Chlorophylle d

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chlorophylle d
Chlorophyll d.svg
Structure de la chlorophylle d
Identification
No CAS 519-63-1
PubChem 6449882
ChEBI 38199
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C54H70MgN4O6  [Isomères]
Masse molaire[1] 895,4618 ± 0,0513 g/mol
C 72,43 %, H 7,88 %, Mg 2,71 %, N 6,26 %, O 10,72 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La chlorophylle d est une forme de chlorophylle présente chez les cyanobactéries, qui sont des organismes photosynthétiques. Elle absorbe l'énergie lumineuse aux longueurs d'onde voisines de 690 nm in vitro[2], et entre 400 et 470nm dans le rouge profond à la limite du spectre visible, avec une fluorescence présentant un pic à 722 nm.

La chlorophylle d a longtemps été décrite comme étant présente dans les chloroplastes des algues rouges ; en réalité, elle se trouve seulement dans les cyanobactéries épiphytes[3],[4].

spectre d'absorption de la chlorophylle d

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Min Chen, Martin Schliep, Robert D. Willows, Zheng-Li Cai, Brett A. Neilan et Hugo Scheer, « A Red-Shifted Chlorophyll », Science, vol. 329, no 5997,‎ , p. 1318-1319 (lire en ligne) DOI:10.1126/science.1191127
  3. (en) Akio Murakami, Hideaki Miyashita, Mineo Iseki, Kyoko Adachi et Mamoru Mimuro, « Chlorophyll d in an Epiphytic Cyanobacterium of Red Algae », Science, vol. 303, no 5664,‎ , p. 1633 (lire en ligne) DOI:10.1126/science.1095459
  4. (en) Anthony W.D. Larkuma et Michael Kühlb, « Chlorophyll d: the puzzle resolved », Trends in Plant Science, vol. 10, no 8,‎ , p. 355-357 (lire en ligne) DOI:10.1016/j.tplants.2005.06.005