Modèle {{Lien web}} : paramètres « url » et « titre » manquants. , sur http://thetrans100.com/.
  19. a et b (en) Annie Hollenbeck, « 40 Under 40 : Chris Mosier Wants Trans People to Feel Comfortable Playing the Sport They Love », sur advocate.com, (consulté le 11 octobre 2020).
  20. News Release, « National Gay and Lesbian Sports Hall of Fame names 2014 Inductees », sur GoPride.com (consulté le 3 juin 2014).
  21. Competitor.com, « Best of Competitor 2014 - Northeast Region », sur http://running.competitor.com/2014/12/news/best-competitor-2014-northeast-region_120512, Competitor.com (consulté le 29 janvier 2015).
  22. « Honor 2014 Athletes of the Year and Multisport Award Winners in Milwaukee on Aug. 6 », sur USAT, USA Triathlon (consulté le 24 août 2015).
  23. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. https://scontent-iad3-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtl1/v/t1.0-9/12096040_931019286986977_1737939816800381573_n.jpg?oh=592d4464f99a5ef2e142cfedb78cf86a&oe=56CB2E11, World OutGames 2017 (consulté le 26 octobre 2015).
  24. Annie Hollenbeck, « Chris Mosier Wants Trans People to Feel Comfortable Playing the Sport They Love » (consulté le 23 août 2014).
  25. Chris Mosier, « 1st Place overall », sur Chris Mosier Blog (consulté le 31 mai 2015).
  26. Chris Mosier, « 2014 in review », sur Chris Mosier Blog (consulté le 31 mai 2015).
  27. Chris Mosier, « 1st Place AG », sur Chris Mosier Blog (consulté le 31 mai 2015).
  28. « Coaches & Ambassadors », sur Empire Tri Club, Empire Tri Club (consulté le 31 mai 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]