Chrístos Chryssópoulos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chrístos Chryssópoulos
Naissance
Athènes, Drapeau de la Grèce Grèce
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Grec
Genres

Chrístos Chryssópoulos (en grec Χρήστος Χρυσόπουλος), né à Athènes en 1968[1], est un romancier, essayiste et traducteur grec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boursier du programme de création littéraire de la faculté de littérature américaine à l'Université Aristote de Thessalonique, il devient, après ses études, conférencier invité à l'Université de l'Iowa et chercheur à l'Université de Chicago.

Il publie régulièrement des articles dans des revues littéraires et politiques grecques. Il est également traducteur depuis l'anglais vers le grec moderne.

Ses romans expriment le désenchantement de toute une génération.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Athènes, le sable et la poussière, avec Alexandros Assonitis, Christos Chomenidis et al., traduit par Anne-Laure Brisac et Jean-Louis Boutefeu, Paris, Éditions Autrement, coll. « Romans d'une ville », 2004, 189 p. (ISBN 2-7467-0520-6)
  • Le Manucure, traduit par Anne-Laure Brisac, Arles, France, Éditions Actes Sud, coll. « Lettres grecques », 2005, 128 p. (ISBN 978-2-7427-5860-9)
  • Monde clos, traduit par Anne-Laure Brisac, Arles, France, Éditions Actes Sud, coll. « Lettres grecques », 2007, 208 p. (ISBN 978-2-7427-6678-9)[2]
  • La Destruction du Parthénon, traduit par Anne-Laure Brisac, Arles, France, Éditions Actes Sud, coll. « Lettres grecques », 2012, 96 p. (ISBN 978-2-330-00525-2)
  • Une lampe entre les dents, traduit par Anne-Laure Brisac, Arles, France, Éditions Actes Sud, coll. « Lettres grecques », 2013
  • Terre de colère, traduit par Anne-Laure Brisac, Éditions La Contre-allée, coll. « Fictions d'Europe », 2015, France, 90 p. (ISBN 978-2-917817-35-3)
  • La Tentation du vide. Shunyata, traduit par Anne-Laure Brisac, Arles, France, Éditions Actes Sud, coll. « Lettres grecques », 2016

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « a literary journey through South‐East Europe », sur http://www.britishcouncil.org (consulté le 23 février 2012)
  2. Yann Plougstel, Le monde du 1/10/2011, « Coupable n'est pas grec... »