Chris Barnard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chris Barnard
Chris Barnard (skrywer).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
PretoriaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Mouvement
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barnard.

Christiaan Johan Barnard, connu sous le nom de Chris Barnard, né à Nelspruit (dans le Transvaal, en Afrique du Sud) le 15 juillet 1939 et mort à Pretoria le 28 décembre 2015[1], est un écrivain sud-africain dont l'œuvre est rédigée en afrikaans. Il est aussi scénariste et producteur pour le cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chris Barnard étudie à l'université de Pretoria, puis demeure en Europe. Il écrit des histoires courtes, des pièces de théâtre, des pièces radiophoniques et des romans, et est, en outre, directeur de productions télévisuelles. Il est lauréat de plusieurs prix littéraires, dont le Central News Agency Literary Award (CNA Prize) pour Bekende onrus (1961), Duiwel-in-die-bos (1968) et Moerland (1993). Son roman Mahala (1971) est un classique de la littérature afrikaans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Prose[modifier | modifier le code]

  • Bekende onrus, roman (1961)
  • Die houtbeeld, nouvelle (1961)
  • Boela van die blouwater, roman pour la jeunesse (1962)
  • Man in die middel, roman (1963)
  • Dwaal, nouvelle (1964)
  • Die swanesang van majoor Sommer, nouvelle (1965)
  • Duiwel-in-die-bos, récits courts (1968)
  • Mahala, roman (1971)
  • Chriskras, récits courts et sketches (1972)
  • Danda, roman pour la jeunesse (1974)
  • Chriskras: 'n tweede keur, récits courts et sketches (1976)
  • Danda op Oudeur, roman pour la jeunesse (1977)
  • So onder deur die maan: Chriskras 3, récits courts et sketches (1985)
  • Voetpad na Vergelegen, roman pour la jeunesse (1987)
  • Klopdisselboom – die beste van Chriskras, récits courts et sketches (1988)
  • Moerland, roman (1992)
  • Boendoe, roman (1999)
  • Oulap se blou, récits courts (2008)

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (af) Chris Barnard sterf, Nicolene Smalman, sur le site du journal Lowvelder

Liens externes[modifier | modifier le code]