Chocolat des forces armées des États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chocolat des forces armées des États-Unis
Image illustrative de l’article Chocolat des forces armées des États-Unis
Ration D de chocolat.

Lieu d’origine États-Unis
Créateur The Hershey Company
Ingrédients liqueur de chocolat (en), sucre, farine d'avoine, beurre de cacao, poudre de lait écrémé, vanilline[1]

Le chocolat des forces armées des États-Unis est un élément des rations alimentaires de l'armée américaine depuis la ration D. Aujourd'hui (2016), le chocolat militaire délivré aux troupes fait partie des rations militaires (en) de base. Les rations de chocolat ont deux fonctions : elles remontent le moral et sont des rations d'urgence avec un fort apport calorique. La majorité du chocolat délivré au personnel militaire a été produite par The Hershey Company[2].

Libération de la France[modifier | modifier le code]

En 1944, lors de la libération de la France par les troupes alliées, les militaires américains distribuent à la population venue les rencontrer le contenu de leurs rations militaires et notamment des tablettes de chocolat. Ces distributions participent à la création d'une ambiance euphorique[3],[4] mais sont également parfois perçues comme humiliantes[5].

Ration D[modifier | modifier le code]

La ration D, d'abord appelée « Logan bar » du nom du colonel Paul Logan (en)[6] est développée entre 1934 et 1936, la phase de production débutant en 1937. Elle est utilisée par l'armée des États-Unis et se compose de trois barres de chocolat de quatre onces chacune emballée dans du carton et de la cellophane[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ingrédients des barres de chocolat de la ration D : (en) « Ration D Bars », sur http://www.hersheyarchives.org
  2. (en) « Chocolate - Energizing Soldiers », sur http://usmilitary.about.com
  3. (en) Raymond Ruffin, La vie des français au jour le jour: de la Libération à la victoire, 1944-1945, Editions Cheminements, , 17– p. (ISBN 978-2-84478-288-5, lire en ligne)
  4. (en) Régine Torrent, La France américaine: controverses de la libération, Lannoo Uitgeverij, , 308– p. (ISBN 978-2-87386-378-4, lire en ligne)
  5. (en) Mary Louise Roberts, Des GI et des femmes: Amours, viols et prostitution à la Libération, Seuil, , 135–136 p. (ISBN 978-2-02-115653-9, lire en ligne)
  6. (en) « Ration D Bars », sur http://www.hersheyarchives.org
  7. (en) Jerold E. Brown, Historical Dictionary of the U.S. Army, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313293221, présentation en ligne)