Chocolaterie Dardenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La chocolaterie Dardenne est une fabrique de chocolat située à Salles-et-Pratviel, à proximité de Bagnères-de-Luchon, dans le département français de la Haute-Garonne.

Dardenne
illustration de Chocolaterie Dardenne
Chocolaterie Dardenne à Salles-et-Pratviel

Création 1897
Dates clés 18 septembre 2002 : immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Ludovic Dardenne
Direction Fade to Greeen Holding représenté par Frédéric Houriez
Activité Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie
Société mère Fade to Green (holding)
Effectif 19
SIREN 443 380 845
Site web https://chocolatdardenne.com/

Chiffre d'affaires 4 070 300 € au 30 septembre 2018
Résultat net 620 500 € au 30 septembre 2018

Créée au début du XXe siècle, par Ludovic Dardenne[1], la chocolaterie était initialement nommée Société du "Yo-Yo Chocolat Cuit", société anonyme. Après la mode du yo-yo, l'entreprise est renommée Chocolaterie Dardenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ludovic Dardenne, pharmacien de renom à Bagnères-de-Luchon, crée sa chocolaterie en 1897. Après plusieurs années de recherche, il conduit en 1905 le dépôt d'un brevet Dardenne pour un chocolat cuit avec ses deux amis Pasteur et Paul Sabatier (ce brevet est ensuite rectifié et déposé à nouveau en 1910)[2],[3].

En 1911, Ludovic Dardenne fonde la société Yo-Yo Chocolat Cuit (le nom de la société a été choisi en clin d’œil à son fils Pierre), devenue par la suite Chocolaterie Dardenne.

Après presque un siècle d'existence, l'entreprise est rachetée à Pierre Dardenne en 2002 par Alain et Marie-Hélène Peyrouton.

Ces derniers décident alors de donner un nouvel élan à la chocolaterie par le passage en 2005 en production totale sous label d'agriculture biologique puis en 2013 par le développement d'un chocolat à base d'agave. Enfin, en 2014, la société est récompensée du prix de l'innovation au salon du SISQUA pour un chocolat 100 % végétal au lait d'amande et au sucre de coco[4],[3].

Chocolaterie Dardenne Salles-et-Pratviel 02.jpg

En 2015, l'entreprise change à nouveau de main et est rachetée par la société de Holding Fade to Green, mais Alain Peyrouton reste toujours président de la société Chocomapt[5].

En mars 2017, la chocolaterie Dardenne a été labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant[6].

Gamme de produits[modifier | modifier le code]

Les chocolats Dardenne sont divisés en trois gammes :

  • la première utilise toujours le brevet Dardenne ;
  • Différentes tablettes de la Chocolaterie Dardenne
    la deuxième, à base d'agave, est initialement destinée aux diabétiques (35 % de sucre en moins) ;
  • la troisième est un chocolat affiné par conchage long, à chaud.

Histoire du site historique[modifier | modifier le code]

De Bagnères-de-Luchon à Salles-et-Pratviel[modifier | modifier le code]

Initialement située en centre-ville de Bagnères-de-Luchon, l'entreprise s'est déplacée juste avant 2010 à Salles-et-Pratviel.

L'ancien atelier de fabrication est aujourd'hui occupé par des gîtes et le laboratoire d'une boulangerie. Des photographies anciennes rendant hommage à l'ancien atelier sont visibles dans le magasin de la Chocolaterie Dardenne.

Différents moules à chocolat et souvenirs d'époque ont également été retrouvés dans les travaux de rénovation des gîtes installés sur le site historique. Afin de conserver l'esprit de la chocolaterie, chacun des gîtes a d'ailleurs été aménagé sous forme de chalet et a été nommé en hommage à la Chocolaterie Dardenne :

  • Loft Coco du fait de l'utilisation de cet ingrédient si particulier qu'est le sucre de coco dans la dernière recette de la marque,
  • Triplex Yo-Yo en souvenir de l'ancien nom de l'entreprise,
  • 1897 en souvenir de la date de création de la Chocolaterie Dardenne,
  • Triplex Lu-Do en mémoire de Ludovic Dardenne.

Enfin, le boulevard Ludovic-Dardenne à Bagnères-de-Luchon a été nommé ainsi en raison de la présence des anciens ateliers à cette adresse.

De Salles-et-Pratviel à Ausson[modifier | modifier le code]

En 2021, la chocolaterie Dardenne déplacera ses ateliers de fabrication à Ausson, les installations de production seront doubler et le nombre d'emploi devrait également doubler en cinq ans[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Lefebvre, « Ludovic Dardenne et le chemin de fer à crémaillère de Superbagnères », Revue d'Histoire de la Pharmacie, vol. 100, no 378,‎ , p. 277–278 (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2019)
  2. « L'HISTOIRE DE DARDENNE », sur Chocolat Dardenne (consulté le 10 février 2019)
  3. a et b ChocoClic, « Dardenne primé par le SISQA pour son chocolat Vegan », sur ChocoClic, Tout sur le chocolat ! (consulté le 10 février 2019)
  4. « La chocolaterie Dardenne récompensée au Sisqa », sur ladepeche.fr (consulté le 10 février 2019)
  5. « Réseaux d'affaires de CHOCOMAPT », sur french-leader.com (consulté le 10 février 2019)
  6. (en) « Chocolat Dardenne », sur www.facebook.com (consulté le 10 février 2019)
  7. L'Usine Nouvelle, « La chocolaterie Dardenne s'offre un nouveau site de production - Quotidien des Usines », usinenouvelle.com,‎ (lire en ligne, consulté le 8 septembre 2020)
  8. « La chocolaterie Dardenne investit 3,6 M€ dans un nouveau site de production », sur La Tribune (consulté le 8 septembre 2020)


Sources[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]