Chloroprène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés organiques
Cet article est une ébauche concernant les composés organiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Chloroprène
Chloroprène
Identification
Nom UICPA 2-cholorobuta-1,3-diène
No CAS 126-99-8
No RTECS EL9625000
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C4H5Cl  [Isomères]
Masse molaire[1] 88,536 ± 0,006 g/mol
C 54,26 %, H 5,69 %, Cl 40,04 %,
Propriétés physiques
fusion −130 °C [2]
ébullition 60 °C [2]
Solubilité 0,26 g·l-1
Masse volumique 0,96 g·cm-3 à 20 °C [2]
d'auto-inflammation 440 °C [2]
Point d’éclair −20 °C [2]
Limites d’explosivité dans l’air 2,520 %vol [2]
Pression de vapeur saturante 239 mbar à 20 °C
356 mbar à 30 °C
519 mbar à 40 °C
738 mbar à 50 °C [2]
Précautions
SGH[2]
SGH02 : InflammableSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique
H225, H302, H315, H319, H332, H335, H350, H373,
SIMDUT[3]
B2 : Liquide inflammableD1A : Matière très toxique ayant des effets immédiats gravesF : Matière dangereusement réactive
B2, D1A, D2A, F,
NFPA 704[4]

Symbole NFPA 704

 
Directive 67/548/EEC[5]
Toxique
T
Facilement inflammable
F



Transport[2]
336
   1991   
Écotoxicologie
DL50 146 mg·kg-1 (souris, oral) [6]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.


Le chloroprène ou 2-cholorobuta-1,3-diène est un dérivé chloré du buta-1,3-diène. Il constitue un des deux éléments de base (avec le chlore) nécessaire à la fabrication du néoprène (polychloroprène)[7] (par un procédé de polymérisation en émulsion) permettant lui-même par d'autres réactions chimiques la fabrication de néoprène, d'adhésifs ou encore de caoutchouc (ou élastomère) synthétique. Le néoprène est un élastomère synthétique thermodurcissable c'est-à-dire qu'il ne peut être recyclé puisqu'il garde, une fois refroidi, des caractéristiques physiques et chimiques définitives. Au contraire, une matière thermoplastique peut être remise à température de fusion permettant son recyclage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Entrée de « Chloroprene » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 5 avril 2011 (JavaScript nécessaire)
  3. « beta-Chloroprène » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 5 avril 2011
  4. UCB Université du Colorado
  5. « ESIS » (consulté le 5 avril 2011)
  6. (en) « 2-Chloro-1,3-butadiene » sur ChemIDplus, consulté le 5 avril 2011
  7. http://www.ineris.fr/rsde/fiches/fiche_chloroprene_VF.pdf