Chou kale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kale.
Plantation de chou kale au Kenya.

Le chou kale, ou plus simplement kale (prononcé [keɪl][1],[2]), est un nom vernaculaire dérivé de l'anglais qui désigne plusieurs variétés botaniques de choux ayant comme point commun d'être des variétés anciennes, non pommées, résistantes au froid et dont on récolte les feuilles une à une. Traditionnellement utilisées comme plantes fourragères, leur consommation dans l'alimentation humaine a été progressivement abandonnée dans de nombreux pays. Au début du XXIe siècle, leurs qualités nutritives ont été mises en lumière, faisant revenir ces légumes verts sur les étals des marchés qui les avaient oubliés. On les trouve de plus en plus dans les plats et non plus seulement dans ceux des végétariens[3],[4].

Botanique[modifier | modifier le code]

En anglais botanique, kale désigne tous les choux du groupe de cultivars « Brassica oleracea Groupe Acephala », c'est-à-dire les formes non pommées du chou commun (Brassica oleracea), déclinés en nombreuses variétés ou cultivars plus ou moins colorés[5].

En France, « kale » est un nom commercial pouvant désigner, comme le font les botanistes anglophones, les feuilles des choux communs non pommés[6], mais aussi le feuillage d'une plante voisine, de l'espèce Brassica napus, celle qui donne aussi le colza et le rutabaga[7].

Ces variétés frisées étaient traditionnellement considérées comme étant des choux fourragers, destinés à l'alimentation du bétail[8].

Principales variétés concernées en français[modifier | modifier le code]

Différentes variétés, de plusieurs espèces, sont commercialisées sous ce nom[7] :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le chou de Daubenton est aussi une variété de chou acéphale

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les deux premières variétés se consomment après le passage des premières gelées et se prêtent à de nombreuses préparations cuites[11].

Comme le chou à faucher, les jeunes feuilles du kale rouge de Russie peuvent être mangées en salade[11].

En Tunisie, il était autrefois utilisé pour faire de la pkaïla, un plat traditionnel juif, aujourd'hui fait à base d'épinards.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « kale - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le 18 novembre 2017)
  2. « kale | Definition of kale in English by Oxford Dictionaries », sur Oxford Dictionaries | English (consulté le 18 novembre 2017)
  3. The Kale project : en 2013 qui veut se mettre au chou ? Comme les New-Yorkais ! sur Paris-New York TV, consulté le 5 janvier 2015
  4. Kale, le chou qui a rendu fous les Américains publié le 31/08/2013 dans HuffPost, c'est la vie, consulté le 5 janvier 2015.
  5. (en) Factors Affecting the Glucosinolate Content of Kale (Brassica oleracea acephala Group) J. Agric. Food Chem., 2007, 55 (3), pp 955–962. DOI: 10.1021/jf0624897
  6. Kale, un chou vert et frisé, publié le 02/12/2014 par le Dr Florine Boukhobza. Sur le site [ Savoir faire et faire savoir], consulté le 26 janvier 2015.
  7. a et b Le kale, consulté le 5 janvier 2015
  8. Le chou kale, la star des légumes, sur le site de Hubert le jardinier, consulté le 5 septembre 2017
  9. Chou Kale : frisé et tendance
  10. Brassica napus subsp. napus var. pabularia, sur efloraofindia, consulté le 5 janvier 2015
  11. a et b 3 variétés de choux frisés sur le site Rustica, consulté le 10 février 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]